A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2018 9:08

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 23 Déc 2017 10:50 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
CyrilB a écrit :
L'histoire en elle même est particulièrement intéressante et l'interprétation de Kirk Douglas très bonne sauf... pour une scène clef. À la fin lorsque fou de colère il rejette l'offre qui lui ait faite de remplacer son supérieur incompétent (pour ne pas dire criminel). Par rapport à tous les films que j'ai pu voir de lui (comme il s'agit de l'un de mes acteurs préférés, j'en ai vu beaucoup), cette scène est pour moi, la moins bien joué. J'ai d'ailleurs toujours supposé, qu'il a sur joué cette scène à la demande de Kubrick, vu que je ne l'ai pas vu refaire ailleurs.


Parce que vous croyez que l'interprétation d'un acteur est totalement libre ? Surtout sous la direction d'un metteur en scène comme Kubrick réputé pour son extrême exigence dans tous les détails....

Certains metteurs en scène sont réputés pour le nombre de scènes qu'ils font tourner, et retourner. Ce n'est pas parce que l'interprétation des comédiens n'est pas bonne, c'est parce qu'elle ne correspond pas à l'attendu du metteur en scène ... Sans compter que certains acteurs sont réputés pour la facilité qu'ils ont à se couler dans un personnage et les attendus du metteur en scène. Tandis que d'autres ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Déc 2017 13:40 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Déc 2017 14:33
Message(s) : 14
Narduccio a écrit :
CyrilB a écrit :
L'histoire en elle même est particulièrement intéressante et l'interprétation de Kirk Douglas très bonne sauf... pour une scène clef. À la fin lorsque fou de colère il rejette l'offre qui lui ait faite de remplacer son supérieur incompétent (pour ne pas dire criminel). Par rapport à tous les films que j'ai pu voir de lui (comme il s'agit de l'un de mes acteurs préférés, j'en ai vu beaucoup), cette scène est pour moi, la moins bien joué. J'ai d'ailleurs toujours supposé, qu'il a sur joué cette scène à la demande de Kubrick, vu que je ne l'ai pas vu refaire ailleurs.


Parce que vous croyez que l'interprétation d'un acteur est totalement libre ? Surtout sous la direction d'un metteur en scène comme Kubrick réputé pour son extrême exigence dans tous les détails....

Certains metteurs en scène sont réputés pour le nombre de scènes qu'ils font tourner, et retourner. Ce n'est pas parce que l'interprétation des comédiens n'est pas bonne, c'est parce qu'elle ne correspond pas à l'attendu du metteur en scène ... Sans compter que certains acteurs sont réputés pour la facilité qu'ils ont à se couler dans un personnage et les attendus du metteur en scène. Tandis que d'autres ...


Kirk Douglas et Stanley Kubrick s'entendaient bien. C'est grace à Douglas que Kubrick a mis en scène Spartacus. Film parfait (sauf historiquement mais c'est un autre sujet). Réalisation et jeu d'acteur excellent. D'ailleurs je n'ai rien contre la réalisation de Kubrick sur les sentiers de la gloire. Et si Kubrick a conservé cette scène c'est que pour lui elle était bien. Même remarque pour Douglas. Il avait aussi son mot à dire. Je crois savoir qu'il se sont même disputé sur le fait de la fille qui chante à la fin. Douglas était contre. Mais ça allait devenir Mme Kubrick...
C'est pour ça que je pense que c'est simplement une erreur. De jeu et de réalisation. Évidemment je ne suis personne pour dire ça. Je suis dans doute l'une des seules personnes à penser ça. Mais comme je l'ai dit, de tout les films que j'ai vu de Douglas, cette scène est la seule qui me semble fausse et sur jouées.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2017 11:00 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10203
Localisation : Région Parisienne
Mon préféré est Das Boot, de loin.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2017 11:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1832
CyrilB a écrit :
Narduccio a écrit :
CyrilB a écrit :
L'histoire en elle même est particulièrement intéressante et l'interprétation de Kirk Douglas très bonne sauf... pour une scène clef. À la fin lorsque fou de colère il rejette l'offre qui lui ait faite de remplacer son supérieur incompétent (pour ne pas dire criminel). Par rapport à tous les films que j'ai pu voir de lui (comme il s'agit de l'un de mes acteurs préférés, j'en ai vu beaucoup), cette scène est pour moi, la moins bien joué. J'ai d'ailleurs toujours supposé, qu'il a sur joué cette scène à la demande de Kubrick, vu que je ne l'ai pas vu refaire ailleurs.


Parce que vous croyez que l'interprétation d'un acteur est totalement libre ? Surtout sous la direction d'un metteur en scène comme Kubrick réputé pour son extrême exigence dans tous les détails....

Certains metteurs en scène sont réputés pour le nombre de scènes qu'ils font tourner, et retourner. Ce n'est pas parce que l'interprétation des comédiens n'est pas bonne, c'est parce qu'elle ne correspond pas à l'attendu du metteur en scène ... Sans compter que certains acteurs sont réputés pour la facilité qu'ils ont à se couler dans un personnage et les attendus du metteur en scène. Tandis que d'autres ...


Kirk Douglas et Stanley Kubrick s'entendaient bien. C'est grace à Douglas que Kubrick a mis en scène Spartacus. Film parfait (sauf historiquement mais c'est un autre sujet). Réalisation et jeu d'acteur excellent.
Je précise que Kubrick n'appréciait pas le scénario imposé par Douglas, producteur du film et donc employeur du réalisateur, ce dernier ne partageant pas la vision angélique de Douglas, Kubrick n'ayant jamais été un grand humaniste.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2017 13:20 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jean-Marc Labat a écrit :
Mon préféré est Das Boot, de loin.


j'aime aussi

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Déc 2017 2:06 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1345
Localisation : Belgique
Changement de décors : voilà deux films dont l'action se déroule au cours de la Guerre du Golfe de 1990-91... Et dont les histoires présentent l'affaire sous un regard désabusé voire plutôt ironique.
Les Rois du désert (Three Kings, 1999) de David O. Russell met en scène une bande de pieds nickelés américains montant un coup fumant : récupérer une partie de l'or volé par Saddam Hussein au Koweït.
Évidemment, c'est plus une comédie qu'un véritable film de guerre... Et ça rappellera sûrement aux amateurs le subversif De l'or pour les braves (Kelly's Heroes, 1970). Les guerres changent mais, finalement, certains G.I.s restent toujours aussi réceptifs à l'idée de profiter de la situation pour se remplir les poches.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Rois_du_d%C3%A9sert

Image

Nettement plus sérieux est Jarhead : La Fin de l'innocence (Jarhead, 2005) de Sam Mendes...
On y suit le parcours d'Anthony Swofford, jeune Marine ( fils et petit-fils de militaires ), embringué dans la guerre en tant que sniper. Il apprend à ses dépend qu'un soldat passe - en réalité - la majeure partie de son temps à attendre que quelque-chose se passe...
De fait, la machine militaire à transformé Anthony en un instrument de mort qui, finalement, n'aura qu'une utilité toute relative dans le conflit !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jarhead_: ... 7innocence

Image

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Déc 2017 14:09 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1832
Lord Foxhole a écrit :
Nettement plus sérieux est Jarhead : La Fin de l'innocence (Jarhead, 2005) de Sam Mendes...
On y suit le parcours d'Anthony Swofford, jeune Marine ( fils et petit-fils de militaires ), embringué dans la guerre en tant que sniper. Il apprend à ses dépend qu'un soldat passe - en réalité - la majeure partie de son temps à attendre que quelque-chose se passe...
De fait, la machine militaire à transformé Anthony en un instrument de mort qui, finalement, n'aura qu'une utilité toute relative dans le conflit !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jarhead_: ... 7innocence

Image
Un très bon film, avec un Jake Gyllenhaal toujours excellent. A propos de films ayant rapport avec la guerre, je viens de le voir dans "Brothers" où il incarne le frère de Tobey Maguire, ce dernier jouant le rôle d'un Marine fait prisonnier en Afghanistan et qui reviendra au pays mais traumatisé.

Image

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Déc 2017 10:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 453
Le thème étant très large, c'est impossible d'être un tant soit peu exhaustif. Tout en étant d'accord avec ceux déjà présentés, j'ajouterai (humeur/sensibilité du moment) deux très beaux films italiens du juste après guerre, classiques des classiques, réalisées tous les deux par Roberto Rossellini. D'un point de vue "histoire du cinéma" on les considère souvent comme ayant jeté la base du néo réalisme italien (avant le "Voleur de bicyclette").

Il s'agit (dans l'ordre de réalisation) de "Rome ville ouverte" et (surtout) de "Paisa". Réalisés à la manière de pseudo documentaires ils nous entraînent dans l'Italie pitoyable de la seconde guerre mondiale.

Image Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Déc 2017 11:52 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1832
Gér@rd a écrit :
Il s'agit (dans l'ordre de réalisation) de "Rome ville ouverte" et (surtout) de "Paisa". Réalisés à la manière de pseudo documentaires ils nous entraînent dans l'Italie pitoyable de la seconde guerre mondiale.

Image Image
A noter qu'avant ces deux films Rossellini a réalisé des films de guerre d'obédience fasciste produits par le fils du Duce :

Image
http://films.blog.lemonde.fr/2015/04/02 ... e-revient/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cin%C3%A9 ... e_fasciste

Cela n'a pas empêché de faire ce chef d'oeuvre qu'est "Rome, ville ouverte"...

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB