A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2017 11:44

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 30 Oct 2016 19:01 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Usage peu commun :

"La 22e [légère] se rendit sur la grand place [du Caire] ; elle bloqua les avenues pour [...] couper toute fuite [aux chiens errants] et commença son massacre en sabrant le maximum [...]. Pour les détruire tous, elle dut revenir un deuxième soir."
(Bernoyer à sa femme, août 1798)

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2016 8:47 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Merci pour ce témoignage intéressant, là ils devaient utiliser des 1767 et leurs variantes révolutionnaire.
Il parait qu'il y a aussi eu des production locales de sabre pour l'armée française en Égypte.
Tien, au passage, j'ai dernièrement rentré un sabre briquet de la Garde Consulaire (puis impériale), si ça intéresse quelqu'un je mettrai une photo (autre que mon avatar) après restauration (il attend sa cravate et sa dragonne).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2016 19:14 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Pour les chiens, un damas (mais là, on n'est plus dans la même catégorie) faisait merveille :
"J'en ai un, et plusieurs fois, j'ai coupé en deux une chèvre, un mouton, un chien d'un seul coup sans frapper, mais en coulant mon damas sur les reins de l'animal."
(François, Journal)

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2016 19:30 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Et pour le coup c'est certainement du vrai damas.
Il se dit souvent que le vrai damas n'était pas maitrisé par les manufactures européennes avant les années 1820's.
Mais c'est un débat fort pointu, je ne maitrise pas assez les différentes formes de damas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Déc 2016 8:53 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Un témoignage sur les fameux palas à lame en damas :
« L'arme qui, dans leurs mains, était la plus redoutable : le sabre recourbé, communément appelé damas. Son admirable composition, sa fine trempe, ont longtemps défié toute la science et l'habileté de nos chimistes. Convenablement aiguisé en biseau d'un seul côté, et manié par des mains exercées, il produit des effets extraordinaires. On ne frappe pas avec ce sabre, mais la lame, soit poussée en avant par l'impulsion du cheval ou de la main, soit brusquement ramenée d'avant en arrière, glisse ou plutôt scie, et pénètre de manière à produire d'effroyables blessures. Dans une charge, un hussard du 7e régiment eut, à la lettre, le corps coupé en deux; il ne tenait plus que par la colonne vertébrale. Je tiens ce fait d'un témoin oculaire et digne de foi [le général Louis Pierre Alphonse de Colbert]. Mourad-Bey tranchait d'un seul coup la tête d'un jeune taureau.
Pour s'exercer à se servir de ces sabres, les Mameluks se plaçaient dans leur salle d'armes, debout, très près d'un pilier, de telle façon qu'il n'y eût place entre leur visage et le pilier que pour le passage de la lame. Alors, élevant la main qui tenait le sabre au-dessus de la tête et de l'épaule opposée, ils la ramenaient par un mouvement rapide et diagonal, de manière que la lame passât entre la figure et le pilier, et répétaient ce mouvement avec célérité. Lorsqu'ils avaient pris l'habitude de sabrer ainsi, ils s'exerçaient à trancher d'un seul coup un large morceau d'étoffe légère lancé en l'air. Voici en quoi consistait cet exercice; il demande beaucoup d'adresse et peut être fort gracieux:
Deux personnes, tenant par les quatre coins une longue écharpe de mousseline étendue, l'abaissent et l'élèvent successivement jusqu'au moment où elles la sentent gonflée et soulevée par l'air. Alors elles l'abandonnent et le léger tissu flotte un instant, suspendu au-dessus de leurs têtes. C'est à ce moment que celui qui tient le sabre doit la couper en deux d'un seul coup. S'il est bien donné, la lame traverse la mousseline comme si elle n'avait eu qu'à fendre l'air, et les deux côtés de l'écharpe tombent aussi mollement à terre que s'ils n'eussent pas été touchés.
Une seule personne peut aussi lancer à la fois la mousseline d'une main et, de l'autre, donner le coup de sabre. »
(Colbert, Traditions et souvenirs: ou, Mémoires touchant le temps et la vie du général Auguste Colbert)

Sabre d’exception, mais qu’il fallait savoir manier avec dextérité et prudence :
« [Lasalle] nous montrait un jour ses armes; il en avait de fort belles, notamment un sabre en damas noir, sabre qui valait alors douze mille francs. Pour nous faire apprécier la qualité supérieure de cette lame, il en frappa des barres de fer, dans lesquelles il fit de fortes entailles; mais il voulut couper une branche d'arbre, et, soit que celle-ci fût trop forte, soit que le coup ne fût pas donné assez d'aplomb, la lame cassa en deux. Nous fûmes pétrifiés; quant à lui, ayant donné à peine un instant à la surprise, il jeta par-dessus sa tête et le fourreau du sabre et le tronçon qui était resté à sa main, et s'en alla sans s'embarrasser même de ces précieux débris, en continuant ses gambades et ses grimaces. »
(Thiébault, Mémoires)


Un vulgaire briquet, pour la corvée de bois, aurait peut-être tenu… lol

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Déc 2016 22:40 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Pour revenir aux briquets :
Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Fév 2017 11:58 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Comme quoi le Damas... :rool:

Pour la gravure on se demande bien ce que le fantassin va pouvoir faire avec le sabre briquet et son lièvre... A part pour l’assommer d'un coup de dos de lame derrière la tête...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Fév 2017 18:15 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Un usage peu commun :
Image

Ce trait de courage survenu lors du siège de Fontarabie fut rapporté par le chef de brigade Lespinasse, commandant en second l’artillerie de l’armée de Pyrénées-Occidentales, dans la lettre qu’il écrivit le 8 décembre 1793 au ministre de la guerre Bouchotte.
« Dans une canonnade très vive, un obus espagnol est tombé entre un de nos caissons et une pièce de 8; s'il avait éclaté, les hommes, les chevaux, les machines, etc., auraient été mis en pièces. Deux canonniers du 1er régiment d'artillerie, ci-devant La Fère, se sont précipités sur l'obus dont la fusée brûlait encore : l'un a coupé le feu avec son sabre, et l'autre a couvert de terre la mèche et I‘obus. Ce trait hardi mérite une récompense signalée ; les représentants du peuple leur ont fait donner 200 livres à chacun. »

Ladite missive fut publiée dans le Moniteur du 5 janvier 1794.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 11:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Merci pour ce beau témoignage illustré !

Quelle est la source de l'illustration ?
On note que sur cette gravure les artilleurs ne sont pas représentés avec un sabre briquet (ce qui ne veut pas dire qu'ils n'en avaient pas en réalité) mais avec des sabres (dit) de Mineur. Semble-t-il pas le modèle le plus épuré mais celui avec la grenade sur la calotte.

Les sabres de Mineurs, parfois équipés de lames courtes voir de lames de briquet, remplacèrent officieusement le briquet dans certaines unité à la fin de l'Ancien Régime et pendant la Révolution. Ils furent massivement abandonnés pendant le Consulat, mais il semblerait que quelques uns aient continués à servir sous l'Empire.

Voici l'un des miens, le modèle de base:

Image

J'en ai un deuxième en cours de restauration. Je dois changer la calotte qui est brisée.

Au fait, qu'est ce que le tube porté en bandoulière par l'artilleur de gauche ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 12:29 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Malicorne a écrit :
Quelle est la source de l'illustration ?


C’est une œuvre de François Grenier réalisée en 1819 pour la série « Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français ».

Malicorne a écrit :
Au fait, qu'est ce que le tube porté en bandoulière par l'artilleur de gauche ?


Il s’agit d’un étui à lances à feu.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 13:28 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Merci pour l'explication.
C'est donc bien une illustration très postérieure qui réutilise des sabres emblématiques de la Révolution. Mais sans avoir de valeur de valeur documentaire, cette illustration reste plausible.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 16:25 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 135
Une autre problématique se pose chez les amateurs de sabres briquets: qui portait les sabres briquets de la garde du 2e type, communément appelés sabres briquets de la Vieille Garde ?

Ils sont généralement attribués aux Grenadiers et Chasseurs à pied de la Garde Impériale. Pour le premiers régiment de chacun, pas de soucis ! Mais pour les autres, en partie rattachés à la Moyenne Garde, c'est moins évident....

Selon Bottet, telle était la répartition en sabre au sein de la Garde Impériale:

Sabre briquet de la Garde: Grenadiers, Chasseurs, Vétérans, Artilleurs à pied et sapeurs.

Sabre de la ligne (An IX ou An XI):fusiliers grenadiers, tirailleurs grenadiers, conscrits grenadiers, fusiliers chasseurs, tirailleurs chasseurs, conscrits chasseurs, gardes nationales, ouvriers d'administration.

Pas de sabre: flanqueurs grenadiers, flanqueurs chasseurs, pupilles.

Mais il est aussi possible que les vélites rattachés à des unités de la Vieille Garde l'aient également porté...
Se posait égallement la question des gardes royales de certains royaumes napoléonides, mais j'ai eu l'occasion de voir un sabre de ce type produit à Milan ce qui laisse penser que le Royaume d'Italie se chargeait de ses productions de montures (les lames restaient françaises).

Nous disposons d'estimation de la production de ces sabres, qui est assez conséquente:
Image


Mon exemplaire de ce type de sabre:
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 18:13 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3656
Deux oeuvres de Vernet. Ce ne sont pas des briquets, mais pour l'occasion, ils aurait assurément fait l'affaire :
Image

Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB