Nous sommes actuellement le 22 Sep 2019 13:40

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Juin 2004 20:48 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2004 2:00
Message(s) : 102
Salut,
J'aimerai avoir des reseignements sur la vie courante au moyen âge(habitudes de vies, moeurs, mentalité,...)

Ce que je sais:
-les femmes avaient beaucoup d'enfants (20 dans une vie) pour avoir une main d'oeuvre abondante mais beaucoup mourraient à cause de manque d'hygienne (3/4)
-on ne se lavait jamais de sa vie ou le moins possible de peur des maladies liées à l'eau
-tous ce qu'on doit jetter passe par la fenêtre
-on mangeait avec les doigts
-on fesait ses excrements dans la nature ce qui fait qu'ils s'infiltraient dans les nappes et rendait malade la population voir jusqu'a mourrir
-Il était courant de montrer aux enfants des executions publiques pour leur "éducation"
-Les assiettes étaient lavées par un simple passage sous un filet d'eau
-le Tier Etat était illètré

A vous de m'endire plus même ce qu'il y de plus insolite :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 2004 21:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Fév 2003 9:00
Message(s) : 686
Localisation : Paris
Citer :
on ne se lavait jamais de sa vie ou le moins possible de peur des maladies liées à l'eau


A priori cela est faux. Ce n'est qu'à l'époque moderne que l'on refuse de se laver pour les raisons mentionnées, alors qu'au Moyen Age cette idée n'a pas encore vu le jour.

_________________
Dubitando ad veritatem pervenimus
Cicéron, De officiis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 2004 23:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Mars 2004 9:03
Message(s) : 188
Localisation : Paris
Citer :
-on fesait ses excrements dans la nature ce qui fait qu'ils s'infiltraient dans les nappes et rendait malade la population voir jusqu'a mourrir

Ca frôle le ridicule : dans la campagne, je ne vois pas en quoi du simple fumier pouvait faire périr des populations entières. En revanche, dans les villes, la puanteur devait être insoutenable et les immondices devaient très certainement propager des maladies.

Citer :
Les assiettes étaient lavées par un simple passage sous un filet d'eau

La manière de procéder à la vaisselle dépendait sans doute de chaque logis. Je ne suis pas expert en la matière, mais les familles aisées disposaient sans doute d'ustensiles de nettoyage, et les plus pauvres utilisaient probablement des herbes comme la fougère.

Quant au nombre d'enfants par femme, je ne pense pas qu'il atteignait souvent le chiffre 20. Les plus robustes d'entre elles en avaient sûrement une bonne douzaine, mais au-delà cela me semble peu probable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 0:05 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2004 2:00
Message(s) : 102
Je précise que je m'interresse à la vie des pauvres "moyens" soit la majorité de la population. Comme mes souvenirs d'histoires ne sont plus frais j'ai décidé de rafraichir tout ça.

L'hygiène

Les pauvres se lavent rarement totalement. Sinon c'est à la rivière ou devant un seau d'eau froide car se chauffer est un luxe et le bois coûte cher.
La toilette quotidienne elle est matinale et se fait toujours après s'être habillé. En effet, du fait que plusieurs personnes partagent la même pièce, et qu'il n'y a donc aucun moyens de s'isoler pour faire sa toilette, on ne nettoie que les parties du corps qui restent visibles : les mains, les ongles et le visage (l'homme du Moyen Âge était rasé de près). En ville les plus pauvres citadins se contentaient des bains publics. Des étuveurs se chargeaient de chauffer l'eau, puis quand elle était prête, des crieurs annonçaient l'ouverture du bain. On sait par exemple que Paris en comptait 26 en 1292. Ces bains étaient ouverts tous les jours sauf les dimanches et jours de fêtes. Cependant, les paysans font régulièrement des toilettes plus poussées, qu'ils pratiquent torse nu devant un seau d'eau. Le savon existe mais il est rare et cher.

Les W.C. du Moyen Âge sont les latrines. Elles sont en bois et débouchent le plus souvent dans une fosse d'aisance parfois garnie de cendre de bois désodorisante et antiseptique. Un vidangeur est chargé de la vider régulièrement. En guise de papier hygiénique on utilise du foin sec.

L'habillement

A cette époque, les vêtements sont fabriqués en laine, en lin, en toile et en drap (le coton est inconnu). Les accessoires sont en cuir pour les ceintures, les bourses et les chaussures (pour les riches: cuir de Cordoue) et en feutre pour les chapeaux. Les habits du paysan sont simples et très solides afin d'être portés le plus longtemps possible (parfois toute sa vie). Sur la tête, le paysan porte un chaperon, sur le corps une tunique, aux jambes des braies et des houseaux et sur le dos une cape.

Les hommes portent des braies : un caleçon long ou court, de toile ou de cuir, qui était maintenu à la taille par une ceinture appelée braiel. En haut, ils portent à même la peau une chemise à manches longues, tombant à mi-mollet.

Les femmes portent la même chemise, mais tombant jusqu'à la cheville. Par-dessous, celles qui tiennent à leur silhouette se serrent la poitrine dans un voile de mousseline que l'on épingle par derrière (l'ancêtre de notre soutien-gorge). La mode étant aux poitrines hautes, certaines n'hésitent pas à fixer des pelotes "en forme de pommes d'orange" pour améliorer leurs formes.

Le vêtement d'extérieur est un manteau sans manches, parfois muni d'un capuchon, et que l'on fermait sur la poitrine par une agrafe, laquelle pouvait être un simple crochet, ou un bijou très travaillé. Le manteau d'hiver était par ailleurs souvent fourré de lapin, ou d'écureuil.
Quand on n'allait pas pieds nus, les pieds et les jambes étaient couverts par les chausses, des bas tricotés ou taillés étroitement dans l'étoffe, et maintenus par des jarretières. Parfois, les chausses étaient "semelées", ce qui évitait de mettre une autre chaussure, surtout à l'intérieur. Sinon, on portait des souliers faits d'étoffe ou de cuir souple et, l'hiver, des brodequins fourrés.

La nourriture

Age, on mange beaucoup de pain (les pommes de terre n'existent pas): plus d'un kilo par jour! Chez les paysans, la nourriture ne varie pas beaucoup: du pain noir, de la soupe, des bouillies (d'avoine ou d'orge), du lard et les jours de fête: un peu de viande de porc, des poules et des oeufs (omelette). Les légumes sont souvent des fèves, de la chicorée, de la laitue, des carottes,... La viande était rarement au menu.

On mange avec les doigts ou bien avec des écuelles, des cuillers et des couteaux (souvent un pour deux personnes). La fourchette n'existe pas. On n'utilisait pas d'assiettes, qui étaient remplacées par des tranchoirs : de larges morceaux de pain rassis, sur lesquelles on posait les viandes ; On boit souvent à plusieurs dans le même verre qui soit de l'eau avec un peu de vin, du cidre ou de la bière chez les paysans.

Pour manger, ils installaient une planche sur des tréteaux ce qui servait de table: c'est de là que l'expression "mettre la table" vient. Ensuite le repas terminé, ils démontaient la table contre le mur et ils mettaient la paillasse pour dormir, en guise de couverture, une fourrure d'animal ou une couverture en laine .

Les Fêtes et réjouissances

Les difficultés de la vie quotidienne entraînent les hommes et les femmes du Moyen Age à profiter de toutes les occasions de rire, de faire la fête et d'oublier ces temps difficiles. Les principales fêtes sont religieuses, ou liées à un événement royal (naissance, mariage, victoire militaire par exemple). A ces occasions, toute la population se rassemble autour de banquets, forme des processions, danse, etc.

Dans les villes, la rue est envahie par les musiciens ambulants, les jongleurs, les "montreurs de bêtes étranges" et les diseuses de bonne aventure. Elle peut aussi devenir le lieu de jeux collectifs, d'adresse ou de force. Alors se déroulent tirs à l'arc ou à l'arbalète, jeux de quintaine, batailles rangées à coup de cailloux... Et sur les places ont lieu des courses de chevaux ou des jeux de ballon. Dans les campagnes, on trouve surtout des jeux de ballon, ou des lancers de javelots, des tirs à l'arc, ...

la médecine

Elle est rudimentaire. On distingue toutefois le médecin du chirurgien. Ce dernier, qui est aussi barbier, exécute les saignées et les purges. Notons que le barbier est aussi dentiste, bien qu'il existe des dentistes ambulants que l'on arrête sur la place du marché pour se faire arracher une dent cariée. Le dentier n'existe pas et, souvent, après trente ans, les gens sont totalement édentés. L'hygiène dentaire est en effet inexistante, et seul les plus riches peuvent s'offrir de la poudre dentifrice.
Le docteur fait saigner le malade avec la pointe d'un couteau (saignée) ou pose des sangsues car on pense que trop de sang rend malade. Il prescrit aussi des tisanes à base de plantes, d'herbes (récoltées par l'apothicaire: ancêtre de notre pharmacien) et de miel. Il ne fait pas bon avoir des migraines car, dans ce cas, on peut percer un trou dans le crâne. Les fractures sont "réparées" grâce à des planches fixées par des cordes.

La journée du paysan

Il se lève le matin très tôt en même temps que le soleil. Ensuite , il va travailler toute la journée dans les champs à labourer, semer ou récolter selon la saison. Quand il rentre de sa dure journée de labeur, il mange puis après avoir préparé le lit ou la paillasse, il va se coucher bien fatigué de sa journée. Et c'est comme ça toute l'année. :D

Sources:
http://www.cvm.qc.ca/glaporte/metho/a01/a142.htm
http://lesroutesdavalon.free.fr/moyen/vie.htm
http://users.skynet.be/dm.gerpinnes/moyenage6.htm
http://www2.ac-lille.fr/gouzeaucourt/le ... en-age.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 3:12 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8868
Localisation : Région Parisienne
Dire que les femmes ont 20 enfants est très éxagéré, c'est oublier qu'elles allaitent longtemps leur progéniture et que cela les rend non fécondable durant ce laps de temps. Un maximum de 10 enfants est possible, cela n'est pas fréquent, surtout compte tenu de la mortalité en couches.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 5:29 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2004 2:00
Message(s) : 102
C'est la faute de ma prof alors.

_________________
"Le propre de la censure moderne est de rendre la censure invisible" (Upinsky)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 5:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8868
Localisation : Région Parisienne
Il faut toujours douter de ce que l'on raconte, c'est le meilleur moyen de progresser.

Je reviens sur votre dernière affirmation, le tiers-état était illettré. D'abord parler de tiers-état pour le Moyen-Age me semble un abus de langage, ensuite, si le paysan ne savait pas lire, beaucoup de nobles étaient dans le même cas, du moins au début du bas moyen-age.

Le clergé était plus lettré, qoique j'ai quelques doutes sur les connaissances du curé de campagne.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2004 6:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juin 2004 8:42
Message(s) : 3
"on ne se lavait jamais de sa vie ou le moins possible de peur des maladies liées à l'eau"


Il me semble qu'au contraire l'homme du Moyen-Age etait plus propre que ce que l'on pourrait croire... Enfin peut-etre cela depend de la classe sociale, mais en ce qui concerne les nobles et plus generalement les hautes classes sociales, je sais qu'ils prenaient des bains et aimaient sentir bon... Le manque d'hygiene de ces memes classes sociales apparaitra, il me semble, a la Renaissance et persistera assez longtemps.

Je peux me tromper, mais si je reunis mes souvenirs, ce doit etre a peu pres ca :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 9:59 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2004 2:00
Message(s) : 102
Ce qui permettra la peste Noire.
En effet les parfuns étaient très appréciés et on évitait les mauvaises odeurs comme la peste :lol: car odeurs=maladie pour l'époque. Donc la puanteur supposé des villes et à revoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Juil 2004 19:40 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mai 2004 20:07
Message(s) : 29
Localisation : France
"Le clergé était plus lettré, qoique j'ai quelques doutes sur les connaissances du curé de campagne."

--> Une remarque, pour alimenter le débat.
Il y avait des clercs publics (=écrivains publics), en hainaut une ordonnance sur ce métier pour vérifier les aptitudes de ces personnes avant de pouvoir s'installer ;)

A+

_________________
In nomine Domini


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juil 2004 18:42 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5368
Il me semble que les bains publics ont fermé au XVIe dans les grandes villes. Les gens du Moyen Age, a priori, étaient nettement moins sales que leurs descendants des Temps modernes, y compris nos célèbres figures de Versailles. On ne considérait pas l'eau comme sale et vecteur de maladies, comme on le fera par la suite.

Citer :
Je reviens sur votre dernière affirmation, le tiers-état était illettré. D'abord parler de tiers-état pour le Moyen-Age me semble un abus de langage, ensuite, si le paysan ne savait pas lire, beaucoup de nobles étaient dans le même cas, du moins au début du bas moyen-age.


Et une partie du peuple était lettrée, car ce n'est certes ni un clerc, ni un seigneur, ni un riche marchand qui a gravé dans le très curieux chapiteau situé au-dessus de la porte nord de l'église d'Aulnay de Saintonge "Hic sunt elephantes". (plus doué pour l'écriture que le dessin, le gaillard, au passage :lol: )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juil 2004 9:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mai 2004 20:07
Message(s) : 29
Localisation : France
On serait surpris par certains clercs...........

Cf l'image de mon avatar... ;)

A+

_________________
In nomine Domini


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juil 2004 4:20 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8868
Localisation : Région Parisienne
[quote="Cuchlainn"]
"Et une partie du peuple était lettrée, car ce n'est certes ni un clerc, ni un seigneur, ni un riche marchand qui a gravé dans le très curieux chapiteau situé au-dessus de la porte nord de l'église d'Aulnay de Saintonge "Hic sunt elephantes". (plus doué pour l'écriture que le dessin, le gaillard, au passage :lol: "


Tout dépend de l'époque à laquelle on se place. Il est évident que plus le Moyen-Age se rapproche de sa fin, plus le peuple des villes apprend à lire et écrire. Mais seule l'invention de l'imprimerie permettra la véritable démocratisation de la lecture et de l'écriture.

Mais graver "Hic sunt elephantes" suppose un minimum de connaissance en latin, et qui sait si un clerc facétieux....

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Sep 2004 21:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Sep 2004 23:09
Message(s) : 23
Quant aux Bains publics, ils ont fermé parce qu'ils étaient une cause notoire de prostitution aux yeux du roi et de l'Eglise.

_________________
L'Arche de Noé a été créée par des amateurs et le Titanic par des professionnels


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Sep 2004 12:24 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2003 10:41
Message(s) : 324
Localisation : N France / Elancourt
Question qui vous a dit toutes ces bétises?

Car j'en ai jamais autant vu que là!!!

"Les français ne se lavaient pas au moyen age"!!! De puis quand?
Ne confondez pas renaissance et moyen age.

"Le parfun qui couvre les odeurs surtout en période de peste", je ne savais pas que la cour de Louis XIV avait vécu sous Jean le Bon!!

"Les femmes avaient environs 20 enfants dans leur vie"
Même avec un grand taux de mortalité jamais il n'y a eu de femme qui est eu 20 enfants, vous vous rendez compte de ce que vous marquez ou de se que l'on vous a dit?

Posez moi vos questions et je me ferais un plaisir de vous répondre que se soit militaire, ou vie quotidienne.


Aislinn

_________________
Oncques ne rebrousse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB