Nous sommes actuellement le 22 Août 2019 9:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Nov 2016 21:10 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 318
Localisation : Isère
Hugues de Hador a écrit :
Si je ne m'abuse pas, les queues doivent être des queues de cheval et en effet, c'est un type d'enseigne qui remonte à loin.

Les premières musiques militaires ( càd, tout un orchestre qui joue des airs militaires) sont apparues chez les Türks Ottoman (Le Mehter).

Les armées occidentales ont copié ce tyep de formation. Les Methers ont repris une enseigne qui était fort utilisée par les Türk Ottoman (en particulier) et même par les Türks (en général) -> le Tugh

Une hampe décorée d'une (ou plusieurs queues de cheval). N'oublions pas que les Türks furent des peuples cavaliers d'Asie centrale !!


Merci pour toutes vos réponses et de votre article sur le Tugh. En fait le chapeau chinois ressemble vraiment aux enseignes du Mehter
https://www.youtube.com/watch?v=drUV5r5qntA (parade, on voit bien ces curieux instruments-étendards à clochettes). Celui de la Légion étrangère demeure très proche de ceux du régiment ottoman tandis que celui des allemands en diffère quelque peu au niveau de la forme mais tous les éléments restent bien présents.

Image


Pour revenir au sujet ( et pardonnez moi pour ces chinoiseries B) ), il me vient à l'esprit an film de l'an passé, le pont des espions de Spielberg. J'ai l'impression qu'il n'a pas vraiment eu un grand sucés, il faut bien reconnaitre que ce n'est pas la plus fine lecture historique de la période (il ne peut rivaliser avec ces véritables plongées dans la logique de la RDA que peuvent être un film comme Barbara que citait Faget, film que j'avais trouvé magnifique, ) et que le héros américain reste trop parfait mais à mon sens l'ambiance y était, si l'on peut dire. Il y bien a le jeu des subtilités diplomatiques, la tension dans Berlin qu'on ressent de l'intérieur et le poids de la compétition idéologique.

Image

Voici un résumé concis de wikipédia:

En pleine guerre froide, James B. Donovan, un avocat américain, accepte de défendre Rudolf Abel (qui est en fait William Fischer se faisant passer pour lui, même si cela n'est pas précisé dans le film) un espion soviétique installé depuis des années aux États-Unis. Malgré ses réticences et ses craintes pour sa carrière, il accepte cette mission à la demande des autorités et de son cabinet d'avocats, pour montrer la supériorité d'un État de droit sur le système soviétique. Alors que pour le juge chargé de l'affaire, la condamnation à mort ne fait aucun doute, Donovan parvient à obtenir une peine de prison. Une partie de la population désapprouve ce verdict et la famille de Donovan est victime d'une agression et sa femme et ses enfants regrettent son engagement. Pourtant, l'évolution de la situation donne raison à Donovan, lorsque la CIA accepte une avance soviétique : les Russes suggèrent en effet qu'un échange de prisonniers serait possible. Donovan accepte de négocier cet échange entre Abel et Francis Gary Powers, un pilote de la CIA dont l'avion espion a été abattu au-dessus de l'Union soviétique. L'avocat doit pour cela se rendre à Berlin-Est, contrôlé par les Soviétiques, sans protection diplomatique. Il y découvre une situation complexe, dans laquelle Soviétiques et Allemands de l'Est essaient de prendre l'avantage les uns sur les autres. Sa mission se complique lorsqu'il décide de son propre chef de ramener non pas un prisonnier, mais deux. En effet, alors que le gouvernement américain veut récupérer son pilote de peur qu'il coopère avec les Soviétiques, James B. Donovan fera tout ce qui est en son pouvoir pour libérer également Frederic Pryor, un jeune étudiant américain innocent arrêté par l'Allemagne de l'Est sous un prétexte fallacieux, quitte à prendre le risque de faire échouer le seul échange poursuivi par la CIA : Abel contre Powers.

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Nov 2016 18:17 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1443
Localisation : Belgique
Champollion a écrit :
Pour revenir au sujet ( et pardonnez moi pour ces chinoiseries B) ), il me vient à l'esprit an film de l'an passé, le pont des espions de Spielberg. J'ai l'impression qu'il n'a pas vraiment eu un grand sucés, il faut bien reconnaitre que ce n'est pas la plus fine lecture historique de la période (il ne peut rivaliser avec ces véritables plongées dans la logique de la RDA que peuvent être un film comme Barbara que citait Faget, film que j'avais trouvé magnifique, ) et que le héros américain reste trop parfait mais à mon sens l'ambiance y était, si l'on peut dire. Il y bien a le jeu des subtilités diplomatiques, la tension dans Berlin qu'on ressent de l'intérieur et le poids de la compétition idéologique.

D'après les infos recueillies sur le Net, Bridge of Spies a reçu des très bonnes critiques au moment de sa sortie, et a rapporté plus de 165 millions de dollars (il en avait coûté 40). Donc, on peut difficilement qualifier le film d'échec...
Peut-être a-t-il été boudé en Europe parce que son histoire évoque une période qui ne dit plus grand chose à la jeunesse actuelle ?
La surprise du film est qu'il offre, à mon avis, une vision de l'histoire non-manichéenne... Il n'y a pas d'un côté les " bons " Américains et, de l'autre, les " mauvais " soviétiques.
Rudolf Abel est montré comme un agent secret russe somme tout assez sympathique. Et son avocat, James B. Donovan, éprouve manifestement une vraie empathie envers un individu qui - au fond - est potentiellement un ennemi de sa nation. Dans le film, on montre d'ailleurs que tout l'entourage de Donovan souhaite voir " l'horrible espion " être condamné à mort... Et il est clair que son jugement n'est - à la limite - qu'une mascarade destinée à justifier l'exécution d'un agent du camp communiste.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Jan 2017 19:27 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2913
Localisation : Versailles
on me parle de cette série : https://fr.wikipedia.org/wiki/Deutschland_83
Qui l'aurait vue et pourrait nous en dire l'intérêt éventuel sur un plan documentaire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2017 10:41 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2523
J'ai trouvé ces images intéressantes : ce n'est pas de la fiction mais cela en dit long sur les valeurs profondes du régime est allemand ...


https://m.youtube.com/watch?v=ykIkX5MiWTc

Et pour les germanistes

https://m.youtube.com/watch?v=vEnAxC1_44g


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2017 12:31 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 2628
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Aigle a écrit :
J'ai trouvé ces images intéressantes : ce n'est pas de la fiction mais cela en dit long sur les valeurs profondes du régime est allemand ...


https://m.youtube.com/watch?v=ykIkX5MiWTc

Et pour les germanistes

https://m.youtube.com/watch?v=vEnAxC1_44g



Quel pas utilisent ils ! ce n'est pas vraiment le pas de l'oie, serait-ce le pas russe ?

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2017 0:11 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Nov 2016 10:58
Message(s) : 35
Localisation : Francie orientale /Rhénanie
Elgor a écrit :
Aigle a écrit :
J'ai trouvé ces images intéressantes : ce n'est pas de la fiction mais cela en dit long sur les valeurs profondes du régime est allemand ...


https://m.youtube.com/watch?v=ykIkX5MiWTc

Et pour les germanistes

https://m.youtube.com/watch?v=vEnAxC1_44g



Quel pas utilisent ils ! ce n'est pas vraiment le pas de l'oie, serait-ce le pas russe ?


Je ne suis pas expert pour les pas militaires, mais ce n'est pas le pas de l'armée prussienne? (La NVA est souvent décrite comme la dernière armée prussienne)

_________________
quidquid latine scriptum altum videtur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juin 2018 21:13 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2913
Localisation : Versailles
Qui aurait vu la Révolution silencieuse ?

"Cette "Classe qui fait silence" traite de faits réels (mais en change le lieu, et modifie les noms des protagonistes). Nous sommes entre la fin de l'insurrection de Budapest, et Noël 1956. La manière de traiter ce sujet étouffant (comme la chape de plomb étendue sur l'Europe de l'Est, après 1945) est classique (et sobre), qui fait la part belle surtout à la psychologie des personnages, dans une description très réaliste des horreurs de la dictature communiste. Tel un jeu de dominos, le peu de liberté de ces jeunes "Ossies" se fracasse, implacablement, sous la férule des séides de cet ignoble régime, une pièce en entraînant une autre, entre espionnage de tout le monde par tout le monde, propagande, désinformation, encouragement à la délation, techniques de manipulation, etc. Toute une panoplie bien huilée, mais qui tombera sur un bec : le courage de quelques lycéens, et la puissance de leurs idéaux, au premier rang desquels l'aspiration à la liberté sert de moteur déterminant. "

https://m.youtube.com/watch?v=ZltZlHRYYZk

Et aussi

https://www.la-croix.com/Culture/Cinema ... 1200935772


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2019 14:40 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2523
J'ai raté , cher Jérôme, la révolution silencieuse mais pas le vent de la liberté. Ce film décrit l'évasion par mongolfière de deux familles de RDA et surtout décrit par le menu l'enquête menée par la STASI ...C'est à voir pour l'histoire et pour la description de l'ambiance " DDR"

A noter que cette histoire vraie (1979) avait déjà été mise en images par Disney sous le titre "la nuit de l'évasion".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2019 10:22 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Fév 2015 14:52
Message(s) : 69
"La Révolution Silencieuse" passe en ce moment sur Canal+. J'en ai profité pour revoir ce film absolument remarquable (vu au cinéma lors de sa sortie).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2019 17:07 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 400
Deutschland 83 et la suite Deutschland 86 sont deux bonnes mini-séries d'espionnage situées en ex-RDA. A voir ne serait-ce que pour le style (décors, costumes, musiques d'époque, problématiques et actualités de la Guerre Froide).

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2019 17:12 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8796
Localisation : Région Parisienne
Ce n'est pas un film de fiction, c'est une série de documentaires produits par la DDR entre 1967 et 1970 sur les réalisations du régime. Evidemment, c'est en allemand, mais pour ceux qui ne comprennent pas la langue, les images sont fort instructives.

https://www.youtube.com/watch?v=rxl3NB83x_I

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Août 2019 17:17 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2913
Localisation : Versailles
Je signale au forum un très beau film : "l'oeuvre sans auteur" qui présente avec une grande finesse la vie d'un artiste allemand au travers de deux régimes totalitaires (le IIIè Reich et la RDA). A la problématique artistique s'ajoutent des questions fondamentales telles que l'euthanasie ou la façon de survivre et de faire carrière sous des régimes fondés sur le mépris de la liberté personnelle.

Un reportage d'ARTE à voir ici :
https://www.arte.tv/fr/videos/085275-00 ... ns-auteur/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Août 2019 17:38 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2913
Localisation : Versailles
Jerôme a écrit :
Je signale au forum un très beau film : "l'oeuvre sans auteur" qui présente avec une grande finesse la vie d'un artiste allemand au travers de deux régimes totalitaires (le IIIè Reich et la RDA). A la problématique artistique s'ajoutent des questions fondamentales telles que l'euthanasie ou la façon de survivre et de faire carrière sous des régimes fondés sur le mépris de la liberté personnelle.

Un reportage d'ARTE à voir ici :
https://www.arte.tv/fr/videos/085275-00 ... ns-auteur/


j'ai oublie la bande annonce en VO :

https://www.youtube.com/watch?v=SAsK7ZwLoI8


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2019 8:10 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 352
Localisation : Berlin
Bonjour,

Nouvel opus de Nicolas Offenstadt, cette fois-ci sur " un pays disparu " la défunte RDA.

Cordialement

https://www.youtube.com/watch?v=Mx-6G_I_8WQ

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2019 22:03 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2523
Merci cher Jérôme de signaler Werk ohne Autor qui me semble effectivement une réussite.

J'ai trouvé la première partie, qui se déroule sous les régimes nazi et communiste, plus forte. Mais la seconde partie qui se déroule à l'Ouest après 1960 montre bien la tension interne de la société ouest allemande avec l'opposition des fils, élevés dans les valeurs (et l'esthétique) américaines , aux pères, qui niaient leur participation aux crimes hitlériens et ne croyaient plus qu'au confort matériel.

J'ai été aussi noté avec étonnement l'absence de référence à l'antisémitisme et la prégnance de thèmes que je qualifierais de catholiques : refus de l'euthanasie et de l'avortement, lien entre mariage, sexualité et procréation ...assez inhabituel de nos jours ...

Je regrette cependant la description un peu lénifiante de la vie quotidienne en DDR...en laissant de côté l'espionnage constant et les pénuries diverses ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : tet2lar et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB