Nous sommes actuellement le 24 Juil 2019 8:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Message Publié : 22 Juin 2019 22:08 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1123
Commode-le-clément a écrit :
Robert Spierre a écrit :
Commode-le-clément a écrit :
Sinon quelqu'un demandait si la Liste de Schindler pourrait servir de base à des négationnistes ? J'ai envie de dire c'est déjà le cas, j'ai vu des négationnistes mentionné la scène que j'avais cité. Après c'est justement là que l'argument est facilement cassé : ça n'est qu'un film.
Les films ont un pouvoir, une influence nettement plus forte que l'Histoire, les études, la réflexion etc.


Tout à fait, je ne vais pas dire le contraire, et c'est pour ça qu'il faut faire de beaux films sur de beaux sujets. Néanmoins, le spectateur intelligent (est-ce qu'il y en a beaucoup ? C'est un autre débat lol ), sait qu'il regarde une fiction, donc tout n'est pas vrai dedans, et il y a un coté divertissement (ce qui a prêté à polémique justement : peut-on faire de la Shoah un divertissement ?).

Je n'ai pas repris le reste du message, car je trouvais ça intéressant, mais je n'avais rien à ajouter !
A propos :

Disparu ce vendredi 29 janvier, Jacques Rivette avait, comme beaucoup de ses confrères de la Nouvelle Vague, fait les beaux jours des Cahiers du cinéma, période «jaune», avant de passer derrière la caméra. Devenu cinéaste (il tourne son premier long, Paris nous appartient, en 1958), il avait continué à écrire, signant, en 1961, un des articles les plus célèbres de l'histoire de la cinéphilie française, devenu plus connu que le film qui en est l'objet et dont l'influence pèse encore sur notre regard sur des œuvres récentes: le texte dit du «travelling de Kapo».

https://www.youtube.com/watch?v=-Z692pXSDBM

http://www.slate.fr/story/113377/travel ... ette-shoah

Comme l'écrivait en 1998 notre confrère Jean-Michel Frodon, ce texte fait depuis partie, dans l'analyse de la représentation filmique de la déportation et de l'extermination des Juifs d'Europe, des écrits qui posent «les bases d'un rapport critique au spectacle à partir de ce qui est et n'est pas susceptible d'être montré: un absolu de la terreur que toute mise en scène relativise par force». Avec, pour pendant cinématographique, le monumental Shoah de Claude Lanzmann, qui fit le choix de traiter de l'événement en utilisant exclusivement des images contemporaines, sans recours à l'archive (comme le clame son carton inaugural, «l'action commence de nos jours à Chelmno-sur-Ner, Pologne»).

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2019 22:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1123
Un des films "maudits" de l'Histoire du Cinéma, à l'instar de "I, Claudius" http://www.cinematheque.fr/article/942.html , c'est "Le jour où le clown pleura" de Jerry Lewis.

Si Jerry Lewis tint tant à effacer son film de son CV, c’est qu’il constitue l’un des plus importants naufrages artistiques du cinéma. “Personne ne le verra jamais car j’en ai trop honte”, confiait l’acteur américain en mai 2013. De fait, “Le jour où le clown pleura” raconte le destin d’un opposant au régime nazi que les SS envoyèrent dans un camp de concentration pour divertir les enfants juifs emmenés dans les chambres à gaz. Un scénario casse-gueule, très loin du registre comique habituel de Jerry Lewis…

https://www.france24.com/fr/20170821-je ... own-pleura

C'est peut-être là toute la différence avec Benigni...

Image
"La vie est belle"

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2019 16:00 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Aujourd'hui, il n'est plus trop difficile de trouver des infos sur The Day the Clown Cried....
Il semble que l'idée même du film revenait à fait à un producteur vaguement véreux - Nathan Wachsberger - qui parvint à convaincre Jerry Lewis de s'embarquer dans la galère... Déjà angoissé à l'avance, à l'idée de tenir ce genre de rôle, Jerry Lewis rendit très vite compte que Wachsberger l'avait mené en bateau. En définitive, il fut pratiquement obligé de fournir lui-même la plus grosse partie de l'argent nécessaire au tournage.
Ensuite, comme dans beaucoup de cas de ce genre, à Hollywood, Jerry Lewis se retrouva donc ouvertement en conflit avec Wachsberger, avec menaces de bagarres juridiques à la clé.... Et, finalement, le film ( bon ou mauvais ) ne sortit jamais.

Pour rappel - juste comme ça, en passant - le vrais nom de Jerry Lewis est Joseph Levitch, né de parents russes juifs...
Ce qui explique peut-être, partiellement, son intérêt pour le projet.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB