A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Avr 2017 11:31

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 144 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 01 Fév 2005 22:41 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Louis XIV a eu de nombreux enfants illégitimes mais il est parfois bien difficile de dire le nombre exact !!! Ici, je passe en revue toutes les possibilités, toutes les rumeurs que j’ai pu constater :

Les enfants de Louise de la Vallière :

Selon les sources, Louise a eu du roi de 4 à 7 enfants !!! Le plus souvent, on parle de Charles, Philippe, la princesse de Conti et du comte de Vermandois.
Mais pour certains, Louise à eu un premier enfant, un fils, dès 1662. Cela peut être possible car Charles ne naît que fin 1663. Néanmoins, à cette époque, le roi est encore fort attaché à Henriette d’Angleterre et il est peu probable que Louise soit tombée enceinte dès 1661. Mais sait-on jamais !!!
Charles naît en novembre 1663. Sa date de mort n’est pas encore reconnue par tous ? En effet, si Simone Bertière place son décès en fin 1665, d’autre comme JC Volkmann avoue ignorer la date de son trépas (on sait juste qu’il est mort jeune).

Dans diverses sources internet j’ai trouvé l’existence de Louis, né en 1665 et mort en 1666 (les mêmes années que pour Philippe). JC Volkmann le fait également apparaître dans sa généalogie. Si Louis a vraiment existé, il a dû vers la fin de l’année car Philippe né le 7 janvier. Mais Volkmann annonce aussi la naissance d’une fille après ce Louis et avant la princesse de Conti née en octobre 1666. Dans une biographie de Louis XIV, j’avais également lu que le roi avait perdu de la duchesse 2 fils et une fille. Si elle a existé, Louis ne peut être né (cela ferait : Philippe janvier 1665, Louis fin 1665, une fille début 1666 et Marie Anne octobre 1666.…un de trop)
Quand à Marie Anne, si la plupart des historiens situent sa naissance le 2 octobre 1666, Michel de Decker la fait naître mi octobre (16 ou 17) 1665 !!!!!
La duchesse fut également enceinte en 1668 ou 1669 mais fit une fausse couche.

Les enfants de Françoise Athénaïs de Montespan :

La grande question est : Y a-t-il eu 7 ou 8 enfants pour la marquise et le roi. Ouvrez n’importe quel dictionnaire, il y sera inscrit qu'Athénaïs eut 8 enfants du roi. En tous cas, si il n’y en a eu que 7, quel est le sexe de l’aîné né en mars 1669 et mort en 1672 ???

Catherine Decours et JC Petitfils parlent d’un fils.
Pour Simone Bertière et M de Decker, c’est une fille. Paule Lejeune la nomme même Louise et Lisa Hilton Louise-Françoise !!!!
Pour Paule Lejeune, il y eut bien 8 enfants mais elle ne rentre pas dans les détails. JC Volkmann parle d’un fils né en 1669 et mort jeune puis d’une fille (166-1672). Mais cette fille né en mars, le fils né donc en fin d’année. Le problème, c’est que le duc du Maine naît en mars 1670. S'il y eut bien un 8è enfant né avant les 6 légitimés (duc du Maine, Comte de Vexin, Mlle de Nantes, Mlle de Tours, Mlle de Blois et Comte de Toulouse), il ne peut naître qu’en 1668. Mais qui sait ?

Claude des Œillets n‘eut -elle qu’une fille du roi (Louise de Maison blanche) ? Car elle déclara avoir eu « plusieurs enfants du roi Louis XIV » !!!!!

Certains placent la naissance de l’enfant de Marie-Angélique de Fontanges fin 1679 ou début 1680 (S Bertière, P Lejeune, L Hilton) d’autres en 1681 (Volkmann). Encore là, problèmes sur le sexe de l’enfant !!! J’ai cru longtemps à un fils comme le disaient S Bertière, JC Petitfils et L Hilton. Mais Volkmann et P Lejeune parle d’une petite fille !!!!

Je vous tiens au courant en cas de nouveau renseignements. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les inscrire ici ou sur ma messagerie !!!


Dernière édition par Adélaïde le 19 Mars 2005 11:50, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2005 23:12 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 2040
Que de Bourbons ! :lol:

Sait-on ce qu'ils sont devenus ? Ceux qui ne sont pas morts en bas-âge, naturellement. Ont-ils bien servi la France ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2005 21:18 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Juil 2004 9:45
Message(s) : 70
Localisation : italy
La Vallière: 4 (plus une fausse couche en 1669-1670 )
Montespan : 7 o 8? Voilà le problème: le dictionnaires disent 8 ! mais beaucoup des sources disent 7!
Fontanges : 1
Des Oeilletts : 1


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2005 22:10 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Le fils de Louis XIV et de Louise de la Vallière, Louis comte de Vermandois mourut en 1783 à l'âge de 17 ans. Il servi la France et contenta son père mais fut par la suite impliqué malgré lui dans des complots. Il tomba dans une certaine disgrâce au yeux de son père et décèda peu après.
Marie-Anne est titrée à sa naissance Mlle de Blois. Elle fut la fille préférée de Louis XIV. Marie-Anne avait hérité de la beauté de mère. Elle fut mariée en 1680 avec le prince Armand de Conti. En 1685, la princesse de Conti attrape la petite vérole. On la croit perdu mais c'est son époux qui décède après l'avoir contracté en la veillant. Marie-Anne le pleura très peu. Elle fit par la suite scandale à la cour où elle passait le plus clair de son temps à fumer avec les gardes. La princesse mourut en 1739 sans enfants.
Louis-Auguste, duc du Maine né en 1670 se montra très poltron à la guerre et fut traité toute sa vie de lâche. Il est considéré comme étant une personne capricieuse. Il épousa en 1692 Louise-Bénédicte de Condé dont il eut 7 enfants. En 1714, Louis XIV le met sur son testament et désire qu'il soit le futur régent de Louis XV. Après la mort du roi, le testaments sera déchiré et le duc serra impliqué dans plusieurs complots contre le Régent Philippe d'Orléans. Louis-Auguste meurt en 1736.
Louise-Françoise, Mlle de Nantes née en 1673. Elle épouse en 1685 Louis duc de Bourbon, l'homme le plus laid de la cour (et bossu) dont elle aura quand même 9 enfants. Elle fut élevée par Mme de Maintenon qu'elle n'apprécia pas particulièrement.
Françoise-Marie titrée Mlle de Blois née en 1677. Très belle, elle s'entendra bien avec sa mère Athénaïs de Montespan jusqu'a ce que celle ci prenne de poids !!!
En 1792, Françoise-Marie épouse Philippe d'Orléans (futur régent) dont elle aura 8 enfants.
Les duchesses de Bourbon et d'Orléans se disputeront sans cesse les faveurs de leur père.
Louis-Alexandre né en 1678 menaune vie assez discrète. Il eut toujours de bons rapports avec Louis XIV et samère la marquise. Il épouse en 1723 Sophie de Noailles dont il eut 7 enfants. Il meurt en 1737.

Louise, fille de Mlle des Oeillets née en 1676 ne fut pas légitimée. Elle fut toujours jalouse de ses "demies soeurs" mais mena une vie tranquille. Elle épousa en 1696 Bernard de Prez dont elle eut 11 enfants. Louise meurt en 1718.

Sinon, pour les autres enfants de la marquise de Montespan et du roi : l'enfant né en 1669 et mort en 1672 est décédé probablement d'un problème au cerveau. Lors de l'autopsie, on lui a trouvé un cerveau bien gros pour sa tête et on s'étonné qu'il est vécu si longtemps.
Louis-César comte de Vexin né en 1671 et meurt en 1683. Il avait une santé fragile et un problème de colonne vertébrale.
Louise-Marie-Antoinette Mlle de Tours né en 1674 et meurt probablement d'une maladie infantile en 1681.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2005 23:46 
Vous dites ''
Louis-Alexandre né en 1678 menaune vie assez discrète. Il eut toujours de bons rapports avec Louis XIV et samère la marquise. Il épouse en 1723 Sophie de Noailles dont il eut 7 enfants. Il meurt en 1737. ''

Qui furent les 7 enfants ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2005 23:57 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 277
Localisation : Luxembourg
Adélaïde a écrit :
Le fils de Louis XIV et de Louise de la Vallière, Louis comte de Vermandois mourut en 1783 à l'âge de 17 ans. Il servi la France et contenta son père mais fut par la suite impliqué malgré lui dans des complots. Il tomba dans une certaine disgrâce au yeux de son père et décèda peu après.


Il n'y a pas eu également une "affaire de moeurs" à son sujet ????

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 9:31 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Déc 2004 19:33
Message(s) : 21
Apparemment le comte de Vermandois est mort au siège de Courtrai d'une maladie contractée sur-le-champ de bataille et qui l'emporta rapidement. On dit aussi qu’il avait bu trop d’eau-de-vie.

Par ailleurs, il aurait été impliqué dans une affaire qui a fait beaucoup de bruit en l'année 1682: une certaine confrérie pratiquant «le vice italien». Cette confrérie dénommée « Confrérie italienne » fut fondée vers 1678. Connue d'après Bussy-Rabutin dans son chapitre la France devenue italienne du livre Histoire amoureuse des Gaulles, et par les lettres de la Palatine (femme de "Monsieur", frère du roi).

Créée par quelques seigneurs dont:
- le comte de Guiche
- Gramont
- Chevalier de Tilladet (cousin de Louvois).
- Manicamp
- Biran
- Tallard
etc...

En plus des membres fondateurs, y ont appartenu les individus suivants:

- Comte de Vermandois, fils de Louis XIV et Louise de la Vallière.
- Prince de Conti, neveu du Grand Condé, ce qui provoqua la colère de Louis XIV.
- Prince de Turenne
- Marquis de Créqui
- Chevalier de Sainte-Maure
- Chevalier de Mailly
- M de Mimeuvre
- Comte de Roucy
- le vidame de Laon
- Comte de Marsan
- le frère du chevalier de Lorraine
- le fils de Colbert
- le duc de La Ferté
etc...
Louis XIV ordonna la création de la chambre ardente, sorte d'inquisition visant entre autre à détruire cette confrérie.

Pour plus d'informations, voir Maurice Lever - Les bûchers de Sodome - Ed Fayard 1985 - p 156 à 167


Constitution de la confrérie
Art. 1
On ne recevrait plus dorénavant dans l'ordre des personnes qui ne fussent visitées par les grands-maîtres, pour voir si toutes les parties de leur corps étaient saines, afin qu'elles pussent supporter les austérités.
Art. 2
Ils feraient voeux d'obéissance et de chasteté à l'égard des femmes, et si aucun y contrevenait, il serait chassé de la compagnie sans pouvoir y rentrer sous quelque prétexte que ce fût.
Art. 3
Chacun serait admis indifféremment dans l'ordre sans distinction de qualité, laquelle n'empêcherait point qu'on ne se soumît à la rigueur du noviciat, qui durerait jusqu'à ce que la barbe fût venue au menton.
Art. 4
Si aucun des frères se mariait, il serait obligé de déclarer que ce n'était que pour le bien de ses affaires, ou parce que ses parents l'y obligeaient, ou parce qu'il fallait laisser un héritier. Il ferait serment en même temps de ne jamais aimer sa femme, de ne coucher avec elle que jusqu'à ce qu'il eût un fils, et cependant, qu'il en demanderait permission, laquelle ne lui pourrait être accordée que pour un jour de la semaine.
Art. 5
On diviserait les frères en quatre classes, afin que chaque grand-prieur en eût autant ]'un que l'autre. A l’égard de ceux qui se présenteraient pour entrer dans l'ordre, les quatre grands-prieurs les auraient à tour de rôle, afin que la jalousie ne pût donner atteinte à leur union.
Art. 6
On se dirait les uns aux autres tout ce qui se serait passé en particulier, afin que quand il viendrait une charge à vaquer, elle ne s'accordât qu'au mérite, lequel serait reconnu par ce moyen.
Art. 7
A l'égard des personnes indifférentes, il ne serait pas permis de leur révéler les mystères. Quiconque en serait privé lui-même pendant huit jours et même davantage, si le grand-maître dont il dépendait le jugeait à propos.
Art. 8
Néanmoins, on pourrait s'ouvrir à ceux qu'on aurait espérance d'attirer dans l'ordre; mais il faudrait que ce fût avec tant de discrétion, que l’on fût sûr du succès avant que de faire cette démarche
Art 9
Ceux qui amèneraient des frères au couvent jouiraient des mêmes prérogatives pendant deux jours dont les grands-maîtres jouissaient; bien entendu, néanmoins, ils laisseraient passer les grands-maîtres devant, et se contenteraient d’avoir ce qu’on aurait desservi de leur table.

_________________
La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille.
Richelieu


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 12:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Déc 2004 14:13
Message(s) : 171
Mme Combalet, bonjour!

Vous mentionnez le Prince de Turenne comme faisant partie de la confrérie. Qui appelez-vous Prince de Turenne? Le Maréchal ? Si c'est de Henri de La Tour d'Auvergne, donc du Marechal, dont vous parlez, il y a un petit problème. Il fut tué en 1675. S'agit-il d'un fils ? Quoi qu'il en soit, pouvez-vous me donner le nom de ce prince, s'il vous plait ?

Pourriez-vous également me préciser le nom du Comte de Roucy ? S'agit-il de Francois Ier, comte de Roucy (époux de la soeur de Turenne) ou de son fils ? Le premier étant mort en 1680 à un âge avancé, je ne le vois pas trop faire partie de la confrérie; il s'agit sûrement du fils. Pourriez-vous confirmer ?

Amicalement,

_________________
And the heart that is soonest awake to the flowers / Is always the first to be touch'd by the thorns. -Thomas Moore


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 13:02 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 2040
"une certaine confrérie pratiquant «le vice italien». Cette confrérie dénommée « Confrérie italienne » fut fondée vers 1678"

Peut-on espérer la reconstitution de cette confrérie, lors de la Gay pride, par exemple ? :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 13:32 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Déc 2004 19:33
Message(s) : 21
Bonjour L’Aubepine,

J’ai pris les noms à partir de l’œuvre de Maurice Lever, mais par les dates, je suppose que les personnages que vous avez mentionné sont les suivants :

Louis-Charles "Prince de Turenne" née le 14/01/1665, mort le 04/08/1692, fils de Godefroid-Maurice né le 21/06/1641, mort le 25/07/1721, duc de Bouillon et duc d'Albret et duc de Château-Thierry et comte de Montfort et comte de Negrepelisse et comte d'Auvergne et comte d'Evreux et comte de Beaumont-Le-Roger et vicomte de Turenne et vicomte de Castillon et vicomte de Lanquais et baron de Montgascon et baron de Limeuil, pair de France.

Vous pouvez consulter la dynastie de La Tour-Auvergne ici : http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/France/Dynastie_de_La_Tour_Auvergne.htm

Francois II de Roye de La Rochefoucauld, Comte de Roucy et de Roye
Née 1660, mort en 1721

Pour plus de renseignements :

http://worldroots.com/brigitte/royal/bio/francois2rochefoucauldbio1660.html

_________________
La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille.
Richelieu


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 14:01 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Déc 2004 14:13
Message(s) : 171
On utilise les mêmes sources! :)

Ce Prince de Turenne, c'est donc le neveu du Marechal ! J'avoue qu'il m'a échappé ! Je n'avais pas centré mes recherches sur le duc de Bouillon et sa descendance...

Pour ce qui est du comte de Roucy, je ne suis pas si sûre.... Francois II de Roye aurait eu 18 ans au moment de la fondation de la confrérie ? C'est un peu jeune; bien qu'a cette époque finalement... Son père, en revanche, (Frédéric-Charles) aurait eu 46 ans. C'est peut-être plus probable. (?) Combien de temps dura cette confrérie ?

Merci pour votre réponse (qui plus est, si rapide!) :)

_________________
And the heart that is soonest awake to the flowers / Is always the first to be touch'd by the thorns. -Thomas Moore


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 16:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Juil 2004 9:45
Message(s) : 70
Localisation : italy
Le comte de Vermandois ne fut pas mêlé dans des complots mais sa soeur la princesse de Conti le fit participer à des orgies. Ces comportements vicieux (comme aussi la confrérie ) sont la cause de sa disgrâce. Il était en bons rapports avec la Marquise de Montespan, qui le traitait presque comme un de ses enfants..


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 16:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Au sujet de Angélique de Fontanges : la grande question qui fut posée dans un autre sujet : a-elle-eu 1 ou 2 enfants du roi ?
En effet, pour certains, l'enfant naît fin 1679 (ou début 1680) et Angélique meurt par la suite sans s'être jamais vraiment remise. Ou alors, la duchesse accouche en 1681 et meurt après l'accouchement. Encore un mystère : est-ce un fils ou une fille ?
Selon Paule Lejeune, Angélique accouche début 1680 d'une fille prématurée qui ne survit pas.
Selon Jean-Christian Petifils, Angélique acouche fin 1679 d'un fils prématuré "qui ne survit point malgré les effort de d'Aquin".
Pour Simone Bertière, Angélique accouche d'un fils vers noël 1679
Pour Jean-Charles Volkmann, la duchesse de Fontanges accouche d'une fille en 1681.
Avec tout ça, on peut finir par penser que la duchesse de Fontanges met au monde fin 1679 (ou début 1680) un fils né prématurément et qui meurt très vite. Puis qu'elle retombe enceinte et accouche d'une fille en 1681 avant de mourir (à moins qu'elle ait fait une fausse couche d'une fille en 1681 avant de mourir)
Seulement, il y a un problème pour expliquer une seconde grossesse : Angélique perd la faveur du roi en 1680 et elle se remet mal de son accouchement (on la dit "bléssée dans le service"). Comment donc a-t-elle pu retomber enceinte. Quoique si cela avait était le cas, la duchesse aurait pu très facilement faire une fausse couche car elle perdait du sang en permanence et cela l'aurait épuisée, ce qui expliquerait sa mort après cette éventuelle fausse couche en 1681.
A moins que (mais cela est très improbable) que Angélique ait donné naissance à des faux-jumeaux ce qui explique la présence d'un garçon et d'une fille.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 21:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2004 22:10
Message(s) : 407
Localisation : Guyenne
J'ai lu plus haut que Louis-Alexandre, né en 1678, duc de Penthièvre, a eu sept enfants de Sophie de Noailles. Or, je n'en trouve qu'un (Louis-Jean), sans compter deux autres enfants illégitimes.
Quels sont les six autres ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Fév 2005 21:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 561
Louis-Alexandre épouse Marie-Victoire-Sophie de Noailles en 1723 et a 7 enfants d'elle :
1 Louis-Marie (1746-1746)
2 Louis-Alexandre (1747-1768)
3 Jean-Marie (1748-1755)
4 Vincent Marie Louis (1750-1752)
5 Marie-Louise (1751-1753)
6 Louise Marie Adélaïde (1753-1821)
7 Louise-Marie- Félicité (1754-1754)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 144 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB