A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Mai 2019 16:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : First Man
Message Publié : 04 Nov 2018 8:56 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3138
Localisation : Versailles
Ce film propose une vision un peu particulière de la conquête spatiale, à travers les anecdotes de la vie de Neil Armstrong. La démarche, centrée sur la psychologie du héros (et de son épouse) est peu pédagogique et manque de clarté sur les plans scientifique et technologique mais l'ambiance de l'époque me semble bien rendue.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g ... 35374.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 04 Nov 2018 10:52 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 162
J'ai passé un excellent moment devant ce fil. En effet l'amateur d'histoire aurait pu espérer plus de mise en contexte (course avec les soviétiques etc...). Néanmoins de très belles images, peu de longueur et surtout des scènes dans les différents modules spatiaux à déconseiller aux claustrophobes.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 04 Nov 2018 13:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 877
Rémy N. a écrit :
J'ai passé un excellent moment devant ce fil. En effet l'amateur d'histoire aurait pu espérer plus de mise en contexte (course avec les soviétiques etc...). Néanmoins de très belles images, peu de longueur et surtout des scènes dans les différents modules spatiaux à déconseiller aux claustrophobes.


J'aurais dit la même chose, surtout que d'autres films ou séries documentaires ont raconté plus ou moins en détail tout le contexte politique et historique de cette aventure. Le réalisateur a insisté, lors de diverses interviews, sur le fait que son but était de montrer ce qu'on avait pas vu ailleurs. Quand c'est développée aux USA la polémique sur la drapeau, il a bien expliqué que c'étaient des images vues partout, donc ils ont fait le choix d'en faire l'impasse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 11 Nov 2018 9:58 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juil 2006 11:43
Message(s) : 352
Bonjour

antérieur à firstman, sorti en 2017, "spacewalk" un film russe, sur l'histoire du premier homme a être sortit dans l'espace, ambiance des années 60 chez les Russes assurée !

J'ai beaucoup aimé ce film, surement moins psychologique que firstman, (pas encore vu) mais il est tendu jusqu'à la fin, les effets spéciaux sont plutôt bons, certes ils ont pris quelques libertés avec la réalité.

_________________
"la guerre est la paix"
"la liberté est l'esclavage"
"l'ignorance est la force"

(1984 G.Orwell)

Pas d'URL dans les signatures SVP (voir la charte)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 13:19 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 13 Avr 2006 23:08
Message(s) : 351
Localisation : Haute-Vienne
J'ai vraiment beaucoup aimé ce film.

Le parti pris de traiter cet événement incroyable (parce que oui, c'est quand même incroyable qu'on ait envoyé des hommes sur la Lune dans les années 60.... l'ordinateur de bord du LEM d'Appolo XI avait la puissance d'une calculatrice bas de gamme du début des années 2000... ça laisse songeur sur ce qu'on pourrait faire aujourd'hui si on y mettait les moyens... plutôt que de construire des îles en forme de palmier à Dubaï...) d'un point de vue intime, en remettant l'individu au centre de l'histoire et des enjeux, est vraiment intéressant. Pas de grands discours, de passage lénifiant, de relents de guerre froide (j'ai beaucoup apprécié que le plantage du drapeau ne soit même pas évoqué ni montré.... d'ailleurs, savez-vous que ce fameux drapeau gît dans la régolithe lunaire, le décollage du LEM d'Apollo XI l'ayant couché).

Et l'association du deuil d'Amstrong, un personnage mythique de notre temps (j'ai toujours été fasciné par les astronautes qui ont été sur la Lune.... quels souvenirs ils devaient avoir! (et ont toujours pour les rares encore de ce monde), devenu un mythe malgré lui d'ailleurs (il supportait apparemment très mal la célébrité qui fut la sienne après Appolo XI), avec la conquête de la Lune, exploit plein d'espoir, de rêve et de fantasmes (au-delà des aspects politiques liés à la Guerre Froide) mais maintenant loin derrière nous, et qui provoque une certaine nostalgie, est vraiment puissante. Je suis difficilement affecté par un film, mais j'avoue avoir été profondément ému lors de la scène du cratère (je n'en dis pas plus).

Certains ici ont peut-être vu Amstrong poser le pied sur la Lune à la télé. Mais pour les générations d'après, dont je fait partie, c'est un événement mythique.... et quand on voit à quoi sont aujourd'hui consacrées les ressources pourtant colossales que nous sommes capables de mobiliser, ça provoque (pour moi en tous cas) un certain malaise. Qui sera l'Amstrong de notre génération? Connaîtra-t-on autre chose de l'humanité que la "crise" et la satisfaction perpétuelle de quelques intérêts mesquins d'une poignée de gens individualistes?

Pas le meilleur film que j'ai jamais vu, mais un film qui m'a touché et qui a une place à part dans ma tête depuis que je l'ai vu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 13:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 654
Localisation : Loin
Je ne l'ai pas encore vu. Je fais aussi partie de ceux qui n'étaient pas nés lors de cet événement historique.

C'est vrai que la conquête spatiale n'a plus vraiment intéressé les foules après. On voit ce désintérêt dans Apollo 13, qui s'est déroulée pourtant seulement un an plus tard, où le public et les médias américains avaient déjà complètement perdu leur intérêt pour les missions Apollo. La presse titrait plus volontiers sur les Beatles, à part l'exception de catastrophes comme Apollo 13, ou encore, plus tragiquement, Challenger ou Columbia (celle-là, je m'en souviens!).

Un autre film sur les débuts du programme spatial est bien sûr l'excellentissime The Right Stuff (L'étoffe des héros en français), conforme dans tous les détails à la bio de Chuck Yeager que je recommande chaudement aux passionnés d'aviation. Yeager a 95 ans aujourd'hui et on oublie qu'il a été un as de la seconde guerre mondiale. La première partie de sa vie est aussi incroyable que ses années de pilote d'essai. Il a été le "First Man" du mur du son, et l'ami de Armstrong. Le programme spatial en général a bénéficié de ses nombreux essais de prototypes (records d'altitude et problèmes connexes).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 13:58 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 766
Brennus a écrit :
d'ailleurs, savez-vous que ce fameux drapeau gît dans la régolithe lunaire, le décollage du LEM d'Apollo XI l'ayant couché).

L'un des six drapeaux, oui. Les cinq autres sont encore debout aux dires de la NASA (même si le drapeau lui-même a probablement vieilli).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 14:33 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 13 Avr 2006 23:08
Message(s) : 351
Localisation : Haute-Vienne
Citer :
L'un des six drapeaux, oui. Les cinq autres sont encore debout aux dires de la NASA (même si le drapeau lui-même a probablement vieilli).


Je parlais bien du drapeau d'Apollo XI qui a été planté trop prêt du LEM.... mais en effet ils n'ont pas refait l'erreur lors des autres missions. Mais c'est bien le drapeau de la première mission qui a frappé les mémoires.

D'ailleurs si cela intéresse quelqu'un, un youtubeur français a fait de très intéressantes videos sur chacune des missions Apollo:

https://www.youtube.com/watch?v=QGTKpmsNAGw


https://www.youtube.com/watch?v=dznc4PTX6n0


https://www.youtube.com/watch?v=eHI9WphHLMs

Etc, etc, il les a toutes faites, je vous laisse chercher pour les autres.

Et ce site montre exactement où se sont posées les différentes missions:

https://www.google.com/moon/

La carte de la Lune est "étalée" et boucle sur elle-même du coup c'est pas forcément facile de s'y repérer par rapport à la vraie Lune, mais c'est faisable à partir des mers et montagnes.... je ne regarde plus tout à fait la Lune de la même manière maintenant que je sais situer les sites d'alunissage des missions Apollo.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 15:40 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
Brennus a écrit :
J'ai vraiment beaucoup aimé ce film.

Le parti pris de traiter cet événement incroyable (parce que oui, c'est quand même incroyable qu'on ait envoyé des hommes sur la Lune dans les années 60.... l'ordinateur de bord du LEM d'Appolo XI avait la puissance d'une calculatrice bas de gamme du début des années 2000...

Evénement que j'ai suivi en direct (à 9 ans) mais qui n'en est pas moins mythique pour moi. Il a inspiré les rêves de toute ma génération, et à l'inverse, comme vous le suggérez, l'an 2000 a été un peu décevant. Je veux dire qu'à la vitesse où courait le progrès dans les années 60, on attendait mieux.
(par exemple ça semblait une évidence que nous disposerions de véhicules individuels aériens...)

L'informatique embarquée de la mission - que ce soit sur le vaisseau ou sur le LEM - c'est peu de puissance, mais utilisée avec du génie.

la directrice informatique pour les logiciels embarqués était une surdouée, qui a inventé, et utilisé ou fait fonctionner, plusieurs concepts totalement innovants.
Typiquement elle s'est penchée sur ce qu'on appelle aujourd'hui le cycle de vie du logiciel, elle a posé des principes de qualité logicielle (contrôle du code, tests de "couverture" - autrement dit tests dans toutes les situations possibles, à l'aide d'un ordinateur de simulation paramétrable "nourrissant" les entrées du calculateur de navigation, par exemple) et inventé des concepts pour le fonctionnement de plusieurs tâches parallèles en temps réel, avec des degrés de priorités. (Ce qu'on appelle aujourd'hui un "moteur temps réel".)

C'est ainsi que dans les 2 minutes précédant l'alunissage, Armstrong s'est pris un code d'alarme informatique. Grosse inquiétude à Houston : une des fonctions de ce calculateur est d'indiquer la trajectoire - un peu comme un GPS pour une voiture - au cours des différentes manoeuvres, tout en surveillant les "variables d'état" des éléments du module. Vérification faite, l'alarme signalée est précisément celle de surcharge de travail, qui fait que le programme se concentre sur les tâches prioritaires et laisse temporairement en sommeil les autres. Donc Armstrong est informé de continuer sans s'inquiéter, et de fait ça a très bien marché.

Un article sur ce logiciel de pilotage (72 ko de programmes et 4 ko de mémoire vive !)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_Guidance_Computer
(A noter, en rapport avec la discussion sur le sextant, que les astronautes d'Apollo 8, première mission à se mettre en orbite lunaire, en ont utilisé un.)

On sait aussi que le module lunaire n'était pas exactement sur la zone prévue pour l'alunissage, et donc Armstrong cherchait un terrain plat en tangeantant le sol, tandis que Buzz Aldrin égrenait les secondes de carburant restant. (En aucun cas le réservoir ne devait descendre en dessous de la quantité nécessaire pour remonter rejoindre le vaisseau en orbite lunaire au dessus. S'il avait touché cette limite, Armstrong était bon pour renoncer à alunir et remonter immédiatement.) Armstrong s'est posé avec 6 secondes de marge restante, sur un terrain plat qui lui a paru jouable. Le sang froid de cet homme, quand on regarde tous les accidents et incidents qui ont émaillé sa carrière, est hallucinant.

Pour moi le programme Apollo est un des plus beaux exemples, dans l'histoire, de ce que peuvent réaliser collectivement des hommes motivés travaillant ensemble au même but.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: First Man
Message Publié : 25 Jan 2019 16:58 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 13 Avr 2006 23:08
Message(s) : 351
Localisation : Haute-Vienne
Citer :
la directrice informatique pour les logiciels embarqués était une surdouée, qui a inventé, et utilisé ou fait fonctionner, plusieurs concepts totalement innovants.
Typiquement elle s'est penchée sur ce qu'on appelle aujourd'hui le cycle de vie du logiciel, elle a posé des principes de qualité logicielle (contrôle du code, tests de "couverture" - autrement dit tests dans toutes les situations possibles, à l'aide d'un ordinateur de simulation paramétrable "nourrissant" les entrées du calculateur de navigation, par exemple) et inventé des concepts pour le fonctionnement de plusieurs tâches parallèles en temps réel, avec des degrés de priorités. (Ce qu'on appelle aujourd'hui un "moteur temps réel".)

C'est ainsi que dans les 2 minutes précédant l'alunissage, Armstrong s'est pris un code d'alarme informatique. Grosse inquiétude à Houston : une des fonctions de ce calculateur est d'indiquer la trajectoire - un peu comme un GPS pour une voiture - au cours des différentes manoeuvres, tout en surveillant les "variables d'état" des éléments du module. Vérification faite, l'alarme signalée est précisément celle de surcharge de travail, qui fait que le programme se concentre sur les tâches prioritaires et laisse temporairement en sommeil les autres. Donc Armstrong est informé de continuer sans s'inquiéter, et de fait ça a très bien marché.


L'ingéniosité des gens qui ont bossé sur ce projet force l'admiration...

Il y a eu un autre événement similaire sur une autre mission (Apollo XIV il me semble): un mécanisme de remonté d'urgence était présent sur le LEM et devait être déclenché pour ramener les astronautes au niveau du module spatial en cas de problème. Mais dans le cas de cette mission le voyant indiquant son déclenchement s'est allumé plusieurs fois AVANT que le LEM ne se détâche du module lunaire. C'était un problème logiciel: l'ordinateur voulait déclencher la procédure d'urgence sans raisons. De peur qu'elle ne se déclenche lors de la descente vers la Lune, ils ont réveillé un jeune informaticien de génie qui en 90 minutes a écrit un programme qui a permis aux astronaute de réinitialiser l'ordinateur et de faire dispraître le problème (je suis nul en informatique, vous me pardonnerez ces explications probablement très approximatives).

Citer :
tandis que Buzz Aldrin égrenait les secondes de carburant restant. (En aucun cas le réservoir ne devait descendre en dessous de la quantité nécessaire pour remonter rejoindre le vaisseau en orbite lunaire au dessus. S'il avait touché cette limite, Armstrong était bon pour renoncer à alunir et remonter immédiatement.)


Il me semble (mais je peux me tromper) que le carburant nécessaire à la remontée était isolé de celui servant à la descente, justement pour éviter le risque d'entamer les réserves nécessaires au décollage. Le poids étant crucial sur ces missions, les quantités de carburants étaient calculées au poil. Le risque de ne plus avoir assez de carburant pour remonter et du coup d'être coincé sur la Lune devait être une perspective terrifiante. Mais il me semble qu'ils avaient pallié ce risque en séparant les deux.

Citer :
Le sang froid de cet homme, quand on regarde tous les accidents et incidents qui ont émaillé sa carrière, est hallucinant.


Tous les astronautes sont des gens dont le courage et la maîtrise de soit impressionne.... Rien que le fait de se harnacher sur les plus énormes pétards qu'on ait réussi à fabriquer pour s'éjecter de l'atmosphère terrestre et se retrouver à évoluer et naviguer dans le vide spatial, le milieu le plus hostile qui soit, c'est impressionnant.... et ce dans des boîtes de conserves qui rendraient claustrophobes la plupart d'entre nous.

ils étaient tous anciens pilotes d'essais ou pilotes de chasse, des gens qui n'avaient pas froid aux yeux. Armstrong a probablement déccroché la Lune lors de la mission Gemini 8: son vaisseau était partie dans une rotation incontrôlable qui a amené les deux astronautes (dont Armstrong) au bord de l'évanouissement (et donc de la mort). Mais Armstrong a gardé son calme et a compris d'où venait le problème et l'a corrigé en hésitant pas à déclencher le moteur de retour... on le voit très bien dans le film.

Les astronautes d'Apollo XIII ont également été exemplaires de sang froid et de professionnalisme. Vous vous imaginez dans une boîte de conserve en perdition au milieu de l'espace entre la Terre et la Lune, avec des ressources en énergie extrêmement limitées, plusieurs dizaines d'heures de voyage incertain en perspective et un espoir de retour en vie très mince? Et pourtant , il semble que les trois astronautes ont parfaitement gardé leur calme, ont fait exactement ce qu'il fallait, et ne se sont même pas énnervé les uns contre les autres contrairement à ce qu'on voit dans le film du même nom.

Le programme spatial russe est plein d'histoires similaires, comme Alexeï Léonov, premier homme à tenter une sortie extravéhiculaire dans l'espace, qui ne pouvait plus rentrer dans son vaisseau car sa combinaison avait gonflé. Il a été obligé d'actionner une valve et de faire chuter la pression en expulsant son oxygène dans l'espace.... Il s'en est fallu de peu qu'il y reste. Autre histoire d'une fusée Soyouz qui a pris feu au décollage: en quelques seconde, les astronautes devaient actionner la tour d'éjection pour partir le plus loin possible de l'explosion. Mais les câbles avaient déjà brûlé. C'est le réflexe inouï de personnes dans le centre de contrôle qui ont actionné la tour à distance avec un signal radio, qui a sauvé les astronautes. La première chose qu'on faite ces derniers c'est d'exprimer leur déception de na pas avoir été dans l'espace et de demander quand ils pourraient repartir....

Citer :
Pour moi le programme Apollo est un des plus beaux exemples, dans l'histoire, de ce que peuvent réaliser collectivement des hommes motivés travaillant ensemble au même but.


Pour moi l'exploration spatiale (au niveau physique mais aussi scientifique et théorique) est certainement l'aventure la plus fascinante de notre temps. Il est dommage que si peu de personnes s'y intéressent. On préfère se regarder le nombril que de lever les yeux au ciel....

Et pourtant, même aujourd'hui, on envoie plus d'hommes loin dans l'espace, mais on envoi des sondes à des milliards de km avec une précision inouïe (une sonde a récemment photographié un astéroïde de la ceinture de Kuiper alors qu'il se trouvait à 5000 km de lui, et c'était une manoeuvre voulue... vous imaginez les calculs et la technique, en prenant en compte les orbite respectives de tout ce qui se ballade là haut, pour envoyer une sonde froler un astéroïde situé à 6 000 000 000 de km de nous???). On pose des sismographe extrêmement précis sur Mars dont on a des clichés en haute définition... Je ne peux qu'inciter ceux qui ne connaissent pas à aller regarder les clichés de Saturne et de Jupiter prises par Cassini, ou les photos du champ profond de Hubble, qui pointant dans une direction où apparemment le ciel était vide, sur un carré inconcevablement minuscule, a révélé la présence de milliers de galaxies situés à des millions voir des milliards d'années lumières (distances totalement inconcevables pour notre cerveau)...

Cependant, concernant l'exploration de la Lune et les premiers pas dans l'espace, il ne faut pas non plus se voiler la face: c'est l'affrontement idéologique de la guerre froide qui a poussé des êtres humains à se surpasser à ce point.... c'est triste de penser que seule la compétition et le désir de surpasser son voisin nous pousse aussi loin.

Mais les prochaines étapes sont si difficiles, demandent tant d'efforts et d'énergie, que seule une société stable, durable et équilibrée pourra s'y risquer, en cela l'univers est bien fait.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB