Nous sommes actuellement le 11 Août 2020 1:56

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : L'échec du Second Empire
Message Publié : 15 Jan 2003 0:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Jan 2003 14:06
Message(s) : 108
On peut expliquer cet échec par un passage d'un empire autoritaire à un empire libéral.
De plus le régime se heurte à une opposition monarchiste et républicaine grandissante.
Les campagnes restent fidèles à l'empire alors que les grandes villes deviennent des bastions républicains.
De plus en plus d'élus se déclarent contre le régime.
On note aussi les déceptions répétées de l'armée.

Le début de la libéralisation de l'empire se situe durant l'année 1860 avec un série de concession comme le droit d'adresse donné au corps législatif.
Plus tard,entre 1867 et 1870 le corps législatif élu par la Nation obtient l'initiative des lois.

Cette libéralisation est marqué par une tentative de retour au source.
Napoléon III fait un plébiscite demandant si les dernières concessions sont appréciées ou pas.
C'est un Oui franc à 5 000 000 de voix qui sort de ce référendum.
Mais on dénote tout de même une abstention de 2 000 000 de français.
Le 2 Septembre 1870, Napoléon III est fait prisonnier à Sedan par l'armée prusse.
Le 4 Septembre, la IIIème République est proclamée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Jan 2003 6:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
Citer :
On peut expliquer cet échec par un passage d'un empire autoritaire à un empire libéral.


L'échec est surtout le fait de l'aveuglement (pour ne pas dire de la bêtise) des ouvriers.
En libéralisant le régime, Napoléon III cherche leur soutien puisqu'il a perdu en 1860 celui de l'Eglise et des milieux d'affaires. Il est donc vital pour le régime d'obtenir le soutien ouvrier.
Or les ouvriers n'accorderont jamais leur soutien à Napoléon: toutes les libertés qu'il leur accordera, ils les mettront en oeuvre contre lui. Tout ça pour se jeter dans les bras des républicains qui les avaient déjà trahis deux fois et qui, une fois la victoire obtenue, les trahiront de nouveau.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'échec du Second Empire
Message Publié : 15 Jan 2003 18:54 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Laurent a écrit :
Le 2 Septembre 1870, Napoléon III est fait prisonnier à Sedan par l'armée prusse.

Excusez-moi de vous reprendre Laurent, mais je trouve que l'expression utilisée est inexacte : Napoléon III n'est pas fait prisonnier, mais se livre à l'ennemi. Ces deux choses sont différentes : si Napoléon III est fait prisonnier, il est déshonoré. Si par contre il se livre à l’ennemi, il est un héros.
Cependant je voudrais ajouter que pour moi, « l'échec » de l'Empire a à voir en outre des points énumérés avec le nationalisme français. Les Français se croyaient invincibles, ce qui provoqua la guerre de 1870 et, par la suite, l'écroulement du Second Empire.

Je suis d'accord sur tous les autres points de votre résumé et sur ce que Florian ajoute.

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Jan 2003 11:44 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Jan 2003 14:06
Message(s) : 108
Les Français se croyaient invincibles peut être mais la guerre de 1870 a surtout été provoquée par Napoléon III pour tenter de ré-hausser de remonter (je ne parviens pas à trouver d'autres termes) la gloire et le prestige français qui avait diminué depuis 1860 environ en ce qui concerne le seconde empire.
La déclaration de guerre de Napoléon III à la Prusse était purement stratégique et consistait à servir ses propres intérêts en matière de politique.
Mais cela ne se passa pas comme il l'avait prévu...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Jan 2003 21:36 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Hic sententiae dividuntur: Ici se partagent les avis.
Je suis presque sûr que Napoléon III ne voulait pas cette guerre. Il savait que l'armée était dans un état qui ne se laissait nullement comparer à la disipline prussienne. Mais il était devenu vieux est faible. Il ne pouvait résister à ses ministres. Il leur avait permis d'envoyer une dépêche à Ems dans laquelle ils demandaient au roi Guillaume de jurer de ne jamais plus aider un Hohenzoller à devenir roi. Naturellement, Wilhelm, blessé dans son honneur refusa. Et à Bismarck d'envoyer la célèbre dépêche d'Ems, un texte écrit par Guillaume mais rendu provocatif par le chancelier. La France ne voulut accepter cette attaque verbale et la guerre commença malgré l'Empereur, qui préférait mille fois la paix à la guerre. Cependant les combats s'engagèrent, s'engagèrent mal...
Et la guerre était nullement propice à l'Empire qui n'en avait pas besoin: son prestige et sa gloire étaient assez grandes pour qu'elle puisse se passer de massacres inutiles.
Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Jan 2003 17:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 537
La chute de Napolén III est avant tout due à la trahison des parlementaires comme Thiers qui ont refusé les crédits militaires demandés par l'Empereur tout en poussant à la guerre contre la Prusse !

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Jan 2003 19:09 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Vous avez raison, Hypolite: la plupart des Français voulaient cette guerre pour montrer leur supériorité à la Prusse. Ils poussaient tous l'Empereur vers cette guerre qu'il savait inutile et incertaine. Or il avait eu raison: les Français avaient sousestimé les Prussiens. Et au malheureux Napoléon III de subir les suites des désastres: en perdant son Empire, il perdit son honneur aux yeux d'une majorité française et tout son oeuvre fut détruit en une seconde appelée Sedan. La raison de sa vie était détruite à jamais. Et il pleura...

:(

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Jan 2003 18:08 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
Une grosse erreur s'est glissée dans votre message cher Hypolite:

D'une part Thiers n'était pas républicain pour un sous en 1870, d'autre part il fut un des seuls à s'opposer à la déclaration de guerre. L'exemple n'était donc pas bon même si l'idée est en partie juste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 11:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 537
En fait, je parlais de "parlementaires" tels que Thiers, mais il est vrai que ce dernier était conservateur à l'époque !

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 13:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Cher Hypolite,
je crois que les idées politiques de Thiers ne sont pas très précises. Il était peut-être conservateur, mais il n'appartenait pas vraiment à un parti. Aubry écrit même que "M.Thiers appartient au parti de M.Thiers". Ce qui n'empêche pas qu'il ait aidé les bonapartistes et Louis-Napoléon, lors de la canditature de celui-ci pour devenir Président. Mais je crois que Thiers n'était pas très convaincu de la guerre de 1870.
Pourtant je réaffirme que vous avez raison lorsque vous précisez que Napoléon III a été poussé par ses ministres et autres fonctionnaires à engager cette guerre désastreuse.

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 16:51 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Jan 2003 14:06
Message(s) : 108
Ce qui n'empêche pas qu'il ait aidé les bonapartistes et Louis-Napoléon, lors de la canditature de celui-ci pour devenir Président.

Il l'a aidé parce que Thiers pensait que LN Bonaparte était un incapable et un idiot et qu'il n'aurait pas tenu longtemps ...
De plus, Thiers est bien un conservateur puisque le libéralisme devient une idéologie conservatrice sous le second empire du moins.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 17:06 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 537
L'attitude de Thiers sous le Second Empire ressemble un peu à celle de Hugo ! :evil: En fait, c'était tous deux de vrais girouettes !

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 19:13 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Citer :
Il l'a aidé parce que Thiers pensait que LN Bonaparte était un incapable et un idiot et qu'il n'aurait pas tenu longtemps ...

Je suis bien d'accord avec vous Laurent: Thiers n'avait pas la meilleure opinion de Louis-Napoléon.
Malheureusement je ne connais Thiers que très peu... Vous devriez me raconter plus sur lui.

Quant à vous, Hypolite, je ne sais pas si l'attitude de Hugo se laisse comparer avec celle de Thiers: Hugo est le pire opposant de l'Empire, et Thiers n'est rien contre lui. On ne peut comparer personne à Hugo: il est le pire des pires! Si vous voulez parler d'Hugo, je vous invite à participer au sondage sur les "Châtiments". Mais comme je l'ai déjà écrit , je ne sais pas beaucoup sur Thiers.

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Jan 2003 20:09 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
Thiers est un personnage très interessant et j'aurai grand plaisir à vous en parler. Il a certes de graves taches sur sa réputation, mais il a également de bons côtés.

Quelques précisions:

-On ne peut pas dire que Thiers n'ait pas de parti: il est d'abord clairement orléaniste, puis participe à la fondation du Parti de l'Ordre qu'il dirige. Après Sedan, c'est beaucoup plus flou.
-Lorsqu'il décide de soutenir LNB pour les élections de 48, il dit que "c'est un crétin que l'on mennera". Quant on connait la suite...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Jan 2003 21:13 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Florian a écrit :
-Lorsqu'il décide de soutenir LNB pour les élections de 48, il dit que "c'est un crétin que l'on mennera". Quant on connait la suite...


Tiens j'ai lu la même chose chez Aubry. J'ai cru qu'il avait inventé cette phrase, comme il l'a fait dans ses dialogues...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB