A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Août 2018 21:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 01 Nov 2002 13:47 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 22 Oct 2002 15:39
Message(s) : 16
Le 23 août 1268 à la bataille de Tagliacozzo, Charles d'Anjou, le frangin de Saint-Louis, qui est devenu Charles Ier de Sicile remporte une victoire décisive sur Conradin de Hohenstaufen, le petit-fils de Frédéric II.

Les Angevins s'installent donc en Sicile et dans le sud de l'Italie pour un bout de temps. Mais Charles d'Anjou fit décapiter le tout jeune Conradin sur la place publique à Naples le 29 octobre 1268. De telle sorte qu'il se mit à dos toute la population locale.

Par la suite, les Aragonais ont fini par chasser les Angevins de la région en commençant par leur prendre la Sicile en avril 1283. Les Aragonais n'avaient pas plus que les Angevins des raisons solides pour venir occuper cette partie de l'Italie si ce n'est que Pierre III d'Aragon avait épousé la fille de Manfred, un fils légitimé de Frédéric II, qui avait usurpé la Sicile au jeune Conradin avant de se faire battre par Charles d'Anjou à la bataille de Bénévent le 26 février 1266. Or les Italiens du coin ont toujours favorisé les Aragonais plutôt que les Angevins.

Si Charles d'Anjou s'était montré plus clément et surtout plus fin politique en n'exécutant pas le jeune Conradin et ainsi en ne choquant pas la population locale dès son arrivée, le sort des Angevins dans le royaume des Deux-Siciles s'en serait-il trouvé changé gràce à un appui qui leur manqua cruellement dans leur lutte contre les Aragonais ?

Je pense que l'acte de Charles d'Anjou, vis à vis de Conradin de Hohenstaufen, constitua une faute politique grave avec des conséquences mésestimées.

GD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2002 14:21 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2151
Localisation : Paris
Cette mise à mort ne fut certes pas pour arranger les choses, mais je pense que le rejet de sa domination par ses concitoyens a des raisons bien plus profondes: le cadre administratif, le système fiscal... L'Angevin ne sut pas mettre en place une administration adaptée à sa conquète (et surtout à son économie encore fragile).
Cette inadptation née d'une incompréhension conduira bien vite aux Vêpres siciliennes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Nov 2002 14:40 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Juil 2002 10:27
Message(s) : 11
Localisation : Alsace
Conradin de Hohenstaufen n'était-il pas le dernier héritier Hohenstaufen du Saint Empire?????
Si je me trompe dites-le-moi.
Si oui, qui succéda aux Hohenstaufen à la tête de l'Empire?

Cordialement

Pierre


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Nov 2002 15:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 22 Oct 2002 15:39
Message(s) : 16
A la suite des Hohenstaufen, il y eut une période de trouble pour la succession au SERG, cette période est nommée "le Grand Interrègne" notamment au niveau de la Germanie. Ce sont les Habsbourg qui prendront la relève à la fin du XIIIème siècle pour ramener de la stabilité à la tête du SERG.

Les prétendants au titre d'empereur après les jeunes Conradins furent au nombre de trois : Guillaume de Hollande, Richard de Cornouailles (frère du Roi d'Angleterre) et Alphonse X le Sage (Roi de Castille)

GD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Nov 2002 16:51 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Nov 2002 17:26
Message(s) : 19
Localisation : Ain, France
Bonjour à tous,

Je voudrais revenir sur un massacre qui s'est déroulé durant l'occupation française en Sicile et qui a sonné le glas à cette occupation. Il s'agit des Vêpres siciliennes (jour de Pâques 1282) où 8,000 Français sont morts. Par la suite, le roi d'Aragon a pris possession de l'île ce qui a entraîné une campagne militaire française contre le roi d'Aragon. Malgré quelques succès certains, le roi de France Philippe III le Hardi, retraite avec son armée et meurt dans une épidémie quiu dévastait la ville de Perpignan.

:wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Nov 2002 19:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Août 2002 9:10
Message(s) : 4
Localisation : Tours
L'empire n'est pas héréditaire !

Les deux derniers Hohenstaufen, tous deux (sur)nommés Conradin, périrent qui décapité à Naples, qui pendu à Lucera ; mais ils n'étaient respectivement rien d'autre qu'un adolescent revendiquant vainement la couronne sicilienne contre Charles d'Anjou, et un gamin réfugié dans la citadelle musulmane de Lucera restée fidèle à Frédéric II et à ses descendants, citadelle qui fut prise d'assaut par Charles (ou par le pape, je ne sais plus) et tous ses habitants passés au fil de l'épée.

Pour ce qui est de l'Empire, nulle hérédité donc ; pourtant, lorsque l'on est fils d'un papa aussi puissant que Frédéric II, c'est kif-kif ! C'est pourquoi, sur les pressantes recommandations de l'Empereur, ses deux fils légitimes furent élus chacun leur tour du vivant de leur père à la double-royauté "de Germanie" et "des Romains" (i.e. empereur en attente de couronnement papal à Rome) :
• d'abord Henri (VII), mais il trahit papa en s'acoquinant avec quelques turbulents seigneurs teutons et en revendiquant plus d'autonomie pour la Germanie, et cet éphémère Henri (VII) fut donc emprisonné (et exécuté ?) par son père ;
• ensuite Conrad IV : élu Roi(s) dès 1237 après la déchéance de son frère aîné, il est l'héritier légitime de la Sicile et de Jérusalem après la mort de son père ; il se rend en Germanie pour s'imposer comme Roi (de Germanie et des Romains) ; son règne est éphémère (4 ans) : il n'a pas le temps de se faire sacrer empereur à Rome, occupé qu'il est à guerroyer contre l'anti-roi suscité dès le vivant de Frédéric II par la papauté décidément Hohenstaufeno-phobe : Guillaume de Hollande, contre lequel d'autres anti-rois seront dressés : Richard de Cornouailles, frère du Roi d'Angleterre, et Alphonse X, Roi de Castille, dit le Sage ; tous trois sont élus plus ou moins régulièrement Rois de Germanie et des Romains, et certain(s) — je ne sais plus lesquels, c'est à vérifier — couronné(s) empereur à Rome. Lorsque Conrad IV meurt, aucun Hohenstaufen ne se trouve là pour prétendre lui succéder et être à son tour élu ; pour cause : seuls demeurent de cette race impériale des bâtards (Enzio et Manfred) ou des gamins incapables (Conradin(s)), tous quatre empêtrés dans les affaires italiennes. Seul reste donc, comme successeur de Conrad IV, Guillaume de Hollande (puis Richard et Alphonse). Cette zizanie en Germanie est appelé "Grand Interrègne", et c'est un Habsbourg, le premier du nom à devenir Roi de Germanie (mais pas couronné empereur), qui y mettra fin en 1273 : Rodolphe I°.
---------------------
c'est un peu une redite de ce qu'a pu écrire Grégory, mais je voulais un ch'tit poil préciser les choses, car le "au niveau de la Germanie" était bien vague :wink:
Du reste, les Aragonais ne manquaient pas de "raisons" pour envahir la Sicile ; mais de légitimité :!: Très grosse nuance :wink:

Pour ma part, je en suis pas persaudé que l'exécution de Conradin soit une erreur politique ; c'est monstrueux, certes, cela m'appitoie car j'aime beaucoup les Hohenstaufen, mais c'était une solution radicale donc prudente pour Charles ; qu'aurait-il fait d'un Conradin emprisonné ? cela aurait donné des ailes à la rébellion anti-française : délivrer le "bon prince Conradin"; tandis que celui-ci mort, les rebelles étaient démunis, si si !
Et l'expérience angevine en Italie n'est pas du tout un échec, comme certains le laissent entendre ; si ce n'est au su de la victoire finale des espagnols. En attendant, elle aura permis aux Angevins d'être propulser au devant de la scène européenne, et ce sont eux qui donneront à la Pologne et à la Hongrie l'un de leurs plus brillants lustres !

_________________
VIVE L'EUROPE !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Déc 2014 17:16 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10220
Localisation : Région Parisienne
Mmoui, il va falloir attendre un peu pour les Habsbourg, ils sont loin de la mainmise sur le SERG à la fin du XIIIème. L'empire devient électif, c'est cela l'important.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Déc 2014 19:28 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2012 18:05
Message(s) : 372
Jean-Marc Labat a écrit :
Mmoui, il va falloir attendre un peu pour les Habsbourg, ils sont loin de la mainmise sur le SERG à la fin du XIIIème. L'empire devient électif, c'est cela l'important.


Ouip d'autres grandes familles comme les Welfs (et apparentés) ou les Luxembourg vont s'imposer à la tête du SERG. Le SERG c'est une question de rapport de force et d'alliance- la mainmise des Hasbourgs c'est fin XVe- début XVIe- et encore les débuts ne sont pas brillants- un Frederic III a failli tout perdre sur le moment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mars 2017 23:27 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 24 Jan 2012 23:20
Message(s) : 166
Bonjour,

Je me permets de poster à la suite de ce sujet (que j'ai trouvé via les recherches) plutôt que d'en créer un nouveau pour une question qui tiendra certainement aux yeux des experts comme un détail...

En m’intéressant aux principaux événement de la vie de Philippe III, je me suis (naturellement) arrêté sur la croisade d'Aragon et donc tout aussi naturellement sur Charles Ier d'Anjou, et ainsi de suite jusqu'à la paix de 1302

Un détail m'a un peu surpris, je lis que Charles II d'Anjou, fils du 1er, laisse à sa fille Marguerite le Maine et l'Anjou en dot pour le mariage avec Charles de Valois (1290)

Question: Quel intérêt pour Charles II de se séparer de deux comtés, alors qu'il a une descendance mâle ? Est-ce qu'en tant que roi de Naples il considérait ces terres comme ayant peu d'intérêt ? (j'ai du mal à le concevoir). Si l'intérêt était de sceller une alliance avec la famille royale, qu'est ce que Charles II pouvait espérer en retour ? Un soutient pour récupérer la Sicile ?

En outre G.Bordonove écrit que Charles de Valois récupère l'Anjou et le Maine en échange de sa renonciation à la couronne d'Aragon. Or le traité qui fait mention d'une renonciation de la part de Charles de Valois est celui d'Anagni, qui date de 1295, la mariage a eu lieu avant en 1290. Problème dans la chronologie ?

Je vous remercie d'avance pour votre aide

Bien cordialement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mars 2017 11:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonjour,

Lordblackadder a écrit :
...un Frederic III a failli tout perdre sur le moment.

C'est à dire ?
Pourriez-vous remettre le "tout" et le "moment" dans un contexte moins flou et plus explicite ?
:wink:

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mars 2017 22:10 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2012 18:05
Message(s) : 372
ezio-auditore a écrit :
Bonjour,

Lordblackadder a écrit :
...un Frederic III a failli tout perdre sur le moment.

C'est à dire ?
Pourriez-vous remettre le "tout" et le "moment" dans un contexte moins flou et plus explicite ?
:wink:


Citer :
Frédéric V de Habsbourg (Frédéric V d'Autriche), né à Innsbruck le 21 septembre 1415, décédé à Linz le 19 août 1493 fut roi des Romains (1440-1486) puis empereur des Romains sous le nom de Frédéric III de 1452 à 1493. Son règne est marqué par l'effondrement de l'héritage Habsbourg et l’implosion imminente du Saint-Empire sous les coups conjugués des Ottomans, des Hongrois, des Bourguignons, des hussites et des cantons confédérés de Suisse.

Mais la défaite du duc de Bourgogne, le Téméraire et des hussites, la mort sans héritier du conquérant hongrois Matthias Corvin, et la formation de la ligue de Souabe alliée, ne laissent à son fils Maximilien que la question suisse à régler.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mars 2017 16:37 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10220
Localisation : Région Parisienne
Ingelrii a écrit :

Un détail m'a un peu surpris, je lis que Charles II d'Anjou, fils du 1er, laisse à sa fille Marguerite le Maine et l'Anjou en dot pour le mariage avec Charles de Valois (1290)

Question: Quel intérêt pour Charles II de se séparer de deux comtés, alors qu'il a une descendance mâle ? Est-ce qu'en tant que roi de Naples il considérait ces terres comme ayant peu d'intérêt ? (j'ai du mal à le concevoir). Si l'intérêt était de sceller une alliance avec la famille royale, qu'est ce que Charles II pouvait espérer en retour ? Un soutient pour récupérer la Sicile ?


C'est une des conditions mises par Philippe le Bel qui ne veut pas, en cas de succession féminine, avoir un ennemi potentiel aux confins du royaume. Revoir le même problème que les Plantagenêt n'est pas envisageable.D'ailleurs, une clause de retour à la couronne est prévue en cas de stérilité du mariage.

Citer :
En outre G.Bordonove écrit que Charles de Valois récupère l'Anjou et le Maine en échange de sa renonciation à la couronne d'Aragon. Or le traité qui fait mention d'une renonciation de la part de Charles de Valois est celui d'Anagni, qui date de 1295, la mariage a eu lieu avant en 1290. Problème dans la chronologie ?



Le traité officialise la renonciation dans le cadre d'un accord global, rien de plus.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB