A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2017 5:08

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 28 Juil 2016 20:51 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 76
Bonjour à tous,

Je m'intéresse aux profils de plusieurs officiers wallons du 1er Empire, formés dans les écoles militaires impériales (polytechnique, Fontainebleau…).
Or une grande partie d'entre eux rejoint l'armée du Royaume des Pays-Bas à la 1ère chute de l'Empire et servira contre l'Empereur durant les Cent-Jours, malgré des états de service très impressionnant et des opinions très favorables aux idéaux révolutionnaires.

Je suis plutôt un novice sur le sujet, aussi je me demande s'il s'agit pour chacun d'entre eux d'un choix individuel, ou si cela fut parfois une règle.

Certains d'entre vous aurait-il déjà étudié la question ?

Merci d'avance.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juil 2016 14:13 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Août 2008 13:25
Message(s) : 34
Je vous conseille : "le drame belge de Waterloo" ou "les Wallons dans la grande armée", ouvrages du général Couvreur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juil 2016 16:16 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 76
Je vous remercie pour ces références bibliographiques. En 30 secondes grâce à vous, j'ai pu trouver sur internet avec le nom du général Couvreur des chiffres très intéressant: sur environ 400 officiers belges au service de la France en 1814: 150 (60% de wallons) passent dans la Légion Belge des Pays Bas, 250 (70% de wallons) restent au service de la France.

Je vais commander ces deux livres de ce pas, pour en savoir plus sur le caractère "administratif": un officier wallon se voyait-il obligé de passer dans la Légion Belge ou pouvait-il servir dans l'armée Royale Française ect

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2016 10:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 663
Le fameux capitaine du Barrail (carabinier) passé à l'ennemi le matin du 18/06, n'était 'il pas wallon ? (de mémoire)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2016 12:44 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3643
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Je ne crois pas. Mais sa famille émigre après 1789 et il la suit (il avait 3 ans :wink: )

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2016 16:43 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1778
Bonjour

Jean-Baptiste van Merlen, ancien de la Grande Armée que Napoléon a fait baron, commande la cavalerie hollando-belge.
Son frère cadet, Philippe Van Merlen est officier d'état-major dans le camp napoléonien. Jean-Baptiste y perdra la vie.

Autre source dont voici un extrait : http://archives.lesoir.be/les-belges-fa ... 02THM.html

Nombreux sont les auteurs qui ont évoqué les unités «belges» ayant combattu dans les rangs des coalisés, c'est-à-dire en fait dans l'armée néerlandaise. Et ces auteurs estiment les effectifs de ces unités à près de 4.000 hommes.

Or pour Bikar: la vérité historique est un peu différente. Tout d'abord, il n'y avait pas d'unité «belge» à Waterloo. Les Belges combattant pour les alliés de l'époque faisaient partie de l'armée néerlandaise. Ils étaient commandés en néerlandais et portaient la cocarde orange. Ensuite, il faut noter que ces Belges ne constituaient nullement la totalité des effectifs des régiments ou bataillons en question, mais seulement une majorité... qui n'est d'ailleurs pas prouvée.

On ne peut donc, en aucun cas, prétendre que les Belges combattant dans les rangs néerlandais à Waterloo étaient environ 4.000: ils étaient beaucoup moins nombreux que cela. Combien étaient-ils? Seule une étude des registres-matricules de 1815 de l'armée néerlandaise - s'ils existent encore - pourrait permettre de répondre à cette question.

BEAUCOUP DE BELGES DANS L'ARMÉE FRANÇAISE ?

Jusqu'à la première abdication de l'Empereur, en 1814, les Belges étaient fort nombreux dans la Grande Armée. Mais, dès le retour de Louis XVIII, tout fut mis en oeuvre tant en France qu'aux Pays-Bas pour qu'ils changent de camp. Par ailleurs, dans les Pays-Bas, Prussiens puis Hollandais faisaient des efforts désespérés pour lever une «Légion belge» à leur service.

Compte tenu de tout cela, en 1815 il n'y eût plus dû se trouver, depuis longtemps, un seul soldat belge au service de la France.

Il en fut tout autrement... Beaucoup de Belges parvinrent à rester dans l'armée française. Certains accompagnèrent Napoléon à l'île d'Elbe. D'autres enfin, à la nouvelle du retour de l'Empereur, bravent toutes les difficultés - et courent se ranger sous le drapeau tricolore.

Napoléon crée pour eux le 5e régiment étranger, à Amiens. Il n'eut aucun succès. En effet, les Belges qui reviennent ne veulent pas être incorporés dans ce qu'ils appellent un régiment de déserteurs. Ce sont «leurs» anciens régiments qu'ils veulent rejoindre; et satisfaction leur est d'ailleurs accordée. Or, leurs anciens régiments... c'étaient tous les régiments de l'armée française.

Il semble qu'on puisse estimer à plus de 300, à l'époque de Waterloo, les officiers français natifs des provinces belges. Si on prend pour base la liste du général Couvreur, il devait y avoir parmi eux 21 % de Flamands, 10 % de Bruxellois et 69 % de Wallons.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2016 17:45 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 988
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
il y'a aussi un autre régiment (re)créé à Amiens, le 16e Régiment de Chasseurs à cheval qui devait recevoir des Belges
naturellement ces deux régiments à recrutement spécifiquement Belge restés embryonnaires ne sauraient résumer la présence Belge dans les rangs de l'Armée Française en 1815 pour les raisons évoquées dans l'article

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2016 19:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1764
chez les officiers Belges, Anciens de la Grande Armée mais contre elle ensuite, il faut mentionner Chassé
sa contre attaque contre la Garde se produit au moment décisif un soir de juin 1815 !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2016 6:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1778
bourbilly21 a écrit :
chez les officiers Belges, Anciens de la Grande Armée mais contre elle ensuite, il faut mentionner Chassé
sa contre attaque contre la Garde se produit au moment décisif un soir de juin 1815 !


Si c'est du baron David Hendrik Chassé dont vous faites allusion ce n'est, ni un Belge (ni forcément un Wallon) mais un Néerlandais.

--> https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Chass%C3%A9

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2016 10:51 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 226
A noté toute fois qu'il commandait la 3e division Belgo-Néerlandaise.
Cependant, je en sais pas qu'elle était la proportion de belge au sein de cette division.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2016 22:29 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
Walsingham a écrit :
A noté toute fois qu'il commandait la 3e division Belgo-Néerlandaise.
Cependant, je en sais pas qu'elle était la proportion de belge au sein de cette division.


Sur les 12 bataillons de cette division, 3 étaient belges : les 35e et 36e bataillons de chasseurs et le 3e bataillon de ligne. A quoi, on pouvait ajouter les deux batteries constituant l'artillerie de la division.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2016 18:01 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
Un texte en rapport :

Arrêté du 14 août 1814 :
« Nous Guillaume, par la grâce de Dieu, prince d'Orange Nassau , prince souverain des provinces - unies des PaysBas , etc. , etc. , etc.
Considérant qu'un grand nombre de sujets belges au service de France, ou qui viennent de quitter ce service, nous ont présenté des demandes à l'effet d'occuper dans les troupes belges des grades analogues à ceux qu'ils occupaient au service de France, et que les arrangements préalables à l'organisation des troupes ne permettent pas de les mettre de suite en activité et ne pourront avoir lieu que successivement;
Voulant, en attendant, donner une marque de notre sollicitude particulière aux Belges que le désir de servir leur patrie a engagés à quitter un service étranger;
Après avoir entendu la commission chargée des fonctions du département de la guerre:
Avons arrêté et arrêtons:

Art. 1er. Il est accordé aux officiers belges de naissance et ayant servi en France, un traitement provisoire fixé ainsi qu'il suit:
Aux colonels par mois fr. 200
Aux majors, chefs de bataillon et d'escadron 150
Aux capitaines 110
Aux lieutenants 70
Aux sous-lieutenants 66

Art. 2. Ce traitement commencera à courir au moment où il aura été satisfait aux conditions ci-après indiquées.

Art. 3. Les officiers qui croiront avoir droit de l'obtenir, s'adresseront à la commission chargée provisoirement du département de la guerre, et devront appuyer leur demande,
1°. De leur acte de naissance;
2°. De leurs états de service en France;
3°. D'une pièce authentique d'où résulte que leur démission a été donnée;
4°. D'une demande formelle d'être employé dans les troupes nationales;
5°. D'un certificat de moralité délivré par les autorités du domicile légal.

Art. 4. La commission chargée des fonctions du département de la guerre, l'est également de la vérification des demandes et pièces à l'appui.

Art. 5. Elle nous présentera avant le 1er septembre prochain, un état nominatif des individus qui auront réuni les qualités et pièces justificatives nécessaires pour que nous puissions y disposer. Cet état pourra être suivi mensuellement d'états supplémentaires.

Art. 6. Le présent arrêté, à l'exécution duquel la commission susdite veillera, sera inséré au Journal officiel, de la Belgique. »

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2016 18:43 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 76
Je vous remercie pour votre participation. Notamment la dernière participation de Drouet Cyril et d'Hugues de Rador.

De ce que je comprends:
-il y a une politique favorable (et logique) du Royaume des Pays-Bas pour récupérer ces cadres.
-nous avons des wallons dans les deux camps durant les Cent-Jours, qui effectuent leur devoir, dans des proportions importantes, avec un léger avantage pour la France.
Une grande partie de ces officiers feront le choix de l'insurrection en 1830 et rejoindront l'armée belge, et cela quelque fut leur camp en 1814.

Une inconnue pour moi:
-Quelle est la politique de l'administration royale française à leur égard ? Volonté de les garder à son service (il était courant de servir à l'étranger sous l'Ancien Régime) ou au contraire volonté de se concilier les Alliés ?

Je travaille à lister les élèves français de l'Ecole Speciale Militaire qui ont servi dans une armée étrangère qu'ils soient des volontaires, des mercenaires, des déserteurs et cela avec ou sans accord de la France.
Le cas de ces wallons, souvent nés sous administration française, est donc un "cas particulier" très intéressant.
J'attends la réception de "Gloire, biscaïen et sabretache" et les "Wallons dans la Grande Armée" qui me permettront d'approfondir le sujet.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2016 18:53 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
Rémy N. a écrit :
-Quelle est la politique de l'administration royale française à leur égard ? Volonté de les garder à son service (il était courant de servir à l'étranger sous l'Ancien Régime) ou au contraire volonté de se concilier les Alliés ?


Quelques éléments d'information dans l'ordonnance du 17 février 1815 :
«Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre ;
Vu l'article 26 du traité de Paris du 30 mai 1814, ainsi conçu : « A dater du 1er janvier 1814, le Gouvernement français cesse d'être chargé du paiement de toute pension civile, militaire et ecclésiastique, solde de retraite et traitement de réforme, à tout individu qui se trouve n'être plus sujet français ; »
Vu la loi du 14 octobre 1814, relative à la naturalisation des habitants des départements qui avaient été réunis à la France depuis 1791 ;
Voulant qu'il ne reste aucune incertitude sur l'application à faire de l'article 26 du traité de paix du 30 mai 1814 aux militaires étrangers qui ont appartenu à l'armée française, ni sur le sort futur de ceux qui auront été maintenus à notre service, ou qui y seront admis à l'avenir ;
Sur le rapport de notre ministre secrétaire-d'Etat de la guerre ;
Nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit :

Art. 1er. Les anciens militaires nés dans les pays détachés du territoire français par le traité de Paris du 30 mai 1814, qui avaient pris du service volontairement et comme étrangers dans les troupes à la solde de France, soit sous les rois nos prédécesseurs, soit seulement avant la réunion de leurs pays au territoire français, pourront conserver sur le Trésor de France les soldes de retraite qu'ils en recevaient avant le traité; mais ils seront tenus de fixer, dans les six mois à dater des présentes, pour tout délai, leur domicile dans le royaume, s'ils ne l’y ont déjà établi, et de se pourvoir de lettres de déclaration de naturalité.

Art. 2.Les militaires qui sont entrés au service de la France par l'effet de la réunion qui avait eu lieu de leur pays à son territoire pourront aussi conserver leur solde de retraite sur notre Trésor royal, si, au 30 mai 1814, ils avaient établi leur domicile dans une commune faisant aujourd'hui partie intégrante de notre royaume, et s'ils justifient qu'ils étaient dès lors portés au rôle des contributions, ou que, par leur dénuement de fortune, ils n'étaient pas susceptibles d'y être portés; mais ils seront également tenus de se pourvoir de lettres de naturalisation.

Art. 3. La solde de retraite de ceux qui ne se trouvent pas dans l'une des circonstances prévues par les articles précédents, a définitivement cessé d'être à notre charge, à compter du 1er janvier 1814; et ils ne seront pas admis, même en obtenant ultérieurement des lettres de naturalisation, à faire revivre envers le Trésor de France une prétention sur laquelle il a été statué par le traité de paix, à moins d'une grâce spéciale de notre part, qui devra nécessairement être exprimée dans les lettres de déclaration de naturalité.

Art. 4. Toutes les dispositions ci-dessus seront applicables aux officiers qui, à l'époque du 30 mai 1814, jouissaient d'un traitement de réforme.

Art. 5. Les militaires nés dans les provinces détachées de la France, et qui, à la réorganisation de l'armée, auront été désignés pour la solde de retraite ou le traitement de réforme pourront y être admis comme les militaires français, après avoir obtenu des lettres de naturalisation.

Art. 6. Ceux qui ne rempliraient pas les conditions requises pour obtenir des lettres de déclaration de naturalité, ou qui, pouvant y satisfaire, préfèreront retourner dans leurs pays natal seront, conformément à l'article 26 du traité de paix, renvoyés à se pourvoir auprès de leurs Gouvernements respectifs, à qui nous les ferons recommander par les soins de nos ministres près des cours étrangères. Ils seront, à cet effet, munis d'une lettre de notre ministre de la guerre, portant fixation de la solde de retraite qu'ils auraient eu droit d'obtenir, avant le traité du 30 mai 1814, d'après les règlements français. Ils recevront l'indemnité de route et des moyens de transport, s'il est nécessaire, jusqu'aux limites de notre royaume ; Et, par suite des mesures de bienveillance que nous avons prescrites en faveur de ceux qui ont déjà été mis en route, ils toucheront à la frontière , pour les aider à achever leur voyage , ainsi qu'il est expliqué dans l'ordre de notre ministre de la guerre, du 24 septembre dernier, une gratification proportionnée à la gravité de leurs blessures, et à la distance qui leur restera à parcourir pour se rendre dans leurs foyers.

Art. 7. Les militaires nés hors du territoire actuel de la France qui, après la clôture des revues d'inspection générale de 1815, auront été conservés à notre service, et les étrangers qui, à l'avenir, seront admis dans nos armées auront droit aux récompenses comme les militaires français, en obtenant des lettres de naturalisation.

Art. 8. Les étrangers naturalisés ne jouiront de leur solde de retraite et de réforme qu'autant qu'ils continueront de résider dans notre royaume ; ils cesseront d'y avoir droit, s'ils résident hors de France sans en avoir obtenu de nous la permission, conformément à ce qui est prescrit pour les militaires français par l'ordonnance du 27 août dernier (art. 16).

Art. 9. Les sujets de la principauté de Monaco et les militaires nés en Suisse n'auront pas besoin de cette permission pour jouir de leur pension dans leur pays natal, vu les traités qui existent entre ces pays et la France.

Art. 10. Les sujets français nés dans les communes qui faisaient partie de la France au 1er janvier 1792 , et qui en ont été détachées par la nouvelle démarcation des frontières , ne cesseront pas d'avoir droit à leur solde de retraite ou de réforme sur notre Trésor royal, s'ils transfèrent leur domicile dans la partie de leur département restée à la France, ou dans un autre département du royaume.

Art. 11. Les individus nés Français qui jouissaient, avant le traité de paix du 30 mai 1814, dans l'étendue de notre royaume, de soldes de retraite ou de réforme anciennement obtenues en Piémont, en Hollande, ou dans d'autres pays après la réunion desquels elles étaient passées à la charge de la France, continueront à recevoir les mêmes soldes sur le pied de l'inscription qui en avait eu lieu en France avant le 30 mai 1814, pourvu toutefois qu'ils soient restés en France, qu'ils y aient fixé leur domicile, et soient portés sur les rôles des contributions.

Art. 12. Notre chancelier de France, et nos ministres de la guerre, des affaires étrangères et des finances, sont chargés de l'exécution de la présente ordonnance. »

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB