Nous sommes actuellement le 03 Août 2020 19:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Déc 2003 19:56 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Charles VIII demeure un roi peu connu. Je suis sur que si l'on interroge les passants dans la rue, ils ne trouverons rien à dire. Mais à mon sens, il ne doit pas cette méconnaissance du public au fait que son règne est encastré entre celui de Louis XI et de Louis XII puis de François 1er.

Il a régné peu de temps - 15 ans au total-, en tout cas pas assez pour passer dans la mémoire collective. Roi à 13 ans, secondé de prés pendant sept à huit ans par sa soeur Anne de Baujeu, Duchesse de Bourbon "La Femme la moins Folle de France" selon Louis XI, il ne lui reste que quelques années pour faire l'événement. Peut-etre que la présence de sa femme Anne de Bretagne et de sa soeur Anne de France (ou de Baujeu), femmes à la personnalité plus charismatique lui ont causé de l'ombre.
Mais Charles VIII jusqu'a preuve du contraire, ne semble pas pas avoir fait preuve de beaucoup de personnalité. S'est-il laissé influencer par des volontés familiales plus fortes que lui, c'est possible, ce n'est pas prouvé. Pourquoi ? son engagement dans les guerres d'Italie vient principalement de lui, sa femme et sa seur y étaient opposées mais il a maintenu sa décision de franchir les Alpes.

Quel était son but ? conquérir le royaume de Naples. Quelles prétentions arguait-il ? des revendications dynastiques familiales relevant des Valois-Anjou qui avaient régné (peu) sur Naples. Si la conquete fut facile, le maintien des forces françaises une fois le roi reparti en France fut impossible et la conquete de Naples remise. Mais si le reve napolitain ce révéla à l'état de chimère, Charles VIII ramena la Renaissance dans ses bagages. Il fut impressionné et fasciné par l'éclat artistique de l'Italie. Ce ne fut pas forcément sans dommages car il prit possession de plusieurs chefs d'oeuvre que l'on retrouve encore dans nos musées.

Son règne se situe aussi entre l'extreme fin du Moyen-Age (1483-1498) et le début de la Renaissance en France, une époque charnière.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Déc 2003 21:42 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2003 21:45
Message(s) : 139
Localisation : Paris
Dominique Poulin a écrit :
Je suis sur que si l'on interroge les passants dans la rue, ils ne trouverons rien à dire.


Si on interroge les passants dans la rue sur Louis XI ou Louis XII, ils ne trouveront rien à dire non plus...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Déc 2003 21:56 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Sur Louis XI, si peut-etre 1 personne sur 10. Sur Louis XII, surement personne.
Je suis parfois étonné de l'ignorance de certains. Mais c'est un autre débat, à creer pourquoi pas ?

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Mai 2004 14:13 
Dominique Poulin a écrit :
J'ai pas de nouvelles de toi Karolis, c'est dommage, car nous n'avons pas échangé nos informations.

Il existe d'excellentes biographies de Charles VIII, dont une publiée chez Fayard. Il en existe d'autres. Ce roi de France est assez mal connu, vous ne trouvez pas ? Il est vrai qu'il monte sur le trone à l'age de 13 ans en 1483 et que sa soeur Anne de Baujeu assure les renes du gouvernement. Comme à chaque période de régence, les princes féodaux en profitent pour faire entendre le bruit des armes, ce sera l'occasion pour eux de se soulever contre le pouvoir royal.
Qu'a laissé en héritage Charles VIII lorsqu'il meurt prématurément en 1498 ? l'enjeu des guerre d'Italie et le début de la Renaissance italienne en France. Quelques années plus tot, Charles est parti à la conquete du Milanais et a poussé son avantage vers Naples. Conquetes hypothétiques ! car dés que les Français tournent le dos, les territoires conquis reprennent leur indépendance. Plus tard, Louis XII et François Ier épuiseront leurs ambitions dans le reve Italien.


Charles VIII n'a jamais tenté une conquête du Milanais. C'est son cousin et successeur, Louis d'Orléans, qui tente un renversement de Ludovic Sforza. Mais ses tentatives échouent et sont condamnées par Charles VIII


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Charles VIII
Message Publié : 26 Mai 2004 14:17 
Si Charles VIII vous intéresse, vous pouvez venir vister les sites que je lui consacre: http://site.voila.fr/CharlesVIIIroi et http://site.voila.fr/CharlesVIIIattitude

En espérant qu'ils satisfasse votre curiosité! Et pour en savoir plus, consulter l'excellent livre d'Yvonne Labande-Mailfert: Charles VIII et son milieu, publié en 1975.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juin 2004 16:14 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Oui je fais amende honorable. Charles VIII a voulu conquérir le royaume de Naples et non le Milanais et vous avez raison de rectifier en disant que c'est Louis XII qui a entrepris la conquete du Milanais. On peut faire quelques erreurs....

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 14 Sep 2009 16:47 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Sep 2009 16:40
Message(s) : 1
ça va vous faire sauter au plafond, mais il existe une autre version de la mort de charles VIII. C'est une info qui circule chez certains historiens bretons qui ne peuvent pas la prouver. Le contrat de mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne indiquait qu'en cas d'absence de Dauphin, la Bretagne revenait au survivant des deux époux.
A qui profite le crime quand on sait que Commines n'était pas présent ce jour-là ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 14 Sep 2009 17:17 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9333
Localisation : Région Parisienne
C'est idiot, Anne demeurait duchesse de Bretagne sa vie durant, et son duché passait à son héritier, mâle ou femelle, car cette province pouvait être gouvernée par une femme.

D'ailleurs, à sa mort, ce n'est pas Louis XII qui fut duc, mais sa fille Claude, épouse du futur François Ier. Celui-ci ne sera pas plus duc de Bretagne, c'est son fils aîné François qui sera intronisé, puis à sa mort le futur Henri II, et avec lui, la Bretagne sera définitivement française, malgré le fait qu'à la mort d'Henri III, Henri IV n'était pas le plus proche pour hériter du duché.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 16 Sep 2009 22:28 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 13 Mai 2006 22:36
Message(s) : 533
Localisation : Toulouse
Jean-Marc Labat a écrit :
à la mort d'Henri III, Henri IV n'était pas le plus proche pour hériter du duché.


Ah oui, très intéressant, je n'avais pas pensé à cet aspect de la chose...
Le duché de Bretagne pouvant se transmettre aux et par les femmes, contrairement à la couronne de France, y aurait-il un "vice de procédure" dans la persistance du rattachement de la Bretagne à la France, à la mort d'Henri III ?
Ou bien un acte particulier (comme par exemple un contrat de mariage d'Anne de Bretagne ou de Claude de France) stipulait-il une exception ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 17 Sep 2009 7:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9333
Localisation : Région Parisienne
Oui, en théorie, mais une loi fondamentale du royaume est l'inaliénabilité du domaine royal. La Bretagne était entré définitivement dans ledit domaine avec l'avènement d'Henri II.

Sans cela, le plus proche héritier me semble être Charles-Emmanuel de Savoie, fils de Marguerite de France, elle même fille de Claude.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : La mort de Charles VIII
Message Publié : 30 Oct 2011 14:22 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2011 13:42
Message(s) : 2
Le règne de Charles VIII fut court. En effet il meurt brutalement d'une hémorragie interne après s'être heurté la tête sur le linteau d'une porte au château d'Amboise en se rendant à un jeu de paume, à l'âge de 27 ans.

Cependant était-il à cheval ou à pied ? Ayant visité Amboise ainsi que d'autres châteaux de la Loire, je me suis renseignée auprès de plusieurs guides, qui m'ont tous donné une réponse différente. Bien que le fait qu'il se soit cogné aussi violemment simplement en marchant (ou même en courant) me paraît légèrement impensable, d'autant plus la taille du jeune roi n'excédait pas 1,55m, je ne l'exclu pas, n'étant pas historienne. Qu'en pensez-vous ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 30 Oct 2011 15:31 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9333
Localisation : Région Parisienne
Il était à pied. Le choc contre le linteau a probablement déclenché une hémorragie cérébrale qui ne fut pas massive, mais continue ce qui amena le décès. Son père était aussi sujet à ce genre de choses, et a été atteint d'hémiplégie.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 30 Oct 2011 18:05 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2011 13:42
Message(s) : 2
Merci de votre réponse :) il était fragile ce pauvre Charles VIII ! Enfin, s'il ne l'avait pas été, toute l'Histoire aurait été différente...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 30 Oct 2011 23:10 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14180
Localisation : Alsace, Colmar
Diane de la Lune a écrit :
Bien que le fait qu'il se soit cogné aussi violemment simplement en marchant (ou même en courant) me paraît légèrement impensable, d'autant plus la taille du jeune roi n'excédait pas 1,55m, je ne l'exclu pas, n'étant pas historienne. Qu'en pensez-vous ?


Une partie de mon travail implique la sécurité au travail, ce qui me fait ne pas exclure que l'on puisse décéder en se cognant violemment en marchant.
Des gens se blessent simplement en se retournant. Oui, la simple rotation du corps peut exercer une force suffisante pour obtenir des blessures. Si l'on marche vite, on atteint facilement du 10 kilomètres/heure sur de courts trajets. L'énergie développée est déjà assez élevée.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mort de Charles VIII
Message Publié : 12 Nov 2011 11:43 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Nov 2011 11:08
Message(s) : 1
Philippe de Commynes relate en effet les circonstances de la mort de charles 8 dans ses mémoires (ref livre de poche page 672), par les informations receuillies auprès de Jean de Rely.
Il voulait assister à une partie de jeu de paumes qui se déroulait dans les fossés du chateau d'Amboise où il était.
C'est en passant à cheval dans la galerie de Hacquelebac du château en travaux qu'il a heurté l'huisserie.
Son confesseur l'évêque d'Angers et ses chambellans sont arrivés sur place vers 14 heures.
Il serait mort vers 23 heures sur place (sur une paillasse) après avoir retrouvé ses esprits deux ou trois fois pour dire qu'il n'avait jamais pêché et pour réclamer l'aide de dieu, de Marie, de Monseigneur Saint Claude et de Monseigneur Saint Blaise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB