A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2018 4:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Napoléon III était il un dictateur?
Ne se prononce pas 100%  100%  [ 3 ]
Nombre total de votes : 3
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Déc 2002 22:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 597
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Donc,il répondait bien à la définition du tyran antique!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Déc 2002 9:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Oui effectivement, je devais être fatigué quand j'ai posté ce message :oops: 8O :wink:
Ceci dit, comparer des régimes séparés par plus d'un millénaire est très hasardeux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Jan 2003 18:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 859
La définition d'autorité devait être à peu près celle-ci (elle n'est assurément pas complète):
Pouvoir qui est donné à une personne par ceux qui l'entourent.

Et un dictateur soit-il un tyran ou un bienfaiteur, doit avoir de l'autorité pour tenir son pouvoir, sinon il doit introduire une dictature militaire.

Or Napoléon III a eu cette autorité: par plusieurs plébicites, sa politique, même si au début elle est absolue, est approuvée.

Donc Napoléon III est un dictateur qui a l'autorité que lui donne le peuple français, et qui malheureusement le la lui retirera en 1870.

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Jan 2003 18:40 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 859
Je voudrais ajouter une petite précision pour ma définition:
Pouvoir donné à une personne par un groupe qui a confiance en elle..

En ce sens-là, beaucoup de gens devaient avoir de la confiance en Napoléon III et éspérer du nouvel Empire, qui a vraiment apporté un grand nombre de changements en faveur de la population en France.

Mais en fait la question est mal posée: le mot dictateur devrait peut-être être changé en tyran. Et je ne crois pas que c'était le but de celui qui a fait le sondage d'avoir la réponse "oui".
Je voterai donc pour "oui", Napoléon III était un dictateur, mais "non", il n'était pas un tyran.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Réflexions sur le césarisme
Message Publié : 17 Fév 2003 16:57 
De même que Jacques Bainville disait de Napoléon que "sauf pour la gloire, sauf pour "l'art", il eût probablement mieux valu qu'il n'eût pas existé", ne pensez-vous pas, au fond, qu'il eût mieux valu que Louis-Napoléon Bonaparte ne fût jamais devenu président de la République puis empereur? On a bien vu où la politique extérieure de celui-ci a mené!
N'êtes-vous pas d'accord avec Camille Cavour que "la pire des chambres vaut mieux que la meilleure des antichambres"?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Cesarisme
Message Publié : 17 Fév 2003 22:15 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mai 2002 17:02
Message(s) : 36
Localisation : N Italia / Monza
Bonsoir

Je pense que Cavour et Vittorio Emmanule avaient de la gratitude pour Napoléon III et aussi tous les Italiens.
De plus Napoléon III fut un soverain moderne et des idées trés avancés
Enfin je pense que le recontre avec la Prusse fut inévitable,( comme inévitable fut la II guerre mondiale) pourquoi cette nation dèsirait la suprématie.
L'armée francais n'etait pas préparé , et vrai, mais fut le parlement francais que avait empeché les projets pour une armée moderne, et refusait les propositions de l'Empereur.

Emilia


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Fév 2003 9:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Il ne faut pas juger le bilan sur la politique extérieure uniquement. Le fait est que Napoléon III a doté la France d'un maillage industriel fertile, d'un réseau de chemin de fer efficace, a réorganisé Paris, a enraciner le suffrage universel, etc.

Je pense que sans le Second Empire, la France ne tiendrait pas le rôle qu'elle tient depuis dans le monde.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Fév 2003 11:31 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 29 Jan 2003 14:24
Message(s) : 23
Cher Sauvage (!),


Votre message est empreint d'un éclectisme certain: votre titre ressemble à un plaidoyer républicain tandis que le développement prend pour référence un maître de la pensée monarchiste...

Une unité cependant: une sympathie plutôt contenue ( :D ) pour le bonapartisme...

Je crois que les deux réponses qui précèdent la mienne sont très justes et complémentaires de surcroît.

Il est évident que Napoléon III a plus apporté à la France qu'il ne lui a ôté par la défaite de Sedan.
Ce n'est pas pour autant que cette tragédie ne doit pas être mentionnée à son passif, même si l'impéritie de nos chefs militaires explique au moins autant la catastrophe que les choix diplomatiques de l'Empereur.

Bainville a assez étudié Bismarck pour savoir que la guerre était inévitable entre nos deux pays.
Le régime de la France n'entre pas en ligne de compte.

Avant 1870, une période de près de 20 années a vu la France connaître un essor économique prodigieux, s'accompagnant de progrès sociaux très concrets.
A partir de 1860, une ouverture politique vers plus de démocratie est également à mettre au crédit de l'Empereur.
Et puis nous avons même brillé militairement malgré les maréchaux et autres généraux: Crimée et Italie.
Ainsi, la perte de l'Alsace et de la Moselle est à mettre en regard de l'annexion de la Savoie et de Nice.

Je crois que le désastre final occulte beaucoup trop le grandiose de ces vingt années.

Vive l'Empereur!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Fév 2003 16:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 617
Je vous signbale que la guerre de 1870 est la faute des parlementaires qui ont poussé à la guerre tout en refusant à l'Empereur les crédits militaires ! :evil:
En fait, c'est l'Empire "Libéral" qui a tué nos deux Empires !

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Cesarisme
Message Publié : 19 Fév 2003 21:54 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mai 2002 17:02
Message(s) : 36
Localisation : N Italia / Monza
Je pense que l'empire liberal était de tout facon une grande idée , avancé comme toutes les idées de l'Empereur.
Alternativement une dictature dure et sanglant aurait suffuqué le pays.
Pas de progrès !!
Oui, le parlement empeché les credits à l'Empereur, mais malheuresement est dans la nature de l'homme de ne pas faire usage de les choses au miex.
De plus l'Empereur avait des problemes, il était vielli, il était soigné mal da ses docteurs et beaucoup de ses hommes de pouvoir étaient mort.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2008 21:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2008 0:38
Message(s) : 127
Dans quelle mesure peut-on discerner sa légitimité de celle d'un dictateur totalitaire comme Hitler (pour répondre à ceux qui diraient, pour dénigrer Badinguet, "oui mais Hitler aussi a été élu!) ? Les élections de 1848 étaient-elles représentatives ? Dans quelle mesure le peuple était-il conscient des enjeux (je n'entends pas par là, comme certains, qu'il était plus stupide que nous, mais je me demande si ils avaient connaissance des programmes, des engagements, si il y avait de la censure, et si oui de la part de qui?) ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2008 6:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3648
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Basarab a écrit :

Les élections de 1848 étaient-elles représentatives ? Dans quelle mesure le peuple était-il conscient des enjeux (je n'entends pas par là, comme certains, qu'il était plus stupide que nous, mais je me demande si ils avaient connaissance des programmes, des engagements, si il y avait de la censure, et si oui de la part de qui?) ?


si un vote libre (un plébiscite) est démocratique, il n'est pas suffisant pour établir la démocratie ! Il faut une presse libre ! Or la presse ne l'était pas, par la pratique du cautionnement d'abord, ensuite par celle de la suspension, voire de l'interdiction.

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2008 8:14 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 13 Avr 2002 20:11
Message(s) : 38
Localisation : France
en 1848, la presse était libre ; aucun historien sérieux ne conteste la légitimité de l'élection de Louis-Napoléon à la présidence de la République.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2008 10:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3648
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Webmestre napoleontrois.f a écrit :
en 1848, la presse était libre ; aucun historien sérieux ne conteste la légitimité de l'élection de Louis-Napoléon à la présidence de la République.


je ne parle pas de 1848, mais d'après 1851 :wink: louis napoléon bonaparte n'a duré que 3 ans alors que Napoléon III plus de 18 ! Ce qui fait quand même 7 ans de plus que le tonton lol

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Jan 2009 20:44 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Nov 2008 22:37
Message(s) : 45
Napoléon III, lorsqu'il était, je crois, prisonnier sous Louis-Philippe, a écrit un livre intitulé "L'extinction du paupérisme". Je ne l'ai pas lu, c'est vrai. Mais le titre est intéressant; il démontre que Louis-Napoléon s'intéressait à la vie des plus pauvres et désirait une amélioration de leur sort. Certains ont dit de lui que c'était un utopiste, un doux rêveur.
Alors bien sûr, certains me diront qu'avoir écrit un livre portant un tel titre ne veut rien dire....Que cela peut être de la propagande, etc, etc....mais je ne le crois pas. Je pense que L-Napoléon Bonaparte était sincèrement soucieux d'améliorer les conditions de vie des français.
J'ai lu récemment le livre d'Alain Decaux, intitulé "Coup d'Etat à l'Elysée", un livre très intéressant qui raconte la jeunesse, l'éducation de Louis-Napoléon, son élection en 1848 et le coup d'Etat du 2 décembre 1851. Le livre ne répond cependant pas à la question suivante: si la constitution de 1848 avait autorisé le président de la République à briguer un deuxième mandat (le président ne pouvait être élu que pour 4 ans et ne pouvait pas se représenter) Louis-Napoléon aurait-il fait le coup d'Etat? Il semble qu'il ait beaucoup hésité à le faire. Qu'en pensez-vous?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB