A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Mars 2017 11:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Sep 2016 19:49 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Août 2005 3:12
Message(s) : 234
Localisation : Anjou, Québec
Si ce texte ne convient pas pour votre forum, merci de me le dire! Je fais un peu de recherches historiques sur le Kung Fu. Si votre forum n'est pas approprié pour mes recherches, svp dites-le-moi. Je ne publierai plus alors ce genre de textes.

Il y a déjà un petit moment que je n'ai pas eu le temps d'écrire ici. J'ai recommencé à travailler, donc j'ai peu de temps libre. Il y a déjà un petit moment que je veux écrire sur les manuels d'arts martiaux chinois. En fait, sur les manuels anciens. Je suis tombé sur quelques-uns sur Amazon. J'en ai trouvé la lecture intéressante. Vous pouvez aussi en trouver sur le site web Shaolin Kung Fu Online Library. J'en ai retenu 2 pour cet article. Le premier étant le livre de Jin Jing Zhong sur le Dim Mak. Le second est celui de Huang Yuan-Xiou : Major Methods of the Wudang Sword.

Tout d'abord, je dois faire une remarque. Si vous avez l'intention de lire ses livres dans le but d'apprendre des techniques, je suis désolé, oubliez cela. Ces livres s'adressent à des gens qui ont déjà une bonne fondation et compréhension de leur Kung Fu. (Bref pas moi!) De plus, ils sont à prendre à la légère. Ces livres ne témoignent pas nécessairement d'une vision pas toute réaliste des arts martiaux. Mais pour l'historien (amateur) en moi, ils sont une source première!

Une autre précision est importante. La traduction d'anciens manuels d'arts martiaux peut être problématique. Guo et Kennedy accordent un chapitre complet dans leur livre intitulé : Good Chinese Essay, Bad English Essay. Donc ces traductions peuvent comporter des erreurs, il faut en être conscient.

Jetons un regard au livre de Jin Jing Zhoung Dian Xue Shu. Skill of acting on acupoints. (Dim Mak) Authentic Shaolin Heritage. La première édition de ce livre a été publiée en 1934. Brian Kennedy et Élisabeth Guo décrivent Zhong dans leur livre sur l'histoire des manuels d'arts martiaux comme un Coréen d'origine qui se considérait comme un natif de Beijing. Il aurait commencé son apprentissage du Kung Fu dans sa famille. Il fera plus tard la rencontre d'un moine Shaolin nommé Miao Xing. Ming aura sur lui un impact important. Il s'est joint à l'armée républicaine en 1923. En 1929 il sera nommé instructeur d'arts martiaux pour les soldats. Il y enseignera l'art de la baïonnette. (Kennedy et Guo, p 239 et 240)

Une bonne partie de son livre est une reprise d'un autre bouquin écrit par lui-même, The 72 Shaolin Arts Pratice Methods. Guo et Kennedy décrivent ce livre (72 Shaolin Arts Pratice Methods) comme une exagération. Le même commentaire s'applique à son livre sur le Dim Mak. Je dois vous dire que sans l'avoir lu, je l'avais deviné. Zhong y parle de la possibilité de projeter son Qi pour vaincre un adversaire à distance. Je fus très déçu de ce livre. Il revient constamment sur la vertu et l'usage moral des arts martiaux. Il affirme que le Dim Mak est immoral si l'on n’apprend pas aussi comment soigner le corps avec les points. D'ailleurs, si je me rappelle bien, Steven Seagal, dans son personnage du film Vengeance ultime, expliquait que son maître lui avait appris à "soigner" avant de "blesser" pour devenir un grand homme.

Cette vision des arts martiaux est-elle réaliste? Je ne crois pas que nous devons devenir un acupuncteur si nous voulons pratiquer les arts martiaux. Mais je me souviens que mon premier Sifu m'avait dit, après m'être sérieusement blessé à un poignet, que les arts martiaux c'était aussi soigner le corps. Je crois que ce qu'il voulait dire c'était tout simplement de prendre soin de soi. D'être capable de gérer les blessures mineures et le stress que la pratique du Kung Fu cause au corps. Un peu comme un chanteur va prendre soin de ses cordes vocales pour être capable de poursuivre sa passion longtemps. (Je suis peut-être dans le tort, vous me corrigerez!)

Pour la question de la vertu martiale, Guo et Kennedy rappellent que c'est un préjugé. Beaucoup d'artistes martiaux de l'époque étaient tout sauf vertueux!

De plus, se livre explique certaines méthodes de conditionnement du corps que je ne recommanderais pas de faire. L'auteur mentionne, par exemple, d'entraîner sa vue en fixant le soleil le matin. Il précise de faire attention parce que c'est dangereux. Je ne conseillerais à personne de le faire. Ceci étant dit, dans le Kung Fu Magazine, le maître Lee Joo-Chian (White Crane Kung Fu) mentionne aussi la même chose. : « LE: And how do you train the eyes?
LJC: When we train qigong, it is in the morning, from 4:00 to 4:30; that is when we bring the morning's air into our body, and bring the dirty air out. At that time the sun has just come up, and is not very strong, so we train our eyes by looking at the sun; and when the sun is strong, we stop, and then turn to look at the trees, because we want to see the green colors, to help our eyes.
LE: And do you look at different leaves on the tree?
LJC: No. Only the green color.
» (source à la fin)

Honnêtement, j'ai beaucoup de respect pour le grand maître Lee Joo-Chian. S'il le mentionne en entrevue, il y a sûrement un fondement derrière tout cela. Mais je serais curieux de savoir ce que Sifu Lorne Bernard (maître de White Crane à Laval. Il est un représentant de Lee Joo-Chian) pense de cette pratique. Probablement qu'il pourrait m'expliquer le fondement de cette pratique. Mais moi, on m'a toujours dit que de fixer le soleil était dommageable pour la rétine.

Le deuxième livre qui a attiré mon attention est celui de Huang Yuan-Xiou. Le livre décrit 13 techniques à l'épée. Le livre contient des chansons sur l'épée, une explication sur le côté interne de l'art, les tabous. Ici aussi on parle de la vertu du pratiquant. Ce livre contient des photos des 13 mouvements. Ceci étant dit, ce livre vous sera inutile si vous n'avez pas une bonne base. En fait ce livre, est plus intéressant pour un historien selon moi.. Malgré un côté mystique, je crois que ce livre est plus sérieux que celui de Zhong. Guo et Kennedy le décrivent comme une discussion profonde sur l'essence de la maîtrise de l'épée.

J'ai très peu d'information sur l'auteur Huang Yuan-Xiou. Je sais qu'il reprend dans son livre l'Art que son maître Li Jing Lin lui a transmis. Li Jing Lin aurait appris lors d'un voyage « hors de la Grande Muraille » (une façon de dire hors du monde chinois civilisé selon Guo et Kennedy). Il aurait rencontré Chen Shi Jun, un maître de la lignée de l'école de Wudang. Li Jing Lin aurait aussi été un officier du Kuomintang et un élément central de la création de l'école centrale Guoshu. Ces histoires sont plausibles, mais je n'en ai pas la preuve.

Bref, ces livres très intéressants sont à lire, mais avec un œil critique.

Source :

Kennedy Brian. Guo Elizabeth. Chinese Martial Arts Training Manuals, a historical survey. North Atlantic Books. Berkeley. 2005.

Huang, Yuan-Xiou. The Major Methods of Wudang Sword. Blue Snake Books. Berkeley. 2010 (1930)

Jin Jing Zhong. Dian Xue Shu (Dim Mak). Skill of acting on acupoints. Authentic Shaolin Heritage. Tianjin. Chine. 1934. (Voir www.kungfulibrary.com )

L'entrevue de Lee Joo-Chian :
http://www.kungfumagazine.com/TOC/index ... ticle=1037


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB