A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Oct 2017 3:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 30 Août 2016 14:36 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3966
bourbilly21 a écrit :
de mémoire, il y a plus de livres publiés sur Napoléon que sur Jésus !


"Seul Jésus fait mieux" aurait dit Tulard.

Ce dernier évoque également le cinéma dans le "Dictionnaire amoureux des dictionnaires amoureux" : « Seul Jésus dépasse Napoléon par le nombre de films »
Même son de cloche dans l'article "cinéma" de Philippe d'Hugues dans le "Dictionnaire Napoléon" : "Ainsi fit le cinéma qui, dès l'origine, s'empara du personnage, pour en faire une de ses figures favorites, juste après le Christ et loin devant Jeanne d'Arc, Cléopâtre et Catherine II."

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Août 2016 17:15 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Août 2016 14:43
Message(s) : 7
J'invite fortement Barbetorte à lire la Grande histoire des Gaulois. Son ignorance de cette partie de l'histoire est stupéfiante. Il écrit :

« Ce n'est pas bien grave vu que les Gaulois étaient des Celtes. »

Faux. Si le mot « celte » était synonyme de « gaulois » pourquoi avoir créé deux mots différents pour désigner exactement la même chose ?

Les Romains ont utilisé le mot « gaulois » pour désigner les Celtes et les Gaulois. Mais les intéressés, c'est-à-dire les Gaulois et les Celtes n'établissaient pas cette confusion. Il faut bien comprendre que les Romains méprisaient les Barbares et ne se sont intéressés à eux qu'à partir du moment où ils sont devenus militairement dangereux pour Rome. A une certaine époque, les Romains ont utilisé le mot de « Sicambre » pour désigner tous les peuples de Germanie. Or les Sicambres n'étaient qu'une peuplade germanique parmi tant d'autres. Mais les Sicambres ayant infligé une grande défaite militaire aux Romains, ces derniers ont pris l'habitude de désigner par ce terme tous les peuples de Germanie.

Il faut savoir que le mot « Gaulois » n'existait pas à l'époque antique . Il s'agit d'une forme savante apparue vers Ie XVIe siècle. Les Gaulois étaient, au départ, des peuplades d'origine celtique. Ils se disaient non pas « Celtes » mais « Gallart » ou « Gallalt » ce qui peut se traduire par « grand courage ». Le mot « celte » a un sens beaucoup plus élogieux que « gaulois » ; il a le sens de « libre et de non entravé » Or dans l'Antiquité le mot « libre » avait un sens très fort qui n'existe plus aujourd'hui.

Les Gaulois étaient au départ des « Celtes » non propriétaire qui ne pouvaient pas se dire « celte » car ils étaient soumis au paiement du tribut. César dit qu'à son époque les Gaulois non propriétaire étaient traités à peu près comme des esclaves. Et c'est précisément pour échapper à une condition quasiment servile que les Gaulois se sont établis en dehors de la Gaule celtique : région danubienne, Asie Mineure, puis Germanie. Montaigne n'établit pas la confusion de Barberote et écrit : « Les Gaulois, nos cousins en Asie » En effet, une bonne partie des Gaulois étaient installés en « Turquie » (Asie Mineure) comme en témoigne en particulier les épîtres de Saint Paul aux Galates. Le mot « Galate » désignait les Gaulois établis en Asie Mineure ; en réalité les Galates constituaient trois peuples venus de Gaule celtique : les Tectosages, les Trocmi et les Tolistobogi

Il existe donc une réelle différence entre les Celtes et les Gaulois. Il faut bien comprendre que l'histoire des Gaulois a été écrite par les Grecs et les Romains pas par les intéressés ce qui explique cette confusion. Encore une fois comme la connaissance des Français en ce qui concerne les Gaulois est proche de zéro et comme il est impossible en quelques lignes de jeter de la lumière sur un sujet très complexe, il serait judicieux, au préalable, d'étudier et de comprendre la grande histoire des Gaulois. On peut donc comprendre les mots d'humeur de quelques ignorants étonnés par de nouveaux propos historiques leur paraissant surréalistes.


Le même Barberote écrit : « Les Francs n'étaient pas des Gaulois. »

Qu'est-ce qu'ils étaient alors ? Certainement pas des Scythes ou des Turkmènes. Beaucoup d'historiens affirment que les Francs étaient des Germains. Cette hypothèse contredit les sources historiques sans preuves. Comme je l'ai déjà dit, les Francs, selon Grégoire de Tours, venaient de Hongrie (berceau de la civilisation gauloise). Or les Germains selon Tacite passaient pour des peuples autochtones à la Germanie ou plus exactement pour des peuples installés depuis fort longtemps en Germanie. Les Francs ne pouvaient donc pas être des Germains. Du reste, la théorie germanique des Francs a été soutenue par les idéologues nazis et pétainistes et a abouti à des conséquences criminelles prouvées. La théorie de l'origine gauloise des Francs (qui s'appuie sur le témoignage de César) explique tout sans contredire les sources historiques.


Toujours Barberote : Ils [les Francs] avaient au moins depuis Clovis un roi qui exerçait un pouvoir à peu près aussi absolu que celui des empereurs romains ou que celui de Louis XIV, c'est-à-dire le contraire de ce que vous me faites dire.

J'ai déjà répondu à cette objection. Le roi chez les Francs n'était pas un despote. Le despotisme se définit comme une confusion entre le pouvoir politique et le pouvoir religieux. Les historiens romains qui ont parlé des premiers rois francs ont eu du mal à les qualifier de « roi » et ont utilisé les qualificatifs de « ducs » ou « d'officiers royaux » pour les désigner. En fait, juridiquement, le roi chez les Francs était un simple particulier qui disposait du pouvoir de justice en temps de paix et qui, en temps de guerre, se transformait en stratège. La loi s'imposait à tous et tout particulièrement au roi qui était tenu de la faire appliquer. Il n'existait pas de constitution chez les Francs, c'est-à-dire de loi particulière pour le roi. Les partages après la mort du roi se faisait sur le même plan que les partages privés : le royaume était partagé en parts égales entre ses fils qui devenaient rois automatiquement. Après la mort de Clovis ses quatre fils se sont partagés son immense empire et son devenus rois. Il s'agit d'une particularité inouïe sans équivalent dans l'histoire de l'humanité en ce qui concerne les peuples sédentaires. Cette particularité, basée sur un souci d'extrême équité, avait pour conséquence de créer une véritable instabilité politique. Les fils du roi décédé étaient vraiment rois, c'est-à-dire qu'ils étaient à la tête de véritables armées et de véritables nations. Pour compenser cette instabilité, les rois francs était tenus à une entraide militaire, notion très importante chez les Francs qui n'a pas était souligné par les historiens.

Comme la loi chez les Francs n'imposait pas de religion d’État, les Francs étaient totalement libres sur le plan religieux. Les premiers missionnaires catholiques qui ont voulu leur imposer le christianisme par la force ont été tués ou jetés dans les fleuves. La christianisation de ce peuple s'est faite très lentement.

Comparé le pouvoir de Clovis à celui de Louis XIV est absurde. Comme tous les capétiens, Louis XIV était un usurpateur. Et c'est précisément pour cacher cette usurpation que les capétiens (en fait Richelieu) ont introduit la notion d'absolutisme selon laquelle le roi de France était un maître omnipotent représentant de Dieu sur terre. De plus sous les capétiens, le catholicisme était religion d’État : les crimes d’impiété étaient poursuivis par les tribunaux. Rien de tout cela n'existait chez les Francs au départ.


Toujours Barbetorte : « Il vaut mieux avoir la tête bien faite que la tête bien pleine. »

Encore faudrait-il avoir une tête. Ce qui ne semble pas être le cas de certains.


Pierma nous dit entre autres sottises : « S'il fallait aujourd'hui respecter la légalité de l'époque, il nous faudrait abandonner la Ve République au profit d'un monarque, voire de chefs tribaux. »

Il n'existe pas une légalité de ci et de ça selon les convenances de chacun. Il n'existe qu'une seule légalité définie par l'histoire ou plus exactement que l'histoire devrait aider à définir la légalité, ce qui malheureusement n'est pas vraiment le cas. Ni de Gaulle, ni Napoléon, ni Charlemagne n'ont créé la France. Napoléon a bien senti la grandeur du problème. Sa prestation piteuse devant le Conseil des Cinq-Cents, le 10 novembre 1799, le prouve assez. Son intention, au départ, n'était pas de faire un coup d’État mais d'être investi d'un pouvoir légitime. Le problème de la légalité est un problème crucial qui s'est posé à toutes les époques et qui se pose actuellement. Certains parlent de créer une sixième république. En fait, en dehors de la légalité point de salut : substituer la pensée idéologique à la légalité c'est ouvrir les porte à la confusion voire à la guerre civile. J'ai déjà dit qu'il n'existait pas de roi dans le sens de monarque chez les Francs. En fait, il s'agit d'un système politique spécial spécifique à ce peuple basé sur le rejet du despotisme. L'avantage de la légalité, c'est d'abord qu'elle est légale, et ensuite qu'elle est adapté au peuple concerné : croire que tous les peuples aient le même caractère est totalement faux.
Je crois que les vrais responsables de cette confusion sont principalement les historiens qui ne s'intéressent qu'à certains sujets, qui compilent et recompilent et tout ceci au détriment d'autres sujets fondamentaux laissés de côté.


Jefferson écrit : « Le terme d'empire était d'usage courant, lorsqu'on évoquait la France comme entité géographique ou territoriale, et ce bien avant le Consulat. Vous faites une assez sérieuse erreur d'interprétation. » 

Il ne faut pas confondre l'empire et le titre impérial (sous la IIIe république, par exemple, on parlait d'empire mais pas, que je sache, d'empereur). Je le répète, à l'époque des Francs, le titre impérial était spécifique aux Romains. Il donnait à la personne qui le portait une autorité religieuse. Ceci explique qu'aucun roi franc ne s'est jamais déclaré empereur des Francs. Clovis, par exemple, n'a jamais été empereur des Francs. Il a été de façon très précise : roi des Francs Saliens, roi des Francs Ripuaires et empereur des Romains d'Occident. En d'autres termes les Francs ne pouvaient être jugés que selon leurs lois nationales et non pas selon la loi des Romains. La loi chez les Barbares était personnelle pas territoriale. En fait, la différence entre les Francs et les Romains était totale. Les Francs ne pouvait pas être jugés selon la loi des Romains car la différence de caractère entre les deux peuples était extrême. Les Romains ne voyaient que par le despotisme alors que les Francs le rejetaient totalement.

Il est vrai qu'en parlant des Francs et des Gaulois, comme l'a écrit Bourbilly21, on s'écarte un peu du sujet initial. Ce qui n'est pas très normal. Mais est-il normal que des milliers d'études aient été publiés sur Napoléon Ier et une seule sur la grande histoire des Gaulois ?

Tous les sujets en histoire méritent d'être traités, surtout ce qui se trouvent en début de chronologie. L'histoire est constituée de parties intimement liées qui s'éclairent mutuellement, ce qui explique que pour bien comprendre l'histoire actuelle ou celle de Napoléon, il faut bien comprendre l'histoire initiale. Les mots de « France » de « légalité » ont un sens bien précis transmis par l'Histoire. La moindre des choses, si l'on veut éviter de parler dans le vide, c'est de commencer par les expliquer. Une fois cette chose faite, l'histoire napoléonienne (qui est très intéressante) nous paraîtra beaucoup plus claire et plus compréhensible. Certainement que l'empereur Napoléon qui repose actuellement aux Invalides et qui de son vivant n'a pas toujours était dans la normalité (coup d’État du 18 brumaire, campagne de Russie, exécution du duc d'Enghien, etc.) nous pardonnera cette légère incartade.

Pour finir, il est très difficile d'être persuasif avec des personnes qu ignorent le b.a.-ba de l'histoire de France. Cette histoire comporte des trous monumentaux car beaucoup d'historiens donnant dans la facilité préfèrent compiler que d'effectuer de véritables travaux de recherche. J'invite donc tous ceux qui s'intéressent à l'histoire des origines de la France à lire la dernière et seule étude sérieuse sur la question : « Brennus. Pourquoi les Grecs ont-ils divinisé les Gaulois ? »(Edilivre, 2015). Auteur : Michel Puyuelo. Attention il existe une autre biographie sur Brennus publiée par le même auteur en 2011 qui est beaucoup moins bien aboutie. La dernière biographie en date, celle de 2015, traite de l'histoire des deux Brennus (il faut savoir que deux chefs gaulois ont porté le nom de « Brennus » et qu'il arrive que les deux chefs soient confondus parfois même par des historiens professionnels). Cette dernière biographie parle aussi des origines de la France. Bonne lecture à tous.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Août 2016 17:20 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9942
Localisation : Région Parisienne
Bon, je ferme, nous rouvrirons après nettoyage.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB