A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Nov 2018 20:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : La mort de Charles VIII
Message Publié : 08 Nov 2003 13:47 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1402
Localisation : Lorraine
Les circonstances de la mort brutale de Charles VIII au château d'Amboise en 1498 ne semblent pas clairement établies.

Dans une revue d'histoire, je lis que pour les certains historiens -dont Commynes- c'est en se rendant assister à une partie de jeu de paume que le roi aurait heurté un linteau de porte de la galerie Hacquelebac du château d'Amboise.

Pour d'autres, c'est une orange venant de chez César Borgia, que Charles VIII avait mangée le matin, qui aurait provoqué sa mort quelques heures plus tard.

Quoi qu'il en soit, c'est sur une paillasse posée à même le sol de la galerie (désaffectée) d'Amboise que le roi rendit l'âme.



J'aimerais en en savoir plus sur les différentes hypothèses qui ont été avancées.

Merci d'avance.

_________________
===> Histoires lorraines


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Nov 2003 16:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Je n'ai pas d'informations précises à te donner, seulement quelques compléments d'information.

Le père de Charles VIII, Louis XI en l'occurence, avait été l'objet d'attaques cérébrales (je ne me souviens plus du nom scientifique) dont il avait failli mourir à plusieurs reprises. Son fils, Charles VIII a hérité de cette mauvaise prédisposition.

Par ailleurs, Charles VIII semble-t-il n'est pas mort sur le coup. Aprés avoir heurté le linteau d'une porte, il s'entretient quelques instants avec ses compagnons avant de s'effondrer de tout son poids. Il meurt quelques heures plus tard.

Par ailleurs, la rumeur d'enpoisonnement ne semble pas retenir aujourd'hui l'attention des historiens.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Nov 2003 16:31 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
La mort de Charles VIII sonne le glas de la dynastie des Valois directs. En effet, les fils de Charles VIII sont tous morts en bas age ou au berceau. Savez-vous que sa veuve, la reine Anne de Bretagne, a épousé son propre successeur Louis XII ? En effet, il était prévu dans le contrat de mariage de la reine Anne, qu'en cas de mort de Charles VIII sans enfants, cette dernière était tenue d'épouser son propre successeur. Pourquoi cette modalité ? le duché de Bretagne, dont Anne était l'héritière était alors en passe de revenir à la France, les juristes de l'époque avaient on le constate bien pensés à tout !

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Nov 2003 16:58 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
J'ai pas de nouvelles de toi Karolis, c'est dommage, car nous n'avons pas échangé nos informations.

Il existe d'excellentes biographies de Charles VIII, dont une publiée chez Fayard. Il en existe d'autres. Ce roi de France est assez mal connu, vous ne trouvez pas ? Il est vrai qu'il monte sur le trone à l'age de 13 ans en 1483 et que sa soeur Anne de Baujeu assure les renes du gouvernement. Comme à chaque période de régence, les princes féodaux en profitent pour faire entendre le bruit des armes, ce sera l'occasion pour eux de se soulever contre le pouvoir royal.
Qu'a laissé en héritage Charles VIII lorsqu'il meurt prématurément en 1498 ? l'enjeu des guerre d'Italie et le début de la Renaissance italienne en France. Quelques années plus tot, Charles est parti à la conquete du Milanais et a poussé son avantage vers Naples. Conquetes hypothétiques ! car dés que les Français tournent le dos, les territoires conquis reprennent leur indépendance. Plus tard, Louis XII et François Ier épuiseront leurs ambitions dans le reve Italien.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Nov 2003 22:52 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1402
Localisation : Lorraine
Dominique Poulin a écrit :
J'ai pas de nouvelles de toi Karolis, c'est dommage, car nous n'avons pas échangé nos informations.

Mille excuses !

Forum indisponible + pas de notification de message = pas de nouvelles...
:oops:

Dominique Poulin a écrit :
Il existe d'excellentes biographies de Charles VIII, dont une publiée chez Fayard. Il en existe d'autres. Ce roi de France est assez mal connu, vous ne trouvez pas ? Il est vrai qu'il monte sur le trone à l'age de 13 ans en 1483 et que sa soeur Anne de Baujeu assure les renes du gouvernement. Comme à chaque période de régence, les princes féodaux en profitent pour faire entendre le bruit des armes, ce sera l'occasion pour eux de se soulever contre le pouvoir royal.
Qu'a laissé en héritage Charles VIII lorsqu'il meurt prématurément en 1498 ? l'enjeu des guerre d'Italie et le début de la Renaissance italienne en France. Quelques années plus tot, Charles est parti à la conquete du Milanais et a poussé son avantage vers Naples. Conquetes hypothétiques ! car dés que les Français tournent le dos, les territoires conquis reprennent leur indépendance. Plus tard, Louis XII et François Ier épuiseront leurs ambitions dans le reve Italien.


Merci pour toutes ces informations ! Alors rien de neuf sur les circonstances de sa mort ? :cry:

Pour le reste, je trouve -comme vous- que ce roi est resté assez méconnu, sans doute parce que son règne était un règne de "transition" entre deux périodes "fortes" : la fin du Moyen-Age avec Louis XI et l'âge d'or de la Renaissance. Age d'or qui a éclipsé le fait que c'est justement Charles VIII -ébloui par ce qu'il a vu en Italie- qui a "importé" la Renaissance en France.

A propos du mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne : n'a-t-il pas été célébré en secret ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Nov 2003 19:12 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Charles VIII est sans doute mort d'une hemmoragie cérébrale après avoir heurté un linteau de porte. Le choc a -t-il été violent ou pas, je l'ignore. En tout cas, suffisamment pour causer son décès.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 13:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Dans un précédent message, j'ai fais allusion à la bibliographie concernant la vie et le règne de Charles VIII. A y regarder de plus près, j'ai été assez déçu, surtout en ce qui concerne les études récentes.

A noter, cependant deux biographies incontournables et signées toutes deux de Yvonne Labande-Mailfert : "Charles VIII et son milieu 1470-1498, la jeunesse au pouvoir" (1975, épuisé à ce jour) et "Charles VIII" (éditions Fayard, 1986).

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 14:18 
Intrigué par les causes et les circonstances de la mort de Charles VIII, je me permets ici d'exposer mon analyse.

Le dernier roi de la dynastie des Valois directs est mort le 7 avril 1498 à vingt-sept ans. Et comme le rapporte Karolis, c'est en se rendant à une partie de paume au chateau d'Amboise que Charles VIII heurte du front un linteau de porte. Dans ses mémoires, Philippe de Commynes relate la scène comme suit dans la langue du temps :
" A l'entrée se hurta du front contre l'huis, combien qu'il fust bien petit". Le roi ne parait pas géné outre mesure, puisque ensuite il devise avec son confesseur, Jean de Rely. Ce n'est qu'au bout d'un moment que Charles VIII perd connaissance et tombe à la renverse. IL est alors environ deux heures de l'aprés-midi.

Les antécédents et causes relatifs à cet accident appuient la thèse de la mort naturelle de Charles VIII. Une faiblesse cardiaque a été avéreé dans les dernières années et quelques semaines avant sa mort , les contemporains ont rapporté un amaigrisement et un teint livide. Plus sérieusement encore, Louis XI, le père de Charles a souffert de plusieurs crises d'apoplexie, avant de succomber à la suite de l'une d'elles, d'une congestion cérébrale. On peut donc avancer raisonnablement qu'un terrain familial défavorable a fortement influencé la santé et la mort de Charles VIII.

Dans "Charles VIII" de Yvonne Labande-Mailfert, l'auteur écrit en conclusion page 456 "La premiere hypothèse, l'hemoragie interne causé par le choc frontal contre la porte innocente, demeure la plus vraisemblable". Et dans son second livre "Charles VIII et son milieu ", l'historienne précise : "Selon un avis médical, le choc frontal meme chez un sujet jeune et parfaitement normal, peut determiner une hemoragie méningée ou cérébro-ménongée, provoquant aprés un intervalle de plusieurs heures, l'apparition de l'hémiplégie, puis la mort." Entré dans le coma, le roi meurt vers 11 heures du soir, le 7 avril 1498.

D'autre part, Karolis a fait mention d'une rumeur d'empoisonnement. Contemporains et biographes rapportent que le roi a mangé -ou humé, on ne sait trop- une orange lors de son diner avant d'assister à une partie de jeu de paume. A ce titre, Karolis a écrit que l'orange aurait été envoyée par Cesar Borgia. Je n'ai pas retrouvé dans mes sources, un lien avec Cesar Borgia.
Concernant un éventuel empoisonnement, deux pistes ont été visées : le duc d'Orléans et la république de Venise. Sans doute héritier de la Couronne, mais prince surveillé dont Charles VIII se méfiait, le futur Louis XII n'avait pas le dessein de supprimer le roi Charles. Selon le dernier grand biographe de Louis XII, Bernard Quillet, un assasinat perpetué par ses soins ne correspond ni à son caractère ni à ses projets immédiats à l'époque. Il est à remarquer que nul contemporain n'a accusé le duc d'Orléans.
Quant à l'hypothèse avec Venise, Yvonne Labande-Mailfert ne manque pas de souligner dans "Charles VIII et son milieu" les précautions méticuleuses que prenait la cour de France contre le poison.

Les deux livres que j'ai cité sur Charles VIII apporteront toutes les informations actuellement disponibles sur la mort du roi, et bien sur sur sa vie et sur son règne.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 14:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
ET comme d'habitude, lorsque mes messages sont un peu longs, je me déconnecte et je ne figure plus qu'en tant qu'invité ! Je commence a etre vraiment excédé par ce genre d'incident, car j'aimerais que mon nom figure pour ce type de message ou je me casse la tete pour donner une réponse argumentée. Avec plaisir certes mais tout de meme !!!

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 16:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Concernant ta question Karolis sur la célébration du mariage de Charles VIII et d'Ane de Bretagne celebré dans la discrétion, je n'ai pas beaucoup appronfondi la question.

Avant d'accepter la main du roi de France, la duchesse de Bretagne s'était précedement mariée par procuration avec Maximilien d'Autriche, fils de l'empereur du Saint-Empire-Romain Germanique. Mais les aléas de la politique annulèrent ce mariage, au reste trés dangereux pour la France. C'est donc Charles VIII qui obtint la main de la duchesse. Les négociations matrimoniales furent tenues secretes en grande partie pour éviter la colère de Maximilien.

Le mariage fut célébré à Langeais dans un chateau-forteresse le 6 décembre 1491 dans une sorte de psychose : la Loire interdite de tout trafic, bouclage de toutes les voies d'accès, assistance réduite lors de la cérémonie...

Il reste encore beaucoup à dire.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 17:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Oct 2003 9:22
Message(s) : 485
Localisation : Toulouse
Félicitations pour la précision de vos commentaires ! :P

Dominique Poulin a écrit :
Plus sérieusement encore, Louis XI, le père de Charles a souffert de plusieurs crises d'apoplexie, avant de succomber à la suite de l'une d'elles, d'une congestion cérébrale. On peut donc avancer raisonnablement qu'un terrain familial défavorable a fortement influencé la santé et la mort de Charles VIII

Par contre c'est aller un peu vite que de parler d'un terrain familial en se referrant aux accidents vasculaires cérébraux (hémorragique à priori) de Louis XI... Ces accidents dans la grande majorité des cas sont liés à un terrain cardio-vasculaire éventuellement associé à une hypercholestérolémie (parfois familiale certes mais bon...). Pour le tabac il faudra attendre ce bon Mr Nicot… :wink: .
Par contre un sujet du forum avait pour sujet la cause des décès de nos « 40 rois »: c’est dommage que l’instigateur de cette question n’ait pas donné suite…

Amicalement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 18:08 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1402
Localisation : Lorraine
Dominique Poulin a écrit :
Concernant ta question Karolis sur la célébration du mariage de Charles VIII et d'Ane de Bretagne celebré dans la discrétion,
[...]
Il reste encore beaucoup à dire.

N'hésitez pas à être bavards !

:D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2003 19:21 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2003 0:23
Message(s) : 41
Localisation : Région parisienne
Encore quelques précisions:
A ce mariage, l'assistance fut très réduite: quelques grands seigneurs, six bourgeois de Rennes, les évêques d'Angers et d'Albi, et bien sûr les 2 époux. Ceci afin d'éviter que quelqu'un vienne objecter que les époux étaient déjà mariés!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2003 21:43 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1402
Localisation : Lorraine
Mais pourquoi tant de secret ?

:?:

_________________
===> Histoires lorraines


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2003 0:00 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2003 0:23
Message(s) : 41
Localisation : Région parisienne
En fait avant leur mariage, Charles VIII et Anne de Bretagne étaient déjà engagés chacun de leur côté: Anne de Bretagne avait épousé en décembre 1490 Maximilien d'Autriche. Le mariage avait eu lieu par procuration, les époux ne s'étaient jamais rencontrés et l'union n'avait pas été consommée. Mais le lien existait quand même. Par ailleurs, Charles VIII était quant à lui fiancée avec Marguerite d'Autriche, la fille de Maximilien. L'union ayant été projetée très tôt, la petite fille avait été élevée en France aux côtés de Charles VIII en attendant le mariage.
Par conséquent, bien que ces engagements n'aient pas été exempts de vice ou encore sous forme de projet, ils étaient cependant suffisamment avancés et publics pour que Maximilien prenne leur rupture pour un affront. En effet Charles VIII lui prenait sa femme et lui renvoyait sa file du même coup. On cragnait donc une réaction de sa part. La forteresse de Langeais fut choisie pour décourager une tentative de coup de force. Quant aux autres mesures (assistance réduite, Loire bouclée à la circulation, accès à la forteresse bloquée) visait à empêcher que des hommes de Maximilien ne viennent répondre à la demande rituelle d'objection que les époux étaient déjà mariés.

Il faut noter toutefois qu'avant la cérémonie, Charles VIII (qui avait vaincu militairement les troupes de la duchesse de bretagne) a pris soin de laisser à Anne une totale liberté d'action. Cela visait à prouver qu'Anne n'agissait pas sous la contrainte, ce qui aurait pu être un cas de nullité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB