Nous sommes actuellement le 18 Jan 2020 23:42

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Louis XIV, le Turc
Message Publié : 19 Jan 2005 18:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Jan 2005 18:21
Message(s) : 11
Je lis les relations internationales en Europe au XVII-XVIIIeme siècle et dans ce livre l'auteur (lucien bély) appelle a un moment (ou plusieurs je ne suis plus sure), Louis XIV "le turc". Mais je ne sais pas d'où ça vient et j'aimerais bien comprendre pourquoi, cette question me taraude.
Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, je lui en serais reconnaissante!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Jan 2005 18:17 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
Je ne fais que formuler une théorie, mais je n'en sais pas plus que vous :
comme on appelait "le Grand Turc" le souverrain de l'empire ottoman que l'on considérait comme très puissant, ce nom attribué à Louis XIV peut avoir pour but de souligner sa puissance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Jan 2005 19:07 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Juin 2003 9:31
Message(s) : 472
Localisation : Versant lorrain des Vosges
Peut-être (c'est le titre de l'ouvrage, que je n'ai pas lu, qui me met sur cette voie) ce surnom fut-il donné à Louis XIV par les Habsbourg (ou leurs partisans) contre lesquels (à l'instar de François Ier) il avait cherché un rapprochement diplomatique entre la France et les Ottomans...

_________________
Ad augusta per angusta
"Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être..." Goethe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Jan 2005 21:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Oct 2003 17:27
Message(s) : 560
Localisation : Allauch
Je partage l'avis de FDS.

_________________
"La France n'est plus qu'un simple simulacre. On ne peut plus parler de déclin, ni de décadence. Nous sommes devant la mort et la disparition." Jean de Viguerie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Jan 2005 13:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
Je n'y avais pas pensé, mais effectivement l'explication de Fabien de Stenay me parait plus probable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Fév 2005 19:33 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Fév 2005 12:45
Message(s) : 12
Localisation : Paris
Fabien de Stenay a écrit :
Peut-être (c'est le titre de l'ouvrage, que je n'ai pas lu, qui me met sur cette voie) ce surnom fut-il donné à Louis XIV par les Habsbourg (ou leurs partisans) contre lesquels (à l'instar de François Ier) il avait cherché un rapprochement diplomatique entre la France et les Ottomans...


En fait, depuis François Ier, l'alliance franco truque ne fut jamais rompue. Louis XIV a ravivé ses relations avec la Sublime Porte lorsque celle çi a menacé Vienne pour la seconde fois en 1683 (La première fois en 1517). Ainsi l'empereur Léopold se trouvait obligé de diviser ses forces pour combattre les Turcs, créant un rapport de forces favorable à Louis XIV pour faire ses "Réunions" sur la frontière Nord du royaume (Le fameux "pré carré" cher à Vauban)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Fév 2005 20:53 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Déc 2004 20:16
Message(s) : 702
Localisation : Pordic, Côtes d'Armor, Bretagne
sergelama a écrit :
Louis XIV a ravivé ses relations avec la Sublime Porte lorsque celle-ci a menacé Vienne pour la seconde fois en 1683 (La première fois en 1517).
Le premier siège de Vienne a en fait duré du 27 septembre au 14 octobre 1529, mais l'acharnement des Autrichiens et l'approche de l'hiver eurent raison de la puissante armée turque de Soliman le Magnifique, et celui-ci battit en retraite à la mi-octobre.
Mais j'adhère aussi à l'hypothèse du surnom péjoratif affublé au Roi-Soleil par les Habsbourgs... alliance efficace à l'époque de François Ier dans la mesure où les 2 flottes françaises et ottomanes pouvaient efficacement s'opposer à la première puissance maritime d'alors, l'Espagne.
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Fév 2005 4:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Mai 2004 12:59
Message(s) : 341
Localisation : Saint Aubin de Médoc (près de Bordeaux), France
Il me semble bien que Louis XIV avait interdit aux nobles français de se joindre à l'armée qui devait secourir Vienne (plusieurs passèrent outre ses injonctions). Je pense aussi que c'est dans son rapprochement avec la Sublime Porte qu'il faut chercher l'origine de ce surnom que je ne lui connaissais pas.

A++

_________________
Il me semble parfois que Dieu, en créant l'homme, ait quelque peu surestimé ses capacités. Oscar Wilde


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Fév 2005 14:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Déc 2004 14:13
Message(s) : 164
Ces nobles qui passèrent outre les injonctions du roi, pourriez-vous me donner leur nom, s'il-vous-plaît, Diablophil?

Merci d'avance-

_________________
And the heart that is soonest awake to the flowers / Is always the first to be touch'd by the thorns. -Thomas Moore


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2005 0:03 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Mai 2004 12:59
Message(s) : 341
Localisation : Saint Aubin de Médoc (près de Bordeaux), France
Je suis désolé mais je ne les connais pas, hélas :oops: Je pense qu'il s'agissait essentiellement de gens de la petite ou moyenne noblesse, les grands du royaume ayant trop à perdre.

A++

_________________
Il me semble parfois que Dieu, en créant l'homme, ait quelque peu surestimé ses capacités. Oscar Wilde


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Avr 2005 3:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1054
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Il me semble bien que sous Louis XIV l'Armée et la Flotte furent engagées contre les Turcs : :prie:
Saint Gothard août 1664 une Armée de 6000 Français pour sauver Vienne
et plusieurs expéditions à Candie pour aider les Vénitiens entre 1660 et 1669,si un aimable contributeur a plus de détails sur les dates et le nombre de ces affrontements franco-turcs,qu'il n'hésite pas
Je ne compte pas la guerre contre la Régence d'Alger 1681-1684,1688 et Tripoli 1683-1685

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Avr 2005 9:43 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Déc 2004 20:16
Message(s) : 702
Localisation : Pordic, Côtes d'Armor, Bretagne
En août 1664, une armée franco-impériale d'environ 15 000 hommes (dont 6 000 Français envoyés par Louis XIV, sous les ordres du comte Jean de Coligny, dans le cadre de la Ligue du Rhin), dirigée par le Lombard Raimundo Montecucolli, s'opposa à l'avance ottomane, et réussit à vaincre l'armée ottomane, forte de 18 000 hommes, près du petit bourg hongrois de Saint-Gotthard, dont la bataille prit le nom (elle est aussi appelée "bataille du Raba", d'après le nom de la rivière qui passe à travers le village). De grands personnages français prirent part à cette bataille, tels Charles de Lorraine, le comte de Waldeck et le marquis de La Feuillade, et la victoire permit à Louis XIV de se poser en champion de la chrétienté.
Je tergiverse sur la date précise, car on peut en trouver de toutes sortes: le 5 août, le 1er août et... le 31 juillet ! Mais la plupart des sources concordent sur la deuxième possibilitié. La paix dite "de Vasvar" fut signé peu après, le 10 août 1664, et permettait aux Turcs de garder leurs conquêtes, du moment qu'ils cessaient leurs incessantes attaques contre la "Chrétienté".

Mais je ne vois pas en quoi cela aurait pu le faire surnommer "Le Turc"; ç'aurait plutôt été "Le Turcocide" ou "Le Turcoctone".
Je me rallie à la l'hypothèse que ce soit par sa passivité lors du second siège de Vienne par les 30 000 Turcs de Kara Mustapha, 19 ans après St Gothard, qu'il ait acquit ce pseudonyme quelque peu "dépréciatif".
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Avr 2005 18:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1054
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Ce n'était pas une explication mais une digression de ma part sur les rapports avec les Ottomans :D ,pas d'aide aux Vénitiens contre les Turcs ?

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Louis XIV, le Turc
Message Publié : 22 Déc 2019 13:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1054
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
bonjour en relisant Histoire de l'Empire des Habsbourgs 1273-1918 de Jean Berenger je pensais à ce fil, on réalise que l'engagement Français contre les Ottomans est totalement négligé :

la France de Louis XIV s'inscrit dans une sourde méfiance et hostilité aux Ottomans plutôt que l'Histoire politiquement correcte et magnifiée de la lune de miel Franco-Ottomane depuis 1536 à 1798 maintes fois ressortie par la propagande Habsbourg et autres ou leurs héritiers jusqu'à nos jours

ainsi autour du siége de Vienne de 1683 ou d'aucuns comme à Lépante en 1571 s'ingénuent à voir des créatures des Français ou les Français eux-mêmes parmi les Turcs

ce n'est pas en tout cas un plan ourdi à Paris et mis à exécution à Constantinople
Et il n'y a jamais eu de «conseillers militaires Français» aux côtés du Grand Vizir pendant tout la durée des opérations contrairement aux accusations lancées régulièrement par les Historiens Autrichiens.
Il n'empêche que toute la Chrétienté, y compris la France, va vivre deux moins d'angoisse à l'idée que Vienne pourrait succomber


mieux encore même...rejoignant le questionnement entre Diablophil et l'Aubépine les Français étaient plus présents aux côtés des Autrichiens,
...ou à défaut "l'Alliance de revers" en soutien des Hongrois rebelles malcontents kuruc (les 87 officiers Français du Corps auxiliaire de Boham envoyé par Louis XIV encadrant 3 régiments de Dragons Boham, Ferriol, Crauster et le Régiment de Clanleu Infanterie ayant recruté 3500 cosaques d'Ukraine et 2200 Polonais ou Tatars Lipkas de 1675 à 1683) encore que la présence Française sera numériquement plus importante dans la Guerre d'Indépendance de 1703-1711 avec ~2000 Français

quant à l'aide militaire directe aux Turcs, rien ne prouve qu'elle a été fournie en 1683.
Dans l'état actuel des recherches un seul Ingénieur militaire Français à participé au siège de Vienne, un certain Dupont mais c'était dans l'Armée Polonaise de Jean Sobieski, donc du côté chrétien.
Et si il y'eut des volontaires ce fut également du côté des assiègés : plusieurs centaines d'officiers Français ont servi contre les Turcs parmi lesquels des Huguenots mais aussi une cinquantaine de régnicoles Français parmi lesquels
les chevaliers de Lorraine, de Grancey, de Bouillon, de Saint Aignan, de Sillery, le duc de Sully
les comtes de la Feuillade, de La Palisse, de Seri, de Sault, de Canaples, de Rochefort, de Tréville
les marquis de Villeroy, d'Espagny, Châteauneuf, de Guitry, et bien entendu l'abbé de Savoie venu ave son ami le prince de Conti rejoindre son frère colonel d'un régiment impérial
(...)
Louis XIV s'inquiète sur les possibilités réelles des Ottomans (...) veut la diversion (...) mais n'envisage pas un seul instant de voir prendre Vienne de sorte que les propositions d'accomodement ont pour but de permettre à l'Empereur de réunir le maximum de moyens militaires (...)
Louis XIV a même proposé à Léopold Ier l'envoi d'un corps de 15 000 hommes renouvellant le geste de 1664 mais sa proposition n'a pas été acceptée 8-|

Guerre et paix en Europe Centrale aux époques moderne et contemporaine
Jean Berenger

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Louis XIV, le Turc
Message Publié : 22 Déc 2019 17:51 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2916
1664 Quelques milliers de Français débarquent sur la côte de la régence d'Alger et s'emparent de Djidjelli qu'ils tiennent quelques mois avant d'évacuer,faute de renforts et devant une épidémie de peste.....Peut -être à cette époque était-ce suffisant pour le surnom...?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB