Nous sommes actuellement le 16 Sep 2019 21:11

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 18:02 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 03 Jan 2005 14:46
Message(s) : 54
Quant à la fameuse bataille de Las Navas de Tolosa, ( du nom d'un fortin arabe d'Andalousie) le grand héros en fut Sancho VII El fuerte, roi de Navarre, ce géant de 2m, d'une force herculéenne. Sa soeur, Bérengère était l'épouse de Richard Coeur de Lion. Dans cette bataille, le rôle des Navarrais et de Sancho fut déterminant. La tente de l'émir était protégée par une puissante palissade dont l'armature principale était constituée (sans oublier les chameaux) par une élite de combattants noirs attachés les uns aux autres par de vigoureuses chaînes. Sancho et ses hommes parvinrent à ouvrir une brêche et ramena du combat les chaînes de fer qui entouraient la tente de Muhammad al Nasir et en fit forger les grilles de l'évêché de Pampelune. Il aurait aussi ramené une énorme émeraude trouvée dans la tente de l'émir. Ces chaînes et cette émeraude constituent depuis les armes de Navarre. Je rappellle qu'à l'époque, la Navarre n'appartenait pas à l'Espagne mais était un Royaume Indépendant et le restera jusqu'à Ferdinand le Catholique. Si vous avez l'occasion d'aller à Roncevaux vous pourrez y admirer son admirable gisant.

_________________
m.jo


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 19:31 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Jan 2005 16:28
Message(s) : 485
Tous les souverains à cette bataille : Alfonse VIII de Castille , qui dirige selon certaines souces . Sa fille Blanche ( mère de Saint Louis ) recevra une lettre de sa soeur , une autre Bérengère ,qui relate la bataille .Elle attribue le rôle principal à son père....
Sancho VII le Fort
Pierre II d'Aragon (qui est Pierre I de Catalogne )
Alfonse II de Portugal
Une des lignes de bataille est commandée par Diego López de Haro ,seigneur de
Biscaye , et comprend "les pélerins " c'est-à-dire les croisés d'outre-Pyrénées .
Ce fut un désastre pour le monde musulman , dont l'armée disparut pratiquement.
Un phénomène d'importance comparable à Lépante.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 21:27 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Déc 2004 20:16
Message(s) : 702
Localisation : Pordic, Côtes d'Armor, Bretagne
Goya a écrit :
Un phénomène d'importance comparable à Lépante.
Bien au contraire ! Lépante, bien que victoire chrétienne, a été embellie par les souverains Chrétiens victorieux, pour que cette bataille ait l'air d'une victoire sur les "forces du Mal" du Grand Turc. Mais dans les annales turque, la défaite de 1571 n'apparaît qu'en tant que "dispersion de la flotte", et la majorité des bâtiments militaires navals ont été ramené sains et saufs à l'Empire ! C'est dire l'importance accordée par les Turcs à cet évènement ! De plus, à partir de l'an suivant, l'Empire Ottoman fut en état de se reconstituer une autre flotte aussi puissante que celle 2 ans plus tôt. Et Chypre restait sous le joug turc, au détriment de la malheureuse Sérénissime, dont la perte de Chypre marqua son premier pas vers la décadence...
Tous comptes faits, le seul aspect important de la bataille fut psychologique. En effet, ce fut une des premières victoires chrétiennes sur les Ottomans, et la première de si grande envergure...
De son côté, La Navas de Tolosa fut une bataille quasi-, voire même vraiment décisive ! Les troupes maures et berbères ne purent jamais se reconstituer une armée digne de nom, et cette bataille sonne le glas de la superiorité arabe en Al-Andalous...
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 23:41 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2002 23:54
Message(s) : 601
Localisation : N France / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Rouen
Bonjour,

Pour la prise de Barbastro, les Normands de Robert Crepin étaient également présents. Les chevaliers et aventuriers Normands sont souvent venu combattre en Espagne et même au Portugal, cela pendant tout le onzième siècle. En 1020 par exemple, un corps de chevaliers Normands, dirigé par Roger de Tosny, aurait vaincu des troupes Sarazines qui se trouvaient sur le point d'emporter d'assaut Barcelone. Je recherche toujours quelques infos sur les dix-set batailles gagnées par Henri de Bourgogne et ses "chevaliers errants de France" et Bourguignons, succès qui lui valurent quelques conquêtes au Portugal. Plein de choses ont été oubliées dans cette fameuse reconquête, les rechercher est devenue une passion..

_________________
Bien qu’on ait du cœur à l’ouvrage, l’Art est long et le Temps est court.

Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 14:17 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Jan 2005 16:28
Message(s) : 485
Kevin_scaevola a écrit :
Goya a écrit :
Un phénomène d'importance comparable à Lépante.
Bien au contraire ! Lépante, bien que victoire chrétienne, a été embellie par les souverains Chrétiens victorieux, pour que cette bataille ait l'air d'une victoire sur les "forces du Mal" du Grand Turc. Mais dans les annales turque, la défaite de 1571 n'apparaît qu'en tant que "dispersion de la flotte", et la majorité des bâtiments militaires navals ont été ramené sains et saufs à l'Empire ! C'est dire l'importance accordée par les Turcs à cet évènement !


Je n'ai pas dit que cette victoire chrétienne avait des conséquences telles que las Navas . Elle reste néammoins importante parce que elle confirme
l'hégémonie espagnole en Méditerranée.(Les Ottomans ne s'aventureront plus en Méditerranée occidentale).Selon d'autres sources que les vôtres , les pertes ottomanes furent considérables...Selon certain , c'est la bataille navale la plus importante depuis Actium .
Et bien sûr ce que les Turcs en disent eux - mêmes n'est qu'un élément parmi d'autres ...Ils n'avaient pas intérêt à s'étendre sur le sujet .


Kevin_scaevola a écrit :
De plus, à partir de l'an suivant, l'Empire Ottoman fut en état de se reconstituer une autre flotte aussi puissante que celle 2 ans plus tôt. Et Chypre restait sous le joug turc, au détriment de la malheureuse Sérénissime, dont la perte de Chypre marqua son premier pas vers la décadence...


Ceci ne semble pas contesté .

Citer :
Tous comptes faits, le seul aspect important de la bataille fut psychologique.


L'effet psychologique des guerres n'est pas à sous-estimer , et il faut remettre celà dans son contexte de sursaut de la Chrétienté . Don Juan venait de vaincre la rébellon des morisques des Alpujarras (en rapport avec les craintes d'une 5e colonnes qui aiderait les barbaresques).

Citer :
En effet, ce fut une des premières victoires chrétiennes [sur les Ottomans, et la première de si grande envergure...
De son côté, La Navas de Tolosa fut une bataille quasi-, voire même vraiment décisive ! Les troupes maures et berbères ne purent jamais se reconstituer une armée digne de nom, et cette bataille sonne le glas de la superiorité arabe en Al-Andalous...


Je suis entièrement d'accord . Je me rends compte que je dévie de votre sujet . Aussi je propose a qui serait intéressé d'en reparler en un autre
lieu à un autre moment .
Mais je ne pouvais laisser minimiser Lépante trop rapidement....
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951) [/quote]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 20:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Mai 2004 17:04
Message(s) : 403
Localisation : Picardie
C.Douville a écrit :
...sur les dix-set batailles gagnées par Henri de Bourgogne et ses "chevaliers errants de France" et Bourguignons, succès qui lui valurent quelques conquêtes au Portugal.


D'ailleurs, suite à ces victoires, le gouvernement du territoire portucalense fut confié en 1095 par Alphonse VI de Castille à Henri de Bourgogne, mari de sa fille illégitime Thérèse. A titre héréditaire et en échange d'un serment de vassalité...

A la mort du Comte Henri, son fils Afonso Enriques n'avait que 3 ans. La régence assumée par sa mère s'acheva par un conflit avec la Castille, conflit tournant à l'avantage de cette dernière. En 1128, Afonso Henriques se rebella contre sa mère et défit les troupes castillanes à Guimaraes....

A partir de 1140, Afonso Enriques adopta le titre de roi du Portugal et se reconnut vassal du pape en échange d'un tribut.

Ainsi naquit le Portugal, sous l'impulsion de la dynastie de Bourgogne (lignée par ailleurs très discrète en France).

_________________
"Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fit pour toi s'il était Dieu et que tu fusses La Hire !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Fév 2005 13:00 
Le 1er mai 1402. en pleine guerre de Cent Ans, Jean de Béthencourt et Gadifer de La Salle, chevaliers du royaume de France. quittèrent La Rochelle pour les Canaries afin de les conquerir.


Dans les troupes de Jaime II d'aragon, il y avait des chevaliers ou des soldats chrétiens qui eurent droit à des terres lors de la reconquête du levant Espagnol (Alicante, Elche, Orihuela) en 1296.
Lors de ces répartitions ils étaient souvent dénommés selon leurs régions d'origine. Il y a parmi ceux-ci des "perpinya".


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Fév 2005 13:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Jan 2005 16:28
Message(s) : 485
Mnémon a écrit :
Le 1er mai 1402. en pleine guerre de Cent Ans, Jean de Béthencourt et Gadifer de La Salle, chevaliers du royaume de France. quittèrent La Rochelle pour les Canaries afin de les conquerir.



Mais pas pour le compte de la France : pour le roi de Castille ...Quelle était la composition des troupes ?


Citer :
Dans les troupes de Jaime II d'aragon, il y avait des chevaliers ou des soldats chrétiens qui eurent droit à des terres lors de la reconquête du levant Espagnol (Alicante, Elche, Orihuela) en 1296.
Lors de ces répartitions ils étaient souvent dénommés selon leurs régions d'origine. Il y a parmi ceux-ci des "perpinya".


Peut-on parler d'expédition française ? Car cela se passe à une époque
oú la monarchie catalano-aragonaise englobe , outre les Iles Baléares ,
le Roussillon , le Vallespir , le Conflent , la baronnie de Montpellier , etc .

Ces " perpinya " étaient donc tout à fait " catalá "...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Fév 2005 13:38 
Il est vrai que ce ne sont pas des expeditions françaises mais des troupes contenant des "français" ou des "meridionnaux."


Pour les Canaries, en 1402 les troupes sont Normandes (280 réduites à 60) et l'hommage au Roi de Castille sera fera bien après le début de l'expedition et l'implantation sur l'ïle.

En janvier 1405, Béthencourt reviendra dans le Pays de Caux rechercher 160 hommes.


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB