A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2017 19:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 15 Sep 2016 7:30 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2572
Jefferson a écrit :
Vaste sujet. Quelques pistes de réflexion. D'abord, il me semble que Bonaparte est moins un homme providentiel (même si cette composante est indubitable) qu'un homme dont l'arrivée a été préparée par toute une classe d'hommes politiques, d'intellectuels, de publicistes, qui ont plaidé pendant tout le second Directoire (à partir de 1797, disons), pour un renversement des valeurs républicaines qui avaient cours jusque là : les futurs Brumairiens voulaient un pouvoir exécutif fort, incarné (on ne veut plus de la collégialité), au moins égal (voire supérieur) au pouvoir législatif. La Constitution de l'an VIII comble toutes les espérances. Pour Cabanis, c'est le régime parfait. Même si je pense, personnellement, que la Constitution de l'an VIII était un rétropédalage démocratique, ça aurait pu bien se passer, évoluer à nouveau par la suite. Mais il y a la composante Bonaparte, et les ambitions personnelles du Premier consul.

Bonaparte est la créature du centre (et même de l'extrême centre, selon la terminologie de Pierre Serna), mais comme toute les "créatures", il échappe à ses "créateurs". A partir de Brumaire an VIII, c'est un dictateur républicain - à la manière de la République romaine, entendu comme "une dictature qui prendra fin lorsque la Révolution sera stabilisée". Il apparaît modéré, au-dessus des factions, couvert de gloire militaire, mais législateur avant tout, soucieux de donner à la France la paix extérieure et le repos intérieur.

Ce qui les rassemble tous, en revanche, c'est leur aspiration à une république d'ordre, dans laquelle la gauche démocrate et la droite royaliste ne sont plus, par leur affrontement, une menace pour la stabilité.

Bref, un mouvement de fond, le Centre, et un ambitieux de grand talent, Bonaparte, qui en profite pour instaurer un régime autoritaire qui trouve, par le plébiscite, sa source dans le peuple lui-même.


Je vous félicite cher Jefferson pour cette brillante synthèse. Vous rejoignez je crois la présentation faite par Guenifrey dans son "18 Brumaire" et par Lentz dans "le grand consulat".

Et vous avez raison de mentionner le plébiscite. J'irais même plus loin pour ma part en rappelant que l'empire a toujours conservé un système électoral reposant sur une certaine forme de suffrage universel (les assemblées de canton dont j'essaie de parler dans un autre fil...). Cela combiné avec une société hiérarchisée (notables, LH, titres, ...).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Sep 2016 12:53 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 906
Mon intervention reprenait les grandes lignes de l'historiographie récente. Si le sujet vous intéresse, lisez La République des Girouettes, de Pierre Serna. Sa réflexion sur l'extrême-centre est très brillante.

Sur le sujet de l'ascension de Bonaparte, Gueniffey a une approche très distanciée, et une vision ample de la situation politique de l'epoque. Lentz neglige le Directoire, période qu'il maîtrise mal, et a une certaine tendance à reprendre la propagande brumairienne sur le sujet. Hors le premier Consulat, du moins jusqu'en 1802, à bien des égards, prolonge le Directoire plus qu'il n'annonce l'Empire.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Sep 2016 18:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1677
Au passage, un message perso à Drouet Cyril et Jefferson :

Merci pour vos interventions récurrentes.
C'est un grand plaisir de vous lire.

Vive l'Histoire et la passion qu'elle génère !

Et quelle joie quand les "certitudes" sont remises en question !!! :mrgreen:

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges" - F. Nietzsche

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB