Nous sommes actuellement le 07 Juil 2020 12:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 24 Juin 2002 23:09 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2002 23:54
Message(s) : 601
Localisation : N France / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Rouen
Bonsoir

Comme promis à Olivier je présente un exposé sur les grandes oeuvres du second Empire :

_ Louis Napoléon va développer tout d'abord l'industrie de la France, celle-ci va connaître une extraordinaire prospérité . Pour preuve un historien anglais reconnaîtra que " l'industrie française s'est élevé de 75 pour cents, l'industrie française représentait le double de l'industrie anglaise ." Les machines dans l'industrie française vont augmenter de 5322 en 1851 à 27 958 en 1869 .

_ Le 1er janvier 1848, alors que l'Angleterre possédait 5000 km de voies ferrées, l'Allemagne près de 6000, la France n'en comptait que 1800 . Louis Napoléon va donner l'élan nécessaire : L'augmentation des voies ferrées atteindra, à la fin du second empire, le chiffre fantastique de 17 440 km ! Le nombre des locomotives passent de 973 en 1850 à 4855 en 1870 ! Et pour finir le nombre de voyageurs en train passera de 2 348 000 000 en 1852 à 5 056 000 000 en 1869 .

_ Louis Napoléon va développer la puissance financière de la France, pour cela il va développer les banques de France . Londres était en 1850 le premier et seul centre financier du monde, en 1865, tout change, les banques de Paris prêtent des capitaux au monde entier, Paris est devenu à l'égal de Londres un très grand centre financier .

Tout au long du second Empire, l'argent occupe d'ailleurs la première place, et cette véritable obsession se reflète, dans la littérature et le théâtre . La bourse joue un rôle considérable, la banque de France double son capital, et les banques privées tel que le crédit Lyonnais où le crédit mobilier prennent un essor colossal et commanditent les grandes entreprises : chemin de fer, compagnie du gaz . La compagnie générale Maritime, crée en 1855, deviendra la " Transat " : 26 navires desserviront désormais les lignes vers les deux Amériques .

L'affairisme règne et le régime donne naissance à de grand hommes d'affaires français tels que les frères Pereire, les Rothschild, les Schneider, les Mirés, les Milhaud .

Je donne un exemple indiscutable de la puissance financière du Second Empire :

Après le traité de Francfort signé avec Bismarck en mars 1871, Bismarck croit qu'il épuisera financièrement la France en l'obligeant à payer 5 milliard de francs or, ce qui équivaut à 180 milliard de francs .

Merci pour la blague monsieur Bismarck ! L'état français décident de rembourser la somme par le moyen de deux emprunts : l'objectif du premier emprunt, qui s'élève à deux milliards de francs-or, il est plus que doublé en moins de six heures, le jour même de son ouverture : 332 000 souscripteurs fournissent 4.9 milliards de francs or . Le second emprunt est fixé à trois milliard de franc-or, il rapporte 44 milliards de franc-or ( dont 26 milliard à l'étranger!) La France peut effectuer son dernier versement en septembre 1873 et voit ainsi l'évacuation anticipé de son territoire .

De façon inespérée, le nouvel état français en sort renforcé, tant du point de vue de son prestige, de son autorité, de sa légitimité que de sa crédibilité économique et financière . Au point que certains peuvent écrire que cala constitue une éclatante revanche sur Sedan . Mais ce miracle a aussi été rendu possible par la santé économique du pays, résultat désormais inouavable de la politique économique du Second Empire .

_ On peut parler des transformations urbaines de Paris grâce au génie d'Haussmann . Après vingt ans de carrière dans l'administration préfectorale, Georges Haussmann devient préfet de la Seine en 1853, d'abord pour son soutien à Napoléon trois, puis pour l'ampleur de ses projets . En seize ans, il entreprend d'agrandir les limites administratives d'une capitale qui étouffe du vieux mur des fermiers généraux . L'annexion des communes urbaines, de Vaugirard à Montmartre, porte la population à 1.5 million d'habitants .

En même temps Haussmann aménage le tissu urbain suivant trois principes : la circulation - moyen de stimuler le commerce et de faciliter le maintien de l'ordre public -, la salubrité - aux fins de diminuer les risques d'incendie, d'épidémie - et le cloisonnement social de créer une homogénéité par immeuble et par rue donc d'isoler les quartiers dangereux .

A cette époque du tri correspond la mise en chantier de la " croisée historique " qui unit l'Étoile à la place du Trône via la rue de Rivoli et la garde de l'Est à l'observatoire via les boulevards de Sébastopol et Saint-Michel . Celui-ci s'accompagne de nouvelles logiques, influencées par le commerce ( aménagement des halles centrales par Baltard ) et par la salubrité ( percement des égouts, installation de l'eau courante, construction de plusieurs hôpitaux) . Mais Haussmann ne perd jamais de vue la nécessaire fonction capitale de Paris . Il s'efforce ainsi de combiner l'héritage du patrimoine historique avec l'extension des fonctions de l'État et des activités économiques, avec l'installation des banques, par exemple .

Pour résumer sur le Paris d'Haussmann : Paris devient une ville touristique après les travaux engagés par le baron Haussmann . Dans ce premier plan édité vers 1865, on mesure l'ampleur des transformations : dégagements des monuments, système de circulation par rocades et étoiles, création des boulevards extérieurs . En vingt ans à peine, 20 000 maisons ont été démolies et 40 000 construites dans " l'ancien Paris "; dans les communes annexées ( les arrondissements périphériques), ce sont 50 000 maisons qui ont été bâties . Outre les grandes avenues, Haussmann demande à Baltard, l'architecte des Halles, les plans de l'église Saint-Augustin; le mariage de la pierre et du fer dans un pastiche des styles byzantins et renaissance symbolise alors le modernisme .


_ Pour finir, par tous ces progrès financiers, industriels et économique, Louis Napoléon hisse la France à la première puissance mondiale ( c'est Castelot qui l'admet dans son oeuvre sur Louis-Napoléon !) . La France contrairement à ce que l'on essaie de faire croire dans les livres scolaires va rester la première puissance mondiale jusqu'en 1914 ( relaté par René Raymond, considéré comme le maître en matière d'études sur le 20eme siècle et président de la fondation nationale des sciences politiques)


Sources : Napoléon trois de Castelot, historia magazine, Atlas de l'histoire de France par René Raymond


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 2002 23:25 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 11 Avr 2002 11:30
Message(s) : 39
Localisation : N France / Sèvres / Hauts-de-Seine
Je me permets de rajouter dans votre excellent, comme toujours , exposé : l'oeuvre sociale de l'Empereur est aussi une oeuvre titanesque qui mérite toute notre attention. Aussi, j'avais déjà écris sur ce sujet un petit article que je me permets de vous présenter.

Aussi, est-ce Napoléon III...
- Qui, voulant que les travailleurs pauvres eussent la possibilité d'exercer leurs droits en justice, organisa l'Assistance Judiciaire par la loi du 22 janvier 1851 ;

- Qui régularisa, au profit de l'ouvrier, le contrat d'apprentissage, diminuant les heures de travail et réglant l'autorité du patron par la loi du 22 février ;

- Qui organisa, au profit de l'ouvrier, les Conseils de Prud'hommes, par la loi du 1er juin 1853 ;
- Qui supprima la Mort civile par la loi du 31 mai 1854 ;
- Qui, mû par la même pensée humanitaire, inspira la loi du 22 juillet 1867, et supprima la contrainte par corps, qui faisait du débiteur malheureux l'esclave du créancier ;
- Qui, toujours soucieux de l'égalité civile, donna aux travailleurs le droit de débattre leurs salaires avec le patron et créa la liberté de coalition, autrement dit le droit de grève, par la loi 25 mars 1864 ;
- Qui, établit l'égalité de valeur des témoignages entre employés et employeurs par la loi du 2 août 1868 ;
- Qui, le livret ouvrier étant obligatoire, proposa de supprima cette obligation par son projet de loi 1869 ;
- Qui, ayant égalisé les droits des citoyens français pour les réformes sociales, s'appliqua toujours à favoriser, en fait, le bien être du plus grand nombre ;
- Qui institua la Caisse Nationale des Retraites pour la vieillesse par la loi du 19 juin 1850 ;
- Qui, dès 1849 fit construire en France la première cité ouvrière à Paris, rue Rochechouart ;
- Qui, en 1852, développa les crèches asiles, pour enfants d'ouvriers, société de charité maternelle ;
- Qui, en 1855, créa les fourneaux économiques, pour lesquels il versa chaque année des sommes importantes, sur sa caisse particulière ;
- Qui fonda la Société du Prince Impérial, fournissant aux ouvriers l'argent pour acheter les instruments de travail nécessaires à leur métier ;
- Qui soucieux aussi des travailleurs agricoles, fit décréter l'assainissement des terres de drainage (loi du 10 juin 1854) ;
- La médecine gratuite pour les pauvres ;
- Le crédit Foncier, institué par la loi du 28 février 1852, pour venir en aide aux cultivateurs, et qui dota, sur sa liste civile, l'ensemencement des Landes, des Dombes, le défrichement de la Sologne, etc. etc.
- Qui institua les Chambres consultatives d'agriculture, par décret du 25 mars 1852 ;
- Qui, par décret aussi du 25 mars 1852, imposa aux bureaux de placement certaines garanties dans l'intérêt des travailleurs ;
- Qui par la loi du 11 juillet 1868, institua pour tous les travailleurs des villes et de campagne les premières caisses d'assurances, en cas d'accident suivis d'infirmités ;
- Qui veilla sur l'assainissement des logements insalubres par la loi du 14 avril 1850 ;
- Qui inaugura, en France les Expositions universelles, et y fit aux questions ouvrières la plus large place ;
- Qui fit aboutir le percement du Canal de Suez, source de prospérité pour les peuples ;
- Qui, soucieux de l'instruction populaire comme du bien-être matériel, institua la liberté d'enseignement, créa les cours d'adultes, etc., de sorte que, en 1868, les écoles instruisaient deux millions d'enfants de plus que quand il prit le pouvoir.

Cette liste a cependant oublié encore bien des oeuvres sociales de l'Empereur.
Aussi, il faut savoir qu'entre 1850 et 1870, un million cinq cent mille hectares incultes ont, sous l'impulsion de l'Empereur, été cultivés. Grâce à toutes les mesures agricoles prises par Napoléon III, on observe aussi que le paysan vit bien mieux et est mieux nourri qu'auparavant.

On peut estimer que l'augmentation du produit final de l'agriculture à la fin de l'Empire est de 69 %, mais si l'on tient compte de la hausse des prix, hors volonté politique, l'augmentation des quantités produites est de 25 % !

L'on pourrait écrire un immense exposé sur ce sujet tellement il est large et il contient d'oeuvres sociales dans le règne de Napoléon III. Mais contentons-nous déjà de ces quelques avancées sociales accordées par l'Empire à la France, et donc au peuple.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 2002 19:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2002 23:54
Message(s) : 601
Localisation : N France / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Rouen
Sébastien, pourrai tu me donner tes sources ? Merci .

a+ 8)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 2002 12:03 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 11 Avr 2002 11:30
Message(s) : 39
Localisation : N France / Sèvres / Hauts-de-Seine
Bien entendu Charlie ! :wink:

Toutes les informations que tu vois marqué d'un point au début, tel une liste, était en fait, au départ, un tract bonapartiste de "L'Appel au Peuple" qui récapitulait toutes avancées sociales que la France devait à Napoléon III.
Cependant, comme toutes ces oeuvres auraient mérité plus qu'un simple papier mais un vrai ouvrage, et bien des choses y ont été oublié.

Mais que ce tract fut bonapartiste ou pas, les faits n'en demeurent pas moins.
Et très certainement as-tu déjà lu le Napoléon III d'André Castelo ? Eh bien celui-ci, dans je ne sais plus quel volume, dévoile toutes les oeuvres sociales de l'Empereur, des lois qui ont été retranscrites sur le tract bonapartiste jusqu'à l'assainissement de terre pour en faire des terres agricoles. On nous explique que même les ouvriers, après l'immense chantier haussmanien, avait leur place dans ses immeubles nouveaux, généralement réservés aux personnes bourgeoises, et que l'Empereur les avait presque totalement détaxés, avec des avantages comme celui de ne pas payer l'eau, etc.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Deux Empereurs !!!
Message Publié : 28 Juin 2002 13:44 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 537
Trés bel exposé en effet !
En fait si l'on rajouttes à cette liste celle des institutions et créations de Napoléon 1er ! Nous nous retrouvons avec la quasi-totalité de la société Française moderne !

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2002 14:47 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Mai 2002 8:28
Message(s) : 24
Localisation : France
Cet exposé sur l'oeuvre sociale du second Empire montre avec éclat de quoi est capable le bonapartisme en action !
Car que représente le second Empire sinon la mise en application des principes et institutions napoléoniens ? Napoléon Ier, constamment confronté à un état de guerre n'a pu véritablement donner corps au régime bonapartiste ; c'est Napoléon III, en restaurant l'Empire et en faisant connaître à la France des années de paix intérieure (on ne peut comparer les guerres des 1er et 2nd empires), qui a démontré l'intérêt et l'efficacité du régime bonapartiste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB