Nous sommes actuellement le 02 Juil 2020 12:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Juin 2020 10:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Fév 2016 11:06
Message(s) : 12
Bonjour à tous.
Tout d'abord, je voudrais m'excuser pour mes fautes d'orthographe et grammaire.

Je suis à la recherche d'un régiment français moderne (2020) qui a participé à la bataille de Waterloo. (Mont-Saint-Jean)
J'avais l’espoir de trouver le descendant de la Grande Armée, mais, selon Wikipédia, la dissolution était en 1815.
Entretemps, La Légion étrangère à était formé en 1831…, est-il possible qu'ils aient un lien avec Waterloo.

Je vous remercie d'avance.
Kind Regards…, Iain.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 10:15 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Fév 2016 11:06
Message(s) : 12
La Légion étrangère est créée par ordonnance du 9 mars 1831 par le roi des Français Louis-Philippe, à l'instigation du maréchal Soult, ministre de la Guerre.
Soult ? C’est la même Soult qui était à Waterloo ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 10:29 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4438
Localisation : Berry
Ils sont nombreux :
- 1er Régiment d'infanterie, aujourd'hui encaserné à Sarrebourg, qui appartenait à la brigade Soye de la 6e division du IIe Corps (Reille) ;
- 51e Régiment d'infanterie, aujourd'hui régiment de camp de Mourmelon, qui appartenait à la brigade Aulard de la 2e Division du Ier Corps de Drouet d'Erlon ;
- 92e Régiment d'infanterie, aujourd'hui encaserné à Clermont-Ferrand, qui appartenait à la brigade Gauthier de la 9e Division du IIe Corps ;
- 2e Régiment de dragons ;
- etc.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 11:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
Stricto sensu, aucun des régiments actuels ne peut revendiquer sa participation à la bataille de Waterloo, faute de filiation directe entre les régiments de l'armée impériale et ceux qui leur ont succédé.

L'armée impériale au complet a été dissoute en 1815, sur ordre des Alliés, après avoir été regroupée au sud de la Loire. Les hommes de troupe ont été regroupés en détachements et dirigés sur leurs départements d'origine, où ils ont été examinés par des commissions chargées de faire le tri entre ceux qui pourraient être incorporés à compter du 1er janvier 1816 dans les légions départementales d'infanterie, créées à la même date pour se substituer aux régiments (dont le vocable même était supprimé) ; ceux qui devaient être réformés pour défaut de taille ou infirmités ; ceux qui n'étaient pas conservés et recevaient un congé définitif, etc. On trouve parfois, dans les archives départementales, en série R, les cahiers ayant servi à ces commissions (c'est le cas en Mayenne).

A titre "humanitaire", pour assurer la subsistance de ceux qui, retenus pour faire partie de leur légion, n'avaient aucun moyen d'existence, des compagnies provisoires ont été formées dans les département, en attendant la création effective des légions.

Ce sont ces légions départementales, comprenant 2 ou 3 bataillons selon les cas, qui ont été rebaptisées "régiments" à la date du 1er janvier 1820 (de mémoire, ou peut-être 1821) et reçu alors un numéro. La légion de la Mayenne est ainsi devenue le 12e régiment d'infanterie légère. Il est évident que ce 12e Léger n'avait strictement rien à voir avec celui qui portait le même numéro depuis 1803 !

Les nouveaux régiments on certes repris les traditions de celui qui avait porté autrefois leur numéro. Mais on ne peut pas parler de filiation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 11:20 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4438
Localisation : Berry
Je crois que le 1er RI a une filiation avérée du fait qu'un bataillon de la légion de l'Ain de 1815-1820 a redonné naissance au 1er Régiment de ligne de 1820 alors même que la légion avait pour origine le 1er de ligne impérial.

Mais effectivement c'est tout à faut exceptionnel


CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 13:27 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
Il faudrait vérifier avec le registre de contrôle de la légion de l'Ain. Cela me surprend quand même, car l'ordonnance du 3 août 1815, qui portait à la fois sur le licenciement de l'armée impériale et l'organisation des légions, avait précisément pour but de rompre tout lien entre les deux armées. Je n'ai pas sous les yeux le texte de cette ordonnance, juste les notes que j'avais prises lorsque je l'avais consultée, dans le bulletin des lois :

Les licenciés rejoignent leurs départements d’origine en détachements constitués au sein de chaque corps, avec feuille de route et sous les ordres d’un officier (plus de 20) ou d’un sous-officier (moins de 20). Les étrangers et les SDF choisissent le département dans lequel ils souhaitent concourir à l’organisation des légions et font route avec.
Les officiers se présentent au général commandant le département et peuvent avoir une permission de 2 mois, avec solde de semestre. Sinon, ils restent au chef-lieu avec solde d’activité.
Les sous-officiers et les soldats sont examinés, au fur et à mesure de l’arrivée des détachements, par une commission composée du préfet, du général commandant le département et du capitaine de gendarmerie.
- congés de réforme aux inaptes et à ceux mesurant moins de 1,471 m.
- congé absolu à ceux ayant 8 ans de service, ou mariés, ou soutiens de famille.
- deux mois de permission aux autres, susceptibles d’entrer dans la légion départementale. Ceux qui ne veulent pas de perme (avec solde de semestre) sont versés dans des compagnies provisoires formées au chef-lieu, sous le commandement des officiers restés.
Les militaires rentrés isolément dans le département sont tenus de se présenter devant cette commission. A défaut, ils sont considérés comme déserteurs.
Dispositions de détail sur le choix des officiers et des sous-officiers entrant dans la composition des légions ; les autres sont mis en solde de retraite (à partir de 20 ou 25 ans de services, selon les grades) ou en non-activité (avec demi-solde).


Il est donc, dans ces conditions, tout à fait possible qu'un détachement important du 1er de ligne impérial, composé de soldats originaires de l'Ain ou ayant exprimé le souhait d'y aller, soit arrivé à Bourg-en-Bresse et se soit trouvé, de ce fait, incorporé dans la légion de l'Ain. Mais cela ne suffit en soi pas à créer une filiation. Il faudrait établir qu'il y a bien eu une certaine continuité administrative, au moins partielle, entre les deux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 13:34 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
Pendant que j'y suis, voici la liste des unités destinées à former la nouvelle armée royale, telle que précisée dans une ordonnance du 16 juillet 1815 :
- 86 légions d’infanterie à 3 bataillons
- 8 régiments d’artillerie à pied
- 4 régiments d’artillerie à cheval
- 1 régiment de carabiniers royaux
- 6 régiments de cuirassiers
- 10 régiments de dragons
- 24 régiments de chasseurs
- 6 régiments de hussards
- un corps du génie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2020 14:07 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
Un coup d'oeil dans le tome V de l'Histoire de l'infanterie en France, du lieutenant-colonel Belhomme (disponible sur Gallica) : le passage des légions départementales aux régiments (ordonnance du 23 septembre 1820) s'est fait au 1er janvier 1821. Le 1er de ligne a été formé avec les 3 bataillons de la légion de l'Ain.

Un détail qui m'avait échappé : l'infanterie comprenait également, dès 1815, une légion étrangère :
- une ordonnance du 6 septembre 1815 a réuni les 8 régiments étrangers pour former une légion royale étrangère, à trois régiments .

Une autre ordonnance (ou la même) du 6 septembre 1815 a également créé 4 régiments suisses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 8:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1772
Bonjour
autre rattachement plausible, sur quels drapeaux de régiments actuels sont brodées des victoires de l'Empire ?
J'ai servi au 126ème RI qui célébrait 1812

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 18:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
bourbilly21 a écrit :
Bonjour
autre rattachement plausible, sur quels drapeaux de régiments actuels sont brodées des victoires de l'Empire ?
J'ai servi au 126ème RI qui célébrait 1812


Normal : le 126e RI a participé à la campagne de Russie et porte Bérézina 1812 parmi les inscriptions sur son drapeau. Il y a également Artois 1915 - Aubérive 1917 - Italie 1918.

Votre question en pose une autre, plus générale, à laquelle je me rends compte que je n'ai pas de réponse. Qui décide de ce qui est inscrit sur un drapeau, en termes de campagnes ou de batailles ?
En cherchant sur Wiki les infos sur le 126e RI, je trouve, dans la notice (assez bien faite) cette référence, mise à l'appui des inscriptions figurant sur le drapeau du 126 :

Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'Armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007.

Peut-être là des éléments de réponse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 19:25 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4438
Localisation : Berry
b sonneck a écrit :
Il faudrait vérifier avec le registre de contrôle de la légion de l'Ain. Cela me surprend quand même, car l'ordonnance du 3 août 1815, qui portait à la fois sur le licenciement de l'armée impériale et l'organisation des légions, avait précisément pour but de rompre tout lien entre les deux armées. Je n'ai pas sous les yeux le texte de cette ordonnance, juste les notes que j'avais prises lorsque je l'avais consultée, dans le bulletin des lois :


Après vérification, le 1er de ligne de 1820 a bien une filiation avec son prédécesseur d'avant 1790, colonel-général : par le "règlement de l'amalgame" du 12 août 1793, la réorganisation en demi-brigades prévoyait la fusion totale des bataillons de ligne et de volontaires, compagnie par compagnie. L'amalgame ne sera réalisé qu'au printemps 1794, mais dès lors, la filiation est définitivement rompue pour tous les corps… à l'exception du 1er régiment d'infanterie :
malgré tous ces bouleversements et pour des raisons fortuites, le 1er RI est en effet a priori le seul à pouvoir revendiquer d'une certaine continuité depuis sa création, au travers du 2e bataillon de colonel-général (premier dans l'ordre de préséance des régiments d'infanterie avant 1790), transformé en 2e demi-brigade de bataille en 1794, qui donne naissance à la 9e demi-brigade de ligne lors de la réorganisation de 1796, elle-même rebaptisée 9e régiment de ligne en 1803. En 1815 celui-ci donnera par hasard naissance à la 1re légion de l'Ain, qui deviendra 1er régiment de ligne en 1820.

On a donc bien le premier régiment de l'infanterie française de 1790 qui, après moultes péripéties ayant transformé un de ses bataillons en 9e de ligne en 1803-1815, sert à créer la 1re légion départementale, elle-même transformée en 1er de ligne en 1820.

Autre précision : c'est l'ordonnance du 23 octobre 1820 qui ordonne la transformation des 87 légions départementales en 60 régiments de ligne et 20 régiments d'infanterie légère. Les régiments de ligne sont numérotés de 1 à 60 et déclarés héritiers des régiments qui ont porté le numéro avant eux. C'est une nouvelle rupture après celle de 1815 et désormais, la seule filiation à retenir, quoique artificielle mais qui sera confirmée par le ministère de la Guerre en 1839, sera celle du numéro des corps.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 20:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
J'ai cru lire "23 septembre 1820" dans Belhomme pour l'ordonnance transformant les légions en régiment, mais j'ai pu me tromper et si vous me dites 23 octobre, je n'ai rien contre.

Egalement d'accord pour tout ce qui s'est passé jusqu'en 1815. Ma documentation ne dit pas autre chose : Les Volontaires de 1791-1794 de Camille Rousset ; les Volontaires nationaux 1791-1793 d'Eugène Desprez ; Napoleon's Regiments 1792-1815 de Digby Smith.

Le seul point sur lequel je reste perplexe concerne le passage " par hasard " du 9e de ligne, ès qualité, dans la légion de l'Ain. Pourquoi pas ? Mais je suis quand même curieux de savoir ce qui accrédite ce fait.

Edité pour ajouter que je ne dis pas autre chose en ce qui concerne la reprise, par les régiments actuels, des traditions de tous ceux qui, dans le passé, ont porté le même numéro. Transmission d'héritage en quelque sorte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 21:33 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4438
Localisation : Berry
Ordonnance de Latour-Maubourg du 23 octobre 1820 (mais on trouve parfois 25 octobre)

https://books.google.fr/books?id=DglaAA ... 20&f=false

https://books.google.fr/books?id=-UEUAA ... 20&f=false

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2020 22:03 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 233
Localisation : En Mayenne
Je confirme : j'avais cru lire ; mais j'avais mal lu. Belhomme dit bien, lui aussi : 23 octobre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2020 2:02 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1113
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
b sonneck a écrit :
bourbilly21 a écrit :
Bonjour
autre rattachement plausible, sur quels drapeaux de régiments actuels sont brodées des victoires de l'Empire ?
J'ai servi au 126ème RI qui célébrait 1812


Normal : le 126e RI a participé à la campagne de Russie et porte Bérézina 1812 parmi les inscriptions sur son drapeau. Il y a également Artois 1915 - Aubérive 1917 - Italie 1918.

Votre question en pose une autre, plus générale, à laquelle je me rends compte que je n'ai pas de réponse. Qui décide de ce qui est inscrit sur un drapeau, en termes de campagnes ou de batailles ?
En cherchant sur Wiki les infos sur le 126e RI, je trouve, dans la notice (assez bien faite) cette référence, mise à l'appui des inscriptions figurant sur le drapeau du 126 :

Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'Armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007.

Peut-être là des éléments de réponse.


c'est en effet une liste actualisée des noms de batailles
mais ce qui préside à cet héritage est la distribution du modéle 1880 (toujours en vigueur) de nos Drapeaux Régimentaires avec jusqu'à 4 inscriptions (maximum) de noms de batailles de la Révolution et Empire voire conquêtes coloniales sur le blanc du Drapeau, la plupart des Régiments d'Infanterie ont donc plus ou moins tous des inscriptions contemporaines de la période 1792-1815
à la suite de quoi cette limitation fut élargie jusqu'à 8 aprés 1914-1918 et 12 voire plus aprés 1939-1945 principalement pour des faits d'armes concernant ces conflits mais on se souvient d'inscriptions rajoutées avec plus ou moins de bonheur voire de polémiques comme «Valmy 1792» par Chevénement en 1992 qui existait sur quelques Drapeaux et dont le célèbre Ministre de la Défense républicain de gauche a constellé un bon nombre d'autres à l'occasion du bicentenaire lol

une poule aurait parfois du mal à retrouver ses petits dans les inscriptions de batailles Révolution Empire puisque l'Infanterie légère devient les 76e à 100e RI en 1855 par conséquent certains drapeaux mélangent les "filiations" de plusieurs régiments comme le 92e avec le 17e léger

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB