Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Chevaliers célèbres du Moyen-Age
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=52&t=9021
Page 1 sur 1

Auteur :  Legrand [ 23 Juin 2006 19:36 ]
Sujet du message :  Chevaliers célèbres du Moyen-Age

Connaissez-vous les chevaliers qui ont été les plus emblématiques
du Moyen-Age ?
(Comme Bayard l'a été à la Renaissance)

Merci

Auteur :  Plastic [ 23 Juin 2006 20:45 ]
Sujet du message : 

Bertrand Duguesclin : breton, fort laid mais fameux chevalier chef des armées de Charles V en pleine Guerre de Cent Ans


Le Prince noir : à la même époque mais dans l'autre camp (anglais donc). C'était le fils du roi d'Angleterre (Edouard III). On l'appellait le prince noir en raison de la couleur de son écu. Il a participé à la monumentale rouste infligée aux chevaliers français à Crécy en 1346. Réputé pour sa cruauté, son papa l'appellait, plein d'indulgence, "the boy".


Alexandre Nevski : au XIIIe siècle, le plus célèbre chevalier de la Russie, il bat les suédois sur la Neva (d'où son nom NEVSKI)

Auteur :  Ringo [ 23 Juin 2006 21:08 ]
Sujet du message : 

Jean Chandos, mort au combat ...

Auteur :  Loïc bonal [ 23 Juin 2006 22:16 ]
Sujet du message : 

Guillaume des Barres (Bouvines).
Olivier de Clisson et Arthur de Richemont (connétables de France).

Auteur :  Palladius [ 23 Juin 2006 22:19 ]
Sujet du message : 

Je rajouterai bien Richard coeur de lion, le type même du roi-chevalier (mais bon, pour l'amour courtois on repassera, vu qu'apparement il préférait les hommes....)

Auteur :  C.Douville [ 23 Juin 2006 23:32 ]
Sujet du message : 

Bonsoir,

Tout d'abord, on a le fameux Guillaume le maréchal, "le meilleur chevalier du monde" et le fameux chevalier Français Guillaume des Barres. Les deux ont pour point commun d'avoir réussi à battre en duel singulier Richard coeur de lion, ce qui n'est pas une mince affaire lorsque l'on sait le nombre de Turcs et de Sarazins qui ont péris sous les coups de Richard coeur de lion à la bataille d'Arsuf, remportée par les croisés Français en 1191. Richard en voulu quelques temps à Guillaume des Barres. Puis, finalement, impressionné par la valeur déployée par Guillaume dans une bataille contre les Turcs, Richard le pardonna. Guillaume des Barres s'illustra encore à la bataille de Bouvines, en 1214, faisant passer de mauvais moments à l'Empereur Allemand Otton IV de Brunswick.

On parle de Du Guesclin, mais n'oublions pas Olivier de Clisson, un autre chevalier Breton, surnommé "le boucher des Anglais" et qui contribua largement au succès remporté sur les Anglais à Pontvallain en 1370.

Côté chevaliers Normands, on a toute la glorieuse famille Normande des Hauteville, conquérante du sud de l'Italie et la Sicile. Guillaume "bras-de-fer" Hauteville, connu pour ses victoires sur les Byzantins dans le sud de l'Italie, pour son adresse et sa force au combat (il embroche un chef Sarazin avec sa lance à Troïna en 1040, en Sicile). Robert "guiscard" Hauteville, chevalier Normand rusé et également très bon au combat corps à corps. A Civitate, il tue lui-même plusieurs chevaliers Allemands, "faisant voler bras, têtes, jambes". Robert mate les rebellions dans le sud de l'Italie, met deux fois l'Empire Byzantin à genoux, libère Rome occupé par les Allemands, aide à la conquête de la Sicile par la prise de Palerme. Pour les Normands de la conquête de l'Angleterre, on peut évoquer le chevalier Normand Guillaume Fitz-Osbern (dont je descendrai), commandant de l'aile droite de l'armée à la bataille d'Hastings en 1066, meilleur capitaine de Guillaume le conquérant, il a reçu plusieurs commandements en Angleterre.

On a aussi Jean de Catavas. Avec 312 chevaliers Français, il met en déroute 6000 mercenaires Turcs au service de Byzance, c'est la bataille de Prinitza, en Morée. Enfin, Thomas de St-Valery, chevalier Français intelligent, il met en place le plan avisé qui permet la victoire de Charles d'Anjou à Tagliacozzo en 1268, dans le sud de l'Italie. Et puis je terminerai par la Hire, vainqueur des Anglais à Patay en 1429, il commanda la petite avant-garde Française qui, pourtant inférieure en nombre (200 chevaliers à peine), mit les 4000 Anglais de Talbot et Falstaff en déroute.

Bref, ils sont très nombreux! :)

@+

Auteur :  Mensik [ 24 Juin 2006 4:14 ]
Sujet du message : 

plastic a écrit :
Réputé pour sa cruauté, son papa l'appellait, plein d'indulgence, "the boy".


Je ne suis pas d'accord. Edward était un homme loyal et très chevaleresque, qui respectait ses ennemis. C'est par contre lors de la mise à sac de Limoges qu'il fut moins indulgent...

Auteur :  Sicambre [ 24 Juin 2006 23:28 ]
Sujet du message : 

On a surtout les grands maitres du temple :Evrard des Barres, Bernard de Tremblay ,Bertrand de Blanquefort,Gérard de Ridefort...

Notre beau sire de Bouillon...avoué du saint sepulcre...

Philippe II auguste ! Notre bon roi !

Louis VI le gros !

Louis VI !

Louis XI !

Que de rois/chevaliers batailleurs !

Une tres grande partie des rois de jerusalem de meme

Auteur :  Robert Courteheuse [ 25 Juin 2006 19:29 ]
Sujet du message : 

Parmi les personnages cités par Sicambre, plusieurs d'entre eux ne sont pas réputés pour leurs qualités de chevaliers. Ainsi :

- Girard de Ridefort, ce Grand Maître du Temple est davantage connu pour ses intrigues et son attitude équivoque dans les mois qui précédèrent la défaite des Cornes de Hattin que pour ses vertus chevaleresques. On ne lui connait aucun fait d'arme glorieux.

- Philippe-Auguste n'était pas un roi-chevalier. Une version de la bataille de Bouvines le présente même à l'écart, protégé derrière un chariot.

- Louis XI avait également du courage physique. Mais c'était davantage un chasseur et un diplomate qu'un chevalier chargeant dans la mêlée, contrairement à son cousin Charles le Téméraire.

Guillaume des Barres, Matthieu de Montmorency, Guillaume le Maréchal, (tous déjà cités) Guillaume de Salisbury, Renaud de Dammartin sont, à mon avis, de meilleurs exemples.

Auteur :  Sicambre [ 26 Juin 2006 17:01 ]
Sujet du message : 

Il y a chevalier et chevalier.

En fait les chevaliers que vous m'avez cités ne sont pas reonnus pour leur comportement chevaleresque,a quelques exceptions pres...

Ridefort, etait peu etre un faux jeton, intriguant aupres du roi Lusignan, etre faible et denué de principes. Mais au combat, c'est un brise tout, ça charge tout seul dans le tas...

Philippe Auguste... relisez sa biographie ... c'est le type meme du roi-chevalier...

Louis XI, un vrai comportement machiavelique...peut etre, masi dasn sa jeunesse, a dieppe, il rentre dans el tas, il est le premier sur la breche...
Il fut un roi soldat, avec l'age, il prefera la diplomatie et les intrigues.

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/