A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Août 2018 15:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 17 Mars 2015 8:31 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2707
Localisation : Versailles
Je voudrais connaître l'avis des forumeurs sur la qualité de la série "la petite maison dans la prairie" vue sous l'angle historique. Ce feuilleton est il représentatif la réalité américaine du XIX siècle ? Ou du rêve américain ? Ou de la conception qu'on s'en faisait dans les années 1970 ?

Je souligne deux points qui me semblent typiquement américains et relativement éloignés de la société française : d'une part tous les problèmes (église, école, épidémie....) se règlent localement sans jamais faire appel à l'autorité supérieure (pas de seigneur, pas d'administration ...) et d'autre part tous les sujets qui ne se règlent pas en famille sont évoqués en communauté créant un curieux mélange d'invidualisme ( pour les détails de la vie quotidienne) et de collectivisme pour les sujets plus graves (si j'ose m'exprimer ainsi).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 10:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 454
Jerôme a écrit :
Je voudrais connaître l'avis des forumeurs sur la qualité de la série "la petite maison dans la prairie" vue sous l'angle historique. Ce feuilleton est il représentatif de la réalité américaine du XIX siècle ? Ou du rêve américain ? Ou de la conception qu'on s'en faisait dans les années 1970 ?

Perso j'ai toujours trouvé que c'était simplement la conception américaine du western des années '70. Pour avoir vécu cette période (celle des '70), il y avait une espèce de réaction contre le "far west vu par le Hollywood des années '50" et un effort de vérisme/reconstitution. Par exemple (un petit détail mais significatif), je me souviens d'interviews de Sergio Leone où il expliquait que dans "Il était une fois dans l'ouest" les habits de ses personnages avaient fait l'objet de recherches approfondies pour reconstituer réellement ce qui était utilisé à l'époque (comme les longs et lourds manteaux qui protégeaient les voyageurs et qu'ignoraient les westerns des décennies précédentes).

Quand on s'amuse à regarder les costumes des acteurs, c'est intéressant de comparer comment le même "cow-boy" pouvait être vu par Hollywood dans (entre autres) "Les rapaces" (Von Stroheim, film muet du début des années '20) un Western de John Ford d'avant guerre, puis dans un Anthony Mann des années '60, dans un autre de Sergio Leone et maintenant.

D'un point de vue "histoire des sociétés", le cinéma est précieux car il nous donne finalement autant sinon plus d'indications sur l'époque à laquelle les films ont été tournés que l'époque à laquelle ils prétendent se situer !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 12:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 454
Désolé, je m'aperçois (shame to me :oops:) que j'ai un peu lu rapidement la question et prise en compte uniquement sur le plan historique "artistique". En ce qui concerne l'aspect historique de la société américaine je n'ai pas beaucoup de connaissances et donc pas vraiment d'opinion...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 15:23 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2596
Même si la patte d'Hollywood est toujours lourde, il ne faut pas perdre de vue que "La petite maison dans la prairie" est tirée à l'origine, de l'autobiographie de Laura Ingalls Wilder. Donc, sur le plan historique, c'est un témoignage de première main sur une authentique famille de pionniers de l'Ouest et sur leur époque.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 17:24 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2010
Bonjour

Jerôme a écrit :
Je voudrais connaître l'avis des forumeurs sur la qualité de la série "la petite maison dans la prairie" vue sous l'angle historique.


Très bonne question (j'y aurais jamais pensé)

Cette série raconte l'histoire d'une famille de pionniers (fermiers) au XIXe siècle, venue s'installer dans le Minnesota à Plum Creek non loin d'un village nommé Walnut Grove.

Walnut Grove est une ville du comté de Redwood, (état du Minnesota). Sa population était de 871 habitants en 2010.

Concernant les vrais Ingalls :

En 1868, les Ingalls quittèrent Pepin pour s’installer à Chariton County dans le Missouri.
Un an plus tard, ils s’installèrent à Independence, dans le Kansas, où Laura apprit à écrire[réf. nécessaire].
En 1871, ils retournèrent à Pepin, où Laura et sa sœur Mary furent inscrites à la Barry Corner School.
Au bout de trois ans, ils quittèrent définitivement la ville et partirent pour Walnut Grove, dans le Minnesota.
Ils habitèrent d’abord dans une maison creusée dans la berge d’un ruisseau1, jusqu’à ce qu’ils eurent fini de construire leur maison.
Ils quittèrent brièvement la ville, de 1876 à 1877, pour vivre à Burr Oak, dans l’Iowa, où Charles travailla dans un hôtel puis dans un moulin, puis ils déménagèrent dans le Dakota où ils passèrent leurs hivers en ville, à De Smet.


Petite question : on aborde quasiment pas la problématique des "Amérindiens" dans la série.

Est-ce normal ?? ou est-ce une omission "politiquement correcte" ??

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 17:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Sep 2007 9:29
Message(s) : 496
Je suis à la recherche de travaux sur cette série, que j'ai beaucoup aimée (et regardée) durant mon enfance.

Pour en avoir revu récemment quelques épisodes, je pense qu'il faut dissocier - évidemment ! - le texte de LIW et l'adaptation de M. Landon, très idéaliste, paternaliste et moderne à la fois, présentant une sorte de famille idéale et défendant des valeurs dans une perspective très moralisante. Après, sur la sociabilité villageoise, sur la place du pasteur, sur les difficultés matérielles, sur l'arrivée de la modernité, etc., ça me paraît fondé.

_________________
"Si ton labeur est dur et que tes résultats sont maigres, n'oublie pas qu'un jour le chêne a été un gland"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2015 23:18 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1837
Localisation : Nanterre
Dernièrement, la première version écrite par Laura Ingalls, Pioneer Girl, est paru aux USA. Elle avait été jugée trop sombre et trop violente par les maisons d'édition.
Voici le lien vers l'article du Monde qui en parle.

Ainsi, contrairement à ce que montre la série, le livre original évoque des périodes de grande pauvreté de la famille Ingalls, la mortalité infantile, ainsi que la violence.

Jerôme a écrit :
Petite question : on aborde quasiment pas la problématique des "Amérindiens" dans la série.

Est-ce normal ?? ou est-ce une omission "politiquement correcte" ??
Voici ce qu'en dit l'article.
Citer :
Quant aux Amérindiens dont les pionniers venaient prendre les terres, l'auteure en présente « un portrait à la fois complexe et ambigu », souligne Pamela Smith Hill. « Ainsi, "Pa" Ingalls semble comprendre et apprécier la tribu Osage, mais il s'est pourtant installé sur leurs terres illégalement. »

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mars 2015 20:35 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1358
Localisation : Belgique
A noter que c'est Michael Landon lui-même (qui incarnait Charles Ingalls) qui fut le créateur et le producteur de la série télévisée... Donc, le bonhomme était devant et derrière la caméra.

Je ne sais pas grand chose de la psychologie et de la philosophie profonde de Landon... Mais je trouve remarquable qu'après La Petite Maison dans la prairie, il ait lancé une autre série baptisée Les Routes du paradis. Série où il incarnait " Jonathan Smith " , en réalité un ange envoyé sur Terre par Dieu avec pour mission d'amener de l'amour et de la compassion dans la vie de gens en ayant bien besoin...
D'après mes souvenirs, c'était au moins aussi cucul-la-praline que La Petite Maison dans la prairie.
Enfin bon, le malheureux est décédé d'un cancer en 1991... Paix à son âme.

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB