A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2018 19:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 7:29 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2739
Localisation : Versailles
Je ne cacherai pas la déception que j'ai éprouvé à la vision des heures sombres.

Passons sur le fait que De Gaulle est oublié, Paul Reynaud caricaturé... On sait certes que Chamberlain et Halifax ont exprimé leur choix en faveur de négociations....mais de là à présenter un Churchill flageolant revigoré par le Roi (qui effectue une visite secrète à Downing street) et une descente dans le métro !


La bande annonce est ici :
http://www.allocine.fr/video/player_gen ... 46284.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 8:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7315
Localisation : Provinces illyriennes
Aux dates évoquées, je ne vois pas pourquoi De Gaulle devait apparaître... :-|
Quant à l'hypothèse d'ouvertures de négociations avec les Allemands, elle est tout à fait juste, tout comme la position - très faible - de Churchill lorsqu'il prend la place de Chamberlain, très peu soutenu par son propre parti.
En dehors de la descente dans le métro, tout est parfaitement exact.
Personnellement, j'ai apprécié ce focus sur ces jours difficiles qui ont vu l'Angleterre devenir le seul véritable ennemi à la politique nazie en Europe et dans le monde, en totale opposition avec ce qui pouvait se penser - surtout dans les cercles militaires - sur le vieux continent, après la percée allemande fulgurante du 10 mai 1940.
Gary Oldman est vraiment impressionnant dans ce rôle, presque saisissant, davantage par ses expressions physiques et le timbre de sa voix si proche de celui de Churchill, que par le maquillage ( :mrgreen: ) !
La descente dans le métro offre un élément pathétique sans doute inutile, mais fortement lié avec l'image que Churchill a toujours aujourd'hui au sein du peuple anglais.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 10:46 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2261
Kersaudy, biographe se Sir Winston, a apprécié le film quant à lui. Voici sa critique dans le Point avec au passage un tacle vis-à-vis du critique du Monde qui devaot dormir durant les cours d'histoire de sa jeunesse.

Citer :
Voilà un film – Les Heures sombres – que les lecteurs du Monde ont été encouragés à ne pas voir : ils ont pu lire dans leur journal que Churchill a « précipité le cataclysme dans lequel son pays fut plongé en 1940 par sa complaisance à l'égard du camp franquiste pendant la guerre d'Espagne » (sic) et que « quelques jours après le début de l'offensive nazie en France, le Premier ministre Neville Chamberlain est contraint à la démission » (resic). Lorsque l'assurance idéologique et la carence historique ruissellent jusque dans la rubrique cinématographique, c'est le lecteur qui est noyé… Bref, un film qui suscite des critiques de ce calibre peut-il être entièrement mauvais ? On se souvient de ce conseil d'un cinéphile averti nommé Joseph Staline : « Dovieriaï, a provieriaï ! » – « Fais confiance, mais vérifie ! »

Ce qui frappe dès l'abord, ce sont les acteurs : si Gary Oldman déguisé en Churchill est moins ressemblant que Brian Cox dans le récent navet de Jonathan Teplitzky, il le fait très vite oublier, tant sa prestation est extraordinaire ; par ailleurs, on reconnaît aisément Clementine Churchill, Neville Chamberlain, Clement Attlee et le général Ismay, un peu plus difficilement Lord Halifax, et l'on constate avec intérêt que George VI n'est plus le rugbyman bodybuildé du Discours d'un roi. Les dialogues sont le plus souvent authentiques, même si l'on retrouve concentrées en trois semaines les réparties churchilliennes de quatre décennies. L'ambiance dans les salons feutrés de Westminster et les tunnels crépusculaires des Cabinet War Rooms est remarquablement rendue, et les effets de lumière comme les mouvements aériens de la caméra ne peuvent que susciter l'admiration.
Un biopic n'est pas un documentaire

Bien sûr, le spectateur se rend bien compte du fait qu'un biopic n'est pas un documentaire et que le cinéma à grand spectacle a ses exigences que l'histoire ne connaît pas. Après tout, peu importe si, en réalité, la secrétaire de Churchill, Miss Layton, n'a été engagée qu'en 1941, et si la cabine téléphonique spéciale pour appeler le président Roosevelt n'a été installée qu'en 1943. (En 1940, les deux hommes ne correspondaient que par télégrammes chiffrés). Mais, s'il veut se rapprocher des faits historiques, le spectateur doit également savoir que Churchill ne hurlait pas au Parlement, et Clement Attlee – que Churchill présentait comme « un mouton déguisé en mouton » – moins encore ! Il lui faut également admettre que le complot de Chamberlain, de Halifax et du roi pour renverser Churchill est purement imaginaire, que le discours défaitiste dicté, puis déchiré, l'est tout autant, et que le Premier ministre de Sa Majesté n'est jamais descendu dans le métro pour se livrer à des exercices de démocratie participative. Enfin, il doit se rendre compte du fait que, durant ces vingt-cinq jours séparant son accession au pouvoir de la fin de l'évacuation de Dunkerque, Churchill n'a passé qu'une infime fraction de son temps à préparer des discours et à stimuler quelques ministres réticents ; le reste de son emploi du temps durant cette période – et surtout durant le mois qui a suivi – pourrait faire l'objet d'un film plus passionnant encore.

Mais l'essentiel n'en reste pas moins que l'on sort de ce film à grand spectacle du réalisateur Joe Wright avec l'impression d'avoir suivi un récit haletant, tout en ayant côtoyé l'Histoire… et l'un de ses plus fabuleux acteurs.


http://www.lepoint.fr/invites-du-point/ ... 0_1931.php

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 17:35 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Jan 2011 21:23
Message(s) : 88
Sauf erreur, lors de l'entrevue de Winston à P. Reynaud qui à lieu à l'aérodrome le premier ministre utiliserait un Douglas Dakota MKI de la RAF, avion obtenu dans le cadre du Lend-Lease program de 1941.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 17:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2009 19:30
Message(s) : 281
Localisation : METZ
Isidore a écrit :
Kersaudy, biographe se Sir Winston, a apprécié le film quant à lui. Voici sa critique dans le Point avec au passage un tacle vis-à-vis du critique du Monde qui devaot dormir durant les cours d'histoire de sa jeunesse.
Merci pour cet article, qui me fait économiser une place de cinéma B)

Si ce monsieur Kersaudy a apprécié le film, qu'est-ce que ça doit être quand il aime pas lol

Peut être un jour les réalisateurs auront-ils le talent de faire des films historiques. Pas encore pour aujourd'hui, apparament...

_________________
Une fable à découvrir :
http://www.edilivre.com/doc/16397


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 18:19 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1847
PAC a écrit :
Isidore a écrit :
Kersaudy, biographe se Sir Winston, a apprécié le film quant à lui. Voici sa critique dans le Point avec au passage un tacle vis-à-vis du critique du Monde qui devaot dormir durant les cours d'histoire de sa jeunesse.
Merci pour cet article, qui me fait économiser une place de cinéma B)

Si ce monsieur Kersaudy a apprécié le film, qu'est-ce que ça doit être quand il aime pas lol

Peut être un jour les réalisateurs auront-ils le talent de faire des films historiques. Pas encore pour aujourd'hui, apparament...
Ne soyez pas si négatif, on peut trouver des réussites dans ce domaine. B)

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 20:07 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 611
PAC a écrit :
Si ce monsieur Kersaudy a apprécié le film, qu'est-ce que ça doit être quand il aime pas lol
Peut être un jour les réalisateurs auront-ils le talent de faire des films historiques. Pas encore pour aujourd'hui, apparament...

Je ne vois pas en quoi Kersaudy "descendrait" le film dans son article. Au contraire. Il distingue simplement film historique et documentaire historique et comprend parfaitement les exigences cinématographiques du premier et les accepte parce qu'inhérente au genre. Pour ceux qui ne les acceptent pas, il faut se contenter des documentaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les heures sombres
Message Publié : 29 Jan 2018 20:34 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7315
Localisation : Provinces illyriennes
Je plussoie... :wink:
Voilà une belle analyse du film - Kersaudy est ici plein de nuances -, ni complaisante, ni stupidement suiveuse des pitoyables tirades des "critiques" du Monde et de Libération, qui mêlent le brexit à leur logorrhée insipide, osant jusqu'à évoquer un "raid aérien" (sic.) allemand sur Londres lors de la "disparition" de Churchill dans le métro ! :rool:
Franchement, que celles et ceux qui ne l'auraient pas encore vu aille le voir (déjà pour se faire leur propre opinion...).

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB