Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Porte-étendard impérial (1804-108)
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=55&t=40788
Page 1 sur 1

Auteur :  Champollion [ 27 Mai 2018 18:18 ]
Sujet du message :  Porte-étendard impérial (1804-108)

Bonjour,

Ma question technique d'uniformologie n'est pas forcément passionnante, néanmoins quelques précisions me seraient vraiment utiles...
Savez-vous à quoi ressemblaient les porte-étendards chargés de la protection de l'aigle régimentaire avant la mise en place des porte-aigles en 1808 ? Je n'arrive pas à trouver leur uniforme entre 1804 et 1808, ni d'ailleurs s'il existait déjà une forme de garde rapprochée à l'étendard avant cette date.

Votre aide (ou des liens) est la bienvenue,
Merci à tous.

Auteur :  Aigle [ 28 Mai 2018 7:20 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

Ce serait à creuser mais je crois bien qu'avant 1808 il y avait une aigle par bataillon. La garde devait en être confiée à la compagnie d'élite du bataillon - par exemple les grenadiers pour l'd'infanterie de ligne.

Auteur :  Loïc [ 28 Mai 2018 12:05 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

bonjour

vous cherchez midi à quatorze heures, il n'y a pas d'uniforme spécifique pour cet emploi...

vous confondez peut être avec les têtes de colonne régimentaires (musique et sapeurs) qui pouvaient à l'occasion se doter d'un uniforme particulier

Auteur :  jibe [ 29 Mai 2018 9:27 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

Il devait probablement y avoir des adaptations ergonomiques au niveau de la buffleterie. Juste une question de support...

Auteur :  CEN_EMB [ 29 Mai 2018 10:21 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-1808)

Effectivement un porte-aigle a besoin d'un baudrier qui est un équipement très spécifique, éventuellement accompagné de gants/crispins/manchons pour la tenue. Mais ça ne change que bien peu l'uniforme qui reste identique autrement.

A noter qu'en 1806-1807 certains régiments reçoivent un uniforme gris perle, la couleur classiquement attribuée à l'armée française depuis le XVIIe siècle, mais que l'Empereur ordonne de revenir au bleu après la boucherie d'Eylau (le blanc fait ressortir le sang). Il est donc possible d'avoir deux uniformes différents à la même époque.

CEN EdG

Auteur :  Loïc [ 29 Mai 2018 12:50 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

bonjour

oui naturellement il y'a ce genre d'équipement qui accompagne le drapeau mais "l'uniforme" en lui-même n'est pas différent de celui du régiment ou alors j'ai mal saisi la question de Champollion

à noter que l'uniforme blanc aura de beaux jours devant lui, il faudra plusieurs années pour éliminer les dernières tenues

Auteur :  CEN_EMB [ 29 Mai 2018 15:28 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

Malgré un réglement, me semble-t-il, qui demande son remplacement dès le lendemain d'Eylau, me trompè-je ?
Il faut dire que c'était les couleurs nationales, avant, celles des jours glorieux du Grand Siècle, de Denain et de Fontenoy.

CEN EdG

Auteur :  Drouet Cyril [ 29 Mai 2018 18:44 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

CEN_EdG a écrit :
Malgré un réglement, me semble-t-il, qui demande son remplacement dès le lendemain d'Eylau, me trompè-je ?


viewtopic.php?f=55&t=38605

Auteur :  Drouet Cyril [ 29 Mai 2018 19:32 ]
Sujet du message :  Re: Porte-étendard impérial (1804-108)

Règlement de 1791 :
« La garde du drapeau de chaque bataillon, composée des huit caporaux-fourriers des compagnies de fusiliers, sera placée à la gauche de la seconde section du quatrième peloton, et fera partie de cette section.
Le premier rang de cette garde sera composé du sergent-major qui portera le drapeau, et de: deux caporaux-fourriers, placés l'un à sa droite et l’autre à sa gauche.
Les deux autres rangs seront formés chacun de trois caporaux-fourriers.
Les caporaux-fourriers porteront, ainsi que les sous-officiers placés derrière les chefs de peloton et les sous-officiers de serre-file, l'arme dans le bras droit.
On placera de préférence au second rang de la garde du drapeau, les trois caporaux-fourriers qui auront le plus de régularité et de perfection, tant pour la position sous les armes, que pour la marche.
Le colonel, et en son absence le commandant du régiment, choisira dans chaque bataillon le sergent-major qui devra porter le drapeau. Il est de la plus grande importance pour la marche en bataille, que ce sergent-major soit exercé avec le plus grand soin à la précision du pas, tant pour la longueur que pour la cadence, et à se prolonger, sans varier, sur une direction donnée. »

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/