Nous sommes actuellement le 03 Août 2020 16:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 27 Jan 2020 18:34 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14180
Localisation : Alsace, Colmar
De 1945 à 1998, il y a eu 2053 explosions nucléaires dans le monde. Voici une animation youtube qui montre quand et où elles ont eu lieu :


_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2020 18:53 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3467
Localisation : Versailles
Très intéressant
merci

il est impressionnant de noter la multiplication des explosions à partir de 1951. Le nombre incroyable des tests soviétiques et américains. Le choix américain de faire les tests (souterrains ?) dans le Nevada !

je note aussi que le Pacifique fut un grand champ de tir pour les Etats Unis sans que leurs alliés australiens ne protestent ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2020 19:07 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14180
Localisation : Alsace, Colmar
C'est dans la datation du vin qu'on en voit les conséquences. ;)

Et c'est très sérieux. Des petits malins ont eu l'idée de verser des vins jeunes dans de vieilles bouteilles pour gagner beaucoup d'argent. Quasiment indétectable sans ouvrir le précieux flacon et demander à un expert de gouter le breuvage... Et encore, certains experts hésitaient...

Avant 1945, il n'y a pas de trace de radioactivité dans le vin. Il suffit donc de tester le vin, avec sa bouteille, de comparer son niveau de radiations émis par le césium 136 selon la courbe suivante :

Image

Et on sait immédiatement si l'année indiquée sur l'étiquette est bonne.

Quant à savoir ce qu'il s'est passé en 1962 ... En fait, divers pays commençaient à parler d'interdire les essais nucléaires dans l'atmosphère. En 1963 il y a eu la signature d’un traité de limitation des essais nucléaires qui en fait interdisait les essais atmosphériques pour les signataires. Mais, une partie de ceux-ci se sont dépêchés de faire des essais atmosphériques en 1962.

Comment utiliser la radioactivité pour authentifier un millésime?

Datation par le césium 137

PS : n'ayez pas peur de continuer à boire du vin :
1°) son niveau de radioactivité est très faible, moins qu'une banane ou une poignée de noix de cajous ;)
2°) la radioactivité apportée par le césium 136 est marginale par rapport a celle présente naturellement à cause du potassium 40. Pour le césium on utilise le milliBecquerel comme unité, tandis que pour le potassium, c'est le Becquerel qui est utilisé ....

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2020 21:48 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6960
Est-ce que cela signifie que les Californiens se sont pris des "nuages de Tchernobyl" passés inaperçus, pendant la période des essais atmosphériques, et spécialement en 62 ?

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2020 22:15 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Août 2008 13:25
Message(s) : 35
Pour le pic de 1962, il faut peut-être y voir les conséquences de la tsar bomba de 60 mégatonnes qui explosa le 30 octobre 1961 au-dessus de la Nouvelle-Zemble. Elle est la bombe la plus puissante jamais produite (trois fois plus que la seconde classée).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2020 22:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14180
Localisation : Alsace, Colmar
Nicolas Bassenge a écrit :
Pour le pic de 1962, il faut peut-être y voir les conséquences de la tsar bomba de 60 mégatonnes qui explosa le 30 octobre 1961 au-dessus de la Nouvelle-Zemble. Elle est la bombe la plus puissante jamais produite (trois fois plus que la seconde classée).


Aussi...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2020 17:21 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14180
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
Est-ce que cela signifie que les Californiens se sont pris des "nuages de Tchernobyl" passés inaperçus, pendant la période des essais atmosphériques, et spécialement en 62 ?


Oui. Enfin, inaperçus par les médias et cachés ensuite. Et pas seulement les Californiens. Je le répète, ce qu'on voit là, c'est le césium 136 résiduel dans le vin de bordeaux. Donc, dans un zone relativement éloignée des endroits où on teste les bombes atomiques. Plus on est proche des zones concernées, et plus on s'est pris des résidus des essais. Surtout quand on est situé sous le vent. De mémoire, il me semble qu'il y a eu une ville américaine qui a été balayé directement par un de ses nuages qui est resté au sol à cause des conditions météos. Et lors d'un des essais français au Sahara, c'est le centre de contrôle, avec un ministre présent qui se serait retrouvé dans le nuage.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2020 17:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 13 Jan 2013 13:11
Message(s) : 433
A noter aussi les essais nucléaires britanniques en Australie (à l'air libre dans le désert de Maralinga) dont j'ignorais l'existence. Pourtant il avait bien fallu que les anglais fassent leurs tests quelque part eux aussi...
Merci de nous faire partager cette carte Narduccio.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2020 13:53 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3467
Localisation : Versailles
Narduccio a écrit :
Pierma a écrit :
Est-ce que cela signifie que les Californiens se sont pris des "nuages de Tchernobyl" passés inaperçus, pendant la période des essais atmosphériques, et spécialement en 62 ?


Oui. Enfin, inaperçus par les médias et cachés ensuite. Et pas seulement les Californiens. Je le répète, ce qu'on voit là, c'est le césium 136 résiduel dans le vin de bordeaux. Donc, dans un zone relativement éloignée des endroits où on teste les bombes atomiques. Plus on est proche des zones concernées, et plus on s'est pris des résidus des essais. Surtout quand on est situé sous le vent. De mémoire, il me semble qu'il y a eu une ville américaine qui a été balayé directement par un de ses nuages qui est resté au sol à cause des conditions météos. Et lors d'un des essais français au Sahara, c'est le centre de contrôle, avec un ministre présent qui se serait retrouvé dans le nuage.



Gaston PALEWSKI assista en 1962, à l'essai nucléaire "Béryl" dans le sud de l'Algérie. L'explosion contamina alors une bonne partie des officiels présents en spectateurs. Palewski, ministre de De Gaulle, aurait attribué à ce problème la leucémie dont il mourut quelques années plus tard.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB