Nous sommes actuellement le 09 Août 2020 12:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : La manifestation du 10 mai 1848
Message Publié : 19 Sep 2002 15:08 
Le 10 mai 1848, une manifestation parisienne de soutien à la cause polonaise rassemblant près de 150 000 personne dégènere en révolution. La foule penetre au palais Borubon et va jusqu'à proclamer la dissolution de la chambre. L'ordre sera finalement remis pas l'armée et la garde nationale.

Cette manifestation engendrera l'éviction de nombreux leader de la gauche (notamment Louis Blanc). J'ai entendu dire que ce soulèvement ne serait en fait qu'une mascarade orchestrée par la droite afin de se débarasser de la gauche.

Qu'en fut il réelement?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Sep 2002 7:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
J'imagine que vous voulez parler de la manifestation du 15 mai 1848 (et non pas du 10).

D'abord un petit rappel des faits: La foule très nombreuse (150 000 personnes) est réunie à l'appel de la gauche pour soutenir la cause polonaise. Très vite, la manifestation se transforme en Révolution., le Palais Bourbon est envahis par la foule, certains députés tels Barbès et Blanqui sympathisent avec les manifestants. Louis Blanc est porté en triomphe par la foule malgré lui, enfin, un dénommé Aloysius Huber déclare la dissolution de l'Assemblée. L'ordre sera finalement rétablis.

Ce qui a pu faire penser à une machination, c'est tout d'abord la personnalité d'Aloysius Huber, qui n'est autre qu'un ancien agent de la police secrète de Louis Philippe. De plus le fait que Louis Blanc, pourtant respectueux des lois à son habitude, soit porté en triomphe malgré lui nous donne tout lieu de penser effectivement que la droite pourrait bien être à l'origine de ce coup de théatre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2002 19:05 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Ma prof de contempo nous a dit , que certains historiens pensent que la droite a fermé les ateliers nationaux pour provoquer la gauche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Déc 2002 9:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
C'est une hypothèse comme une autre, reste à en fournir la preuve. Il ne faut pas oublier que les Ateliers Nationaux coutaient très chers (les ouvriers y étaient payés 2 francs par jour) et qu'ils étaient des foyers socialistes et bonapartistes très actifs. Pour payer les ouvriers, il avait fallu creer l'impôt des 45 centimes (hausse des impôts de 45%!): on peut facilement imaginer la réaction des citoyens imposables, à savoir les paysans (ce qui explique en partie leur soutien à Louis Napoléon Bonaparte).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Jan 2003 19:28 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Les Ateliers Nationaux étaient une chose très coûteuse et inutile: les ouvriers s'ennuyaient, car les ateliers n'avaient pas de vrai but, et si on calculait toutes les sommes versées pendant cette durée à des gens qui ne faisaient absolument rien on arriverait à un résultat foudroyant. (Florian, avez-vous peut-être les chiffres exacts, je ne pourrais qu'estimer?). Heureusement que la vraie Seconde République y ait mis fin: il aurait coûté moins de verser un "chômage", comme nous le connaissons aujourd'hui: il fallait moins de 2 francs pour vivre...

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Août 2003 17:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juil 2003 17:11
Message(s) : 86
Localisation : France
quelle vraie seconde république?????
celle de Cavaignac, des journées de juin ?
berk

_________________
" Si t'es GIGUET, ris donc ! "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Août 2003 10:18 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Je suis peut-être un peu trop bonapartiste: je crois que j'ai mis "vrai" pour indiquer la IIe République qui avait pour Président Louis-Napoléon Bonaparte. Mais je crois que c'est déjà sous Lamartine qu'on a aboli les ateliers nationaux.

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Août 2003 11:24 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juil 2003 17:11
Message(s) : 86
Localisation : France
la rupture est constituée par les journées de juin

_________________
" Si t'es GIGUET, ris donc ! "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB