Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=52&t=4781
Page 2 sur 2

Auteur :  brunehilde [ 13 Sep 2017 15:08 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

J'ai trouvé cet article sur la situation des femmes au Moyen-âge par rapport aux époques qui ont précédé et suivi.
http://christroi.over-blog.com/article- ... 92293.html

Je n'ai pas pu vérifier toutes les informations données, notamment sur la suppression de l'accord parental pour le mariage, au 8eme siècle. Ce qu'il me semble c'est qu'il était (à nouveau ?) en vigueur sous Henri II.

Si quelqu'un peut confirmer ou infirmer le contenu de l'article.

Auteur :  Jean-Marc Labat [ 14 Sep 2017 4:44 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Le livre de Pernoud est un grand classique.

Auteur :  Tolan [ 14 Sep 2017 13:43 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Il y avait aussi le droit coutumier dans le Nord de la France, et le droit écrit dans le Sud de la France.
Le droit écrit était directement issu du droit romain, et était particulièrement discriminatoire pour les femmes.
Dans le Nord, les femmes n'étaient pas toujours sous l'autorité d'un homme

Donc je pense, que selon les régions, les droits étaient différents.

Est-ce que cela a changé entre le Moyen-âge et sous l'ancien régime?
Je n'en sais rien, mais il faudrait comparer les différences d'une même région entre les deux époques, et pas comparer deux régions différentes à deux époques différentes

Auteur :  Isidore [ 14 Sep 2017 13:51 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

De mémoire Berman dans "Loi et révolution" note avec la réforme grégorienne la possibilité de déployer pour l'église sa vision notamment sur le mariage et les héritages. Ainsi dans le premier cas la question du libre consentement est affirmé. Il y a d'autres exemples donnés par Berman (mais je ne dispose pas du livre là où je suis).

Auteur :  FGE [ 15 Sep 2017 11:00 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Tolan a écrit :
Il y avait aussi le droit coutumier dans le Nord de la France, et le droit écrit dans le Sud de la France.
Le droit écrit était directement issu du droit romain, et était particulièrement discriminatoire pour les femmes.
Dans le Nord, les femmes n'étaient pas toujours sous l'autorité d'un homme

Donc je pense, que selon les régions, les droits étaient différents.

Est-ce que cela a changé entre le Moyen-âge et sous l'ancien régime?
Je n'en sais rien, mais il faudrait comparer les différences d'une même région entre les deux époques, et pas comparer deux régions différentes à deux époques différentes


En quel sens le droit romain était-il discriminant pour les femmes ? Savez-vous quelles en étaient les grandes lignes ?

Auteur :  Tolan [ 15 Sep 2017 12:35 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

FGE a écrit :
Tolan a écrit :
Il y avait aussi le droit coutumier dans le Nord de la France, et le droit écrit dans le Sud de la France.
Le droit écrit était directement issu du droit romain, et était particulièrement discriminatoire pour les femmes.
Dans le Nord, les femmes n'étaient pas toujours sous l'autorité d'un homme

Donc je pense, que selon les régions, les droits étaient différents.

Est-ce que cela a changé entre le Moyen-âge et sous l'ancien régime?
Je n'en sais rien, mais il faudrait comparer les différences d'une même région entre les deux époques, et pas comparer deux régions différentes à deux époques différentes


En quel sens le droit romain était-il discriminant pour les femmes ? Savez-vous quelles en étaient les grandes lignes ?


En droit romain, il n'y a pas véritablement d'âge de la majorité, puisque l'enfant, (homme ou femme), reste sous l'autorité de son père jusqu'à la mort de ce dernier.
Il faut donc l'autorisation du père pour bon de nombre de formalité.


Souvent j'ai lu également, que la femme était toujours sous l'autorité d'un homme (père, frère, fils). Ce qui n'était pas le cas pour le Nord

Auteur :  Jean-Marc Labat [ 15 Sep 2017 15:27 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

C'était vrai sous la République, mais le droit avait beaucoup évolué à le fin de l'Empire. C'était plus affaire de coutumes que de droit.

Auteur :  Solduros_390 [ 17 Sep 2017 10:38 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Le droit romain est particulièrement discriminant pour la femme, un peu à l'image de ce qui se passe en Arabie saoudite aujourd'hui.

Dans les zones où la culture celte avait laissé des traces, les femmes jouissaient d'une meilleure condition.

Auteur :  David-R [ 04 Jan 2018 15:06 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Tolan a écrit :
Il y avait aussi le droit coutumier dans le Nord de la France, et le droit écrit dans le Sud de la France.
Le droit écrit était directement issu du droit romain, et était particulièrement discriminatoire pour les femmes.
Dans le Nord, les femmes n'étaient pas toujours sous l'autorité d'un homme


Dans mes souvenirs, lors d'une conversation radiophonique avec le médiéviste Jacques Le Goff, il discutait d'une anecdote d'un marchand du Sud qui, remontant vers le Nord, avait trouvé surprenant que les femmes ne portaient pas de voile. Si en plus, on rajoute que ça diffère à travers les régions et les différentes strates du bas jusqu'au haut moyen-âge, la condition féminine varie souvent. Mais la Renaissance remet de plein pied le droit romain, nettement plus stricte à ce sujet.

Auteur :  Faget [ 04 Jan 2018 19:02 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

On avait déjà parlé sur le Forum du "droit pyrénéen archaïque" qui existait au Pays Basque, en Béarn et en Bigorre et où la femme était très protégée..
Ce sont sans doute des coutumes antérieures au droit romain, bien que nous soyons dans le Sud de la France

Auteur :  Brennus [ 17 Jan 2018 13:16 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Citer :
Le droit romain est particulièrement discriminant pour la femme, un peu à l'image de ce qui se passe en Arabie saoudite aujourd'hui.

Dans les zones où la culture celte avait laissé des traces, les femmes jouissaient d'une meilleure condition.


Entre la comparaison totalement infondée et anachronique et la référence au statut des femmes chez les Celtes qui est plus un mythe qu'une réalité, votre message me laisse perplexe.

On ignore réellement quel était le statut des femmes chez les Celtes dans l'antiquité.

La seule Celte historique connue est Bodicae, je n'en vois pas d'autres et la Guerre des Gaules est particulièrement avare en informations là dessus. Et on a deux trois allusions d'autres auteurs. Archéologiquement, on a retrouvé des sépultures de femmes disposant d'un statut social élevé, mais de là à en conclure ce qu'était leur liberté...

Quelques mythes irlandais évoquent des femmes puissantes et "libres", même une reine qui dirige alors que son époux fait office de figurant, mais quelle valeur leur donner? Aucune trace d'un tel personnage en Gaule de l'âge du fer.

M'est avis que là comme ailleurs, on devait rencontrer d’innombrables cas et coutumes particulières.

De là à dire que les femmes aient eu un statut privilégié dans les zones "où la culture celte avait laissé des traces". Déjà, comment définissez-vous cette zone?

Si vous voulez parler des marges du monde celtique que sont la Bretagne, le Pays de Galle, l'Irlande et l'Ecosse, ils ont été christianisés très tôt et l'influence romaine y est venu par ce biais.

Sinon, la culture celtique a concerné une aire géographique qui va de l'Irlande à la Turquie....

C'est d'avantage la culture germanique qui peut-être est venu bouleverser l'empreinte classique là où elle était la moins forte.

En tous cas, comme souvent, ce que nous savons du statut des femmes chez les Mérovingiens, les Carolingiens et après concerne surtout les élites, et peu la majorité des femmes dont le sort devait dépendre de beaucoup d'éléments divers et variés.

En tous cas, dans l'aristocratie féodale, les femmes pouvaient hériter. Si la plupart du temps, elles transmettaient ce droit à leur époux ou fils, il arrivait qu'une femme exerce les prérogatives seigneuriales en propre dans certaines régions.

Dans tous les cas, la société médiévale est une société fondamentalement chrétienne et plus important encore, catholique. La référence absolue, c'est Rome. C'est nuancé ici et là par d'autres influences, mais c'est une généralité. La classe sociale la plus importante, c'est le clergé, et il n'y a pas de membres du clergé féminin. Rien que ça...

En gros, au Moyen Age, nous sommes dans une société patriarcale héritière de la société romaine. Avec des nuances et des exceptions, certes, mais de là à poser la question de savoir si les femmes étaient plus libres....

Plus libres que quoi? Plus libres que quand? Cela veut dire quoi être libre? Libre de consommer? Libre d'être encore et toujours socialement confiné à un rôle et une image prédéterminés (ceci est valable pour toutes les époques et pas seulement pour les femmes)?

La liberté revêt bien des aspects et des idées. C'est une notion parfaitement subjective. Pour les uns la liberté absolue va être de vivre seul au beau milieu d'une nature sauvage tandis que pour d'autres ce sera une véritable prison.



En outre, c'est une notion très contemporaine. Les moyens et technologies d'aujourd'hui nous ont rendu individualistes. Et alors que plus que jamais l'individu est noyé dans la masse. Nous tenons donc tout particulièrement à cette idée de liberté, mais seulement parce que nous pensons ne plus avoir à dépendre des autres.

Mais pour les sociétés du passé, être libre comme on l'entend aujourd'hui, c'est à dire émancipé de sa famille et de toute contrainte qui n'aurait soit disant pas été choisie, c'est être seul, et dans bien des cas, c'est être mort.

L'homme libre, dans l'antiquité (et on note que dans nos sources, on ne parle jamais de "femmes libres"), c'est celui qui n'est pas esclave. Qui dispose donc de sa liberté juridique, et qui, dans beaucoup de sociétés, a le droit de porter des armes. Mais tout individu est étroitement associé à sa famille, à son clan, à sa cité. Sans cela, l'individu n'a pas beaucoup de valeur. Chez les viking, il n'y avait pas de peine de mort. Mais le bannissement était un châtiment presque pire encore.

Donc cette question de savoir si les femmes étaient plus libres au Moyen Age qu'aujourd'hui est non seulement biaisé par le point de vue historiographique de notre époque (qui omet ou néglige certains aspects du passé) et la subjectivité même de la notion de "liberté".

Les femmes étaient-elles plus libres au Moyen Age que de nos jours? Selon nos critères, certainement pas. Étaient-elles moins libres que les hommes? Peut-être pas. La différence entre hommes et femmes était-elle moins marquée qu'aujourd'hui? A voir ... mais les choses n'étaient absolument pas perçues de cette manière: il y avait des tâches dévolues aux hommes et des tâches dévolues aux femmes. Cela pouvait être contraignant et liberticide pour les deux sexes, mais c'était la plupart du temps accepté comme une évidence, pour des motifs religieux et sociaux et aussi que parce qu'on devait accepter les us et coutumes d'une communauté pour simplement avoir de quoi subsister.

Auteur :  Tolan [ 17 Jan 2018 13:51 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

David-R a écrit :
Mais la Renaissance remet de plein pied le droit romain, nettement plus stricte à ce sujet.


Est-ce bien sûr partout en France?
Il me semble que les régions du Nord aient gardée leur coutumes jusqu'à la révolution.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_%C3%A9crit

Auteur :  Tolan [ 17 Jan 2018 14:05 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Brennus a écrit :
Plus libres que quoi? Plus libres que quand? Cela veut dire quoi être libre? Libre de consommer? Libre d'être encore et toujours socialement confiné à un rôle et une image prédéterminés (ceci est valable pour toutes les époques et pas seulement pour les femmes)?

La liberté revêt bien des aspects et des idées. C'est une notion parfaitement subjective. Pour les uns la liberté absolue va être de vivre seul au beau milieu d'une nature sauvage tandis que pour d'autres ce sera une véritable prison.


Je pense que le sujet ne peut se porter que sur les droits de la femme à être autonome, sans avoir à demander l'autorisation d'un homme.
Dans tous les cas, il semble que la femme est sous l'autorisation de son mari.
Mais célibataires ou veuves, dans certains régions, elles étaient encore sous la domination d'un homme (père, fils, frère?)
Mais dans d'autres, elles devenaient indépendantes.

Il y avait aussi les héritages: chez les nobles, la femme n'héritait pas, seul l'aîné héritait. A charge pour lui de partager avec ses frères et soeurs.
Dans certaines régions, on pratiquait la dot pour les filles (une sorte d'héritage avant l'heure), dans d'autres tous les enfants, garçons et filles, héritaient à part égal.
L'ancien régime était un système très variable, et pratiquement, aucune généralisation ne peut être faite!

Auteur :  Jean-Marc Labat [ 17 Jan 2018 15:11 ]
Sujet du message :  Re: Les femmes au Moyen-Age sont elles plus libres ?

Pour les femmes nobles, il y avait le douaire constitué au mariage et qui leur revenait obligatoirement en cas de décès de l'époux.

Page 2 sur 2 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/