A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Juil 2017 13:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : taille et collecte des tailles
Message Publié : 17 Juil 2017 13:44 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 51
Bonjour à tous,

Je cherche des informations (articles, ouvrages, travaux...) sur le cheminement de la répartition de la taille depuis la tête de l'Etat jusque dans les paroisses et mêmes les ménages...

Avez-vous quelques idées ?

Merci d'avance...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juil 2017 15:34 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1736
Localisation : Nanterre
Ce sujet a été évoqué dans cet autre : La lutte des classes au XVIIIe siècle : l'Angleterre.

Voici également une mine d'informations, mais attention, la lecture en est ardue : L'impôt des campagnes : Fragile fondement de l'Etat dit moderne (XVe-XVIIIe siècle) Broché – 28 juin 2005 de Antoine Follain et Gilbert Larguier.
Image

Pour faire court : la taille est un impôt de répartition dont le montant global est arrêté par le roi. Puis, il est réparti entre les provinces, suivant des modes différents suivant qu'elles sont des pays d'états (avec un parlement qui discute le montant et sa répartition interne), des pays d'élection (avec l'intendant qui gère à l'aide d'"élus" - en fait des officiers royaux nommés au niveau local) et les pays d'imposition ( l'intendant gère directement). L'impôt provincial est réparti entre les généralités qui rassemblent plusieurs paroisses.

En cas de calamité (guerre, disette...), les provinces ou les généralités peuvent obtenir des remises.

Au niveau des paroisses, ce sont les notables qui discutent de la répartition de l'impôt. Ils emploient pour cela l'unité de compte du "feu". Un montant est à payer pour chaque feu, et le nombre de feux de chaque propriété en fonction de la richesse du terrain est discuté. L'opinion de l'époque est que dans les campagnes, chacun connaît à la poule près le niveau de fortune de son voisin et que les discussions garantissent la juste imposition. (bien sûr, "juste" n'inclut pas les nobles et les ecclésiastiques, qui n'ont en général rien à voir là-dedans ;) ).

C'est parmi les notables que se recrutent les collecteurs d'impôts, charge tournante, indemnisée car très ingrate : en butte à l'hostilité de leurs voisins, les collecteurs sont redevables sur leurs biens. Il n'est pas rare que les intendants les fassent emprisonner pour hâter le versement de l'impôt.

Suivant les provinces, la taille est personnelle : elle concerne l'ensemble des revenus de son propriétaire ; ou réelle : elle ne concerne que les revenus du terrains, beaucoup plus faciles à évaluer. Certaines terres sont dites "roturières", et l'impôt est dû même si le propriétaire est noble.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2017 14:12 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 51
Merci pour ces références que je m'empresse de consulter...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB