A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Fév 2017 0:13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Condamné au bûcher en 1554
Message Publié : 09 Juil 2016 18:05 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1315
Localisation : Blois
Bonjour,

Je fais des recherches sur un personnage qui me pose question.

Jacques DESLANDES, secrétaire du roi (reçu en 1541), est un nobliau de province appartenant (sans doute) à la bonne société blésoise de son époque. Son père, François DESLANDES, mort avant 1540, était notaire et également secrétaire du roi, marié vers 1517 avec Jeanne LUCAS (celle-ci meurt en 1552 à Blois, paroisse St Solenne). Le fils, né vers 1519, épouse en 1546 Julitte DE LA MOTHE, dont il a un fils, François, né en 1549 à Blois St Solenne.

Après la mort de sa mère en 1552, il accumule de nombreux emprunts et s'endette lourdement. Il semblerait aussi que sa femme meure peu après car il nomme un curateur pour son fils en 1554. A la fin de cette même année 1554 (en novembre), il est condamné à être brûlé vif, son corps dispersé en cendres et ses biens confisqués par le roi. La sentence n'est pas immédiate puisqu'il continue à signer des obligations et des cédules (s'endettant encore plus) jusqu'au 20 décembre 1555. Il est probablement exécuté début 1556. En mai 1556, Jacques VIART, conseiller du roi, bailli et gouverneur du roi (qui est le parrain du fils) rédige un long document de 24 pages conservé en série G aux AD 41 (avec un double en série B, série concernant la justice du bailliage) détaillant toutes les créances en cours et la manière dont les prêteurs / acheteurs et autres vont être remboursés par la vente des biens du supplicié. Malheureusement, bien que le texte soit très long, il ne mentionne absolument pas les raisons pour lesquelles Jacques DESLANDES a été condamné à un tel supplice et, a priori, les minutes du procès ont disparu.

Dans son dictionnaire historique et critique, Pierre Bayle affirme que Jacques DESLANDES a été pendu et étranglé place du Martroi à Orléans pour avoir commis un adultère avec l'épouse de Jean GODIN, lieutenant du prévôt des maréchaux de Blois. Ce qui me semble totalement faux, compte-tenu de ce que raconte le document de 1556 (et il n'y a aucune trace de ces gens dans les registres des paroisses huppées de l'époque). Un autre historien plus local, Jean Chavigny, après une étude minutieuse du susdit document, émet l'hypothèse que Jacques DESLANDES aurait peut-être empoisonné sa mère pour éponger ses dettes (mais tous ses emprunts ne commencent qu'après la mort de celle-ci), soit sa femme (mais je ne vois pas bien ce qu'il y gagne puisqu'il dispose de sa dot ?). J'ajoute aussi que DESLANDES, a priori, n'est pas protestant puisque le baptême de son fils, en 1549, est enregistré dans le registre paroissial de St Solenne.

Question : qu'a bien pu faire ce nobliau pour écoper d'un tel supplice ? Le bûcher, au XVIe siècle, signe un procès supervisé par un tribunal religieux. Les nobles qui commettent des crimes ont le privilège de la décapitation. Pour que celui-ci s'en trouvé privé, il faut qu'il ait commis quelque chose de très grave. Dans son histoire chronologique de la grande chancellerie de France, Abraham TESSEREAU indique que DESLANDES a résigné sa charge de sécrétaire du roi le 18 juillet 1554, c'est-à-dire quelques mois avant son jugement. J'ai du mal à voir ça comme une coïncidence.

Il existe malheureusement très peu de sources sur cette ténébreuse affaire et tout ce qui semble concerner la famille DESLANDES se trouvent dans les séries G et H aux AD41.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2016 3:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9640
Localisation : Région Parisienne
Les causes de condamnation au bûcher sont relativement peu nombreuses. De mémoire, homosexualité, zoophilie, hérésie, sorcellerie, parricide sont les principaux. Quelques cas de révolte contre le roi sont signalés sous le règne de Henri II. Le temps passé entre la condamnation et l'exécution est probablement du à un appel au parlement de Paris qui doit confirmer ou infirmer toute condamnation à mort. Il n'est pas certain que ce soit un tribunal ecclésiastique qui ait prononcé la sentence, ils n'ont plus, et depuis belle lurette, la puissance qu'ils avaient au milieu du Moyen-Age.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2016 7:34 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 3984
Localisation : Bourges, Berry, France
A l'époque, ça me fait tout de même fâcheusement penser à la "chambre ardente" du Parlement de Paris chargée de juger les suspicions d'hérésie protestante. C'est elle qui condamne au bûcher le corps d'un des tout premiers martyrs de la "Cause", Anne du Bourg (après qu'il ait été pendu), en 1559.

L'individu est noble, qui plus est à un poste de l'entourage royal, ce qui est censé lui éviter les désagréments liés à une simple inconduite ou une affaire de moeurs (à moins qu'elle ne soit vraiment scandaleuse). En revanche, la proximité du roi peut être une circonstance aggravante pour un fait d'hérésie.
Le fait qu'il ait été brûlé vif en cette décennie particulière m'incite donc, peut-être à tort, à rapprocher ça d'un éventuel protestantisme. Le fait que son fils ait été baptisé ne signifie en rien que son père n'avait pas, en 1549, des sympathies protestantes qu'il a confirmées par la suite en se déclarant pour la nouvelle religion ultérieurement - c'est le cas de... tous les protestants, en fait, qui à cette époque abjurent leur foi catholique mais ont donc été baptisés ou ont baptisé leurs enfants antérieurement.
Il est vrai que 1554, c'est très tôt pour être certain que c'est pour fait de religion qu'il a été exécuté, la répression commençant, de mémoire, vers 1556.

CNE EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2016 8:31 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2338
Sait-on pour quelles raisons avait-il besoin de tant d'argent et après le décès de sa mère ?N'aurait-il pas, par hasard voulu accréditer l'idée qu'il était capable de produire de l'or par "magie"'vu ses fonctions cela aurait pu être fâcheux .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2016 9:33 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1315
Localisation : Blois
La question de l'argent est brûlante, en effet.

J'ai dressé un index de toutes les personnes citées (à l'exception de VIART, l'auteur du document, et de DESLANDES, le supplicié, ce sont tous des créanciers) avec ce qui leur est dû et les dates des emprunts. Un ami qui travaille sur les festages de la ville de 1540 et 1558 en a retrouvé les 2/3 dans ses relevés (moi beaucoup moins dans les registres paroissiaux, mais à cette époque, ça devient complexe). Les autres doivent habiter en dehors de la ville, vu les lieux-dits évoqués.

Les emprunts se concentrent sur deux ans (de 1553 à fin 1555, mais le même ami m'a fait remarquer qu'il fallait que je tienne compte du calendrier avant l'Edit de Roussillon pour affiner mon travail). Il est à noter que beaucoup ont été faits sous seing privé, sans doute pour éviter d'ébruiter quoique ce soit, et que les plus riches notables de la ville, sans doute au courant de la situation de l'emprunteur, ne lui ont rien prêté du tout (à commencer par VIART qui est le parrain de son fils).

Les motifs pour condamnation au bûcher peuvent être les suivants : sorcellerie, sodomie (zoophilie) et/ou homosexualité, pervers sexuels (type Gilles de Rais), régicide, incendiaire, empoisonnement, adultère, hérésie (celle-ci englobant aussi le blasphème, le sacrilège et le crime de lèse-majesté). Les deux premières causes sont très très peu probables. Un Gilles de Rais local aurait laissé certainement plus de traces. Il n'y a pas eu de régicide à cette époque (Henri II meurt en 1559). L'empoisonnement reste possible (mais pourquoi ?). L'adultère, dans les faits, a été très peu puni, sauf cas exceptionnel (les belles-filles de Philippe le Bel par exemple) qui aurait laissé des traces tangibles.

Reste l'hérésie, quelle qu'elle soit. J'ai trouvé une demi-piste dans le Catalogue des Manuscrits de la Collection Dupuy, de Léon Dorez (BNF) : y est mentionnée (p. 7 du premier volume) une suite de pièces relatives à la confiscation des biens en cas de crime de lèse-majesté, dont un "plaidoyer pour les biens de feu (Jacques) Deslandes, de Blois" (105). Malheureusement, je n'ai rien trouvé de plus, ni la pièce en question. Ce fil tenu ainsi que l'accumulation des emprunts m'incitent à penser qu'il a dû tremper dans un truc pas clair teinté de protestantisme. Autre détail intéressant : son petit-fils, Charles Deslandes, né trente ans plus tard, épouse en 1611 la soeur de la femme de Samuel de Champlain. Je ne sais pas si les Boullé sont protestants, mais c'est une drôle de coïncidence aussi.

Merci pour la piste du parlement de Paris, je vais essayer de voir s'il y a quelque chose.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB