A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 26 Mai 2018 16:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 30 Nov 2011 12:29 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2009 10:58
Message(s) : 121
Localisation : Région parisienne
Bonjour,

le dernier documentaire-fiction sur la trilogie versaillaise de Thierry Binisti est passé à l'écran hier soir sur France 2. Pour ceux qui l'ont regardé, qu'en avez vous pensé ??

_________________
" Ce n'est pas la nature qui détermine la grandeur des Hommes, c'est leur destin ! "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2011 13:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Sep 2010 13:32
Message(s) : 96
Je pense que ce docu avait surtout pour but de réhabiliter l'image de Louis XVI pour le grand public. Et à ce niveau, j'ai l'impression qu'il a plutôt bien touché son but.

Mes études sur cette période remontant à trop loin, je ne saurais dire si ce docu est conforme à ce que l'on sait aujourd'hui sur cette période. J'ai pour ma part été surpris par le discours de Turgot qui sonnait quand même très ultralibéral : dépense et rôle de l'état qui doit être considérablement réduit, tout confier au "secteur privé", etc. Ca m'a fait tiquer, j'ai eu l'impression d'entendre parler un économiste actuel.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2011 13:29 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 02 Mai 2004 1:57
Message(s) : 65
J'ai franchement eu l'impression de voir encore une de ces docu-fictions français dont on nous abreuve régulièrement sur la télé publique dans lesquels les réalisateurs prennent des libertés avec la réalité historique pour faire passer leurs messages politiques en rapport avec l'actualité du moment. Qui sont aussi crédibles qu'un roman d'Alexandre Dumas et qui espèrent que dans quelques années quand la déculturation massive aura fait son travail leurs oeuvres seront considérées comme des références historiques.
Rien que de voir Louis XVI dans cette oeuvre, alors que c'était un géant de 2 mètres bati en colosse qui pouvait tordre un fer à cheval à main nue, représenté sous la forme d'un apicret naif ça m'a fait changer de chaîne.
je n'ai pas vu une de ses mesures phare (peut-être ais-je zappé à ce moment-là): la suppression du statut des juifs pour en faire des citoyens français à part entière avec la suppression du port obligatoire du chapeau jaune.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2011 16:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Oct 2006 16:33
Message(s) : 244
Localisation : Paris
Qu'est ce qu'un apicret?
Un détail : le tableau sur l'exécution de Charles I , vrai ?

_________________
"De tous les legs du passé qui commandent notre présent, le legs du XVIII siècle est un des plus importants". Pierre Chaunu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2011 18:19 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Nov 2008 22:37
Message(s) : 45
La vision de ce docu-fiction ne m'a ni enthousiasmé ni accablé. J'y verrai des points négatifs et des points positifs.
Points négatifs:
-les quasi-inévitables erreurs, volontaires ou non: la fameuse phrase "Mon dieu, protégez-nous, nous régnons trop jeunes" (10 mai 1774, à la mort de Louis XV) n'a pas été prononcée par Marie-Antoinette dans la Cour de Marbre comme vue dans le documentaire. Lorsque Louis XVI quitte Versailles en octobre 1789, on voit des "gens du peuple" lui crier "Tyran!", expression qui ne sera utilisée qu'en 1792. Malesherbes s'adressant au roi en l'appelant "Louis", ce qu'il ne se serait jamais permis de faire. J'oublie sans doute d'autres erreurs.
-des oublis comme l'affaire du Collier (1785) qui n'est pas du tout abordé mais d'un autre côté, cette affaire concernait davantage la reine
-un angle délibérément mis sur les difficultés économiques de l'Etat, ce qui occulte un peu tout le reste et qui donne l'impression que le roi vit quasiment seul dans le château de Versailles au milieu d'une dizaine de courtisans (toujours les mêmes à l'écran); cela donne également une impression pénible de répétition (les mêmes scènes autour de la table du Conseil, avec le roi qui voudrait des réformes mais qui finalement les abandonne par manque de fermeté).
-quelques scènes (notamment celles sensées illustrer les "dépravations" de la Cour) très inspirées du film de Sofia Coppola "Marie-Antoinette".


Points positifs:
-une vision de Louis XVI enfin un peu différente des inévitables images du gros roi balourd uniquement amateur de chasse et de serrurerie! Merci de ne pas avoir choisi l'acteur uniquement sur le critère: il faut qu'il soit gros et qu'il ait un grand nez!
De plus, ce docu-fiction était vraiment consacré à Louis XVI! Ce que je veux dire est que pour une fois, Marie-Antoinette n'occulte pas son époux! Elle n'est pas au centre du jeu et c'est très bien!
-un effort certain de pédagogie et le souci d'expliquer le pourquoi de l'opposition des Parlements et des privilégiés à toute réforme fiscale (même si j'émets des doutes sur certains aspects présentés comme par exemple le fait que Turgot incite le roi à faire des économies sur le train de vie de la Cour dès son avènement en 1774; il me semblait qu'à cette date, l'état des finances n'était pas encore catastrophique et que cette mesure ne sera prise que dans les années 1780, sans grand résultats d'ailleurs).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2011 18:51 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Le documentaire sur Louis XVI comporte de très belle images sur Versailles, les costumes et il insiste tout au long sur le château, les jardins, les créateurs et artistes, comme dans un film de promotion commandité par un ministre de la culture, un administrateur, voire les deux à le fois. :P
Pas de scénario construit, c'est du Sacha Guitry. On va de scène en scène avec une phrase et le personnage approprié.
Le personnage du roi n'a pas été travaillé, c'est une caricature d'homme timide et hésitant. C'est trop.
Quand à l'obsession à lui faire regretter l'intervention américaine, son cout, l'aggravation du déficit qui en provient, l'ingratitude du nouveau pays et même qu'en mettant en place une République, Louis a creusé sa tombe, reproche répété, elle est ridicule et anachronique. Nul.
Un beau film sur le château, vraiment !

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2011 16:54 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Oct 2006 16:33
Message(s) : 244
Localisation : Paris
Le scénariste du télé film a répondu à des interrogations sur ce forum :
http://maria-antonia.justgoo.com/t3309p ... roi#220494

_________________
"De tous les legs du passé qui commandent notre présent, le legs du XVIII siècle est un des plus importants". Pierre Chaunu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2011 17:56 
Bonsoir. Je suis Mencini, nouveau venu sur ce forum. 33 ans.
Je n'ai pas vu le téléfilm parceque cela m'aurait horrifié. Cet homme a fait tant de mal à la France. Sans sa trahison de 1791, le Monde aurait probablement vécu en paix. Pas de Napoléon, pas de guerre de 1870 et le reste...


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2011 18:36 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:59
Message(s) : 146
Sa trahison de 1791 ? Vous faites référence à Varennes ? Vous appelez ca une trahison ?

Quant à l'histoire fiction, ce que j'en pense... c'est que ca n'a pas grande utilité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2011 18:58 
Il avait bien juré, le 14 juillet 1790 !


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2011 20:15 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2653
Oui,mais il se sent prisonnier,son droit de veto est conspué et sa croyance religieuse mise lourdement à l' épreuve,alors il craque et se sauve,il n'avait pas été formé pour cette épreuve .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Déc 2011 4:50 
Il aurait du quitter son trône.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Déc 2011 9:24 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Sep 2010 13:32
Message(s) : 96
Parceque vous croyez que c'est si simple? On était pas là en 1791...on ne sait pas ce qui s'est passé dans la tête du roi, et on ne le saura sans doute jamais. Et surtout, Louis XVI et quiconque d'autre ne pouvaient savoir ce qui allait se passer les décennies suivantes. Nous ne sommes ni juge ni jurés, et encore moins quand les faits remontent à plusieurs siècles. L'Histoire on ne la refait pas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Déc 2011 10:03 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 02 Fév 2011 14:33
Message(s) : 319
Le roi allait, déguisé, clandestinement, chercher des troupes étrangères pour attaquer les Français. Je vois mal comment la majorité du peuple français de l'époque aurait pu y voir autre chose qu'une trahison.

Je dis bien du peuple de l'époque. Par ailleurs, parler de trahison peut être de l'ordre de l'analyse objective et dépassionnée. Sans jugement de valeur. De la même façon qu'on peut qualifier la politique nazie de criminelle. Il ne s'agit pas de se faire juge, mais d'utiliser des concepts qui permettent de qualifier et de comprendre des faits passés.

D.

_________________
Pour remonter à la source, il faut nager à contre-courant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Déc 2011 11:26 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Danceny a écrit :
De la même façon qu'on peut qualifier la politique nazie de criminelle. Il ne s'agit pas de se faire juge, mais d'utiliser des concepts qui permettent de qualifier et de comprendre des faits passés.
Etrange comparaison. C'est sa faiblesse qui a perdu Louis XVI, on doit au contraire le créditer de ne pas avoir voulu faire tirer sur le peuple en émeute.
Il ne faut pas oublier que Louis XVI se sent sans cesse menaçé dans sa personne. Dès le 6 octobre 1789, des émeutiers pénètrent dans le château de Versailles, massacrent des gardes du corps et tentent d' entrer par la force dans les appartements.
Qu' un roi songe à sauver sa vie et celle de sa famille est légitime. On ne peut appeler trahison une "légitime défense".
C'est quand même gros que d'inverser l'ordre des responsabilités et de vouloir rendre Louis XVI responsable de l'enchainement des évènements en l'accusant de traitrise.
Louis XVI est une victime qui par sa faiblesse et ses hésitations a commis des fautes politiques mais pas un traitre. La violence n'est pas de son fait.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB