A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 2:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 28 Jan 2018 8:30 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2760
Elzevir a écrit :
Jerôme a écrit :
Elzevir a écrit :

La censure est féroce à partir de 1801. Et ça restera le cas pendant tout le Consulat et l'Empire. En particulier pour la presse, littéralement étranglée. Pour la suite, je laisse d'autres répondre.


féroce ? ciel ! il y aurait eu des morts ?


Hum... Si vous voulez jouer sur les mots, je vous rappelle que féroce ne s'applique pas qu'aux bêtes sauvages. Je l'employais évidemment dans le sens d'impitoyable, rigoureuse à l'excès, "d'une exigence excessive".

C'est vous qui posez des questions, la moindre des choses est de ne pas prendre de haut ceux qui prennent la peine de vous répondre. J'allais développer en vous donnant quelques pistes de réflexion, sources, documents, sur cette période de régime sec pour la liberté d'expression, que d'autres le fassent.

o/



À propos de férocité, je vous renvoie aux décrets des 29-31 mars 1793 dont le premier dit que
"ceux qui provoqueront par leurs écrits le meurtre et la violation des propriétés, seront punis : savoir :
1° de la peine de mort, lorsque le délit aura suivi la provocation ;
2° de la peine de six ans de fers, lorsque le délit ne l'aura pas suivie."

Et le second que "Quiconque sera convaincu d'avoir composé ou imprimé des ouvrages ou écrits qui provoquent la dissolution de la représentation nationale, le rétablissement de la royauté, ou de tout autre pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple, sera traduit au tribunal extraordinaire, et puni de mort."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 28 Jan 2018 16:51 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Aigle a écrit :
À propos de férocité, je vous renvoie aux décrets des 29-31 mars 1793 dont le premier dit que
"ceux qui provoqueront par leurs écrits le meurtre et la violation des propriétés, seront punis : savoir :
1° de la peine de mort, lorsque le délit aura suivi la provocation ;
2° de la peine de six ans de fers, lorsque le délit ne l'aura pas suivie."

Et le second que "Quiconque sera convaincu d'avoir composé ou imprimé des ouvrages ou écrits qui provoquent la dissolution de la représentation nationale, le rétablissement de la royauté, ou de tout autre pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple, sera traduit au tribunal extraordinaire, et puni de mort."


Pourtant, vous devez savoir qu'il y a souvent un hyatus entre ce que l'on déclare, les lois que l'on vote et celles que l'on applique, et comment on les applique.Pour savoir s'il y a "férocité" ou non, il faudrait savoir si cette loi a été appliquée et si certains ont été condamnés à mort suite à l'application de cette loi

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 29 Jan 2018 7:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Narduccio a écrit :
Aigle a écrit :
À propos de férocité, je vous renvoie aux décrets des 29-31 mars 1793 dont le premier dit que
"ceux qui provoqueront par leurs écrits le meurtre et la violation des propriétés, seront punis : savoir :
1° de la peine de mort, lorsque le délit aura suivi la provocation ;
2° de la peine de six ans de fers, lorsque le délit ne l'aura pas suivie."

Et le second que "Quiconque sera convaincu d'avoir composé ou imprimé des ouvrages ou écrits qui provoquent la dissolution de la représentation nationale, le rétablissement de la royauté, ou de tout autre pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple, sera traduit au tribunal extraordinaire, et puni de mort."


Pourtant, vous devez savoir qu'il y a souvent un hyatus entre ce que l'on déclare, les lois que l'on vote et celles que l'on applique, et comment on les applique.Pour savoir s'il y a "férocité" ou non, il faudrait savoir si cette loi a été appliquée et si certains ont été condamnés à mort suite à l'application de cette loi


Curieuse observation de Narduccio. Il me semble que la Convention n'a pas hésité à appliquer ses propres lois surtout si elles prévoyaient la peine de mort !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 29 Jan 2018 7:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Il vous "semble", mais avez-vous une étude ? De tous temps, il y a eu des lois qui ont été votées et pas respectées. Alors que d'autres l'étaient. Il y a l'exemple récurrent des lois dites "somptuaires" que tout passionné d'histoire devrait connaitre. Ces lois sont régulièrement remises en vigueur. Or, si on doit régulièrement rappeller que ces lois existent, c'est bien parce qu'elles ne sont que très peu appliquées.

Donc, j'aimerais avoir l'exemple de quelques journalistes ou écrivains qui ont été condamnés à mort parce que leurs écrits ont provoqué la mort de celui qui faisait l'objet de leurs écrits ... Alors que l'on connait des cas de gens qui ont été condamnés à mort suite à leur dénonciation dans des journaux ou des libellés ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 29 Jan 2018 8:16 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Narduccio a écrit :
Il vous "semble", mais avez-vous une étude ? De tous temps, il y a eu des lois qui ont été votées et pas respectées. Alors que d'autres l'étaient. Il y a l'exemple récurrent des lois dites "somptuaires" que tout passionné d'histoire devrait connaitre. Ces lois sont régulièrement remises en vigueur. Or, si on doit régulièrement rappeller que ces lois existent, c'est bien parce qu'elles ne sont que très peu appliquées.

Donc, j'aimerais avoir l'exemple de quelques journalistes ou écrivains qui ont été condamnés à mort parce que leurs écrits ont provoqué la mort de celui qui faisait l'objet de leurs écrits ... Alors que l'on connait des cas de gens qui ont été condamnés à mort suite à leur dénonciation dans des journaux ou des libellés ...




Simon-Nicolas-Henri Linguet, l’un des premiers journalistes de la Révolution, fondateur et rédacteur des Annales politiques, guillotiné en 1794 ;
Antoine-Joseph Gorsas, rédacteur du Courrier des Départements, guillotiné en 1793 ;
Joseph-Marie Girey-Dupré, rédacteur avec Brissot de Warville du journal Le Patriote français, condamné à mort avec les Girondins le 1 frimaire an 2, guillotiné en 1793 ;
Brissot de Warville, rédacteur du Patriote français, guillotiné avec les Girondins en 1793 ;
L’abbé Fauchet, rédacteur de la Bouche de fer, guillotiné en 1793 ;
Anacharsis Cloots, l’un des rédacteurs de tous les journaux patriotes, guillotiné en 1794 ;
Antoine-François Momoro, rédacteur du Journal des Cordeliers, guillotiné en 1794 ;
Fabre d'Églantine, rédacteur des Révolutions de Paris, guillotiné avec les Dantonistes en 1794 ;
Pierre-Germain Parisau, rédacteur de la Feuille du jour, guillotiné en 1794


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 29 Jan 2018 8:49 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Sans oublier André Chénier condamné en tant que journaliste et non de poète !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Censure des philosophes
Message Publié : 29 Jan 2018 19:50 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
J'essaie de comprendre, en relisant le fil, consacré à la censure des philosophes des Lumières, comment on en est arrivé à écrire qu'un certain nombre de publicistes sont morts sous la Convention. Et surtout la Montagnarde, évidemment.

Et puis je me dis que ce n'est pas grave, admettons, je vais regarder la liste proposée de ces gens condamnés . Et là, le choc. Oser écrire "Brissot de Warville, rédacteur du Patriote français, guillotiné avec les Girondins en 1793" dans un fil consacré à la censure (des philosophes ou de la presse), comme s'il avait été condamné pour son travail au Patriote, il faut ne pas manquer d'aplomb.

Ca veut dire quoi ? Que Brissot a été condamné en tant que publiciste ? Et Cloots ? Et Fabre d'Eglantine ? Eux aussi ?

Mais on ne me dit rien, à moi !

Ce n'est pas sérieux.

Moi, je trouve étonnant (ou révélateur, vous choisissez) que vous oubliiez ce brave Marat, qui a bien été mis en accusation par les Girondins pour son travail de journaliste, lui..

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB