Nous sommes actuellement le 14 Déc 2019 5:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 05 Juin 2006 19:33 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2006 20:13
Message(s) : 87
Bonjour je recherche des informations sur les Alchimistes au moyen âge :
Etait ce une légende ? ont ils existé ? quel furent leur véritable oeuvre ? D'où étaient ils originaires ? Leurs méthodes étaient elles scientifique ? Furent ils persécutés par l'Eglise pour hérésie ?

Merci à vous.

_________________
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, nombre de gens vous semblent beaux avant de vous apparaitre cons.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juin 2006 19:46 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1387
Localisation : Blois
En tout cas, Nicolas Flamel, au XIVe siècle, passe pour avoir été un alchimiste et avoir découvert le secret de la pierre philosophale. Maintenant, est-ce que c'est vrai, ça, je ne sais pas... En tout cas, je n'ai jamais entendu dire qu'il ait été persécuté. Les tribunaux religieux chassaient plutôt la sorcière que le sorcier...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2006 20:30 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13647
Localisation : Alsace, Colmar
Sangre a écrit :
Bonjour je recherche des informations sur les Alchimistes au moyen âge :
Etait ce une légende ? ont ils existé ?

Oui, ils ont existé. C'étaient les ancêtres des chimistes et firent quelques découvertes intéressantes. Ensuite, ils se divisèrent en 2 branches, ceux qui acceptaient la méthode scientifique et les autres.

Quelques lectures sur le sujet :

http://perso.orange.fr/ours.courageux/aube.pdf

Très bon, j'y ai appris beaucoup de choses.

http://perso.orange.fr/ours.courageux/

http://www.tribunes.com/tribune/alliage/33-34/guil.htm

http://perso.orange.fr/ours.courageux/lemery.htm

http://histoirechimie.free.fr/chap04.htm

Voici quelques termes de l'époque : acide marin déphlogistiqué, cristaux de Vénus, huile de tartre par défaillance, fleurs de Jupiter, pierre infernale, sel d'yeux d'écrevisse, sucre de Saturne. Dans les liens précedants, vous trouverez surement à quoi correspondent actuellement ces produits.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juin 2006 20:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1924
Localisation : Nanterre
Les alchimistes ont bien existé, jusqu'à ce qu'ils décident de se renommer "chimistes"à la suite de Robert Boyle, en 1661.
Rappelons qu'elle naît dans l'Antiquité tardive, à Alexandrie, de la rencontre entre les savants Grecs, Perses et Egyptien : on l'appelle alors la kimiya , "kem" signifiant "la terre" en Egyptien. En conquérant l'Egypte, les Arabes se l'approprient et en font "Al-Kimiya".
En Europe, ils apparaissent au XIe-XIIe siècle, quand les écrits des savants arabes et grecs, parmi lesquels le plus grand, Aristote, se répandent en Europe.

Contrairement à la sorcellerie, qui se présente comme la croyance en des forces obscures différentes de Dieu - et il semble que certains sorciers et sorcières perpétuaient bien des cultes anciens - l'alchimie se présente comme la recherche dans la matière des principes divins. Il n'y a donc pas d'antagonisme entre l'alchimie et le christianisme. Roger Bacon est moine.
De plus, avec leur objectif avoué de fabriquer de l'or ou de découvrir l'élixir d'immortalité, il leur est facile de s'attirer la protection des puissants. Le pape Jean XXII, tout en persécutant les sorcières, tentera bein d'excommunier les alchimistes en les accusant de fabriquer de la fausse monnaie, mais il n'aura pas de succès.

L'alchimie disparaîtra peu à peu avec le développement de la méthode expérimentale et de l'esprit rationnel.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juin 2006 9:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2006 15:42
Message(s) : 21
Localisation : le Sud de la France
Bonjour.
Pour une approche disons "ésotérique", l'alchimiste vouait sa vie à la transmutation des metaux vils en or... En paralléle, et cela semblait pour lui l'objectif primordial, il devait lui-même se débarrasser de son "côté" bas et vil... se débarrasser de toutes considération matériel dans l' ascèse et la prière. Car les alchimistes etaient de fervents croyants. Ils avaient donc 2 considérations.
Pour information il est dit que "Notre Dame de Paris" de Victor Hugo est un vrai recueil d'Alchimie pour les initié, sinon lire Fulcanelli et les demeures philisophales que sont les cathédrales...
Au plaisir

_________________
"la lecture est le dernier refuge de l'homme"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juin 2006 10:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Avr 2005 9:03
Message(s) : 545
Localisation : Liege
Salut

Citer :
"Notre Dame de Paris" de Victor Hugo est un vrai recueil d'Alchimie pour les initiés


De même que la Grand-Place de Bruxelles. Mais tout ceci n'est que légende dont tous les Dan Brown en font leur choux gras, mais cela met du piment et éveille la curiosité, ce qui est fort agréable.

Le Vieux.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juin 2006 15:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2006 15:42
Message(s) : 21
Localisation : le Sud de la France
Il est vrai que beaucoup (trop?) ont fait leur choux gras de l'alchimie et autres légendes s'y attenant. Neanmoins ces "alchimistes" étaient des chimistes et scientifiques de haut niveau pour l'époque. Grandes étaient leur connaissances. De plus beaucoup de charlatan se vantaient d'en être.
Et les raisons de ces "exagérations" de ces débordements viennent en partie du fait que les alchimistes sont demeurés discrets et ne dévoilaient rien de leurs expériences. Les quelques écrits traitant de l'alchimie, la vraie, sont complexe.
Pour finir je dirai que le premier travail, pour rejoindre les dire du "Vieux"
serai de faire le tri entre la réalité historique et les... délires ésotériques.

_________________
"la lecture est le dernier refuge de l'homme"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Juin 2006 6:49 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Nov 2005 9:43
Message(s) : 317
Localisation : Arpitanie
Parmi la masse des traités d'alchimie qui ont été écrit, y en a t-il qui vous semblent intéressants ?
(et lisibles !)

_________________
"Ce n'est que lorsque l'Histoire est close que l'on sait de quoi elle était faite; d'une succession d'erreurs". Philippe Muray


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Juin 2006 9:37 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2006 15:42
Message(s) : 21
Localisation : le Sud de la France
Bonjour.
Les traités d'Alchimie "lisibles" et comprehensible sont rares en raisons des termes techniques ..."sublimation" ..."athanor"... le "sel des philosophes" et autres mots et expression difficile d'accés. Le symbolisme et trés présent et beaucoup d'auteurs avertissent le lecteurs que seuls les "initiés" peuvent accéder au secret... Neanmoins du Fulcanelli, célèbre alchimiste, notamment sur les Cathédrales, semble à la portée de tous.
Je connais pas son nom, le retrouver est aisé, mais l'apprenti de Fulcanelli a écrit quelques ouvrages facile d'accés et complet.
Je vais chercher quelques titres.
Au plaisir

_________________
"la lecture est le dernier refuge de l'homme"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Juin 2006 15:53 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13647
Localisation : Alsace, Colmar
tiamat a écrit :
Bonjour.
Les traités d'Alchimie "lisibles" et comprehensible sont rares en raisons des termes techniques ..."sublimation" ..."athanor"... le "sel des philosophes" et autres mots et expression difficile d'accés. Le symbolisme et trés présent et beaucoup d'auteurs avertissent le lecteurs que seuls les "initiés" peuvent accéder au secret... Neanmoins du Fulcanelli, célèbre alchimiste, notamment sur les Cathédrales, semble à la portée de tous.
Je connais pas son nom, le retrouver est aisé, mais l'apprenti de Fulcanelli a écrit quelques ouvrages facile d'accés et complet.
Je vais chercher quelques titres.
Au plaisir


En fait, si les termes semblent ardus, dès que l'on possède le vocabulaire (et il est expliqué dans certains des liens que j'ai donné), cela devient plus facile. Malgré cela, il semble que dans certains ouvrages, tout ne soit pas écrit. Ce sont des ouvrages fait pour des initiés. Mais cela est parfaitement normal, celui qui ouvre un ouvrage d'un spécialiste moderne, le trouvera tout autant ésotérique s'il ne fait pas partie de cette spécialité. La différence tient au fait qu'actuellement, il existe des ouvrages de divers niveaux permettant de proche en proche de retrouver les bases. A l'époque, c'était la formation auprès d'un maitre qui permettait la compréhension.
Je ne pense pas qu'il y a grand monde sur ce forum pour comprendre de prime abord de telles phrases :
Citer :
Le choix de synthèses s’est concentré sur la 4-dodéc-1-ynylaniline . Nous avons imaginé trois voies de synthèse pour ce composé. Les trois voies impliquent le couplage de Sonogashira entre des composés aromatiques halogénés et un alcyne en présence d’un catalyseur au palladium, d’halogénure de cuivre et de base. Nous présentons les résultats de cette réaction à partir de 3 produits de départ différents : la 4-bromo-aniline protégée 5 (voie 2, schéma 2) ou non (voie 1) ainsi
que le 1-bromo-4-nitrobenzène 6 (voie 3)

Actuellement, elle est compréhensible par les spécialistes du secteur, mais aussi par tous ceux qui se donneraient la peine de recherche ce que veux dire chaqu'un des termes "éxotiques". Si dans 500, des historiens du futur tombent sur un tel texte, mais sans avoir les éléments de compréhension, il leur paraitra fortement ésothérique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Juin 2006 13:34 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1924
Localisation : Nanterre
Pour en revenir à la question initiale de Sangre, les alchimistes étaient des "scientifiques" médiévaux : ils étudiaient en profondeur la doctrine d'Aristote, connaissaient les Ecritures saintes, ne dédaignaient pas les textes arabes... mais négligeaint la méthode analytique avec balance et instruments de mesure.
Tout le problème de ces chercheurs est qu'ils se sont basées sur des théories fausses, comme les 4 éléments, la génération spontanée, l'existence de la "pierre philosophale". Si chaque métal est une combinaison d'eau, d'air, de feu et de terre, il est possible, en modifiant cette combinaison dans un métal, de le transformer en un autre.

Une des grandes réussites de l'alchimie est due aux Arabes, et à la découverte de l'alcool. D'après Malek Chebel et son anthologie du vin et de l'ivresse en Islam, la fabrication du vin résume en elle-même toute la pensée alchimiste.
On part d'un matériau vile : du raisin poussé en terre, on lui fait subir divers traitement pour en arriver à un breuvage qui, s'il est interdit sur Terre, coule à flot au Paradis et procure des sensations proprement surnaturelles, à tel point que certains soufis se saoûlaient pour atteindre l'extase.
C'est en explorant ce mystère qu'ils arrivèrent à isoler l'alcool.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB