A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Jan 2019 4:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 09 Jan 2019 18:20 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 249
Localisation : Loin
Le fusil Charleville, l'arme des armées de Napoléon, utilisait des cartouches en papier ciré, contenant la balle et la dose de poudre. Il fallait déchirer le papier avec les dents, côté "poudre", verser une partie de la poudre dans le bassinet relevé du fusil, verser l'autre partie directement dans la bouche du canon tenu verticalement, mettre la bourre de papier qui contenait la balle, dans la bouche du canon, puis bourrer le tout au fond du canon avec la baguette, et enfin tirer (sans point de mire sur le canon). Les anglais utilisaient un fusil de même type.

La balle étant de diamètre inférieur au calibre du canon, la bourre de papier permettait de bien boucher le canon en aval de la poudre, entre la poudre et la balle.

Au cours des campagnes, les soldats utilisaient une seconde méthode, hétérodoxe et plus rapide: ils déchiraient la cartouche "côté balle", arrachaient la balle du papier avec les dents, la gardaient dans la bouche pendant qu'ils versaient la poudre dans le bassinet puis dans le canon, jetaient le papier, et recrachaient la balle dans le canon. La balle tombait au fond, il n'y avait plus besoin de la baguette. On "tassait" le tout en tapant la crosse du fusil par terre avant d'épauler (d'où le nom de "tap loading" en anglais).

Cette méthode, bien que plus rapide, faisait perdre de la puissance et de la précision au tir (des gaz de propulsion s'échappant entre la balle et les parois du canon). Il y avait de grandes chances que la balle retombe pendant que le tireur visait, le canon tenu trop bas.

Il semblerait que les anglais soient à l'origine de cette méthode. Je ne sais pas si les français l'ont adoptée. De plus le canon du Charleville était lisse, les anglais ayant déjà des canons rayés, ce qui apportait à la précision.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2019 21:54 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2837
Non,les Brown Bess étaient lisses,je tire avec de telles armes j'ai ici dans mon bureau un Tower (arsenal de la tour de Londres),c'est un calibre 75 contre 69 pour les Charleville et autres 1777...Ce qui était important était la qualité de la platine qui limitait les ratés,la qualité aussi des silex Il existait bien des carabines rayées pour des voltigeurs,la balle de plomb ronde,enduite de graisse était introduite d'un coup sec avec un maillet de bois dur parfois relié à l'homme par une cainette...Deux ou trois coups de baguette suffisaient....au bout d'une petite dizaine de coups tirés l'arme était encrassée il fallait utiliser la baguette à brosse métallique parfois trempée dans un peu d'alcool...Bien sur le drill était très important .Brown Bess comme 1777 comportent un solide guidon,utile pour la fixation de la baïonnette, mais pas de hausse ni cran de mire,c'est la position du pouce sur le canon qui en fait office.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2019 22:42 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 249
Localisation : Loin
Merci pour ces précisions. Belle collection!
Le Baker rifle (cal. 75, 1800-1830) en service dans l'infanterie anglaise à Waterloo avait huit rainures en spirale sur les premiers modèles, puis sept sur les modèles suivants.
Le corps des tireurs d'élite du Duc de Cumberland (Sharpshooters Corps) en était équipé dès 1803.

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2019 23:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 249
Localisation : Loin
Sir Peter a écrit :
Bien sur le drill était très important


C'est certainement ce qui permettait des cadences plus élevées pour les Anglais: un meilleur drill. Du reste c'était la même chose dans l'artillerie navale: les canonniers anglais s'entraînaient et se chronométraient sans cesse. Je ne sais si la différence Anglais-Français valait aussi pour les batteries terrestres.

ça ne doit pas être facile de tirer avec ces fusils à silex en visant avec le pouce, mais certainement amusant!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB