A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Août 2017 16:03

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le Grand Dauphin
Message Publié : 09 Jan 2005 17:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Mai 2004 17:04
Message(s) : 415
Localisation : Picardie
Peu familier de cette période de l'Histoire, je suis surpris que l'on n'évoque jamais la personnalité du Grand Dauphin. Etait-il si insignifiant, écrasé par la personnalité de son terrible père ?

_________________
"Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fit pour toi s'il était Dieu et que tu fusses La Hire !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Jan 2005 17:10 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 652
Le Grand Dauphin a eu le malheur de mourir avant son père, le 14 avril 1711, d'une apoplexie, en son château de Meudon. Cela n'aide pas pour laisser une trace dans l'Histoire, surtout lorsque l'on a pour père le Roi-Soleil. :lol:

Il est généralement réputé prince médiocre, écrasé par son Soleil de père, même si ces dernières années, l'historiographie semble vouloir lui accorder plus de qualités que jadis. C'était un Nemrod insatiable, je crois doublé d'un grand amateur d'art : ses collections étaient magnifiques !

Je le connais malheureusement assez mal et ne pourrais vous en dire davantage. Une bonne biographie du fils de Louis XIV existe-t-elle ? :?:

Il eut, de son mariage en 1679 avec Marie-Anne de Bavière, 3 fils :

-Louis, duc de Bourgogne, père de Louis XV, mort en 1712.
-Philippe, duc d'Anjou qui deviendra Philippe V d'Espagne.
-Charles, duc de Berry, qui mourra en 1714 des suites d'une chute de cheval.

Image
La famille du Grand Dauphin, par Pierre Mignard (1687)


Dernière édition par Louis-Auguste le 09 Jan 2005 17:18, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Jan 2005 17:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Il faut dire que le Grand Dauphin n'a pas eu un rôle très important dans l'histoire. Son père l'a toujours laissé en dehors des affaires du royaume : il ne fut admis que très tard à assister au conseil et n'avait même pas le droit à la parole.
Il faut dire qu'en réalité, le dauphin se préoccupait peu des affaires. Ils préférait se consacrer aux arts et surtout à la chasse au loup. Beaucoup le traitaient d'imbécile et de glouton car il adorait manger !!!!!
Il fut néanmoins le seul des 6 enfants de Louis XIV à survivre, tous les autre étant morts en bas âge.
En 1680, il épousa la princesse de Bavière Marie-Christine qui lui donnera 3 fils :
- Louis duc de Bourgogne (1682-1712)
- Philippe duc d'Anjou puis Philippe V d'Espagne (1683-1746)
-Charles duc de Berry (1686-1714)
Philippe fut son fils préféré.

Il délaissa Marie-Christine pour sa propre demi-soeur la princesse de Conti (fille du roi et de Louise de la Vallière)
A la mort de son épouse en 1690, il épouse en secret Emilie de Choin (la femme la plus laide de la cour). Le dauphin compte aussi plusieurs bâtards.
Il meurt d'apoplexie peu après Paques en 1711 quoique certains dirent qu'il fut empoisonné : à sa mort, une "fumée noire" serait sortie de sa bouche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 13:58 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Le Grand Dauphin est une figure peu connue du Grand Siècle, très peu d'historiens se sont penchés sur sa vie et la place qu'il occupa en son temps.
Jusqu'à une époque relativement récente, il fut présenté comme un imbécile qui ne pensait qu'à s'empiffrer (il est vrai qu'il possédait un appétit gargantesque et devint très gros dès sa jeunesse) et se désintéressait des affaires de l'Etat.
Je pense toutefois que ses qualités et ses talents furent annihilés dans son enfance. Son gouverneur, le duc de Montausier fut, d'après les mémoires du temps, d'une impitoyable sévérité avec lui, le fouet, les coups de règle sur les doigts et autres brimades furent son lot. Peut-être fragile et émotif, il fut "cassé", Louis se renferma sur lui-même, ne parla guère et tenta de se faire oublier tant qu'il le put, ce qui dut représenter une épreuve insurmontable.
Le dauphin avait grand peur de son père, il semblerait meme qu'il était paralysé en sa présence et perdait tous ses moyens. Louis XIV, à mon sens, ne fit pas grand chose pour apprivoiser son fils et ne put vraiment instaurer un climat de confiance lorsque celui-ci devint adulte.

C'est vrai, le Grand Dauphin était un collectionneur d'art et ses collections étaient réputées superbes, mais là-dessus et c'est toujours mon avis il n'eut pas beaucoup de peine à s'entourer d'objets magnifiques. Toutefois on peut lui accorder du goût dans ses choix artistiques.

Passant une grande partie de son temps en son château de Meudon, coureur infatigable lors de ses chasses au loup (il aurait décimé ces prédateurs en Ile-de-France), il fréquentait Paris autant qu'il le pouvait et on lui prête une grande popularité auprès des Parisiens.
A la fin de sa vie, son entourage fit figure de petite cour frondeuse par rapport à celle de son père, on a parlé de "La Cabale de Meudon" dont sa demi-soeur la princesse douairière de Conti a fait partie. Ces petites intrigues n'allèrent pas bien loin, elle annoncaient simplement la fin du règne de Louis XIV jugé interminable, la course à la succession était ouverte...
Malheureusement Le Grand Dauphin mourut à 50 ans en 1711, 4 ans avant son père et on ne saura sans doute jamais comment le fils unique de Louis XIV se serait comporté sur le trône.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Jan 2005 14:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Un jour, on prédit au Grand Dauphin la chose suivante : "fils de roi, père de roi et jamais roi" !!!!!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 18:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Mai 2004 17:04
Message(s) : 415
Localisation : Picardie
Merci à tous pour ces renseignements.

Mais, deux questions me viennent à l'esprit (quelle curiosité insatiable, me direz vous) :

- qu'en est-il du fils ainé du Grand Dauphin, le Duc de Bourgogne ? Etait-il à l'image de son père ?

- peut-on dire que Louis XIV a été un roi imprévoyant, incapable d'assurer sa succession et qu'il aurait pu faire sienne cette devise "Après moi, le déluge !" (auquel cas la pluie serait venue après le soleil, pour une fois) ?

_________________
"Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fit pour toi s'il était Dieu et que tu fusses La Hire !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 18:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Le Grand Dauphin aurait souhaité que Philippe, duc d'Anjou fût l'aîné car il adorait ce fils. En 1700, lors de la question de la succession au trône d'Espagne, c'est grâce à son père que le duc d'Anjou put devenir roi car celui-ci insista grandement auprès de Louis XIV.
Le duc de Bourgogne était un enfant très renfermé et très timide. Certes, le Grand Dauphin veillait à la bonne éducation et au devenir de son fils mais ils n'étaient pas vraiment proches. En revanche, le Grand Dauphin adora sa belle-fille, Marie-Adélaïde de Savoie, qui épousa le duc de Bourgogne en 1697.

Quant au duc de Berry, dernier fils du Grand Dauphin, il fut toujours particulièrement jaloux de ses frères et eut avec eux des rapports conflictuels lorsqu'ils étaient enfants : le duc de Bourgogne allait devenir un jour roi de France et son frère Philippe, roi d'Espagne en 1700 (d'autant plus rageant qu'il était précisé qu'en cas de refus du trône par le duc d'Anjou, celui-ci reviendrait au duc de Berry).

Pourtant, en 1712, Louis XIV se tourna vers lui en disant "il ne me reste plus que vous" : le Grand Dauphin était mort en 1711 et le couple Bourgogne en février 1712. Le nouveau dauphin, fils de Bourgogne, avait 2 ans et une santé fragile et Philippe avait renoncé à ses droit sur la couronne de France.
Pourtant, Charles de Berry ne fut jamais roi, pas même régent car il mourut suite à une chute de cheval en 1714. Son épouse lui avait donné trois enfants dont un fils, morts tous trois au berceau.

En 1711, le roi de France se réjouissait et clamait qu'il avait la plus grande famille d'Europe (il était arrière-grand-père) : à cette époque, il avait 1 fils, 3 petits-fils et 2 arrières-petits-fils !!!!!

On peut dire qu'après Louis XIV, ce fut le déluge car la monarchie absolue commença à décliner !!!!!!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 18:54 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 277
Localisation : Luxembourg
Adélaïde a écrit :
En 1711, le roi de France se réjouissait et clamait qu'il avait la plus grande famille d'Europe (il était arrière grand père) : à cette époque, il avait 1 fils, 3 petits fils et 2 arrières petits fils !!!!!


Orgueil symbolisé dans cette fameuse toile de Nicolas de Largillière conservée à la Wallace Collection de Londres, et représentant la famille royale en 1710 :

Image

De gauche à droite : Mme de Ventadour, le duc de Bretagne, le Grand Dauphin, le Roi, le duc de Bourgogne.

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Jan 2005 21:35 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Alors que le roi se vante en 1711 de sa nombreuse famille et que sa succession est largement assurée, il voit bientôt disparaître tous ses héritiers : après le grand dauphin en avril 1711, la duchesse de Bourgogne tombe malade et meurt brutalement en février 1712 de la variole. Son époux le duc de Bourgogne (et nouveau dauphin depuis la mort de son père) succombe au même mal quelques jours plus tard. Leurs deux fils le duc de Bretagne (né en 1707) et d'Anjou (né en 1710) tombent également malades. L'aîné mourra le 1er mars, le nouveau dauphin a 2 ans.
En 1713, le fils du duc de Berry vient au monde mais se vit que 20 jours. Quant Charles du Berry, il meurt en mai 1714...
En regardant son arrière petit fils, Louis XIV ne peut que dire "voivi tout ce qui me reste de ma famille".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 15:21 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 277
Localisation : Luxembourg
Adélaïde a écrit :
Leurs deux fils le duc de Bretagne (né en 1707) et d'Anjou (né en 1710) tombent également malades. L'aîné mourra le 1er mars, le nouveau dauphin a 2 ans.


Notez que tous les historiens s'accordent à dire que c'est en empêchant les médecins d'approcher le petit duc d'Anjou malade que Mme de Ventadour le sauva. :wink:

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 15:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
C'est en effet exact. A la mort du couple Bourgogne, les deux enfants étant malades furent baptisés tous deux Louis avant d'être "livrés" au médecins qui avaient envoyé dans la tombe le duc et la duchesse. Les médecins s'acharnèrent sur le petit duc de Bretagne qui mourut au bout de quelques saignées. Les 3 corps furent ensevelis le même jour !!!!
Quant au duc d'Anjou, sa gouvernante refusa de le laisser aux médecins et le soigna en lui donnant un peu de vin. C'est à elle que l'on doit la survie du futur Louis XV.
Anecdote assez triste : le lendemain de la mort du duc de Bretagne, à la messe, le petit chien de l'enfant pleurait l'absence de son jeune maître.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 16:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 277
Localisation : Luxembourg
Adélaïde a écrit :
[...] le lendemain de la mort du duc de Bretagne, à la messe, le petit chien de l'enfant pleurait l'absence de son jeune maître.


S'agissait-il du petit Papillon que l'on peut voir jouer avec le duc sur la toile de Largillière ?

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 18:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Je pense en effet qu'il s'agit de lui


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 18:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 803
Chère Adélaide, vous présentez des informations qui méritent quelques explications... Vous dites que le duc de Berry avait des rapports conflictuels avec ses frères, voire ! Sur quelles sources vous appuyez vous pour dire que le duc de Berry était jaloux de ses fréres le duc de Bourgogne et le duc d'Anjou ?
De son temps, Charles de France, duc de Berry était considéré comme un gros garçon placide qui ne parlait pas beaucoup et avait peu d'esprit. Certes le duc de Bourgogne, héritier en second, était timide et un peu timoré, mais il n'était pas inintelligent. Lorsque lui-même devint dauphin à la mort de son père le Grand Dauphin, il présida des réunions mystérieuses dont Louis XIV certainement avait connaissance mais qu'il laissa faire. Ces conciliabules sont connus sous le nom des "Tables de Chaulne" et avaient pour auteurs Saint-Simon et Fénélon, éveque de Cambrai. Il y était question d'une remise en cause d'une partie de l'ensemble de l'édifice que le grand roi s'était efforcé de conserver à savoir la fin des serviteurs de l'Etat issus de la noblesse de robe et un retour massif de la haute noblesse aux affaires.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Jan 2005 18:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 277
Localisation : Luxembourg
Dominique Poulin a écrit :
un peu timoré


:oops: Mon Dieu... J'avais lu "un peu timbré" et me disais "Tiens, Dominique se lâche 8O "... :oops:

Je crois qu'il est temps d'aller me coucher. :cry:

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB