A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017 4:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 136 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 01 Déc 2013 12:48 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mai 2013 21:37
Message(s) : 5
Bonjour,

Quelle est, selon vous, la "meilleure" biographie (ou en tout cas la plus "neutre") sur Marat (celle de Coquard chez Fayard peut-être?) ? et sur Robespierre ?

D'avance merci à vous pour vos réponses :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Jan 2014 5:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
J'ai commencé la passionnante lecture du Leipzig de Bruno Colson :

Durant quatre jours, du 16 au 19 octobre 1813, plus de 500 000 hommes combattent autour de Leipzig, faisant de cette bataille la plus grande jamais livrée jusqu'alors. Géante par ses proportions, Leipzig l'est aussi par son enjeu puisque son issue va décider du sort du Grand Empire, édifié par Napoléon à coups de victoires depuis Austerlitz. Face aux 200 000 combattants de la Grande Armée, les Alliés russes, autrichiens, prussiens et suédois parviennent à mobiliser plus de 300 000 hommes et, à l'issue d'une première journée indécise, à infléchir le cours des événements en leur laveur. La défaite se transforme en déroute, condamnant les Français à refluer sur le Rhin.

Pour raconter cette "bataille des Nations", Bruno Colson a fait le choix d'enrichir la vision stratégique et tactique par un récit au plus près des combattants, tant alliés que français. Il nous fit plonger directement dans l'enfer des affrontements, racontés heure par heure, avec des détails rarement donnés, puisés à des sources inédites ou méconnues. Par sa durée et son étendue, Leipzig offre une grande variété de types de combat et permet de mieux comprendre ce qui se passait vraiment dans une bataille napoléonienne. En découle une lecture d'une rare intensité qui renouvelle en profondeur l'histoire de la guerre.

Un livre novateur qui fera date.

Bruno Colson est l'auteur de nombreux ouvrages et publications d'histoire militaire. Spécialiste de la période napoléonienne, il est professeur à l'université de Namur, où il enseigne notamment l'histoire des relations internationales et l'histoire de la guerre et de la stratégie de 1792 à 1945."

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2014 12:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Déc 2007 12:01
Message(s) : 9
Bonjour,

Quelqu'un pourrait-il m'orienter vers la meilleure synthèse (et en même temps assez détaillée) sur la Révolution, et la meilleure sur l'Empire? Concernant le Consulat, le Grand Consulat de Thierry Lentz me paraît bien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2014 15:39 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Août 2012 15:49
Message(s) : 776
Concernant l'Empire, les 4 tomes "Nouvelle histoire du Premier Empire" du même auteur sont complets sans trop entrer dans le détail.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2014 15:51 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3982
Guillaume le Grand a écrit :
Concernant le Consulat, le Grand Consulat de Thierry Lentz me paraît bien.


Tout à fait recommandable.
Une partie de cette dernière période est également traitée de belle manière dans le récent Bonaparte de Gueniffey.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2014 16:25 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1784
Pierre Branda
La guerre secrète de Napoléon, Ile d'Elbe 1814/1815
Y trouvera-t-on enfin des sources primaires inédites accréditant le passage du général Koller sur-place ?
Histoire de laisser Drouet bouche bée
:arrow:

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2014 17:43 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3982
Pour ceux qui en comprendraient pas l'allusion, c'est ici (ça commence en page 5) :
viewtopic.php?f=55&t=30545

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2014 22:59 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Le 14 juin 2010 (et oui le temps passe vite), je demandais si quelqu'un avait une biographie de Clarke duc de Feltre à me conseiller.

Finalement, je tombe aujourd'hui sur Internet sur un bouquin écrit par René Reiss en 1999 aux éditions Coprur : Clarke, maréchal et pair de France.

Quelqu'un l'a-t-il lu ?

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Oct 2014 5:34 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2234
Localisation : Versailles
Waresquiel vient de publier un Fouché : qui aurait un avis sur ce livre ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Oct 2014 8:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 960
Drouet Cyril a écrit :
Guillaume le Grand a écrit :
Concernant le Consulat, le Grand Consulat de Thierry Lentz me paraît bien.


Tout à fait recommandable.
Une partie de cette dernière période est également traitée de belle manière dans le récent Bonaparte de Gueniffey.


Si le Grand Consulat est un livre recommandable, et même excellent, je vous rejoins là-dessus tout à fait, la première partie, consacrée au "naufrage du Directoire", est néanmoins à prendre avec beaucoup d'esprit critique. Lentz ne maîtrise absolument pas le sujet et dit beaucoup de bêtises, participant à cette légende noire de la période 1795-1799, et reprenant tous les clichés attachés la période.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Déc 2014 12:52 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2234
Localisation : Versailles
Que penser du nouveau livre de Jean-Paul Bertaut ?

"En accédant au pouvoir en 1799, Napoléon se veut le continuateur du Nouveau Régime, l'héritier des grandes valeurs de la Révolution et des Lumières. Il met en place un régime dictatorial, mais devant assurer le retour à l'ordre, la sécurité et la prospérité. Qu'en fut-il ? Quelle fut l'adhésion de l'opinion à ce nouveau régime et à cet Empereur paradoxal qui confisque les libertés, mais s'intéresse au progrès de la science et de la santé pour les Français ? La méritocratie impériale fut-elle un mythe ? L'Empire fut-il finalement monopolisé par la guerre ? Quel rôle Napoléon a-t-il eu personnellement dans tout cela ? Jean-Paul Bertaud nous apporte des réponses dans ce nouvel ouvrage de référence, fruit d'un méticuleux travail de recherche et d'une prise en compte des nouvelles orientations de l'historiographie.
Un auteur reconnu,...
Napoléon et les Français est le tout dernier ouvrage que nous propose le désormais célèbre Jean-Paul Bertaud, historien reconnu, professeur émérite à la Sorbonne (Paris I) et auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur la Révolution et le Premier Empire. Dans ce nouveau livre, Jean-Paul Bertaud ne cherche pas à nous refaire l'histoire diplomatique et militaire du Premier Empire, ni même suivre les aventures épiques des Grognards de l'épopée. Non, bien que ces derniers fassent partie de son étude, celle-ci se veut beaucoup plus vaste puisqu'elle traite de façon très large du rapport des Français à leur souverain et à son régime. Il y a déjà quelques années, Jean Tulard avait écrit un livre (1978) dans une optique similaire, Jean-Paul Bertaud renouvelle l'historiographie sur le sujet en faisant dialoguer les études classiques et les acquis les plus récents de la recherche historique avec des sources parfois encore inédites.
...pour une synthèse de grande qualité



Ce livre s'attarde sur tout ce qui faisait le quotidien des Français (« de souche » et naturalisés suite aux conquêtes récentes) quelle que soit leur position sociale. À travers eux, c'est finalement tout le système politique napoléonien qui apparait avec ses aspects autoritaires aux multiples facettes.
La première partie de l'ouvrage est consacrée au caractère autoritaire du régime, avec le déni de démocratie, la surveillance policière, le culte de l'Empereur... Mais aussi d'un autre côté la tolérance religieuse, la lutte contre le brigandage, le retour de la paix civil...Autrement dit un régime napoléonien qui préfère l'ordre à la liberté.
La seconde partie de ce livre s'attarde plus particulièrement à l'interrelation permanente entre le régime napoléonien, la guerre et l'armée. Jean-Paul Bertaud s'attarde sur la diplomatie impériale face à l'Europe des rois, mais il s'attache aussi à présenter l'armée, un sujet qu'il maitrise parfaitement. Sur ce thème, l'auteur nous présente le recrutement, l'apprentissage du métier des armes, le mythe du bâton de maréchal dans la giberne, les insuffisances de la Marine, et il aborde aussi un élément important dans l'histoire culturelle : le rôle de l'armée impériale comme outil d'intégration nationale et de francisation. Enfin, les campagnes de 1803 à 1815 sont bien entendu évoquées (d'ailleurs, un corpus de cartes permet de suivre aisément), mais pas dans l'objectif de faire une histoire bataille, bien au contraire. Si Jean-Paul Bertaud aborde évidemment des sujets des plus classiques comme la Garde Impériale ou les différentes campagnes, il interroge également les sources sur des questions plus actuelles de l'historiographie par exemple la question de la naissance de la guerre totale.
Enfin, la troisième et dernière partie de cet ouvrage est consacrée à ce que Jean-Paul Bertaud a appelé « la société des héritiers ». Dans cette partie l'historien étudie la gestion de la population sous l'Empire, avec notamment une prise en charge de la santé publique de plus en plus sérieuse et une lutte contre les différents risques récurrents au XIXe siècle : épidémies, incendies... Qui aboutissent à un très net recul de la mortalité. Pour ces « héritiers », beaucoup de choses dépendent de la façon dont l'Empire va gérer la question de la propriété et va réussir à atteindre la prospérité. L'auteur s'attarde alors à cette question de la propriété dans le Code civil (qui est aussi étudié pour la question du droit des femmes ou des ouvriers), à la croissance économique, au libéralisme tempéré de Napoléon, à l'interventionnisme d'État lors des crises, au rôle positif de la guerre sur l'économie, mais aussi aux freins à la prospérité, avec notamment le blocus continental... Agriculture, industrie, commerce national, grand commerce atlantique et international, tout est passé au peigne fin. Vient ensuite l'étude des notables (civils et militaires) et de la noblesse d'Empire, dans toute leur diversité. Là encore, l'historien sort des sentiers battus et aborde la question en reprenant des thèmes très actualisés de l'histoire sociale, notamment le rôle de la famille ou la question de la reproduction sociale. Enfin, l'ouvrage s'achève sur la masse des « croquants, bras nus et miséreux », où l'on découvre les difficultés des travailleurs des villes, mais aussi d'un monde paysan paupérisé et manquant de main d'œuvre. Une misère que l'État cherche à contrôler.
...qui a tout pour devenir la nouvelle référence !

Cet ouvrage historique, très documenté et s'appuyant sur des sources riches, tend à renouveler notre approche de la société française sous Napoléon. Le Premier Empire y apparait tout en nuance, avec ses avancées, ses garanties, sa sécurité, son retour à l'ordre, son calme relatif après la tourmente révolutionnaire, mais aussi avec ses désillusions en termes d'ascension sociale, son système répressif, ses problèmes économiques... La question de l'adhésion des Français au régime et à Napoléon se pose bien évidemment, et la réponse bien entendu ne peut pas être unique, elle évolue au gré du temps, du sort des armes et varie aussi selon la position sociale et la situation économique des intéressés. Ce discours nuancé, argumenté, et justifié par les sources renvoie dos à dos (ou donne du grain à moudre...) hagiographes et détracteurs de Napoléon. Peu à peu se dessinent les contours d'un Empire entrainé par la guerre, qui lui consacre tout au détriment de la philanthropie et d'une main-d'œuvre de plus en plus rare. Une guerre qui rapidement remet en cause ce qui avait justifié l'aliénation de la liberté : le retour à l'ordre et à la sécurité. Une guerre quasi continue qui caractérise Napoléon, mais dont il n'est pas pour autant l'unique responsable.
Jean-Paul Bertaud nous offre une histoire du Premier Empire en parfaite adéquation avec les tendances actuelles de l'historiographie : histoire totale, histoire sociale, histoire culturelle, micro histoire, histoire des femmes et des classes « soumises », expliquant la société sans recourt simpliste au structuralisme, il remet les individus et les événements à l'honneur et éclaire d'un jour nouveau notre perception de la société impériale.

Cet ouvrage de référence devrait trouver un très large public, tant chez les étudiants et chercheurs qu'au sein de l'immense phalange des passionnés de Napoléon.

BERTAUD Jean-Paul, Napoléon et les Français, Armand Colin, 2014."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Déc 2014 20:24 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 960
Je n'ai fait que le parcourir (tant de choses à lire pour mes recherches en cours), mais ce livre me semble une lecture plus que recommandable. Bertaud n'a plus à prouver sa stature de grand historien. Certains aspects du bouquin feront débat, mais la matière est excellente.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mars 2015 12:08 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Fév 2015 22:41
Message(s) : 14
https://books.google.com/books?id=IsJBAAAAcAAJ&pg=PA3&lpg=PA3&dq=les+francais+fid%C3%A8les+au+Roi&source=bl&ots=1ZkAB1MI_s&sig=DlrIpCwUwOIDPkBFh1O8kIL_5qk&hl=fr&sa=X&ei=VIf5VICfFoWBUd7SgdgK&ved=0CCwQ6AEwAw#v=onepage&q=les%20francais%20fid%C3%A8les%20au%20Roi&f=false

Voici uin livre fort intéressant écrit en 1791.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mars 2015 12:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Fév 2015 22:41
Message(s) : 14
En parcourant la liste de ces guillotinés, vous constaterez aisément qu'il n'y avait pas que des nobles ou des clercs, loin de là. On peut donc se demander: quel est le point commun entre tous ces gens, y compris ceux qui ne représentaient publiquement ni l’Église, ni la Noblesse?

http://les.guillotines.free.fr/doc.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mars 2015 13:21 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3982
booba a écrit :
En parcourant la liste de ces guillotinés, vous constaterez aisément qu'il n'y avait pas que des nobles ou des clercs, loin de là. On peut donc se demander: quel est le point commun entre tous ces gens, y compris ceux qui ne représentaient publiquement ni l’Église, ni la Noblesse?

http://les.guillotines.free.fr/doc.htm


Pourquoi parlez-vous de guillotinés ? Un grand nombre des personnes listées ici n'est jamais monté sur l'échaffaud.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 136 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB