Nous sommes actuellement le 03 Déc 2020 21:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 09 Juil 2008 14:30 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 31 Juil 2007 21:16
Message(s) : 24
Bonjour,
Je lis qu'Albert de Brandebourg était présent au siège de Metz en 1552. Que faisait cette personne, grand maitre de l'ordre teutonique et Duc de Prusse, sur place ? Qu'est-ce qui justifie sa présence (tractations avec le roi de France ? lien avec la réforme ?)

Merci d'avance.

_________________
Pas d'URL dans les signatures.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2008 14:48 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 31 Juil 2007 21:16
Message(s) : 24
Egalement, j'aurais aimé avoir une explication sur cette phrase (les mots que j'ai mis en gras), je ne comprends pas de quoi il s'agit... personne ? peuple ?

"Le duc d'Holstein était déjà devant la ville avec Aiguement et Brabanson qui avaient amené une armée des Pays-Bas : il se logea au Mont de Chastillon".

Merci.

_________________
Pas d'URL dans les signatures.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2008 15:17 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 16 Mai 2008 21:29
Message(s) : 181
Je pense qu'il s'agit des comtes d'Aiguemont et d'Aremberg, ce dernier était appelé Brabanson. Ce sont des capitaines qui ont dû combattre aux coté du duc d'Albe, notamment dans les Flandres (d'où l'armée des Pays-bas).

S'il est certain qu'il s'agit de personnes, je ne garantis pas leurs rôles car j'avoue que je viens juste de parcourir rapidement cela sur le net. A confirmer donc...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2008 15:51 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 16 Mai 2008 21:29
Message(s) : 181
Pour compléter, lisez ceci, vous verrez, c'est très instructif :wink: :

http://books.google.com/books?id=XME1AA ... #PPA481,M1


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juil 2008 21:06 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 31 Juil 2007 21:16
Message(s) : 24
Merci beaucoup !

_________________
Pas d'URL dans les signatures.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Juil 2008 9:23 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1347
Localisation : Orne
Il y a encore plus de détails sur le siège de Metz en 1522 dans Alexandre Henne, Histoire du règne de Charles-Quint en Belgique, 1859, tome 9, page 289 à 382, consultable sur http://books.google.fr/books

Attention au homonymes. Au 16e siècle, il y a eu plusieurs Albert (Albrecht) célèbres :

:arrow: Albrecht (1440-1506), évêque de Strasbourg
:arrow: Albrecht (1528-1579), duc de Bavière
:arrow: Albrecht (1490-1545) de Brandenburg, qui a acheté 25.000 ducats l'archevêché de Mayence(Mainz) grâce à la vente d'indulgences critiquées par Luther.
:arrow: Albrecht (1490-1568) de Hohenzollern, Margrave de Brandeburg, choisi grand-maître des Chevaliers teutoniques en 1510, qui a dissout l'ordre pour devenir duc de Prusse en 1525 après une guerre perdue contre les polonais. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Albrecht_de_Brandebourg).
:arrow: Albrecht (1522-1557), margrave de Brandebourg-Kulmbach à partir 1527, comte de Stroppiana, surnommé Alcibiade, qui est venu à Metz en 1552 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_II_ ... g-Kulmbach)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Juil 2008 12:08 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 16 Mai 2008 21:29
Message(s) : 181
Oliviert a écrit :
Il y a encore plus de détails sur le siège de Metz en 1522

1552 ! :wink:

Il n'y en a cependant qu'un qui ait été pourchassé par Charles Quint et qui se soit retrouvé devant Metz à cette occasion... Cela limite les possibilités de confusion entre personnages...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2020 12:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1359
Localisation : Lorraine
Le Margrave Albert "Alcibiade" de Brandebourg avait rejoint les princes protestants allemands qui suivaient Maurice de Saxe (ligue de Smalkalde) en guerre contre Charles Quint. Le roi de France (Henri II) avait signé un traité avec ces princes (Traité de Chambord) en vertu duquel il attaquerait Charles Quint en Allemagne même.
Henri II prend les évêchés impériaux de Toul et de Metz, passe le col de Saverne et s'apprête à passer le Rhin (la "Chevauchée d'Austrasie"), mais il ne persévère pas. Il fait retraite, avec cependant un vague projet d'invasion des Pays-Bas. C'est ainsi qu'Albert de Brandebourg se trouve en Lorraine , à la tête d'une imposante armée : 10 000 combattants et une puissante artillerie.

Ses relations avec les gens du roi de France se détériorent lorsqu'ils exigent de lui l'engagement de se rendre aux Pays-Bas par un itinéraire choisi par eux. Le 14 octobre 1552, son armée apparaît devant Toul. Devant cette présence, non exempte de menaces, le gouverneur français met sa garnison en alerte...
Claude de Lorraine (frère cadet du duc de Guise) est envoyé pour discuter avec le Margrave, mais lorsqu'il arrive à Toul le 15 octobre, Albert est déjà reparti. Le 24 octobre il "retourne franchement sa veste" : à Thionville, il signe un accord avec les Impériaux ; accord aux termes duquel il se rallie à Charles Quint moyennant quelques compensations en Allemagne centrale. Un des principaux alliés du roi de France passe ainsi dans l'autre camp, et participera au siège de Metz, non en qualité de défenseur mais en attaquant.

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2020 14:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1180
Citer :
Le roi de France (Henri II) avait signé un traité avec ces princes (Traité de Chambord) ... Henri II prend les évêchés impériaux de Toul et de Metz ...

Le traité de Chambord (1552) est la ratification d'un pacte passé en octobre 1551.
Ce pacte est initié par des hommes qui ont maintes fois changé de côté au gré de ce qui leur était offert (titres, terres...).
En font partie Albert de Brandebourg-Ansbach, Jean-Albert de Mecklembourg, Guillaume de Hesse et Albert II Alcibiade de Brandebourg-kulmbach.
Manque Philippe de Hesse, prisonnier de Charles Quint.
C'est à ces hommes que se joint Maurice de Saxe ayant lâché le parti impérial pour y revenir après Innsbrück.
"Prendre etc." est une belle tournure pour ce qui fut, au final, offert à Henri II (ceci a déjà été traité sur un fil) ; Metz et son siège ont mis Brantôme en joie mais il ne fallait pas grand chose pour égayer un si obstiné courtisan dont l'obséquiosité augmentait d'autant que l'image royale était étincelante et le retour sur cassette assuré.

@ Oliviert :

Merci pour ces recherches :wink: : tous sont des personnages intéressants dont l'existence fut bien remplie.
*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2020 16:23 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1359
Localisation : Lorraine
Rebecca West a écrit :
"Prendre etc." est une belle tournure pour ce qui fut, au final, offert à Henri II
J'ai écrit "prendre" Metz (évêché de jure d'Empire) comme on prendrait un fruit mur pour être cueilli.
D'ailleurs, Charles Quint a ensuite tenté de la reprendre.

Rebecca West a écrit :
(ceci a déjà été traité sur un fil)
Voilà qui est intéressant...
Lequel, svp ?

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2020 17:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1180
.
Karolvs a écrit :
J'ai écrit "prendre" Metz ... comme on prendrait un fruit mur pour être cueilli.

J'y ai songé mais comme sur wiki, Brantôme est cité (partiellement car la suite de sa phrase est qu'il avait "...ouï dire... " par les capitaines pour la "grandeur du siège") ; le courtisan, lors de ce siège n'avait pas 15 ans.
Charles Quint a vainement tenté vainement de reprendre Metz. Son armée était affaiblie, les renforts envoyés malades et les mercenaires payés mais inconstants.
Guise avait eu le temps de renforcer les défenses et d'anticiper un long siège (introduction de denrées).
Il faut aussi avoir en tête le contexte intérieur des états Habsbourg qui doivent repousser les Ottomans en Hongrie, en Méditerranée (l'Italie est convoitée et Henri II s'est entendu avec la Sublime Porte), c'est l'année de la paix de Passau...

Ceci est évoqué dans "Les guerres d'Italie sous Henri II". Il doit en exister d'autres sujets (peut être en ciblant la Lorraine :wink: ), il faudrait passer par le moteur de recherches.

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB