A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Jan 2017 6:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 01 Avr 2013 20:09 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2465
Je suis frappé par la longue succession d'initiative pour créer des unités miitaires composées de jeunes volontaires fortunés et ayant vocation à devenir officiers.

Voici une liste :
- les volontaires de la réserve en 1800 (supprimés dès 1801)
- les vélites à pied en 1804
- les vélites à cheval en 1805
- les gendarmes d'ordonnance en 1806 (supprimés en 1807)
- les chevau-légers d'Arenberg en 1806 (devenus 27è Chasseurs en 1807)
- les gardes d'honneur en 1813.

La multiplicité de ces initiatives semblent montrer une certaine suite dans les idées de l'empereur - et en même temps la portée limitée des résultats atteints. Il y a une cohérence entre ces corps et l'idée des collèges électoraux ou des majorats : fonder la société sur une hiérarchie mêlant dévouement à l'Etat et fortune familiale. Peut-être aussi s'agissait il de réaliser la fusion entre l'ancienne noblesse et les vainqueurs de la révolution (bourgeois en faisant court) ?

Il semble que ces corps n'aient pas été bien accueillis dans l'armée (en particulier les gendarmes d'ordonnance) qui y voyaient des privilèges indus et n'aient pas suscité énormément de candidats.

En outre je vois mal comment ces corps (et en particulier les vélites qui ont fonctionné jusqu'en 1814 semble-t-il) pouvaient former des officiers en concurrence avec Saint Cyr ?

Connaissez vous des sources de bonne qualité sur ces sujets ? pouvez vous m'en donner une clef interprétative ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Avr 2013 20:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 3933
Localisation : Bourges, Berry, France
Pour moi il s'agit avant tout de s'attacher par le service dû au souverain, dans la plus pure tradition louis-quatorzienne, les catégories les plus influentes du pays (par leurs richesses ou leur prestige), afin de les arrimer au régime et de les rendre dociles. Ensuite, il s'agit aussi de fournir une pépinière de cadres rendus loyaux par les honneurs militaires, et de profiter d'un potentiel humain peu exploité afin de combler, en faisant flèche de tout bois, les besoins exponentiels de l'empereur en soldats.

Bref, il ne fait que reprendre les ficelles de la monarchie bourbonienne - fidéliser une clientèle turbulente par nature par le prestige et les honneurs - tout en trouvant le potentiel nécessaire à alimenter les guerres impériales là où il se trouve.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Dernière édition par CEN_EMB le 01 Avr 2013 20:42, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Avr 2013 20:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Deux choses lues das l'ouvrage de Pascal Chambon, La Loire et l'Aigle, les Foréziens face à l'état napoléonien : http://books.google.fr/books?id=mq-eoKh ... re&f=false

- Ces corps sont créés dans un premier temps pour s'attacher les corps bourgeois.

- A partir du moment où la situation militaire ou politique devient compliquée, c'est aussi un moyen de pression sur ces derniers, puisque leurs enfants sont membres de l'armée et ces corps peuvent être envoyés de ci de là.

Je vous dis ça de mémoire, je n'ai plus le détail !

Attendons l'avis des spécialistes

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 1:07 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4184
Localisation : Allemagne
N'a-t-on pas dit que la création de la Légion d'honneur avait pour but de créer un nouvel ordre aristocratique :?: C'est un peu dans la même idée que la question posée...

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 7:40 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2465
Merci à vous pour ces analyses

Particulièrement à vous mon capitaine qui conserver votre savoir militaire et nous le faites partagé depuis l'Asie centrale ou vous marchez sur les traces d'Alexandre et de Michel Strogoff - et à vous aussi Polycarpe car l'histoire locale est un bon moyen de savoir "ce qui s'est réellement passé".

Mais j'appelle votre attention sur la chronologie : si on exclut les gardes d'honneur créés dans le contexte catastrophique de 1813, toutes les autres initiatives datent d'avant 1807. Et elles ont eu des résultats mitigés : les volontaires de la réserve dissout en 1801, les gendarmes d'ordonnance dissouts (pour royalisme quasi public) en 1807, les chevaux légers d'Arenberg (composés de nobles belges) transformés en régiment de ligne (je n'ai pas trouvé la cause) en 1807 aussi .

Quant aux vélites à pied ou à cheval on en entend peu parler dans les sources, signe probablement qu'ils n'ont pas attiré des fils de grandes familles.

Comment expliquer cette rupture de 1807 (alors que le régime civil s'absolutise de plus en plus) ? Napoléon aurait renoncé à son idée au vu du scandale des gendarmes d'ordonnance ? aurait il procédé autrement ? par exemple en délivrant des brevets de sous lieutenants aux fils des grandes familles du noble faubourg ou en regroupant des jeunes gens bien nés chez les carabiniers ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 11:12 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Je ne connaissais pas ces tentatives de créer un recrutement militaire de qualité à partir d'une sélection par les préfets parmi les jeunes gens issus de familles ayant un revenu minimum et intéressés par le métier militaire.
L'insuccès de ces tentatives me semble lié à l'ambiguité du statut et au fait que techniquement on créée de petites filières dont les produits sont appelés à être affectés à des unités ordinaires, en dehors des grands voies de formation des élites militaires.
On ne peut attirer des jeunes gens dans de telles conditions. A cet âge, on va vers des écoles ayant un prestige national de grande école, avec des promotions annuelles et une carrière bien définie, sur une assise de recrutement large.
On perçoit l'idée de Napoléon qui a une motivation triple, recruter à la fois de bons officiers par sélection locale et cibler les bénéficiaires dans la moyenne bourgeoisie. Il y a aussi l'idée de faire rechercher par les préfets et les maires de bons éléments en les sélectionnant. Une autre voie, en dehors des écoles d'officiers et du recrutement à l'ancienneté au mérite parmi les sous-officiers. C'est cette idée qui est la plus novatrice. la voie vise un recrutement entre celui des officiers et des sous-officiers. C'est ce qui a échoué.
On sait qu'en matière de fonction publique, il est techniquement souhaitable de mettre en place des recrutements larges, permanents et affichant du prestige et des perspectives de carrières alléchantes. Le recrutement par micro-filières a toujours été déconseillé.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 11:29 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2539
Je suis un peu à côté du sujet, mais je pense quand même qu'il faut mettre en relation ces tentatives avec l'incapacité française à mettre en place de véritables écoles de guerre, formatrices d'une élite, comme il en existait (ou existera) en Allemagne, en Angleterre, en Russie, aux Etats-Unis.

Il fallut un quart de siècle pour que l'école militaire, voulue par Louis XV en 1751, ouvrît ses portes et Bonaparte en fut en 1779 l'un des premiers élèves. Encore Brienne n'était-elle qu'une annexe préparatoire où l'enseignement général était confié à des frères minimes. Napoléon poursuivit en 1784 sa formation à l'école militaire de Paris, qui fut d'ailleurs supprimée en 1787.
De même Saint-Ciyr, créée en 1804, ne fonctionna vraiment qu'à partir de 1818.

Nous n'avons dès lors eu d'aristocratie militaire autre que celle issue des guerres ou d'un titre conféré par le pouvoir. La conséquence en fut l'émergence de "beaux sabreurs" et de piètres stratèges, alors que les Anglais, par exemple, étudiaient attentivement le déroulement de toutes les batailles et campagnes militaires depuis l'Antiquité, et que les Allemands s'adonnaient au "kriegspiel" sur des plans-relief des batailles célèbres.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 11:52 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Août 2012 15:49
Message(s) : 735
jibe a écrit :
La conséquence en fut l'émergence de "beaux sabreurs" et de piètres stratèges, alors que les Anglais, par exemple, étudiaient attentivement le déroulement de toutes les batailles et campagnes militaires depuis l'Antiquité, et que les Allemands s'adonnaient au "kriegspiel" sur des plans-relief des batailles célèbres.


Vous allez beaucoup trop vite car je peux vous donner bon nombre de contre-exemple.
On ne peux considérer Davout, Masséna, Suchet, Lannes et bien d'autres comme de "beaux sabreurs" et de piètres stratège.
Quand vous parlez des allemands vous faîtes référence à qui ? Aux prussiens, aux autrichiens, aux bavarois... ?
La liste des généraux "allemands" incompétent ou médiocres sont légions pendant la période du 1er Empire et l'une des raisons est que les hauts grades sont détenus par des personnes issues de hautes naissances et non pour leur qualité militaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 12:10 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2539
le bonapartiste a écrit :
Vous allez beaucoup trop vite car je peux vous donner bon nombre de contre-exemple.
On ne peut considérer Davout, Masséna, Suchet, Lannes et bien d'autres comme de "beaux sabreurs" et de piètres stratèges.
Quand vous parlez des Allemands vous faîtes référence à qui ? Aux Prussiens, aux Autrichiens, aux Bavarois... ?

Ceux que vous citez furent des hommes de terrain, qui savaient saisir les opportunités (pas tous ! Masséna est un contre-exemple), mais totalement dépourvus de "culture" militaire. Prussiens, Bavarois et Autrichiens avaient, eux, tous créé des formations axées sur ces études stratégiques, et non limitées à l'art des fortifications comme en France. Une école actuelle, comme West Point reprend cette tradition d'analyse du passé pour l'application aux armées modernes. La dernière guerre n'aurait pas été gagnée sans cela.
C'est sans doute aussi ce qui explique qu'on ait toujours chez nous, l'idée que "la guerre est une chose trop sérieuse pour la confier aux militaires" et qu'aucun ouvrage de référence ne soit produit par notre haute hiérarchie, ce qui n'est pas le cas outre-Atlantique.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 12:19 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3604
Citer :
totalement dépourvus de "culture" militaire.


Vous parlez aussi de Davout ici ?

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 12:56 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2539
Davout était l"un des rares à être passé par l'Ecole militaire (un an après Bonaparte), ce qui peut expliquer d'ailleurs que son état-major ne discutait pas la stratégie de l'empereur. A l'inverse, un Hitler, sans aucune formation militaire, était méprisé du haut commandement de l'armée.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 13:01 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3604
Citer :
Davout était l"un des rares à être passé par l'Ecole militaire (un an après Bonaparte), ce qui peut expliquer d'ailleurs que son état-major ne discutait pas la stratégie de l'empereur.


Et tous ceux qui n'étaient pas passés par l'Ecole militaire de Paris, eux la discutaient ?

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 13:11 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Août 2012 15:49
Message(s) : 735
jibe a écrit :
Ceux que vous citez furent des hommes de terrain, qui savaient saisir les opportunités (pas tous ! Masséna est un contre-exemple), mais totalement dépourvus de "culture" militaire. Prussiens, Bavarois et Autrichiens avaient, eux, tous créé des formations axées sur ces études stratégiques, et non limitées à l'art des fortifications comme en France. Une école actuelle, comme West Point reprend cette tradition d'analyse du passé pour l'application aux armées modernes. La dernière guerre n'aurait pas été gagnée sans cela.


Homme de terrain ne veut pas dire dépourvue de "culture militaire" si vous entendez par là mauvais stratège ou mauvais tacticien, je vous renvoie aux exemples que j'ai cité qui sont bien meilleurs que la très grande majorités des généraux allemands.
Pour la péride du 1er Empire, il vous faudra citer des grands généraux sortis de ces formations et ensuite prouver en quoi ils étaient meilleurs que les maréchaux déjà cités.

Je n'ai jamais entendu dire que la 2nd GM a été gagné grâce à cette matière enseigné à West Point...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 13:16 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2539
Les plans de Napoléon n'ont jamais été discutés par les non-technicens auxquels son savoir en imposait autant que son pouvoir. Même nos militaires actuels reconnaissent d'ailleurs qu'après lui, notre "culture" a fait que nous avons méprisé les "jeux de guerre" pour la formation, que cela nous a coûté très cher en 1870 et en 14-18, et que cela a permis aux Américains de gagner la seconde guerre mondiale :
http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/publications/doctrine/doctrine10/version_fr/libre_reflex/art07.pdf

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2013 13:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Août 2012 15:49
Message(s) : 735
jibe a écrit :
Les plans de Napoléon n'ont jamais été discutés par les non-technicens auxquels son savoir en imposait autant que son pouvoir


Qui sont ces "non-techniciens" pour commencer ? (citez des noms égalemant)

jibe a écrit :
Même nos militaires actuels reconnaissent d'ailleurs qu'après lui, notre "culture" a fait que nous avons méprisé les "jeux de guerre" pour la formation, que cela nous a coûté très cher en 1870 et en 14-18


Qui sont ces "militaires actuels" ?

jibe a écrit :
et que cela a permis aux Américains de gagner la seconde guerre mondiale


Les facteurs de la victoire alliés sont multiples et celui-ci est sans doute secondaire.
Mais ce n'est pas le sujet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB