A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 26 Mars 2019 3:03

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 22 Fév 2019 1:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1922
Sir Peter a écrit :
Pour ma part,les derniers contacts que j'ai eu avec l 'USAIR FORCE' c'était en début 62..à Laon juste avant mon départ pour l'Algérie avec un pilote de B52,perdu en ville,il cherchait une adresse qu'on lui avait donnée ...il se trouvait que je parlais son idiome et que je connaissais un peu les avions à cause des forteresses volantes et des liberators que j'avais vu se faire descendre par la flak de l'aérodrome dont je parlais plus haut.......Il m'avait expliqué qu'il passait son temps en vol triangulaire depuis un aérodrome Libyen Benghazi peut être et que Laon Couvron était l'une des 3 bases......Nous avons trouvé le bar qu'il cherchait,Il m'a invité à prendre un verre,à l'entrée on m'a dit que c'était interdit pour les français non officiers puis quand la tenancière a vu que je parlais en Anglais avec l'américain,elle a dit que je pouvais rester ....je me suis alors rendu compte que c'était un bar montant,à la première occasion je me suis esquivé...financièrement,je ne pouvais pas suivre.....il gagnait,à l'époque m'avait-il dit 3500$ par mois........
Grâce à vous, j'ai découvert cette expression, et son sens ! :mrgreen:
Merci.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 2:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1922
Vézère a écrit :
Jerôme a écrit :
Il est intéressant de voir comment Hollywood réécrit l'Histoire.
Moi ça me rend malade... mais c'est un autre sujet.
Je vous comprends, mais la fonction d'Hollywood n'est pas de réaliser des films historiques 100% réalistes : ça reste une "machine à rêver".

Personnellement, quand je revois des "grosses machines" comme "Les 10 Commandements" ou "Ben-Hur", je vibre à chaque fois (et j'oublie ces incohérences comme, exemple, la flotte macédonienne (SIC) sous le règne de Tibère ou la bataille d'intro du film "Gladiator", avec ces arbres qui s'enflamment suite aux jets de napalm :mrgreen:).

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 11:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1922
Autre exemple "révélateur", avec un film récent, le péplum biblique "Risen" (2016) :

http://wp.production.patheos.com/blogs/ ... ha-407.jpg

https://www.dailymotion.com/video/x2oj3i1

Bon, le film est vraiment bien.
Après, qui va remarquer les étriers (photo ci-dessus), excepté les "intégristes" de l'Histoire ? :mrgreen:
J'ai même "réussi" à passer outre la découverte du suaire de Turin dans le tombeau du Christ (cf la bande-annonce)... 8-|

Vraiment, film très bien réalisé, bonne distribution... et plein de suspense !

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 11:30 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 724
Robert Spierre a écrit :
Vézère a écrit :
Jerôme a écrit :
Il est intéressant de voir comment Hollywood réécrit l'Histoire.
Moi ça me rend malade... mais c'est un autre sujet.
Je vous comprends, mais la fonction d'Hollywood n'est pas de réaliser des films historiques 100% réalistes : ça reste une "machine à rêver".


Effectivement, la fonction d'Hollywood, mais aussi d'une bonne part des productions cinématographiques est de créer du rêve. Il en découle 2 problèmes. Le premier est qu'une part des spectateurs accepte d'être dupe et croit vraiment que c'est comme cela que çà se passe. Si c'est compréhensible de la part d'ados, ça l'est moins de la part du public adulte... Le second est que parfois, certains réalisateurs, certains producteurs prétendent à l'historicité de la vision de leur film ... alors que ce n'est pas le cas. Ensuite, quand on le leur démontre, ils disent qu'ils ont du faire des choix artistiques (ce qui se comprend), et qu'ils les assument... Ouais, mais ils ont bien commencé par mettre en avant le fait qu'ils se voulaient historiquement exacts pour attirer le chaland.

Pour terminer, pour certaines périodes, l’archéologie préventive grâce à la systématisation de ses recherches est en train d'entrainer une remise en cause assez profonde de la vision historique sur certaines périodes. Pour ces périodes, pendant 20 à 30 ans on aura des films qui vont se baser sur la connaissance ancienne de ces périodes, et donc les gens qui s'intéressent à l'histoire pourront dénoncer les écarts de plus en plus nombreux qui apparaitront...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 12:51 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 700
Léonard59 a écrit :
Effectivement, la fonction d'Hollywood, mais aussi d'une bonne part des productions cinématographiques est de créer du rêve. Il en découle 2 problèmes. Le premier est qu'une part des spectateurs accepte d'être dupe et croit vraiment que c'est comme cela que çà se passe. Si c'est compréhensible de la part d'ados, ça l'est moins de la part du public adulte... Le second est que parfois, certains réalisateurs, certains producteurs prétendent à l'historicité de la vision de leur film ... alors que ce n'est pas le cas. Ensuite, quand on le leur démontre, ils disent qu'ils ont du faire des choix artistiques (ce qui se comprend), et qu'ils les assument... Ouais, mais ils ont bien commencé par mettre en avant le fait qu'ils se voulaient historiquement exacts pour attirer le chaland.

Pour terminer, pour certaines périodes, l’archéologie préventive grâce à la systématisation de ses recherches est en train d'entrainer une remise en cause assez profonde de la vision historique sur certaines périodes. Pour ces périodes, pendant 20 à 30 ans on aura des films qui vont se baser sur la connaissance ancienne de ces périodes, et donc les gens qui s'intéressent à l'histoire pourront dénoncer les écarts de plus en plus nombreux qui apparaitront...


Comme vous l'évoquez, c'est un sujet qui dépasse largement le cadre des seuls films dits historiques. Vous trouvez les mêmes problématiques dans le genre policier, où les films sont très souvent très éloignés des réalités procédurales ou des délais normaux d'une enquête; ou encore dans les adaptations d'oeuvres écrites où là aussi le film s'éloigne régulièrement du roman dont il est tiré. On peut aussi citer la géographie urbaine où les déplacements des personnages d'un film sont souvent totalement incohérents par rapport à la réalité géographique d'une ville. A peu de choses près, aucun genre n'échappe à cela. Un film est une oeuvre de création et non un essai historique, scientifique ou géographique; après on l'accepte ou non.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 13:59 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 341
Ce coup-ci il nous a fallut 4 pages pour dévier sur pourquoi Hollywood ne fait pas des films historiques réalistes. On tient plus longtemps, il y a du progrès :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 14:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 622
Pas faux.
En même temps, le risque était dans l'intitulé: "quel film de guerre recommanderiez-vous?". Ben déjà pour commencer, un film de guerre qui ressemble à la guerre lol


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 15:46 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1922
Vézère a écrit :
Pas faux.
En même temps, le risque était dans l'intitulé: "quel film de guerre recommanderiez-vous?". Ben déjà pour commencer, un film de guerre qui ressemble à la guerre lol
Voici un film qui parle vraiment de guerre :

Image

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 16:26 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2925
La "guerre" peut avoir été vécue ou imaginée de façons très différentes : films de combats..... films sur les arrières etc... J'en ai sans doute déjà parlé : il y a des films tirés de "romans" ex : la "Mer cruelle" ou "le cri de la victoire" et d'autres qui sont quasi des parts de biographies "le grand cirque"ou "Casabianca". Quant à "Mash", je ne sais trop où le classer. Dans ces récits de guerre, de combats, biographiques, il n'y aucune place pour la "romance", c'est la guerre telle que vécue dans les combats, l'action...... on peut être parfois étonné des libertés prises par les cinéastes sans doute pour attirer certaines catégories de publics dont les filles et les femmes qui peuvent très bien se refuser à aller voir des films parfois "crus",brutaux" ou "cruels",presque "inhumains"....Nous, les garçons de ma génération savions ce qui nous attendait en cas de guerre, dans ma classe, à l'école primaire, j'avais des copains dont le frère ou le père avait été fusillé, nous passions souvent devant les lieux où avait été posée sur un mur une plaque entourée d'impacts de balles.. Nous nous y arrêtions et lisions les noms avant de continuer notre chemin pour aller jouer sur la plage... A titre personnel j'avais beaucoup aimé le film "la mer cruelle" tout comme "le cri de la victoire"..... J'avais lu et relu le livre de Closterman "Le grand cirque"... j'avais beaucoup moins aimé le film....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2019 1:14 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1428
Localisation : Belgique
Robert Spierre a écrit :

Voici un film qui parle vraiment de guerre :

Le retour de Martin Guerre... Et son célèbre remake américain Sommersby ( 1993 ) de Jon Amiel...
Sauf que ça se passe après la guerre de Sécession.

Image

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2019 20:39 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Mars 2011 19:30
Message(s) : 96
Je recommanderais :
- PATTON avec George C. Scott.
- LES SENTIERS DE LA GLOIRE de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas.
- DIEN BIEN PHU, L'HONNEUR D'UN CAPITAINE et LA 317EME SECTION de Pierre Schoendoerffer.
- La série BAND OF BROTHER.
- Le téléfilm UN JOUR AVANT L'AUBE (SAS Français avec le débarquement en juin 44).
- LES CENTURIONS - film tiré du livre de Lartéguy.
- NOUS ETIONS SOLDATS avec Mel Gibson.
- Le téléfilm LE PANTALON (sur la 1ere GM).
- LA CHUTE DU FAUCON NOIR.
- LE JOUR LE PLUS LONG.
- WALKYRIE avec Tom Cruise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mars 2019 12:12 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 01 Jan 2017 16:12
Message(s) : 265
Vu il y a une paire d'années,
Source http://www.celluloidz.com/ Ni le ciel ni la terre, premier film du vidéaste Clément Cogitore, a déjà le mérite de s’attaquer à deux genres pas franchement favorisés par le cinéma français : le film de guerre et le fantastique. Le cinéaste peut compter dans sa démarche sur la présence de Thomas Bidegain (scénariste pour Audiard et réalisateur des Cowboys) parmi les (nombreuses) mains à l’écriture ainsi que sur l’investissement physique d’une troupe de jeunes acteurs prometteurs, menée par l’impeccable Jérémie Renier (à ne pas confondre avec le Jeremy Renner de Démineurs !). Cogitore met en scène cette relecture métaphysique des Disparus de Saint-Agil chez les bidasses de façon sobre mais classieuse et envoûtante. Par un rythme lent qui met en valeur le silence et le vide (l’absence est bien sûr un thème central du film) Il parvient à imposer un mystère pesant qui ne manquera pas de susciter la réflexion.
Pièce jointe :
ciel terre.jpg
ciel terre.jpg [ 11.15 Kio | Consulté 643 fois ]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB