A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2017 0:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Pourquoi la Vendée ?
Message Publié : 01 Fév 2008 8:07 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Je me demande qu'est_ce qui a fait que la Vendée (et l'ouest en général) a été hostile aux thèses révolutionnaires : Nobles plus aimés du peuple ? plus influents ? ferveur religieuse ? ... ?

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 10:23 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4449
Localisation : Allemagne
On m'avait donné comme explication possible qu'il y avait , en Vendée,une noblesse vivant sur ses terres et étant paternaliste avec le peuple. En opposition avec les hobereaux de l'actuelle Nièvre , par exemple, qui n'avaient pas ce contact et qui a donné jusqu'à aujourd'hui une région très laïque et très républicaine. Je ne sais pas ce que ça vaut comme hypothèse de travail.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 10:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7185
Localisation : Provinces illyriennes
C'est un élément de réponse, tout comme le fait que cette population fut attachée à certaines valeurs et traditions, que les événements de la fin de l'année 1792 et de 1793 chamboulaient grandement.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 12:07 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Bien d'autres régions correspondaient aux descriptions que vous faites, et ne sont pourtant pas soulevées...

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 12:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7185
Localisation : Provinces illyriennes
Elles ont peut-être attendu l'exécution des Girondins, ce qui est l'histoire de quelques semaines tout compte fait.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 13:24 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 373
Localisation : Berlin
Bonjour,

Je ne pense pas que la Vendée était hostile aux idées révolutionnaires, du moins au début. La constitution civile du clergé est pour moi le moteur qui enclenche le processus du soulèvement. Ne voulant pas écouter la messe des prêtres jureurs, ils vont l'écouter dans la chapelle du châtelain, dite par un prêtre réfractaire et à partir de là, il est facile pour les d'Autichamps, d'Elbée, La Rochejaquelein et d'autres, de transformer des paysans en bandes armées.

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 19:23 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1400
Localisation : Lorraine
Rapentat a écrit :
Bonjour,
Je ne pense pas que la Vendée était hostile aux idées révolutionnaires, du moins au début. La constitution civile du clergé est pour moi le moteur qui enclenche le processus du soulèvement.

C'est la conscription qui a déclenché le soulèvement de la Vendée (Machecoul en mars 1793).

Salutations cordiales.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 19:53 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Oui, les faits sont connus.
Mais ma question est : pourquoi la Vendée et pas une autre région, où la conscription était à priori la même ?
Ou qu'est-ce qui fait qu'une population, dans un lieu donné, bascule dans un camp ou dans l'autre ?

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 20:37 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1400
Localisation : Lorraine
Dédé a écrit :
Oui, les faits sont connus.
Mais ma question est : pourquoi la Vendée et pas une autre région, où la conscription était à priori la même ?

La Vendée -et plus généralement l'Ouest- sont des régions où la ruralité est encore plus affirmée que dans le reste du pays. Il n'est donc pas étonnant que ce soit dans ces régions que "l'antagonisme séculaire entre les villes et les campagnes trouve un élan inédit dans les conflits entre l'interventionnisme des pouvoirs administratifs tout neufs et des communautés rurales jalouses de leur autonomie et peu portées à l'innovation." (François Furet)

Car la révolte vendéenne est d'abord une révolte paysanne, et non une révolte politique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 20:43 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2184
Localisation : Paris
Peut-être qu’une comparaison avec d’autre régions s’impose. La Vendée n’est pas la seule région à s’être rebellée. Le Nord-de-Pas-de Calais a bien failli suivre la même voie mais plusieurs facteurs lui ont éviter de basculer dans le camps contre-révolutionnaire.

Comme en Vendée, la levée des 300.00 hommes fut dans le Nord la cause de nombreux troubles contre-révolutionnaires, voir même à certains endroits de soulèvements populaires. Ces émeutes contre-révolutionnaires avaient commencé dès la Constitution civile du clergé, les nordistes étant particulièrement attachés à la religion.

Qu’est-ce qui fait que le Nord n’a pas suivi l’exemple de la Vendée ?
1) la présence de nombreuses places fortes et de garnisons chargées de défendre la frontière. La Vendée ne bénéficiait pas de ce contact, or les soldats français sont d'importants vecteurs de la Révolution
2) le Nord est une région très urbanisé où l’aristocratie possède une influence largement mois forte qu’en Vendée. Dans le Nord, le pouvoir est entre les mains des bourgeois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 20:54 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2184
Localisation : Paris
Il y a aussi comme facteur d'explication, la barrière de la langue. Je ne sais pas quelle est la langue des Vendéens, mais ces derniers devaient considérer les Français comme des étrangers.

En Flandre française, les paysans étaient hostiles à des idéaux véhiculés dans une langue qu'ils ne comprenaient pas. Le curé constitutionnel qui faisaient son sermon en français, au lieu de le faire en flamand comme le prêtre réfractaire, était chassé à jets de pierre par les villageois. :roll: :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Fév 2008 20:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1400
Localisation : Lorraine
Châtillon a écrit :
2) le Nord est une région très urbanisé où l’aristocratie possède une influence largement mois forte qu’en Vendée. Dans le Nord, le pouvoir est entre les mains des bourgeois.

C'est tout à fait cela.

A propos de la "forte influence de l'aristocratie en Vendée" : elle a été très exagérée par les royalistes, qui aimaient y voir un signe de la fidélité du brave peuple paysan à son pauvre roi, et par le parti de la révolution, qui aimait y voir un peuple trompé et manipulé.

L'historiographie moderne a montré que Michelet avait raison sur ce point : en Vendée comme dans toute la nation, on a accueilli favorablement en 1789 la suppression des droits féodaux et de la dîme. Ce n'est qu'en mars 1793 que le paysan vendéen va frapper à la porte du château ; et pas pour rétablir le régime seigneurial, mais pour avoir des chefs militaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2008 7:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Comme il a été dit, le refus de la conscription ne s'est pas limité à la Vendée. La spécificité de l'ouest tient aussi en deux autres facteurs à mon avis:

- Le réseau beaucoup plus dense que dans le reste de la France de la noblesse, pas de la grande noblesse ni même de la noblesse seconde, mais de la très petite noblesse, (surtout en Bretagne) donc un encadrement idéologique plus serré.

- Au XVIIIème siècle, la Vendée est allée à contre-courant de la tendance générale de déchristianisation,en particulier en raison de l'action de Louis-Marie Grignion de Montfort, qui a sillonné au début du XVIIIème siècle tout l'ouest, de Saint-Malo à La Rochelle, et en particulier la Vendée, action qui a été relayée après sa mort (1716), par la congrégation qu'il avait fondée, les Missionnaires Montfortains. On peut considérer que la Vendée au XVIIIème siècle a connu une véritable ré-évangélisation. Le choc de la constitution civile du clergé y a donc été particulièrement ressenti. Le malaise ne date pas d'ailleurs de la conscription: dès 1791, deux commissaires civils avaient été envoyés en Vendée par l'Assemblée pour y enquêter sur les troubles du printemps; sur ce sujet, voir ce compte-rendu des Annales historiques de la Révolution française sur l'ouvrage de Marie Breguet: L'avant-guerre de Vendée: les questions religieuses à l'Assemblée législative, Téqui 2004

Sur Grignion de Montfort, voir ici

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Fév 2008 22:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 16 Mai 2007 16:41
Message(s) : 253
Localisation : du pays des Redones
Tout ce qui a été dit me semble juste mais peut-être faut-il aussi voir sur quoi se fondent nos idées.
Nous sommes, quoiqu'on dise, influencé par notre entourage.
Il suffit qu'il y ait un peu plus de contre-révolutionnaires dans une région donnée pour que le reste de la population les suivent.
Des meneurs de bandes particulièrement zélés peuvent également influencer le mouvement.
A cette époque, et sans doute bien plus qu'aujourd'hui, les gens de la campagne étaient manichéens: il n'y a pas de juste milieu! Il fallait choisir son camp!
Imaginez vous à cette époque en Vendée. N'auriez-vous pas suivi le mouvement? Celui de votre famille, de vos voisins, de vos amis?

Ailleurs dans l'ouest, dans un même district, certaines paroisses rurales étaient contre-révolutionnaires et d'autres pas. Pourquoi cette différence alors que les conditions sont quasi les mêmes?
Parce qu'il suffit probablement de quelques chouans suplémentaires pour faire pencher la balance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Fév 2008 23:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1400
Localisation : Lorraine
Hierosnimus a écrit :
Ailleurs dans l'ouest, dans un même district, certaines paroisses rurales étaient contre-révolutionnaires et d'autres pas. Pourquoi cette différence alors que les conditions sont quasi les mêmes?
Parce qu'il suffit probablement de quelques chouans suplémentaires pour faire pencher la balance.

Les conditions n'étaient pas partout les mêmes : d'abord, les hommes ne sont pas tous les mêmes ; ensuite, les charges qui pèsent sur les paroisses ne sont pas partout les mêmes ; la conscription pèse très lourd dans certaines paroisses et moins dans d'autres ; ici vous avez un agitateur virulent et là c'est le "sage" qui l'emporte ; à Velrans on a toujours "bouffé du curé" et à Longeverne on est toujours allé à la messe...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB