Forum Histoire - Passion Histoire
http://www.passion-histoire.net/

Les femmes et la seigneurie
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=52&t=1365
Page 1 sur 1

Auteur :  Hannibal [ 09 Sep 2003 16:39 ]
Sujet du message :  Les femmes et la seigneurie

Je poste ce message pour qu'on parle ici d'un sujet abordé dans le sujet "Jeanne d'Arc: c'est triste".

Si les femmes n'ont aucun droit à l'héritage, ce n'est pas tant à cause de la loi salique qu'à cause de leur "incapacité" à mener une armée, quoique pour moi les deux sont mêlées. En effet, le but premier de la féodalité est pour le souverain de pouvoir compter sur un réseau d'hommes forts pouvant le défendre en cas de besoin. Et une femme ne pouvait, selon les idées d'alors, diriger une armée et/ou se faire respecter de ses hommes.

Mais cette situation va changer sous l'influence des circonstances. En effet, vu la vie aventureuse des seigneurs, il devient de moins en moins rares que ce dernier meurt sans successeurs.
Cela aboutit au XIe S par la première création d'une femme comme vassale. Il s'agit de la comtesse Richilde de Hainaut qui inféode son duché à la principauté épiscopale de Liège en 1071.
Et cette pratique va se recontrer de plus en plus souvent.

Mais le seigneur va tout de même rester vigilant sur l'identité de l'époux car il devra s'agir d'un homme fort et fidèle.

Auteur :  Tonio [ 09 Sep 2003 17:12 ]
Sujet du message : 

Puisqu'on parle de la loi salique :

J'ai toujours entendu dire que cette loi n'avait jamais été utilisée, et que lors du début de la guerre de 100 ans, les Français la ressortirent d'un tiroir - elle datait des carolingiens ou quelque chose du genre.
Vous confirmez?

En effet, le Roi d'Angleterre - Edouard III je crois - aurait du hériter de la couronne de France, étant plus proche parent du roi mort. Mais sa parenté venait des femmes, et Philippe le Hardi et les Français en ont profité pour ressortir la loi salique et proclamer Philippe Roi de France.

Tonio.

Auteur :  Hannibal [ 09 Sep 2003 17:20 ]
Sujet du message : 

En fait, et Duby me confirme sur ce point, la "lex salica" ne fut ressortie par les légistes français qu'après le début de la guerre de 100 ans pour empêcher le victorieux Edouard III de s'octroyer le trône selon le droit.

Ce n'est pas une cause de cette guerre car Edouard a reconnu Philippe pour son souverain dans ses possessions françaises.

Auteur :  Jean de rieux [ 09 Sep 2003 17:48 ]
Sujet du message : 

En Bretagne, l'assise au Comte Geoffroy, de 1185, codifie une pratique déjà relativement courante au sein du duché, l'héritage par droit de primogéniture stricte. Cela sera utilisé par le roi Jean d'Angleterre pour écarter son frère Arthur du trône en le mariant à l'héritière du Duché, dont le père mourra peu après.

En 1350, lorsque le Vicomté de Béarn est proclamé souverain par Gaston Fébus, il reprend un code, les fors de Béarn de 1180, qui garantissent entre autres, le droit d'aînesse stricte, le droit de disposer de ses biens même dans le mariage et de récupérer son apport en cas de divorce, le statut de chef de famille, si la mère ne l'a pas déjà par le statut d'héritière, passe à la mère à la mort du père, en tant qu'héritière (s'applique aux aînées) elle participe à l'élection des conseillers aux conseils locaux et aux États de Navarre, et peut y être élue, consent aux contrats sans la permission de l'époux et occupe la place d'honneur, l'école garantie pour les aînés, aînesses, et leurs cadets.

Morte en 1430, à 67 ans, Christine de Pisan considérait que l'incapacité de la femme dans les choses qu'on lui interdisait dans ce temps là n'était pas due à la nature, mais au fait qu'on éduquait pas les femmes dans ces choses là. On la considérait comme ayant la sagesse de Cato et l'éloquence de Cicéron. Elle a été parmi les acteurs principaux de la querelle du Roman de la Rose. Elle est la première écrivaine à vivre de son art.

Enfin, en 1316 et 1328, il ne fut aucunement question de loi salique, en 1316, il s'agissait du talent oratoire d'un adulte qui poussait du trône un enfant de six ans (c'est d'ailleurs une première, les seuls autres trônes de la chrétienté où les femmes ne succèdent pas sont l'Empire et le Saint-Siège), ce n'est qu'en 1358 qu'un trouvera ce vieil article de la Lex Salica, et ce ne sera enregistré qu'en 1593 au parlement pour écarter l'Infante Isabelle d'Espagne.

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/