A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Mars 2017 3:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Août 2008 9:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Postez ici les ouvrages anciens que vous avez trouvés intéressants , ou les livres nouveaux dont vous avez connaissance concernant ce thème .

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2008 9:47 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Les gens qui on fait des études de mécanique ont connu, dès le lycée ou même l'apprentissage, le "Chevalier", ouvrage listant tout ce qui se fait en mécanique, et les normes les plus courantes :
A Chevalier, "guide du dessinateur industriel", Classiques Hachette.
L'intérêt historique de cet ouvrage est limité, si ce n'est dans la comparaison des différentes éditions, la première étént (je crois) de 1969.
En revanche, le "Kent" "Mechanical Engineers Handbook", éditions John Wiley & sons, New-York, dont la première édition est de 1895, est une véritable bible pour les ingénieurs un peu curieux de l'histoire de leur métier (dimensions en pouces, ça va de soi :wink: )
Image
et la page "locomotives" de la 11e édition de 1936
Image

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2008 9:54 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
En histoire des mathématiques, un excellent ouvrage de vulgarisation : Denis Guedj, "le théorème du perroquet" , collection "points" aux éditions du seuil. Denis Guedj est mathématicien et professeur d'histoire des sciences à Paris VIII. Ce livre est un roman dont le héros est ... l'histoire des mathématiques.
Citons aussi les livres de Jean-Paul Delahaye (bibliothèque pour la science). J'en ai un seul : "Le fascinant nombre PI", où on voit par exemple une tablette babylonienne donnant PI=3+1/8 : 3,125 !

Et je m'aperçois aujourd'hui que le "Kent" qui est sur mon bureau depuis des années a été vendu par un libraire de Haïfa ! Cheminement mystérieux des livres, une pensée pour ceux qui les ont ouverts avant nous :wink:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2008 18:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 203
Localisation : Reims
Histoire des mathématiques
D'accord pour, le théorème du perroquet de Denis Guedj, c'est un bon livre de vulgarisation quoique je n'aime pas la mise en scène de l'auteur, mais c'est une affaire de goût personnel.

Le fascinant nombre pie, J.P. Delahaye, Belin, 1997 est effectivement très bien, l'auteur ne se contente pas de discours, il y a des formules et des figures de géométrie (Niveau Terminale scientifique ou apparenté.

Une histoire des mathématiques, A. Dahan-Dalmedico/J. Peiffer, , Routes et Dédales,Seuil, 1986.
C'est un livre de poche très bien fait qui dresse un tableau assez complet de l'histoire des mathématiques des origines à nos jours. Ce panorama concerne essentiellement les mathématiques occidentales avec cependant quelques pages bien faites sur l'algèbre arabe. (Niveau Terminale).

Penser les mathématiques, Collectif, Seuil, 1986.
C'est un livre de poche recueil d'un choix de textes issus du Séminaire de philosophie et mathématiques de l'école Normale de la rue d'Ulm. Contrairement à ce que laisse penser le préambule c'est relativement accessible à l'honnète homme, enfin presque. On y analyse la liaison des mathématiques et du langage, on explique ce que sont les mathématiques constructives et formalistes, la notion d'axiomatique, etc. Bien qu'il y ait très peu de formules, je trouve l'ouvrage un peu inégal et parfois obscur. Mais c'est peut-être moi qui n'est pas tout compris.

Abrégé d'histoire des mathématiques , J. Dieudonné, Hermann, 1986.
Il s'agit d'un ouvrage technique (niveau L2) qui traite de l'histoire des mathématiques à partir du 18e, autrement dit, c'est pas trop facile, mais c'est certainement l'ouvrage le mieux dans ce créneau.

Histoire Des sciences arabes, collectif sous la direction de Roshdi Rashed, Seuil, 1997.
Il y a 3 tomes, le premier concerne l'Astronomie, le 3e la Technologie, l'Alchimie et les Sciences de la Vie, enfin le 2e concerne les Mathématiques et la physique. C'est un ouvrage de référence trés complet, un peu technique (Niveau L1 pour la partie Math)

_________________
Ars longa vita brevis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2008 10:53 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 203
Localisation : Reims
Ouvrages anciens de mathématiques

Les Eléments d'Euclide, Euclide, Puf, 1990
Les 13 livres des Eléments sont répartis sur 4 tomes; le plus intéressant est le premier tome qui contient le premier livre des Eléments traitant de la géométrie élémentaire du collège. C'est un livre fascinant, Euclide (-3e siècle) commence par poser ses définitions, postulats et notions communes et par voie strictement déductive en déduit 48 prépositions, la 47e étant le théorème de Pythagore. Cet ouvrage fut un modèle de rigueur pendant 20 siécles et de pédagogie jusqu'à aujourd'hui. L'intermède des mathématiques modernes dans les années 70 l'avait rejeté au rancart, on a vite compris qu'il fallait y revenir. Bien que dans le fond les démonstrations soient semblables à celles d'aujourd'hui, la langue d'Euclide est très littéraire,
mais on la suit facilement.
Une traduction est en téléchargement libre sur Gallica, le serveur d'ouvrages numérisé de la BNF.
(Un bon niveau 3e de collège)

Histoire des mathématiques de J. E. Montucla
C'est un gros ouvrage de 4 volumes dont les deux premiers furent publiés en 1758 et les deux derniers fut complétés et publiés après la mort de Montucla en 1799 par l'astronome Lalande. Cet ouvrage le premier et seul du genre à son époque relate l'histoire des mathématiques, de l'optique et de l'astronomie des origines à la fin du 18e siècles. Il valut a son auteur une certaine notoriété dans le monde savant d'alors qui nota la clarté et la précision avec lesquelles furent traitées les matières de cet ouvrage. C'est un livre qui mérite d'être consulté d'autant plus que sa lecture en est facile et réellement passionnante. C'est un témoignage précieux sur les mathématiques pratiquées au 18e siècle et sur les idées qu'on s'en faisait. Certains passages sont évidemment complètement dépassés, en particulier ceux qui traitent des mathématiques arabes, et l'ouvrage entier mériterait aujourd'hui une analyse approfondie.
Il est en téléchargement gratuit sur Gallica et a été réédité récemment.
(Niveau Lycée)

Le serveur Gallica de la Bnf est une véritable mine quant aux livres anciens de mathématiques, Il est vrai d'aucuns sont en latin, en particulier ceux antérieurs au 18e siècle, mais si vous êtes intéressés par ce domaine vous y glanerez des choses étonnantes comme ces:
Dictionnaire de mathématiques de Ozanam, 1691
Récréations mathématiques d'Ozanam , de Lucas, etc.

_________________
Ars longa vita brevis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2008 15:53 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Pour son approche, il est essentiel de rappeler l'œuvre de Bruno Latour et son apport à la réflexion en sciences humaines sur les sciences et leur histoire. Voir notamment son Les microbes : Guerre et Paix, 1984, réédité en 2001 (sur Louis Pasteur), et La vie en laboratoire écrit avec Steeve Woolgar (1979). Il a aussi écrit des Petites leçons de sociologie des sciences (1996 chez Points Seuil), que je n'ai pas (encore) eu entre mes mains.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Oct 2008 18:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Parution à La Découverte:

Image

Présentation de l'éditeur:

Citer :
Écoutez Diderot justifier la vivisection des condamnés à mort, devenus inhumains par leur déchéance civique. Écoutez Pasteur demander à l'empereur du Brésil des corps de détenus pour expérimenter de dangereux remèdes. Écouter Koch préconiser l'internement des indigèbnes auxquels il administrait des injections d'arsenic. « On expérimente les remèdes sur des personnes de peu d'importance », disait Furetière en 1690 dans son Dictionnaire universel.
Ce sont les paralytiques, les orphelins, les bagnards, les prostituées, les esclaves, les colonisés, les fous, les détenus, les internés, les condamnés à mort, les « corps vils » qui ont historiquement servi de matériau expérimental à la science médicale moderne. Ce livre raconte cette histoire ignorée par les historiencs des sciences. À partir de la question centrale de l'allocation sociale des risques (qui supporte en premier lieu les périls de l'innovation ? qui en récolte les bénéfices ?), il interroge le lien étroit qui s'est établi, dans une logique de sacrifice des plus vulnérables, entre la pratique scientifique moderne, le racisme, le mépris de classe et la dévalorisation de vies qui ne vaudraient pas la peine d'être vécues. Comment, en même temps que se formait la rationalité scientifique, a pu se développer ce qu'il faut bien appeler des « rationnalités abominables », chargées de justifier l'injustifiable ?
Cette étude historique des technologies d'avilissement appelle ainsi à la constitution d'une philosophie politique de la pratique scientifique.


Table des matières:

Citer :
Introduction - 1. Les cadavres des suppliciés - L’anatomie des suppliciés - Médicalisation de la mort pénale : l’exécution comme expérience - Expérimentations post mortem - 2. Les corps des condamnés - L’expérience souveraine : le corps du condamné comme substitut du corps du roi - Le criminel comme sujet inhumain - Convertir la peine en expérience ? - Des sujets morts-vivants - 3. L'inoculation, expérience de masse - L’introduction d’un nouveau procédé - L’inoculation est-elle moralement permise ? - Le droit de vie et de mort et le pouvoir d’expérimenter - Vers une « peirasmologie » de l’essai ? - 4. L'auto-expérimentation - Les raisons de l’auto-expérimentation - « Ma main à couper » - Portrait du médecin en héros et en martyr - 6 Condition restrictive ou blanc-seing pour l’expérimentation sur autrui ? - 5. L’expérience clinique et le contrat d'assistance - Le corps des assistés - De l’hôpital à l’expérience clinique : charité et utilité - Le contrat d’assistance - La prudence de la médecine clinique - 6. Le droit à l'essai - Déontologie de l’essai thérapeutique - La codification de l’essai - 7. Crises et mutations de l'essai thérapeutique - L’historicité de l’essai - Premières définitions de l’essai comparatif - La guerre des médecines et l’arme de l’expérimentation - La crise épistémologique de « l’ancienne médecine » - 8. L’expérimentation pathologique - L’introduction de la méthode expérimentale - L’impératif de l’expérimentation pathologique - La microbiologie et les nouveaux réquisits de la pathologie expérimentale - 9. Le concentement du cobaye - Une notion introuvable - L’émergence du consentement -10. L’expérimentalisation du monde - Un estomac à ciel ouvert - Le concept d’expérimentalisation - Ce qu’implique un usage - L’expérience professionnelle - 11. L’expérimentaion coloniale - Les expériences du maître - La raciologie expérimentale - Le problème de l’acclimatement et l’expérience de la médecine coloniale - Expérimentations pathologiques et maladies tropicales -Conclusion - Bilbilographie - Index des noms.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Oct 2008 14:41 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Image

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Fév 2010 14:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Juil 2008 21:54
Message(s) : 14
Je recherche des livres sur les rebouteux à l'époque moderne . Je suis en train de lire le livre de lebrun "Se soigner autrefois : médecins, saints et sorciers aux XVIIe et XVIIIe siècles" . Mais je le trouve un peu léger donc j'aimerais savoir si des gens avait des livres à conseiller sur les rebouteux .J'aimerais qu'il parle des remedes ainsi que du moment ou le médecin a pris la main sur le rebouteux .Merci d'avance .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2011 19:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Août 2011 14:31
Message(s) : 3
Bonjour!
Pour tout passionné d'histoire des sciences et des techniques je vous recommande deux ouvrages exceptionnels :

1 - L'histoire générale des techniques de Maurice Daumas
Composé de 5 volumes écrits entre 1950 et 1970 et édité par PUF. (Je crois qu'il existe une réédition de 1996).
C'est un ouvrage absolument formidable très complet et très bien illustré qui couvre l'histoire des techniques depuis la préhistoire jusqu'aux années 70. La densité d'informations y est phénoménale et la gamme de sujets couverts est très vaste. Il s'agit véritablement d'un ouvrage de référence.

2 - L'histoire générale des sciences de René Taton
En quatre volumes, dans la même collection que L'histoire générale des techniques. Je ne l'ai pas encore lu, mais il semble s'agir là aussi d'un ouvrage monumental indispensable à tout passionné.

On pourrait compléter ces lectures par un troisième ouvrage lui aussi exceptionnel :
L'homme et ses métiers de Louis-René Nougier, Louis-Henri Parias, Guy-Victor Labat et Jean-Noël Lallement
Beaucoup plus récent, en quatre volumes avec de superbes illustrations couleurs.

(Chez PUF dans la même collection que histoire générale des techniques et histoire générale des sciences, je recommande l'histoire générale des civilisations en 7 volumes).

Bonnes lectures!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2011 18:32 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Oct 2011 19:07
Message(s) : 9
Bonjours chers amis,
Nous vous signalons la suite de l’édition de nos travaux sur la l’histoire de la médecine égyptienne :

Richard-Alain JEAN & Anne-Marie LOYRETTE
LA MÈRE, L’ENFANT ET LE LAIT EN ÉGYPTE ANCIENNE

Édité par Sydney H. AUFRÈRE, Collection KUBABA, chez L’Harmattan, Paris, 2010 vite épuisé mais réimprimé en 2011.

ISBN : 978-2-296-13096-8 • 518 pages

Il peut être présenté dans toutes les « bonnes librairies », par exemple chez CYBELE à Paris.
Les libraires et les institutions peuvent le commander chez l’Harmattan selon les procédures professionnelles habituelle.
Site officiel de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index. ... e&no=32690

Quelles étaient les connaissances des médecins égyptiens ? Comment pouvait-on soigner la mère et l'enfant, et comment comprenait-on les particularités de ce que nous appelons aujourd'hui "gynécologie" ? Cet ouvrage aborde la conception égyptienne du sein et des problèmes cliniques pouvant apparaître au cours de l'allaitement. Les auteurs dégagent plusieurs grands axes conceptuels biologiques et retracent un domaine évolutif médical antique, qui se prolonge jusqu'à nos jours pour certains modes de traitements.

Quelles étaient les connaissances réelles des médecins égyptiens ? Comment percevaient-ils le processus de formation de l’organisme humain, son évolution, ses accidents ? Quels étaient les véritables moyens de lutter contre les maladies ? Notamment, comment pouvait-on soigner la mère et l’enfant, et par-delà, comment les Égyptiennes elles-mêmes, leurs familles et les sociétés de l’époque pharaonique comprenaient-elles les particularités de l’art de guérir concernant la pathologie féminine que nous appelons aujourd’hui « gynécologie » ? Cet ouvrage aborde la conception égyptienne du sein et des problèmes cliniques pouvant apparaître au cours de l’allaitement. Nous assistons probablement là aux prémisses historiques de la « sénologie ».
Richard-Alain JEAN et Anne-Marie LOYRETTE analysent ici tous les supports écrits ou représentatifs de la pensée médicale naissante dans les contextes mythologiques attenants afin d’en tirer une exégèse scientifique assortie d’une étude de la pensée religieuse relative au principe même de l’allaitement, initié par la déesse Isis sur son rejeton Horus. Les auteurs dégagent plusieurs grands axes conceptuels biologiques et retracent ainsi un domaine évolutif médical antique et qui se prolonge parfois jusqu’à nos jours pour certains modes de traitements. En effet, les médications pharaoniques, pour empiriques qu’elles aient été comprises, recèlent bien des mystères que la pharmacognosie aide à percer. Le continuum historique est ainsi bien établi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2011 18:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Oct 2011 19:07
Message(s) : 9
Autres publications en références concernant l'histoire de la médecine égyptienne :

R.-A. JEAN, A.-M. LOYRETTE, À propos des zoothérapies en médecine égyptienne, I, « Les reptiles », 1, « Le Crocodylus niloticus Laurenti », CNRS, Paris V, Paris VII et Paris XI, 2000-.

R.-A. JEAN, L. DELALEX, L. FOUGEIROL, N. GOLDZAHL, M. LESGGY, M. MORELLI, D. HECK, S. DURIN, Médecine et Contraception en Égypte Ancienne. La pharmacopée et les crocodiles, Reportage de VM Production en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ce reportage a été diffusé et plusieurs fois sur M6, notamment en tête de l’émission E=M6 n° 275 le 7 janvier 2001 à 20 H, puis de nombreuses autres fois sur d’autres chaines françaises et étrangères, entre 2001 et 2005.

R.-A. JEAN, G. DURAND, A. ANDREMONT, L. BARBOT, V. de BUFFRÉNIL, N. CHERUBIN, G. FELDMANN, E. FERRARY, L. FOUGEIROL, J.G. GOBERT, C. HARAULT, O. KOSMIDER, G. LE MOËL, A.-M. LOYRETTE, J. PIERRE, T. PHUNG-KOSKAS, C. SIFER, M. TEIXEIRA, « Protocole CROCO I », À propos des zoothérapies en médecine égyptienne, I, « Les reptiles », 1, « Le Crocodylus niloticus Laurenti », CNRS, Paris V, Paris VII et Paris XI, 2001.

R.-A. JEAN, T. BERTHIER, V. de BUFFRÉNIL, M. HAKIM, A.-M. LOYRETTE, « Protocole CROCO II », À propos des zoothérapies en médecine égyptienne, I, « Les reptiles », 1, « Le Crocodylus niloticus Laurenti », CNRS, Paris V, Paris VII et Paris XI, 2001.

Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « La reproduction » in : R.-A. Jean, A.-M. Loyrette, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IV, I : la contraception », in : S. H. Aufrère [éd.], Encyclopédie religieuse de l’Univers végétal [ERUV II], Montpellier, 2001, p. 537-564.

Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « La contraception » in : R.-A. Jean, A.-M. Loyrette, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IV, I : la contraception », in : S. H. Aufrère [éd. ], Encyclopédie religieuse de l’Univers végétal [ERUV II], Montpellier, 2001, p. 564-592.

Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum n° III et IV : la contraception » (édition partielle), Memnonia, XII-XIII, 2001/2002, p. 82-115.

Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IV, II : la gynécologie », in : S. H. Aufrère [éd. ], Encyclopédie religieuse de l’Univers végétal [ERUV IV], Montpellier, 2003, p. 351-487.

Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IV, II : la gynécologie » (édition partielle), Memnonia, XV, 2004, pp. 67-91.

Voir également :

Richard-Alain JEAN, Pour une Histoire de la Médecine Égyptienne, tome I : fascicule 1. Bibliographie thématique – fascicule 2. Bibliographie nominative et chronologique, Paris, 1995.

Richard-Alain JEAN, « La Médecine », dans E. DRYE, Le Musée de la Bibliotheca Alexandrina, GOAL, CNAM-Paris, PNUD/UNESCO, Alexandrie-Paris, 1999, p. 17 et fiches 4 à 7.

Richard-Alain JEAN, À propos des objets égyptiens conservés au Musée d’Histoire de la Médecine, Le Musée d’Histoire de la Médecine, Université René Descartes – Paris V, Paris, 1999.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2012 22:43 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2012 21:55
Message(s) : 4
Localisation : Lorraine
Mon bouquin de référence : McNeil, Ian - An Encyclopedia of the historyof technology - Routledge 1990, Londres
ISBN : 0-415-01306-2

Image

I. Materials
II. Power & engineering
III. Transport
IV. Communication & calculation
V. Technology & society
Malheureusement, seulement pour les anglophones. Très complet, très cher, mais très facilement trouvable illégalement sur le net.

_________________
à chacun sa croix.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2012 22:43 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juin 2012 21:55
Message(s) : 4
Localisation : Lorraine
Mon bouquin de référence : McNeil, Ian - An Encyclopedia of the history of technology - Routledge 1990, Londres
ISBN : 0-415-01306-2

Image

I. Materials
II. Power & engineering
III. Transport
IV. Communication & calculation
V. Technology & society
Malheureusement, seulement pour les anglophones. Très complet, très cher, mais très facilement trouvable illégalement sur le net.

_________________
à chacun sa croix.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Déc 2012 17:49 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 741
Un ouvrage récent qui est en fait un essai expliquant pourquoi les sciences modernes sont nées en Europe:

Henri Gervet, Naissance des sciences du monde moderne. Pourquoi l'Europe plutôt qu'ailleurs? Aux éditions thélès.

Présentation de l'ouvrage ici:

http://www.cnisf.org/upload/pdf/naissan ... iences.pdf

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB