A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Déc 2017 23:55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Napoléon au pouvoir
Message Publié : 16 Mai 2016 18:34 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
Napoléon est arrivé au pouvoir à la suite du célèbre coup d'état de brumaire. Il s'est imposé en détenteur du pouvoir alors qu'il n'était pas issu d'un grand lignage. Comment les français ont-ils pu accepter qu'un tel homme prît le pouvoir? Que pensaient les français d'un tel coup d'état et du fait d'obéir à un homme dans de telles circonstances?
Je sais, il s'agit d'un vaste débat...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 17 Mai 2016 12:47 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2600
gamelin a écrit :
Napoléon est arrivé au pouvoir à la suite du célèbre coup d'état de brumaire. Il s'est imposé en détenteur du pouvoir alors qu'il n'était pas issu d'un grand lignage. Comment les français ont-ils pu accepter qu'un tel homme prît le pouvoir? Que pensaient les français d'un tel coup d'état et du fait d'obéir à un homme dans de telles circonstances?
Je sais, il s'agit d'un vaste débat...



Sujet passionnant mais je n'ai pas le temps de répondre ici. Je verrais si je peux vous proposer des choses ce soir. mais regardez déjà cher gamelin (quel pseudo ...) du côté de chez Marx, Tocqueville ou Tulard ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 17 Mai 2016 15:24 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6126
Les circonstances, précisément : la période était à la corruption, à l'anarchie, au banditisme, au retour des royalistes ou des jacobins...

Je crois qu'il est arrivé à un moment où les Français attendaient surtout un peu d'ordre.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 17 Mai 2016 20:18 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2600
Pour lancer le débat je vous propose quelques pistes

Primo, en se plaçant dans une perspective de long terme, Bonaparte apporte une solution relativement satisfaisante au problème social ouvert en 1789. Il apporte la stabilité à la Révolution. Il n'y a pas de retour aux inégalités et aux archaïsmes de l'ancien régime mais il met un terme aux désordres, aux incertitudes notamment juridiques et financières de la République thermidorienne. Pour Marx Bonaparte est l'outil de la bourgeoisie pour affermir son pouvoir.

Secundo, en se plaçant dans une perspective politique, Bonaparte apporte aussi une réponse à la crise ouverte en 1789. Sans retour à l'ancien régime là encore il propose un régime d'ordre respectueux des consciences (liberté religieuse notamment).

Tertio, en privilégiant le court terme, on pourrait dire que le consulat met un terme aux désordres du Directoire sans revenir aux solutions extrêmes du comité de salut public. Bref il met fin à la chienlit dans laquelle pataugeait notre pays en 1799...c'est un peu çe que vous dites cher Pierma...

Quarto n'oubliez pas l'habileté du général Bonaparte : il se présente comme un chef énergique mais aussi comme un homme d'Etat soucieux de sa légitimité civile cherchant à réaliser une œuvre de réconciliation nationale et de paix intérieure et extérieure.

Je vous suggère cela rapidement en m'appuyant sur l'oeuvre construite par l'empereur. On pourrait mettre en avant les points 3 et 4 si on veut comprendre la psychologie collective des Français en 1799...

À débattre chers amis ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 17:34 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3997
gamelin a écrit :
Il s'est imposé en détenteur du pouvoir alors qu'il n'était pas issu d'un grand lignage. Comment les français ont-ils pu accepter qu'un tel homme prît le pouvoir?


« Ma noblesse date de Montenotte » dit Napoléon lors de son dernier exil (Gourgaud, Journal de Sainte-Hélène)
L’heure n’était plus aux « grands lignages » et la gloire acquise en Italie et en Egypte offrait à Bonaparte une place de premier choix face à un pouvoir chancelant. Ce pendant, si le prestige était un point loin d’être négligeable pour s’imposer dans le cadre d’un coup d’Etat, il fallut ensuite bien plus que cela pour Bonaparte afin d’asseoir véritablement son pouvoir.

gamelin a écrit :
Que pensaient les français d'un tel coup d'état et du fait d'obéir à un homme dans de telles circonstances?


Un mot de Tulard (Napoléon ou le mythe du sauveur) :
« Les résultats exacts du plébiscite de l’an VIII [80 % environ d’abstention] confirmeraient, s’il en était besoin, l’absence d’enthousiasme suscité par le coup d’Etat et par la nouvelle Constitution. Lors du vote on note un Midi plutôt froid, un Paris réservé, des départements belges glacés. L’adhésion de l’armée elle-même n’était pas unanime. Rien ne différenciait encore le régime consulaire du Directoire. Si grand qu’ait été le prestige de Bonaparte, on le distinguait mal dans l’opinion du clan des thermidoriens devenus brumériens ; beaucoup pensaient assister à une seconde opération des deux tiers destinée à perpétuer au pouvoir les anciens conventionnels, après la mise à l’écart des plus compromis comme Barras.
Ce sont les réussites de Bonaparte qui en deux ans ont modifié l’esprit public, rassurant aussi bien les bénéficiaires de la Révolution, bourgeois et paysans acquéreurs de biens nationaux, que les nobles rentrés ou restés en France, suscitant la reconnaissance des rentiers enfin payés en numéraire et s’attirant, comme le signalent les rapports de police, la confiance des ouvriers. »

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 17:58 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
je n'ai pas parfaitement saisi la question initiale : s'agit il de savoir comment et pourquoi Bonaparte est il arrivé au pouvoir en l'an VIII ? ou de savoir comment et pourquoi a-t-il pu y rester si longtemps ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 18:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
la question initiale était plutôt de savoir COMMENT il avait pu rester au pouvoir aussi longtemps.
Merci de vos messages et de votre contribution.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 18:26 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
si la question porte sur la longue durée (1799-1814) on peut penser à la conjonction de deux éléments. Sur le plan structurel, une certaine adéquation entre les besoins de la société française et les aspirations de l'opinion avec les mesures prises par le régime (Napoléon n'est pas un homme seul !). Sur le plan conjoncturel, une réelle efficacité policière - relativement contraignante mais sans sévérité excessive ni cruauté inutile. l'empire ce n'était pas l'ancien régime finissant ni le comité de salut public.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 22:04 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
Tout de même, je reste un peu interrogatif. Comment le simple paysan, qui suivait de loin la politique de son pays, a t-il pu comprendre le coup d'état? Que pensait-il de cet homme qui prenait le pouvoir subitement? C'est une question très difficile je sais, et je pense que les historiens ont du se poser cette question à laquelle ils n'ont pu répondre, faute de sources précises. Cela reste une question passionnante.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 18 Mai 2016 23:27 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6126
Je crois qu'à ce stade de la Révolution, le paysan de base devait être un peu blasé et s'est dit "attendons pour voir" - encore un coup de force à Paris, bon... (l'important étant qu'on ne rétablisse pas les droits seigneuriaux.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 19 Mai 2016 19:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
On n'a pas rétabli les droits seigneuriaux certes mais on a imposé les levées d'hommes en vue de la guerre... Et ça, les paysans ne devaient pas bien le considérer...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 19 Mai 2016 19:50 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3997
gamelin a écrit :
on a imposé les levées d'hommes en vue de la guerre... Et ça, les paysans ne devaient pas bien le considérer...


Comme disait Napoléon en 1804 : "la conscription est la loi la plus affreuse et la plus détestable pour les familles" (Pelet de la Lozère, Opinions de Napoléon sur divers sujets de politique et d'administration)
Mais en brumaire, Bonaparte n'avait pas encore l'image de l'Ogre corse ; au contraire d'une certaine manière, puisque le Consulat mit fin à la deuxième coalition et amena (même si la période fut courte) la paix après dix ans de conflit.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 21 Mai 2016 7:22 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2600
Oui cher Cyril. Bonaparte se oriente comme un homme de paix. Il le montre à Lunéville et Amiens. Il essaiera de l'etre encore à Presbourg, Tilsitt, etc ...

Le poids de la conscription s'est alourdi peu à peu :40 000 par an au début de l'empire, 80 000 en 1807, 120 000 en 1812 ( mais l'empire s'agrandit...). Ce sont surtout les levées tardives et rétro actives qui ont choqué l'opinion publique.

Je voudrais souligner comme l'a dit Pierma que la question des droits féodaux va durablement inquiéter la paysannerie. Je crois qu'on en craint encore le établissement en cas de restauration monarchique dans les années 1870...

À quoi aspiraient les paysans : une fiscalité simple, juste et modérée, la liberté religieuse et la paix ...tout ce que le consulat leur a apporté et qui n'était donc ni retour à l'ancien régime ni poursuite d'une utopie contraignante...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 21 Mai 2016 9:04 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3997
Aigle a écrit :
Oui cher Cyril. Bonaparte se oriente comme un homme de paix. Il le montre à Lunéville et Amiens. Il essaiera de l'etre encore à Presbourg, Tilsitt, etc ...


Se souvenir tout de même de ce qu'écrivait Napoléon à Joseph le 13 décembre 1805 :
« La paix est un mot vide de sens ; c’est une paix glorieuse qu’il nous faut. »

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Napoléon au pouvoir
Message Publié : 21 Mai 2016 11:18 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2600
Drouet Cyril a écrit :
c’est une paix glorieuse qu’il nous faut. »


C'est dans ce concept contradictoire de "paix glorieuse" (et donc victorieuse et sans concessions aux vaincus) que réside sans doute le drame (mortel) de la stratégie impériale.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB