A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Nov 2017 6:30

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 17 Août 2004 11:32 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 10 Juin 2004 12:50
Message(s) : 186
Bonjour,

Auriez vous des pistes bibliographiques concernant la guerre chez les precolombiens?

Je recherche des informations, non pas sur les techniques de guerres mais sur les normes, les principes, les regles qui regissaient la guerre chez ces peuples: traitement des prisonniers, statut de la population civile (était-elle épargnée ou pas), soin apporté éventuellement aux blessés...etc?

Merci d avance

_________________
"Ecrasons l infâme" Voltaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Août 2004 10:41 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Mai 2004 13:40
Message(s) : 34
Localisation : bruxelles
Je peux juste vous dire que les Mayas ne faisaient pas de pitié. Les prisonniers étaient ramenés comme butin et puis ils les exécutaient en masse en pensant bien sur à les torturer un peu avant.

Image
Image

Ce sont les images des fresques mayas trouvées à Bonampak, on y voit tout d'abord une scène de guerre et puis ensuite l'exécution des prisonniers.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Août 2004 15:49 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Les peuples parlant nahualt (surtout les Toltèques et les Aztèques), dont la religion considérait que le Soleil avait besoin de sang humain pour s lever chaque matin, réservait un grande partie de ses prisonniers de guerre aux sacrifices.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Août 2004 9:40 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Mai 2004 13:40
Message(s) : 34
Localisation : bruxelles
Manger le coeur des ennemis etait également très a la mode car en mangeant le coeur de l'ennemi, on recuperait sa force. Pour cela, il falait que le coeur batte encore, on realisait donc se sacrifice sur une personne encore vivante.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Août 2004 15:19 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Les Mayas de l'époque classique n'étaient pas un peuple de guerriers. Leurs grandes capitales (Copan, Palenque et Tikal) ne sont pas fortifiées. Les sacrifices humains étaient rares, ne se faisant qu'au moment de fêtes religieuses. Avec l'arrivée des Toltèques vers le XIIè siècle, la civilisation maya devient plus guerrière, certains sites sont dotés de solides fortifications (Tulum).
Les peuples nahua ont pour beaucoup une forte tradition guerrière. Les Toltèques sont de vaillants combattants. Mais ils seront supplantés par les Aztèques, de farouches guerriers qui ont donné du fil à retordre aux conquistadores. On peut dire que la guerre occupe une place prépondérante chez les Aztèques. Les jeunes hommes de 17 ans rejoignent l'armée, et sont formés au métier militaire. L'équipement est composé par des lances, des massues et des casse-têtes en bois, renforcés par des bouts d'obsidienne tranchante ou de silex. Ils avaient aussi des poignards en silex. Pour se défendre, ils avaient un bouclier rond, mais pas d'armure (ils portaient des sortes de costumes de parade, imitant une force de la Nature). La force des Aztèques venait de leur courage à la guerre. Selon les descriptions des Espagnols, ils poussaient de grands cris en chargeant, ce qui provoquait l'effroi de leurs adversaires. Ils étaient motivés par le fait que la bravoure au combat état un moyen d'ascension sociale, comme la capture d'ennemis, et que la mort au combat était prestigieuse. Ils offraient les prisonniers de guerre en sacrifice au dieu-soleil, le terrible Huitzilpochtli, qui avait besoin de se repaître du sang des ennemis pour renaître chaque matin. Les Aztèques pratiquaient le sacrifice humain avec frénésie. Les seuls cas de cannibalisme se produisaient lors de rituels, et on dévorait les pieds et les mains des ennemis vaincus. Les Aztèques, motivés par leur religion pratiquaient quasiment en permanence cette guerre sacrée, sans cesse à la recherche de sang pour leur dieu. On comprend pourquoi leur domination était pesante pour leurs vassaux, d'autant plus que le nombre de sacrifices pratiqués va en augmentant avec l'expansion de l'Empire aztèque.
Les Incas, fidèles à leur tradition, avaient une armée très bien organisée. L'organisatioon de l'armée est calquée sur celle de la société, et à la base se retrouve l'unité de base de la société inca (tant du point de vue économique que religieux), le ayllu. Ainsi, les membres d'un même clan combattaient côte-à-côte. A la tête de l'ayllu se trouvait un fonctionnaire nommé curaca. L'encadrement de l'armée était assuré par la classe des nobles. Les familles dont le chef était à la guerre étaient entretenues par l'Etat. Le service militaire concernait une grande partie de la population, puisqu'il a été estimé qu'un dixième de la population était en permanence mobilisée. L'armement est rudimentaire (arcs, frondes, javelots avec propulseurs, massues), même si les Incas avaient quelques armes en bronze (haches et casse-têtes). Pour protections, les soldats avaient un casque et un bouclier, l'armure était très légère. Les Incas n'étaient pas guerriers à tout prix : il semble que avant chaque campagne, ils menaient une campagne de propagande en pays ennemi pour chercher à gagner sans combattre. Quand ils combattaient, les opérations étaient bien préparées, la logistique et les services de renseignements étaient très efficaces. Les Incas pratiquaient rarement les sacrifices humains, et pas sur les prisonniers de guerres, qui étaient réduits en esclavage.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Août 2004 17:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 10 Juin 2004 12:50
Message(s) : 186
Merci pour toutes ces précisions :lol:

Auriez vous des pistes bibliographiques sur le sujet?

_________________
"Ecrasons l infâme" Voltaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Août 2004 19:15 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
J'ai tout simplement puisé mes infos dans le Que Sais-Je ? sur les Civilisations Précolombiennes de H.Lehmann, n°567, et dans mes souvenirs de voyage au Mexique. Je ne sais pas s'il existe des ouvrages spécialisés sur la guerre en Amérique précolombienne en français, je n'ai jamais été à fond dans ce sujet. Tout bon ouvrage général sur les Aztèques et les Incas doit parler de ce sujet. Mais si vous êtes hispanophone, vous n'aurez pas de mal à trouver quelque chose.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2004 21:40 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Mai 2004 12:59
Message(s) : 354
Localisation : Saint Aubin de Médoc (près de Bordeaux), France
La revue L'Histoire consacre ce mois-ci (septembre 2004 - n°290) un dossier sur les sacrifices humains dans l'Amérique précolombienne. Le déroulement de la guerre chez les peuples méso-américains y est notamment décris.

A++

_________________
Il me semble parfois que Dieu, en créant l'homme, ait quelque peu surestimé ses capacités. Oscar Wilde


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2004 22:00 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 10 Juin 2004 12:50
Message(s) : 186
Je viens juste de le terminer et c'est passionnant, surtout la pratique de la "guerre fleurie" et comment le christianisme a pris grâce au "cannibalisme rituel" du catholicisme.

_________________
"Ecrasons l infâme" Voltaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Jan 2006 13:15 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Jan 2006 16:38
Message(s) : 64
Ne sacrifiait-on que des guerriers vaincus chez les Aztèques ? Dans le numéro de Gallimard Découvertes, on dit "hommes et femmes".
Plus loin, on cite une référence qui ne mentionne que des guerriers. :?: (Ce livre est chez moi, je tâcherai d'être plus précis.)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Juin 2006 12:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juin 2006 11:52
Message(s) : 22
Localisation : Près de Venise - ITALIE
Hola!
En ce qui concerne une piste bibliographique à propos de la guerre chez les Aztèques je te conseille le livre:

"Aztec warfare, imperial expansion and political control", University of Oklahoma Press, 1988.

Je l'ai etudié pour mon travail de memoire, j'ai appris plein de choses.
Sinon, regarde bien ce lien...tu trouveras ton bonheur. :wink:

http://www.naya.org.ar/biblioteca/bibli ... merica.htm

Pour répondre à une autre question que j'ai lu, bien-sur que oui, les guerriers vaincus étaient presque toujours parmi les victimes sacrificielles. Ils étaient les victimes les plus nombreuses, surtout quand on analise les fetes aztèques liées au calendrier solaire.

Excusez-moi pour mes fautes, je suis italienne! :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Juil 2006 7:57 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3317
J'ai vu dans un reportage que les Mayas ont lontemps pratiqués des guerres organisées avec batailles aux armées rangées dans lesquelles il était défendu de toucher au peuple... Vers le 9e siècle un changement s'opéra et les armées se mettérent à ne plus respecter les populations... Meurtres, pillages, destructions, s'en suivirent à un point que les chroniques Mayas explique que les populations survivantes restantes (car une grande part de la population s'était réfugiée en forêt) en étaient réduits à venir se protéger dans l'enceinte des temples... Ce changement radical ne fut probablement pas "LA" raison de l'effondrement de la civilisation Maya mais il a dû y contribuer...

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Jan 2009 23:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Jan 2009 22:17
Message(s) : 206
Chez les Aztèques une manière de ganer une bataille consistait a incendier le temple ennemi. C'est pour cela que le glyphe aztèque pour la défaite ou la victoire est un temple en flamme percé d'une flèche brisée.

On peut voir deux de ces glyphes en bas de cette image
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 01 Fév 2009 23:02 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2935
Localisation : 中国
Zunkir a écrit :
Avec l'arrivée des Toltèques vers le XIIè siècle, la civilisation maya devient plus guerrière, certains sites sont dotés de solides fortifications (Tulum). Les peuples nahua ont pour beaucoup une forte tradition guerrière.
En fait, bien avant le XIIème siècle. La tendance actuelle (Duverger...) est de considérer la grande Teotihuacan (âge classique, entre le IIème et le VIIème siècle) comme une citée ayant été peuplée par des populations nahuas. Contrairement à une idée reçue qui a longtemps prévalu (et prévaut encore parfois), Teotihuacan n'était pas une théocratie pacifique et pratiquait le sacrifice humain comme le feront les populations nahuas suivantes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 04 Avr 2009 21:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juil 2005 10:04
Message(s) : 24
Localisation : Bretagne
Zunkir a écrit :
Ils étaient motivés par le fait que la bravoure au combat état un moyen d'ascension sociale, comme la capture d'ennemis, et que la mort au combat était prestigieuse. Ils offraient les prisonniers de guerre en sacrifice au dieu-soleil, le terrible Huitzilpochtli, qui avait besoin de se repaître du sang des ennemis pour renaître chaque matin. Les Aztèques pratiquaient le sacrifice humain avec frénésie.

Il semblerait que la "guerre fleurie" qui opposait notamment annuellement les Aztèques aux Tlaxcaltèques faisait peu de morts au combat, le but principal étant de faire des prisonniers pour ensuite les sacrifier lors de cérémonies nombreuses et sanglantes, ainsi qu'à l'occasion des dédicaces des nouveaux monuments (fameusement celle du grand temple et ses dizaines de milliers de sacrifiés à l'avènement de l'empereur Ahuizotl). Les combattants étaient mis hors de combat notamment par blessure aux jambes (au talon d'Achille et aux jarrets).
Le "quota" de prisonniers à réaliser par un guerrier novice qui voulait accéder au statut recherché de guerrier-aigle ou guerrier-jaguar était de 4 prisonniers, si je me souviens bien.

_________________
Cultivons la culture et la connaissance !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB