Nous sommes actuellement le 08 Déc 2019 16:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 197 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Quelques ouvrages
Message Publié : 31 Août 2006 23:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Romeo a écrit :
Il faut lire Erasme qui a écrit des livres sur la façon dont l'on doit se comporter à table à l'époque.
(manger avec des fourchettes et pas avec ses mains, etc...)


L'usage de la fourchette remplace aussi celui de la cuillère que le port des fraises, ces larges cols gauffrés, avait rendu indispensable.Les élégant(e)s ne pouvant approcher la bouche de leur plat, les mets avaient tendances à se perdre trop fréquemment dans les méandres de leur coquetterie...
Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Sep 2006 23:41 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Eryce a écrit :
Oui, il me semble que l'usage des perruques est très ancien et date de l'antiquité, enfin ce ne devait pas être avec des vrais cheveux comme à la Renaissance, du moins au début :roll:

Dans l'Antiquité Egyptienne , en effet, les femmes portaient des perruques très sombres, constituées de matériaux très différents :
il y en avait en cheveux véritables, biensûr, mais aussi en roseaux ou en papyrus ou encore en laine...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 0:04 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Châtillon a écrit :
Je ne trouve pas de chose semblable dans les autres pays. Peut-on dire que la France avait vraiment été un modèle pour cette mode. J'ai tendance à le croire.
Image


Effectivement...On trouve des témoignages de cette coiffure en Angleterre: cf un portrait présumé de Mary Herbert, comtesse de Pembroke, attribué à Marcus Gheeraedts (1614), et celui anonyme d'Elisabeth, Comtesse de Suffolk (vers 1610-1615).Ceci est un héritage de la mode française du XVIème siècle... :
Les hommes comme les femmes portaient les cheveux en raquette ou en ratepenade ,relevés tout autour du visage ; les femmes soutiennent les leurs par des arcelets de métal.La même petite toque garnie d'une aigrette coiffe les deux sexes, mais les femmes mettent aussi un chaperon en forme de coeur dont la pointe avance sur le front tandis que les côtés s'incurvent sur le bouffant des cheveux ; c'est à ce modèle qu'on a donné le nom d' attifet qui, jusque là désignait tous les ornements de tête depuis la fin du XVème siècle.

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 8:34 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2073
Localisation : Paris
Quels sont vos sources Majesté ? Vos interventions me disent quelque chose mais je ne saurais dire dans quels ouvrages ? Leloir ? Ruppert ? Laver ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 9:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 1829
Localisation : Metz
Majesté a écrit :
Je viens de terminer (ou presque car une telle étude n'est jamais aboutie...) l'analyse des costumes au temps des Lumières...Aussi je lance ici un semblable sujet sur la vêture et son évolution pendant la Renaissance.
On a déjà abordé le thème dans "la longue errance de la Reine Margot", sujet créé par Eryce...Mais la Renaissance comportant l'imposante Elisabeth Ière, le sujet me semblait s'imposait à lui-même ...

Bien à vous.

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 10:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Châtillon a écrit :
Quels sont vos sources Majesté ? Vos interventions me disent quelque chose mais je ne saurais dire dans quels ouvrages ?

Il s'agit de "L"Histoire du costume" de François Boucher chez Flammarion, pour ces informations-là du moins...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 10:35 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Majesté a écrit :
Il s'agit de "L"Histoire du costume" de François Boucher chez Flammarion, pour ces informations-là du moins...


J'ai aussi eu recours à mes cours d'Histoire du costumes (à Esmod)et n'ai donc pas toutes les références des infos que je transmets... :wink:

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 10:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Voici maintenant un nouveau cycle dont l'éclat est éblouissant et que marquent , au point de vue vestimentaire , une suite de révolutions successives et extrêmement rapides.
Sept Rois : les deux premiers, Charles VIII et Louis XII , dégagent le costume français du Moyen Äge et l'engagent dans sa route nouvelle ; le troisième, François Ier , le conduit à un sommet (normal, il mesure 2,02m... :wink: ) et à une perfection; le quatrième, Henri II commence de nouvelles modifications ; enfin , les trois derniers, les trois frères, François II, Charles IX et Henri III représentent les bénéficiaires des exagérations décadentes de la fin.
Exactement cent six années : 1483-1589.
Ici les dates ont une très grosse importance ,car l'une et l'autre forment une coupure nette entre un passé qui disparaît brusquement et une nouveauté qui s'inaugure presue aussi subitement.
Nous diviserons ,pour la clarté de l'étude, ces cent six ans en cinq période qui , chacune, marquent une étape...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 11:10 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2073
Localisation : Paris
Majesté a écrit :
les trois derniers, les trois frères, François II, Charles IX et Henri III représentent les bénéficiaires des exagérations décadentes de la fin.

Hum hum ! Je sens que ce topic sera très très interressant ! :D :D

Allez y Majesté ! Je serais ces prochaines heures et jours, votre plus grand lecteur. Mais pardonnez d'avance mes éventuelles intrusions intempestives dont il est impossible qu'elles ne se fassent pas ! :lol: :lol:

J'ai repris en citation une partie de votre post pour souligner qu'il sera primordial de montrer que le règne d'Henri III ne constitue pas seulement une fin mais aussi une apothéose et avant et surtout un début.
Quant au mot décadent, ce n'est pas vraiment le mot que j'utiliserais. Le règne d'Henri III et d'Elisabeth constitue l'apogée d'un art vestimentaire et raffiné.Mais après c'est une interprétation personnelle.

On a souvent tort d'opposer par exemple la mode d'Henri III et celle de Louis XIII, parce que ce sont des modes qui se suivent. Mais la mode du temps des guerres de religion à celle de Louis XIII est particulièrment méconnue et je serai ravi de discourir dessus avec vous ... et les autres.


A vous très cher.
:wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 11:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
REGNES de CHARLES VIII, LOUIS XII et ANNE DE BRETAGNE (1483-1515)

Une contadiction singulière marque les premiers mois du nouveau règne : de tous côtés, autour de Charles VIII, on gémit en se plaignant que le feu Roi Louis XI ait épuisé les finances privées au bénéfices des dépenses publiques ; et ,en même temps, les particuliers se livrent à une véritable débauche d'achats chez les marchands d'étoffes et d'accessoires.Si bien que les conseillers du jeune souverain lui proposent de reprendre à son compte un projet soumis à son aïeul Charles VII et contenu dans un texte que Quicherat a trouvé dans les archives de la Ville de Paris et publié_extrêmement curieux car il renferme la proposition la plus imprévue : constituer , au nom de l'Etat, un ministère de la Mode française.
C'est à la fois l'idée du Musée du Costume et la création de la Mode nationale.
Charles VII n'ayant osé suivre ce conseil d'uune étrange hardiesse, Charles VIII ,e se risqua point à réaliser ce qui avait paru trop délicat à son aïeul ; mais, du projet laissé à l'état de proposition, ses conseiliers tirèrent les termes de l'ordonnance somptuaire qu'ils lui firent signer le 17 décembre 1485.En vert de cet édit déclarant que "l'eccès de dépense en habitz estoit une offense envers le Créateur",les draps d'or et de soie étaient interdits à tous, les soieries autorisées pour les gentishommes justifiant d'un revenu déterminé, le velours réservé à ceux ayant le titre d'écuyer.La confiscation et une amende à taux indéterminé , donc arbitraire, étaient les deux sanctions applicables à tous.
Mais Charles VIII fut le premier à violer ses propres ordres, et à les faire violer par sa cour, sa garde et ses laquais : une fois de plus, l'arme de la loi somptuaire se montrait, comme il en fut de tous temps et en tous pays, non seulement inefficace , mais même inapplicable.Et Louis XII se garda d'essayer quoique ce pût être en ce genre.L'influence d'Anne de Bretagne sur l'un et sur l'autre souverains empêcha , d'ailleurs, la liberté réclamée par tous de sortir des limites de la juste et correcte élégance, tout en donnant satisfaction au double désir exprimé par les hommes qui voulaient être vêtus plus lon, et par les femmes qui entendaient se voir habillées moins étroit : car, c'est sur cette double donnée que repose toute la recherche de nouveauté à ce moment.

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 11:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Châtillon a écrit :
Mais pardonnez d'avance mes éventuelles intrusions intempestives dont il est impossible qu'elles ne se fassent pas ! :lol: :lol:


Je n'en attend pas moins de votre part...
Au plaisir donc de lire vos analyses, qui permettront de rendre intéractifs plutôt que rébarbatifs les propos que je vais pouvoir tenir ici...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 12:47 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Mars 2006 15:55
Message(s) : 270
C'est vraiment passionnant!merci Majesté! :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 12:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
Eryce a écrit :
C'est vraiment passionnant!merci Majesté! :D


Merci !...je ne vous rends que la monnaie de votre pièce, chère Eryce... :wink:

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 14:26 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
...Je parlais donc de la recherche de nouveauré à ce moment...
Recherche qui se traduit dans le vocabulaire des élégants par l'emploi de termes précieux pour désigner ses chercheurs de modes dont les excès se nomment gorre ,ce qui les fait baptiser gorriers , puis aussi bragards ,et encore freluquets , frisques ou fringants(ici se trouve l'origine du terme "se fringuer"...), toutzes appellations à allure de sobriquets populaires ironiques soulignant l'amusement des foules devant les excentricités toutes neuves.

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006 14:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2006 15:50
Message(s) : 494
Localisation : Lille
A ce moment, tout homme qui se vêt à la mode du jour porte la robe traînante , rabattue sur les épaules , ouverte sur le devant , dégageant le pourpoint à pleine poitrine avec ses crevés , ou avec une découverte en pointe barrée de rubans sur la chemise ; il se coiffe d'un chapeau large à bords relevés , plumet couché devant et ayant en dessous la calotte dite bicoquet . Puis , après les expéditions d'Italie , les jeunes gens revenant de la péninsule abandonnent la robe , sortent en pourpoint très serré à la taille et maintenu par une armature de minces lames d'acier recouvertes de velours, dites écrevisses de velours :
ainsi , le futur corset des dames a pour origine une invention masculine destinée à affiner la taille des jouvenceaux...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Rose Bertin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 197 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB