A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2017 19:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 26 Mai 2016 17:43 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 906
Suis-je le seul à être épouvanté de la manière dont les ouvrages destinés à la jeunesse présentent la Révolution française ? Quelle que soit la collection, l'éditeur (Actes sud excepté), la Révolution française est présentée à travers les plus effroyables clichés. Je comprends la nécessité de simplifier une période particulièrement complexe, mais faut-il pour autant trahir l'esprit même de l’événement ? Je viens de parcourir le dernier ouvrage de Milan jeunesse, dans la collection Mes p'tits docs. Destinée aux 4-6 ans, on fait du bourrage de crâne de plus en plus tôt !

Je passe sur les causes de la Révolution (le peuple se soulève parce qu'il est accablé d'impôts, ça ne mange pas de pain), pour arriver directement à ce qui me hérisse le poil. Le roi est mort, "jusqu'où ira la Révolution ?" La suite est sur une dizaine de pages, illustrées.

"A l'Assemblée, qui se nomme désormais Convention nationale, les débats sont violents. Les Girondins modérés, aimeraient que la situation s'apaise. Les Montagnards, soutenus par les sans-culottes, veulent exterminer tous les partisans du roi ! Pour les autres rois d'Europe, l'exécution de Louis XVI a été un choc. Ils attaquent la France ! La Convention veut réquisitionner 300 000 soldats. Mais en Bretagne, et en Vendée, les hommes se rebellent. Une horrible guerre civile éclate : les armée de la République massacrent la population. Après avoir éliminé les Girondins, Robespierre, le chef des Montagnards, crée le Comité de Salut public et les tribunaux révolutionnaires. Tout le monde tremble ! Pendant cette période, la Terreur, qui dure un an, 500 000 personnes sont arrêtées. La plupart n'ont rien fait, mais si le tribunal juge qu'un citoyen a des idées contre-révolutionnaires, c'est la guillotine. Les députés trouvent que Robespierre va trop loin. A son tour, il est jugé et exécuté. A sa mort, le 28 juillet 1794, la terreur se termine".

Je saute quelques pages, jusqu'à "La révolution est une période très importante de notre histoire. En dix ans, elle a fait passer la France de la monarchie à la république".

Qu'en pensez-vous ? La révolution est-elle si difficile à simplifier qu'il faille pour autant la présenter d'une façon aussi partisane ? Avec autant d'erreurs factuelles ? Et je ne vous donne que la version Milan - la plupart des ouvrages que j'ai consulté véhiculent les mêmes clichés, voire basculent dans une vision contre-révolutionnaire évidente (la Révolution française pour les enfants, par Stéphane Bern, on imagine ce que cela donne).

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2016 18:48 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juin 2014 16:37
Message(s) : 187
En même temps que retiendront de tout ça des enfants de 4-6 ans ?
Pas grand chose, au mieux quelques jalons, quelques images, ce qui est toujours bon à prendre.
Car c'est à partir de ces jalons, de ces images, que le professeur pourra ensuite rebondir et compléter / déconstruire le savoir de l'élève.
Des bases bancales sont toujours dommage, mais est-ce pire que pas de bases du tout comme pour la majorité des enfants ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2016 19:10 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
Dans un autre genre (tiré du tome 5 (De Louis XIV à la Révolution) de la série "Histoire de France en bandes dessinées" :
Image

De quoi faire, de sa tombe, sourire Robespierre...

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2016 19:18 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1048
Parler de la Révolution Française à des enfants de quatre à six ans, c'est peut-être un peu tôt. Je suis perplexe.

le peuple se soulève parce qu'il est accablé d'impôts, c'est plus compliqué que cela, certes, mais ce n'est pas faux. L'un des problèmes majeurs et non résolu pendant le dix-huitième siècle a tout de même été la contribution fiscale de la noblesse et de l'Eglise. Ne parvenant pas à l'obtenir, le pouvoir ne pouvait que matraquer le tiers état.

L'exécution du roi a bien créé un choc mais, il est vrai, ce n'est pas ce qui a déclenché la guerre et, surtout, c'est la France qui a engagé les hostilités avant même la destitution du roi.

Quant à la Terreur et à la guerre de Vendée, c'est tout de même une réalité.

En dix ans, elle a fait passer la France de la monarchie à la république Je dirais plutôt qu'en dix ans la Révolution a modifié en profondeur la société et les institutions françaises.

Une grosse erreur factuelle, certes (causes de la guerre), mais, malgré cela, à mon avis, le résumé se tient tout de même.

Bien sûr, résumer en si peu de lignes la Révolution est une gageure. L'exercice est risqué et, finalement, à déconseiller. C'est là-dessus que porterait ma critique car la prise de position partisane contre-révolutionnaire ne me paraît pas flagrante.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 7:08 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 18 Déc 2015 12:13
Message(s) : 233
"LA" Révolution (sous entendu "française) : du bourrage de crane dans nos établissements scolaires depuis toujours !
... s'attaquer aux enfants de 6 ans ?

_________________
Vulnerant omnes, ultima necat !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 7:58 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1766
Drouet Cyril a écrit :
De quoi faire, de sa tombe, sourire Robespierre...

Ah ? Parce qu'il est enterré quelque part ?
;)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 9:30 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 906
Barbetorte a écrit :
Parler de la Révolution Française à des enfants de quatre à six ans, c'est peut-être un peu tôt. Je suis perplexe.

le peuple se soulève parce qu'il est accablé d'impôts, c'est plus compliqué que cela, certes, mais ce n'est pas faux. L'un des problèmes majeurs et non résolu pendant le dix-huitième siècle a tout de même été la contribution fiscale de la noblesse et de l'Eglise. Ne parvenant pas à l'obtenir, le pouvoir ne pouvait que matraquer le tiers état.

L'exécution du roi a bien créé un choc mais, il est vrai, ce n'est pas ce qui a déclenché la guerre et, surtout, c'est la France qui a engagé les hostilités avant même la destitution du roi.

Quant à la Terreur et à la guerre de Vendée, c'est tout de même une réalité.

En dix ans, elle a fait passer la France de la monarchie à la république Je dirais plutôt qu'en dix ans la Révolution a modifié en profondeur la société et les institutions françaises.

Une grosse erreur factuelle, certes (causes de la guerre), mais, malgré cela, à mon avis, le résumé se tient tout de même.

Bien sûr, résumer en si peu de lignes la Révolution est une gageure. L'exercice est risqué et, finalement, à déconseiller. C'est là-dessus que porterait ma critique car la prise de position partisane contre-révolutionnaire ne me paraît pas flagrante.


Je suis tout à fait d'accord avec vous : résumer la Révolution française en quelques lignes, et à destination des enfants, est une gageure. Pour autant, je suis persuadé qu'on peut le faire sans propager de tels clichés - et je trouve honteux que de telles erreurs factuelles passent les comités de lecture. Il n'est pas question ici, pour le bouquin de Milan, de parler de posture contre-révolutionnaire, non, c'est vraiment de l'ignorance. Et un auteur, non spécialiste, qui tire son inspiration de ses lectures du moment. Mais cette ignorance semble le lot de la plupart des livres sur le sujet consacrés à la jeunesse, dans la tranche 6-12 ans. La Révolution française présentée par Stéphane Bern, là oui, il y a une démarche.

Vous dites que le résumé se tient, et je suis loin d'être d'accord :) Je ne prendrai qu'un exemple : non, Robespierre n'est pas le créateur du Comité de Salut public et du Tribunal révolutionnaire. Ces deux institutions sont des créations girondines. Les "modérés" de la ligne plus haut !

Pour le coup, n'aurait-il pas été plus futé de ne pas rentrer dans les détails, plutôt que dire des bêtises (et citer UN nom de révolutionnaire dans tout l'ouvrage, celui du "bourreau" Robespierre). Je ne sais pas, mais, pour un môme, on pourrait écrire : "A la Convention, les députés, élus par le peuple, n'étaient pas tous d'accord sur ce qu'il fallait faire maintenant que le roi était mort. Il y avait les Girondins et les Montagnards et ils ne s'entendaient pas du tout. Après des disputes terribles, les Montagnards furent vainqueurs et les Girondins furent chassés de la Convention. Les Montagnards pensèrent qu'il fallait punir tous ceux qui étaient contre la Révolution. Il y eu beaucoup de morts, malheureusement. Et même des gens qui n'avaient rien fait furent parfois accusés, et condamnés à la guillotine. En Vendée, il y eu même une guerre terrible entre Français, entre ceux qui se battaient pour la République et ceux qui voulaient qu'on leur rende leur roi. Et blablabla, et blablabla".

Je ne sais pas, il faudrait y passer un peu de temps, mais je suis sûr qu'on peut dire des choses sans être aussi partisan. Sans compter que je mets au défi un gamin de six ans de comprendre les mots "modéré", "contre-révolutionnaire" ou "guerre civile". Mais c'est un autre débat.

Drouet Cyril a écrit :
Dans un autre genre (tiré du tome 5 (De Louis XIV à la Révolution) de la série "Histoire de France en bandes dessinées" :
Image

De quoi faire, de sa tombe, sourire Robespierre...


C'est intéressant, cela ! Vous avez les livres sous la main ? Je me souviens mal de cette bande-dessinée que je lisais enfant. Je sais qu'il y a eu une récente réédition, que j'ai ratée. La Révolution est présentée de quelle façon ? Idéalisée, j'imagine, vu l'image que vous postez ? Est-elle pour autant partisane ?

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 11:20 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
Jefferson a écrit :
C'est intéressant, cela ! Vous avez les livres sous la main ? Je me souviens mal de cette bande-dessinée que je lisais enfant. Je sais qu'il y a eu une récente réédition, que j'ai ratée. La Révolution est présentée de quelle façon ? Idéalisée, j'imagine, vu l'image que vous postez ? Est-elle pour autant partisane ?


Oui, je possède cette série (à noter que Larousse a édité sur le même modèle une série sur les grands explorateurs) qui, malgré toutes ses imperfections, m'a fait aimer l'histoire.
Voilà bien longtemps que je n'y ait plus jeté un oeil, il faudrait que je m'y replonge pour vous en dire un peu plus.

Sur Bara, un fil :
viewtopic.php?f=55&t=29686

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 13:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Ce qui me semble incroyable est surtout d'en faire l'approche à des enfants ignorant du sens des mots...
Qu'est-ce déjà qu'une révolution ? La France en a-t-elle l'apanage etc.
Ensuite évoquer les partis, les factions à un âge ou encore il existe souvent les bons/les méchants et ceci sur des critères très subjectifs et très personnels.
Nous n'avons pas à forcer l'esprit des enfants à des choses qui les dépassent. Laissons les bases se poser : lecture, écriture, calcul (à quoi sert de parler des impôts trop lourds ? Les parents à la maison trouvent aussi que les impôts sont trop lourds, est-on en révolution ?) ;)
La Révolution "pour les enfants" : comment faire comprendre ce qui encore chez les adultes fait débat ?
Citer :
Le roi est mort, "jusqu'où ira la Révolution ?" La suite est sur une dizaine de pages, illustrées.

C'est d'autant plus ahurissant qu'à cette âge la notion de "mort" ne veut rien dire.
Citer :
Pas grand chose, au mieux quelques jalons, quelques images, ce qui est toujours bon à prendre.
Car c'est à partir de ces jalons, de ces images, que le professeur pourra ensuite rebondir et compléter / déconstruire le savoir de l'élève. Des bases bancales sont toujours dommage, mais est-ce pire que pas de bases du tout comme pour la majorité des enfants ?

Les images de l'époque comme celles de nos jours sont tendancieuses souvent : c'est le but de l'image. Pourquoi faudrait-il voir en Barra un héros ? Que tous voient en Barra un héros ? Le rapport âge/décès ? Les mots prononcés ? C'est un héros mais il est mort normalement un héros, ça meurt pas comme ça... Pour le coup l'effet est raté. Idem pour le "gros truc" : la prise de la Bastille, les bons Girondins et les méchants Montagnards, Danton et Robespierre (Robespierre est montagnard donc il fait guillotiner, où se situe Danton qui meurt avant ? ... Dans les Girondins... les gentils mais pas trop héros mais comme en se faisant raccourcir il a dit quelque chose, en disant quelque chose de génial avant de mourir on peut être aussi à classer dans les héros...) ;)
Comment enchaîner le fait d'être "tué" parce-que l'on est "patriote" ? C'est quoi "être patriote" ? Les tueurs n'étaient pas patriotes ? Ils étaient quoi ? Vendéens... Tiens ! Les Vendéens ne sont pas patriotes, c'est bien d'être patriote, je n'irai plus en Vendée, endroit de traitres... :mrgreen: à la patrie qui est le reste sauf la Vendée. Le Bretagne non plus, à moitié ? ? ?
Le professeur arrive loin après l'instituteur et les choses sont bien ancrées, ce n'est que rarement que le professeur rebondit, c'est plutôt l'élève qui s'adapte à une autre version. Si cette version optimise l'acquis, c'est formidable mais le fait de vouloir "déconstruire le savoir" ? Pourquoi ? Pour donner une vision autre et formatée parce-que ce n'est pas dans le but de "construire mieux", il faut alors comprendre que ce qui a été enseigné était mauvais ? Distiller le doute ? Les bases sont donc bancales et soudain voici la vérité.
A ce niveau, je pense en effet qu'il vaut mieux ne pas avoir de base du tout, ainsi le temps de détricotage de l'esprit sera épargné à l'enseignant.

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2016 15:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Jefferson a écrit :
... Je ne sais pas, mais, pour un môme, on pourrait écrire : "A la Convention, les députés, élus par le peuple, n'étaient pas tous d'accord sur ce qu'il fallait faire maintenant que le roi était mort. Il y avait les Girondins et les Montagnards et ils ne s'entendaient pas du tout. Après des disputes terribles, les Montagnards furent vainqueurs et les Girondins furent chassés de la Convention. Les Montagnards pensèrent qu'il fallait punir tous ceux qui étaient contre la Révolution. Il y eu beaucoup de morts, malheureusement. Et même des gens qui n'avaient rien fait furent parfois accusés, et condamnés à la guillotine. En Vendée, il y eu même une guerre terrible entre Français, entre ceux qui se battaient pour la République et ceux qui voulaient qu'on leur rende leur roi.

Mon esprit pas très éloigné de l'enfance se serait interrogé ainsi vers 8 ans et encore je fais très court et c'était "jadis" :
"Les députés sont élus comme aujourd'hui alors ? Les députés ne sont jamais d'accord, c'est la mort du roi qui les met encore moins d'accord ? Pourquoi les noms ? C'est quoi la Convention ? Et pourquoi ils sont chassés ? Ah ? Ils sont revenus se venger ! La Convention était contre la Révolution, c'est pour ça ! Quant on était accusé, c'est la peine de mort la guillotine, on n'a pas d'avocat ? C'est quoi la République et puis on peut pas rendre un roi mort... (au voisin d'à côté : "tu le crois toi ? - Demande à ton père. Dans mon jeu X il a sept vies c'est mieux que le roi ; mon grand frère m'a dit qu'il ferait aussi la révolution. - c'est pas possible, c'est il y a longtemps et puis elle est "française" : t'as rien compris ! et bla bla bla...)
;)
Je verrais plutôt : "Le roi eut un procès et la sentence devaient être donnée par les députés qui étaient au nombre de X... Il y eut X à voter pour la mort, X etc.
(il faut montrer que l'on n'est pas des sauvages tout de même donc déjà faire sentir la division dans les grands moments : la perte d'une vie est un grand moment, un peu d'empathie ne fait jamais de mal).
Le roi exécuté, les députés, déjà divisés, ne parvinrent pas à s'entendre. Deux grands groupes s'affrontèrent : les Girondins (donner quelques noms et les placer en premier parce-qu'ils vont vite s'en aller) et les Montagnards (ne pas mettre Robespierre en tête de liste mais plutôt vers la fin). Les Montagnards partageaient leurs idées avec d'autres (placer Hébert) mais ils étaient loin de la vision des Girondins. Vous savez comme moi que l'on ne peut gouverner chacun pour soi, et mener un projet demande que l'équipe soit soudée (comme au foot, c'est le collectif qui gagne oui ? Tu tiens à mettre Benzéma ? d'accord mais il faut voter : il n'est pas à la coupe donc il sera un girondin, ou encore Marat -évoquer la fin de Marat- on tire les conséquences du vote et du choix : dur/dur d'être d'accord).
Les Girondins firent des erreurs et à cette époque les erreurs menaient à la guillotine (Cf. : le roi) ; plus le temps de voter. Il ne resta donc que les Montagnards, croyez-vous qu'ils restèrent unis ? Vous avez raison (expliquer le passage à la trappe des autres, montrer une carte de France avec la Vendée et demandez qu'il soit fait autour de soi surtout chez les grands-parents un audit sur la Vendée pendant la Révolution, ce sera le sujet de la prochaine rencontre). Ne pas hésiter à former des groupes : le déplacement puis le retour à la place initiale montre qu'au final, il y eut des alliances et que ce ne fut pas forcément une grande majorité qui est restée, demander qui veut faire la "guillotine" : histoire d'avoir un aperçu sur ce qui intéresse... Ne pas hésiter à s'impliquer : être les tambours qui couvrent la voix royale et le roi, être Danton et placer la phrase fameuse, se servir du ballon de foot confisqué pour être la tête que l'on montre au peuple parce-qu'elle en vaut la peine etc. ;)

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB