A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Juin 2018 18:20

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 29 Août 2017 16:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1831
Lord Foxhole a écrit :
Tiens, au fait, vous vous souvenez de la performance de Donald Pleasence incarnant Heinrich Himmler ?
C'était dans L'aigle s'est envolé (The Eagle Has Landed, 1976) de John Sturges...

Image

https://www.youtube.com/watch?v=K6YTh3thcKs
Ah non, je ne pense pas l'avoir vu.
Sacré acteur ce Donald Pleasence (et sacrée distribution quant à ce film) !

Dans le même rôle, je me souviens de Ian Holm plutôt convaincant dans la série "Holocaust" des années 70 :

Image

Sinon, avez-vous vu ou eu des échos relatifs à ce film tout récent ?

Image
https://www.youtube.com/watch?v=2wOCUetG_rk

HHhH va rivaliser involontairement avec Papy fait de la Résistance lol . Du flou, des ralentis, une musique envahissante, des retours en arrière, ce kugelhof historique pèse sur l'estomac. Cette adaptation du roman de Laurent Binet suscite haussements d'épaules et hilarité - Le Figaro
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g ... 37734.html

Image

C'est Stephen Graham qui incarne HH.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 17:48 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1338
Localisation : Belgique
Robert Spierre a écrit :
Sinon, avez-vous vu ou eu des échos relatifs à ce film tout récent ?

Image
https://www.youtube.com/watch?v=2wOCUetG_rk

En fait, ça ne me dit rien du tout...
Il m'a fallu faire quelques recherches pour constater que HHhH était parfois sous-titré The Man with the Iron Heart ( L'Homme au Coeur de Fer ) dans certains pays anglophones... Et que le thème principal était l'assassinat de Reinhard Heydrich à Prague en 1942.
En tant qu'amateur de cinéma vintage, je tiens à rappeler qu'il existe déjà (au moins) un grand film sur le sujet : Sept hommes à l'aube ( Operation: Daybreak, 1975) de Lewis Gilbert.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sept_homm ... 0_l%27aube

Voici d'ailleurs la scène avec l'ambuscade où Reinhard Heydrich se fait dessouder par une grenade à fragmentations...
https://www.youtube.com/watch?v=FhpSaQ05Nts

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 17:59 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1831
Ah, il faut voir ça :

Image
https://www.youtube.com/watch?v=lkzvkVPWWb4

avec John Carradine en Heydrich

Image

qui a vraiment la tronche de l'emploi !

Au passage, une carrière d'acteur de 60 ans.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 18:07 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1831
Lord Foxhole a écrit :
En tant qu'amateur de cinéma vintage, je tiens à rappeler qu'il existe déjà (au moins) un grand film sur le sujet : Sept hommes à l'aube ( Operation: Daybreak, 1975) de Lewis Gilbert.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sept_homm ... 0_l%27aube

Voici d'ailleurs la scène avec l'ambuscade où Reinhard Heydrich se fait dessouder par une grenade à fragmentations...
https://www.youtube.com/watch?v=FhpSaQ05Nts
Avec Timothy Bottoms, de "Johnny got his gun" et "La Dernière Séance", ses deux premiers films, ce qu'on appelle un bon début de carrière !

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 20:14 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juil 2009 17:45
Message(s) : 333
Personnellement j'ai aussi un faible pour les films sur Heydrich où l'acteur lui ressemble, et donc Kenneth Brannagh ne passe pas du tout. C'est pour ça que je préfère Hitler's Madman à Hangmen Also Die, juste pour la ressemblance de John Carradine, même si le scénario et les décors du second sont plutôt supérieurs. il y a actuellement un acteur allemand Detlef Bothe qui est assez convaincant:

Image

Robert Spierre a écrit :

et obligé de ne jouer que le Petit Père des Peuples au Cinéma car ce dernier avait été subjugué par sa prestation... :mrgreen:


Pas exactement subjugué en fait, Staline aurait dit en le voyant dans la chute de Berlin "je suis vraiment aussi beau et aussi stupide?", si la citation n'est absolument pas garantie, une chose est sûre c'est que Staline n'était pas trop fan de l'accent géorgien de Gelovani (descendant d'une famille de princes géorgiens). En fait son acteur préféré dans son rôle fut sans doute Aleksei Dikiy, qui avait passé 4 ans au goulag entre 37 et 41. Après avoir joué au cinéma Koutouzov et Nakhimov, il y joua trois fois Staline et à plusieurs reprises au théâtre. Il reçu 5 fois le prix Staline pour ses performances. Ce qui ne l'empêcha d'être avec son ami Boris Babochkin la cible de la maire de Moscou Ekaterina Furtseva pour avoir, en 52, monté une pièce dénonçant la corruption (elle sera un des soutiens de Khrouchtchev et rattrapée par les affaires, elle mettra sans doute fin à ses jours). Les acteurs qui jouaient Staline n'étaient pas astreint à un seul rôle, mais dans le cas de Gelovani c'était l'assurance d'une "rente" cinématographique.
Rente assez courte puisqu'à l'arrivée de Khrouchtchev, non seulement on cesse de représenter Staline à l'écran, mais on coupe les séquences dans les films anciens. Il faut dire que le public avait pris l'habitude de saluer en applaudissant les apparitions du dirigeant et que la pratique était devenue gênante avec la déstalinisation. Il disparait donc des écrans et productions soviétiques entre 1958 et 1965. D'ailleurs, comme en témoigne Georges Bortoli, le retour de Staline avec l'équipe Brejnev à la fin des années 60, a entraîné le même genre de phénomènes dans les salles obscures et les dirigeants de l'heure ont mis la pédale douce sur la réhabilitation de l'ex-secrétaire général.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 21:11 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1831
carlo68 a écrit :
Personnellement j'ai aussi un faible pour les films sur Heydrich où l'acteur lui ressemble, et donc Kenneth Brannagh ne passe pas du tout. C'est pour ça que je préfère Hitler's Madman à Hangmen Also Die, juste pour la ressemblance de John Carradine, même si le scénario et les décors du second sont plutôt supérieurs. il y a actuellement un acteur allemand Detlef Bothe qui est assez convaincant:

Image
Ah oui, il fait peur... 8-|

Idem pour Henri Tisot en Hitler :

Image
http://www.nanarland.com/Chroniques/bon ... olienikita

https://www.youtube.com/watch?v=HheqW1LE420

:mrgreen:

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Août 2017 0:20 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1338
Localisation : Belgique
Robert Spierre a écrit :
avec John Carradine en Heydrich

Image

qui a vraiment la tronche de l'emploi !

Au passage, une carrière d'acteur de 60 ans.

Précisons au passage que John Carradine (1906-1988) était le père des acteurs David, Robert et Keith Carradine.
Si je connais son existence depuis des décennies, je dois avouer que je n'ai encore jamais visionné le fameux Hitler's Madman (1942-43) de Douglas Sirk... D'après mes souvenirs, cette photo (parmi d'autres) illustrait un article consacré à John Carradine, paru au moment de son décès, dans un magazine qui devait être L’Écran fantastique (ou peut-être Mad Movies ? ).

Tiens, j'ai découvert que - presque au même moment (en 1943) - Fritz Lang avait également réalisé un film sur cette histoire : Les bourreaux meurent aussi ( Hangmen Also Die ! )
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_bourr ... rent_aussi

Image

L'assassinat de Reinhard Heydrich à Prague, en 1942, semble donc avoir été un évènement connaissant un retentissement considérable aux États-Unis !

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Août 2017 18:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1831
Lord Foxhole a écrit :
Précisons au passage que John Carradine (1906-1988) était le père des acteurs David, Robert et Keith Carradine.
A propos de David Carradine, j'ai commandé le Dvd

Image

où il incarne Woody Guthrie.

Il fut aussi le "héros" de la série "Kung Fu"

https://www.youtube.com/watch?v=OApCHU2HJx4

où on peut constater sa "nullité" lol en terme de combattant.
Et dire que Bruce Lee avait été refusé, car "trop petit" et surtout "trop chinois". :rool:

Ce génie ("Boards don't hit back") :

https://www.youtube.com/watch?v=7NDXWHlkcag

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Août 2017 19:05 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 130
Gér@rd a écrit :
Là par exemple, je ne ressens pas du tout Kenneth Branagh dans le rôle du personnage d'Heydrich. Et pour Eichman c'est pareil. Ils auraient mieux fait de trouver des acteurs moins connus mais ressemblants. Lorsqu'il s'agit de film sortis en salle il y a quand même plus d'effort sur le casting (par exemple, Bruno Ganz dans "La chute").

Tout comme vous, je trouve qu'il est des sujets à traiter avec précaution afin que nous n'ayons pas l'impression d'un énième film pour faire de l'argent.
Branagh est ridicule dans ce rôle avec son physique tassé et limite rond, son visage carré... c'était vraiment à côté.
Detlef Bothe est -pour ce qui me concerne- le seul potable en Heydrich.
Pour Eichman, j'aurais pensé à R. Fiennes.
Pour le personnage d'H. Himmler, dans "The decent One ", l'acteur est convainquant.

Comme Staline est évoqué plus haut, j'ai été très surprise de la composition d'André Dussollier dans "Une exécution ordinaire".
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Août 2017 19:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Robert Spierre a écrit :
A propos de David Carradine, j'ai commandé le Dvd


Vous ne pensez pas qu'on est un peu trop loin du sujet initial ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Sep 2017 0:04 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1338
Localisation : Belgique
Akhenata a écrit :
Bonsoir ! L'année passée, dans le cadre de l'étude des régimes totalitaires et plus particulièrement de l'Allemagne nazie, le professeur d'Histoire-géographie de ma classe nous a passé un extrait du téléfilm Conspiration de 2001, réalisé par Frank Pierson, avec Kenneth Branagh et Stanley Tucci dans les rôles de Reinhard Heydrich et Adolf Eichmann. Comme l'extrait m'a intéressée, j'ai ensuite regardé le film entier, qui transpose à l'écran la conférence de Wannsee du 20 janvier 1942.

Et puis récemment, j'ai appris qu'un autre téléfilm, austro-allemand celui-ci, a été réalisé en 1984 sur le même sujet. Je ne l'ai pas encore visionné, mais peut-être que certains les ont vu l'un et l'autre, auquel cas j'aurais une question ; quelle est la différence entre les deux ? y en a-t-il un de meilleur, d'un point de vue de vérité historique, que l'autre ?

Pour en revenir au sujet principal, je constate que - dans les deux cas (l'allemand de 1984 et l'américano-britannique de 2001) - il s'agit de téléfilms...
Ce ne furent donc pas des productions prévues pour des sorties en salles, et il est peu probable que l'on ait misé pour qu'elles deviennent des gros succès en étant exploitées sous forme de cassettes vidéo ou de DVD.
Donc, il serait fort étonnant que l'on ait dépensé des fortunes pour produire ces films...
D'ailleurs, j'avoue que je n'en avais jamais entendu parler jusqu'ici.

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Sep 2017 11:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 450
Lord Foxhole a écrit :
il s'agit de téléfilms.../...donc, il serait fort étonnant que l'on ait dépensé des fortunes pour produire ces films...


Oui c'est exact, mais alors c'est encore plus incompréhensible qu'ils se soient offert Kenneth Branagh dans le rôle principal : non seulement il n'avait pas le physique de l'emploi mais en plus il a dû leur coûter fort cher... :mrgreen:

_________________
"Pour ceux qui vont chercher midi à quatorze heures, la minute de vérité risque de se faire longtemps attendre."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Sep 2017 15:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1338
Localisation : Belgique
Gér@rd a écrit :
Oui c'est exact, mais alors c'est encore plus incompréhensible qu'ils se soient offert Kenneth Branagh dans le rôle principal : non seulement il n'avait pas le physique de l'emploi mais en plus il a dû leur coûter fort cher... :mrgreen:

C'est pas sûr : même un acteur comme Kenneth Branagh a des factures à payer, et peut accepter certains rôles parce qu'il n'a rien d'autre en vue... Ou bien accepter - pour certaines raisons - de se faire payer pas trop cher.
En regardant sa fiche dans Wikipedia, je m'aperçois que le bonhomme est habitué à se retrouver dans des téléfilms pas toujours très connus en Europe...
Quelqu'un, ici, a vu Warm Springs (2005) de Joseph Sargent ? C'est également une production HBO...
https://en.wikipedia.org/wiki/Warm_Springs_(film)

Image

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Sep 2017 18:48 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 130
-
Lord Foxhole a écrit :
Pour en revenir au sujet principal, je constate que - dans les deux cas (l'allemand de 1984 et l'américano-britannique de 2001) - il s'agit de téléfilms... et il est peu probable que l'on ait misé pour qu'elles deviennent des gros succès en étant exploitées sous forme de cassettes vidéo ou de DVD. D'ailleurs, j'avoue que je n'en avais jamais entendu parler jusqu'ici.

Le sujet est "La conférence de Wannsee à l'écran" : personne ne spécifie s'il s'agit du grand ou petit écran.
"Conspiracy" est sorti en DVD.
En quelques clics sur le net, il apparaît que c'est une reprise d'un téléfilm austro-allemand de Heinz Schirk : "Die WannseeKonferenz", diffusé en 1984. Très certainement donc celui évoqué par Akhenata.
J'ai vu le téléfilm avec Branagh deux fois non pour la forme (acteurs etc.) mais pour mieux saisir le fond. Pour qui s'intéresse à la question, il était difficile de passer à côté tout en ayant à l'esprit que ceci était un docu-fiction...

Akhenata a écrit :
... quelle est la différence entre les deux ? y en a-t-il un de meilleur, d'un point de vue de vérité historique, que l'autre ?

Comme je l'ai écrit sur un post précédent, certains sujets sont à manier précautionneusement. Je suis donc restée sur le terme docu-fiction. La différence entre les deux est qu'il en existe un qui copie l'autre. Quel est le meilleur ? Ce sont des DF.

Il faut déjà que vous compreniez ce qui vous interpelle dans ce DF.
Si ce n'est que l'apport des chiffres et des méthodes de chacun présent et la volonté exprimée de voir de meilleurs chiffres avec des méthodes plus expéditives et bien voilà : vous avez fait le tour. Des méthodes seront testées et approuvées et des ordres donnés pour arriver à une extermination top niveau quantité/prix avec un merchandising qui laisse pantois et un marketing collaboratif étonnant -Farben, BASF...-.

Si vous êtes interpelée plus profondément, ce n'est pas un film qui vous fera avancer dans une démarche de compréhension de l'Histoire d'un régime totalitaire à savoir ici le régime nazi.
Déjà des liens :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A ... de_Wannsee
- https://en.wikipedia.org/wiki/Wannsee_Conference

Dans le second vous retrouverez au niveau See also les téléfilms que vous évoquez. Le premier lien (en français) s'est inspiré du lien anglais. Tout dépend... de Vous, de vos interrogations, du poids et du temps que vous leur accordez.
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2017 7:33 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Fév 2017 12:19
Message(s) : 55
Robert Spierre a écrit :
Pierma a écrit :
Rokossovski y a également perdu ses ongles, et - curiosité difficile à comprendre - a été accompagné jusqu'à Berlin par un détachement du NKVD chargé de le surveiller.
Je dois avouer ne pas ""comprendre" comment survivre à la terreur, la torture, l'oppression/la surveillance en permanence etc.

J'ai lu pas mal de bouquins relatifs à la guerre à l'Est, la résistance des Russes, notamment concernant le siège de Leningrad (Alexander Werth etc.) et je ressens une certaine admiration/fascination pour cette capacité à résister.

https://www.youtube.com/watch?v=mtjAmaG7jjA

Cette scène...
Incroyable et impitoyable de "Come and See"/"Requiem pour un Massacre" (Elem Klimov)

https://www.youtube.com/watch?v=l9WGn2ukgQY

et le visage du gamin/héros du film qui se transforme au fur à mesure...

Image

Je me souviens de cet extrait, dans un livre, où des Russes expliquaient qu'ils "n'avaient rien" avant 1941 (donc rien à perdre) et que l'invasion allemande n'avait juste, comme conséquence, pour eux, que la volonté de vivre.
C'était la seule chose qu'il leur restait.


Je ne connaissais pas ce film, je l'ai regardé hier soir après avoir lu votre message ; merci, Robert Spierre, pour m'avoir permis de vivre un grand moment de cinéma, sur un sujet qui m'était très largement étranger. Un immense film de guerre, et un immense film tout court, maîtrisé de la Première à la dernière minute.

Bouleversant, vraiment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB