A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Jan 2017 2:36

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Langue officielle en Bretagne
Message Publié : 10 Août 2016 18:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 420
Localisation : Gard
Quelle était la langue employée en Bretagne pour les actes juridiques : lois, procès, contrats, testaments avant le rattachement à la couronne de France?

Le français ? Le breton ? Le latin ?

Je pense que c'est le latin pour les actes solennels comme les actes législatifs ou judiciaires mais j'ai un doute pour les contrats et testaments


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Août 2016 18:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 262
Je ne suis pas un spécialiste du breton, mais je crois savoir que le breton a longtemps été surtout une langue orale (d'où des controverses encore en cours sur l'écriture du breton), dont on possède très peu d'écrits. Donc, je doute fort qu'il y ait eu des actes juridiques, des contrats rédigés en breton dès le Moyen Age.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Août 2016 21:20 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 894
Je suis tout bêtement allé voir ce qu'on en dit sur wikipedia : (https://fr.wikipedia.org/wiki/Breton#Politique_linguistique_des_ducs_de_Bretagne)

Citer :
Dès la fin du XIIIe siècle et bien avant la réunion du Duché de Bretagne au Royaume de France, l'administration ducale abandonna le latin au profit du français, sans passer par le breton. Jusqu'au XIIIe siècle, les actes administratifs et juridiques sont rédigés en latin, puis le français concurrence le latin dans les actes de la chancellerie avant de le remplacer définitivement. L'historien Jean Kerhervé affirme n'avoir jamais retrouvé au cours de ses dépouillements d'archives un quelconque document financier en breton.

Par ailleurs, aucun des derniers ducs de Bretagne ne s'exprima en breton et leur effort de centralisation s'appuyait exclusivement sur l'utilisation du français. Ainsi, Charles de Blois (1341-1364) devait-il recourir aux services d'un interprète lorsqu'il devait s'adresser à ses sujets de Basse-Bretagne.

Terminé en 1464, le Catholicon de Jehan Lagadeuc, dictionnaire trilingue breton-français-latin, est à la fois le premier dictionnaire breton, le premier dictionnaire français, et le premier dictionnaire trilingue.


Il faut se rappeler que le Breton n'a jamais été parlé sur tout le territoire du duché.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2016 7:42 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2007 20:04
Message(s) : 112
Je n'ai jamais vu, non plus, d'actes en breton, ni entendu parler.
Mais je serais très intéressé.

Je crois que l'on peut dire que la Bretagne suivit le Royaume de France dans son passage lent du latin au français dans les actes courants, jusqu'à l'union de 1532 qui scella définitivement ce lien.
Mais le siècle évoqué du XIIIe serait à mon avis à rapprocher de l'arrivée sur le trône ducal d'une dynastie française : Pierre de Dreux dit Mauclerc qui se maria avec la duchesse Alix de Bretagne. Mauclerc fut un fidèle de Philippe II de France et c'est réellement à ce moment là que l'on vit une "convergence" d'idées entre la Bretagne et la France.
Ce phénomène ne put que s'accentuer par la suite jusqu'à l'Union étant donné que les dynasties régnant sur la Bretagne étaient d'origine française : les Blois et les Montfort.

Pour ce qui de la limite du breton (langue), nous, les Bretons, la situons sur une ligne imaginaire passant par Chatelaudren et Vannes. A l'ouest de cette ligne, cela parle breton, et en effet divers bretons.
A l'est, le gallo. Et divers gallos également.

Sinon, la limite orientale maximale du breton (langue) fut située à Tinténiac, dernière commune où l'on retrouve encore des villages aux noms bretons.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 11:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1660
Localisation : Versailles
Il me semble assez notoire que les ducs de Bretagne et leur Cour étaient francophones. L'ont ils toujours été ? Étaient ils bilingues ? C'est à voir. Je vois que Barbetorte a cité sur ce point Wikipedia mais ce monolinguisme français valait il pour le haut moyen âge ?

Il n'en reste pas moins que très tôt (avant la réunion de 1532 me semble-t-il) les parlers bretons ont régressé vers un statut de langage paysan sans emploi écrit, en tout cas dans la langue juridique officielle qui est passée du latin au français.

Je crois cependant que l'Eglise a conservé très tardivement (1914?) un emploi oral et écrit du breton dans un cadre liturgique (sermons, cantiques, etc ...).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 14:19 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9619
Localisation : Région Parisienne
Jerôme a écrit :
Je crois cependant que l'Eglise a conservé très tardivement (1914?) un emploi oral et écrit du breton dans un cadre liturgique (sermons, cantiques, etc ...).


Ce n'est pas impossible, les sermons en langue vernaculaire ont été préconisés dès l'époque de Charlemagne.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 15:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 894
Jerôme a écrit :
Je crois cependant que l'Eglise a conservé très tardivement (1914?) un emploi oral et écrit du breton dans un cadre liturgique (sermons, cantiques, etc ...).
Le clergé s'exprime aux fidèles dans la langue vernaculaire et, en basse Bretagne, celle-ci a été le breton jusque dans le courant du 20e siècle. Cela a donné lieu à des traductions de cantiques et des rédactions d'ouvrages pieux en breton. Des clercs dont le breton n'était pas la langue maternelle ont dû l'apprendre. Parmi ceux-ci on peut citer le père Julien Maunoir (1606 - 1683) qui a mis en place une nouvelle orthographe, publié un dictionnaire français - breton et des recueils de cantiques en breton.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2016 21:39 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Nov 2010 23:08
Message(s) : 184
marc30 a écrit :
Quelle était la langue employée en Bretagne pour les actes juridiques : lois, procès, contrats, testaments avant le rattachement à la couronne de France?

C'était en Bretagne comme partout ailleurs. En latin.

L''ordonnance de Villers-Cotterêts, qui a remplacé le latin par le français dans les actes administratifs et judiciaires, date de 1539, soit après l'unification franco-bretonne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2016 8:15 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 894
Kehl a écrit :
C'était en Bretagne comme partout ailleurs. En latin.
Faux.

Les ducs de Bretagne, qui étaient francophones, avaient adopté le français comme langue de l'administration bien avant le rattachement au royaume.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB