A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Fév 2018 2:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 12 Mars 2010 10:49 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 375
Localisation : Berlin
Bonjour,

Cuchlainn a écrit :
Des ballons ont été utilisés à des fins d'observation par les armées françaises pendant les guerres de la Révolution.


Il est précisé plus haut que les ballons ne pouvaient être manoeuvrés, donc pendant l'observation ils devaient sûrement être arrimés au sol. Comment se faisait la transmissions des renseignements, je présume pour l'artillerie, par gestes, par signaux (lesquels) ou tout simplement l'observateur redescendait-il ??

Cordialement

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2010 10:58 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5768
Je ne sais pas. Il y a quelques informations ici qui confirment l'emploi des ballons captifs d'observation par les armées révolutionnaires, mais sans détails sur le mode de transmission.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2010 21:27 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 375
Localisation : Berlin
Bonsoir,

Merci pour la réponse et le lien.

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2010 21:46 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Très intéressant.
Quant à d'Arlandes, sa situation a dû être délicate, noble et technicien de ce domaine là, quelles furent ces liens avec la Révolution ? Fut-il approcher, républicain, royaliste ou autre ? cela pourrait être intéressant.

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Oct 2010 22:57 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 22 Sep 2010 10:23
Message(s) : 95
Voici une gravure de l'époque : http://www.globalarmenianheritage-adic. ... tarar1.jpg montrant l'ascension d'une montgolfière de Paris. Je ne peux pas dire exactement quelle date exactement et si c'était un vol humain. C'est entre octobre 1794 et mars 1796, la période de parution du journal "Azdarar", un journal arménien de Madras : http://en.wikipedia.org/wiki/Azdarar

Adic (Paris)
#961


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2010 8:13 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3648
Localisation : Myrelingues la brumeuse
D'ailleurs peu après la 1ère ascension, en 1784, une autre montgolfière fut lancée, mais de LYON cette fois par les frères Montgolfier. son nom ? Le flesselles ! Du nom de l'intendant de Lyon. Peu après cet intendant fut mûté à Paris, où il devait mal finir, massacré par la populace parisienne >:)

Image

http://www.loc.gov/pictures/collection/ ... sca.02448/

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2010 19:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Quelqu'un aurait-il eu entre les mains le livre sorti récemment de Marie-Thébaud Sorger ?

http://editions.monuments-nationaux.fr/ ... lection/39

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juin 2012 18:32 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 06 Juin 2012 8:29
Message(s) : 16
Vitalis a écrit :
Il faut noter que lors du siege de Paris en 1870/71 Leon Gambetta s est enfui en mongolfiere. Peut-etre qu a ce momemt les vents etaient favorables.


Je dirais : enfui en ballon à hydrogène. Un ouvrage du temps en chargement gratuit :

http://www.inlibroveritas.net/auteur3509.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Juil 2012 14:56 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 31 Juil 2012 14:10
Message(s) : 31
Bonjour

Narduccio a écrit :
Il y a un autre problème, fondamental celui-là. Les premières montgolfières une fois en vol ne peuvent plus agir sur leur ... le terme le plus proche serait "flottabilité", mais adapté à l'air. Pour monter ou descendre et choisir le bon vent, ils ne peuvent que vider de l'air chaud ou jeter du lest. Ils n'ont pas les capacités modernes d'emmener un combustible qui permet de réchauffer l'intérieur de la montgolfière pour freiner une descente ou pour remonter à une meilleure assiette. Or, je seul combustible exploitable, c'est le gaz et il suppose que l'on a résolu les problèmes de stockage et de conditionnement.


- D'une part le ballon à gaz (hydrogène) a été expérimenté la même année (1983)que la montgolfière (par Charles).

- D'autre part, il était plus facile de déployer une montgolfiére car il n'y avait pas de nécessité de fabriquer l'hydrogène par réaction chimique (on ne savait pas le stocker sous pression à l'époque).

Chaque système présentait ses propres avantages et inconvénients, d'où le compromis trouvé ensuite par Pilatre de Rozier, la "Roziére", qui couplait un ballon à gaz avec une montgolfiére : la montgolfiére fournissait une relative "maniabilité" pour les changements d'altitude et la présence du balon à gaz évitait d'emmener des réserves de bois trop importantes en vol puisque le volume à chauffer était faible.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juin 2014 23:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Peut-on dire que l'instabilité politique est la seule responsable de l'arrêt des recherches en matière de développement des vols humains et d'amélioration des montgolfières ?

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2014 8:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1086
Le ballon de Gambetta n'était pas gonflé à l'hydrogène mais au gaz d'éclairage : http://www.faget-benard.com/petit_bout_du_monde/textes/chap3/gambetta.htm
Ce gaz est beaucoup plus facile à obtenir que l'hydrogène. Sa densité est de 0,4.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2014 14:58 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2560
Il y eut des compagnies d'aérostiers jusqu'en 1799.Une compagnie à l'armée de Sambre et Meuse,une compagnie à l'armée du Rhin,une compagnie est transférée en Egypte mais voit son matériel détruit à Aboukir,l'autre compagnie est capturée à Wurtzburg avec son matériel.Depuis le 2juin 1794 22 ballons avaient été fabriqués ,1200 ascensions pratiquées....Les ballons avaient rendu de grands services ,au siège de Maubeuge,,à Charleroi,à Fleurus et à Mayence,parfois les généraux eux mêmes montaient pour observer les mouvements de l'ennemi,les ballons étaient captifs...Cependant Hoche considére la compagnie trop encombranteet demande d'en être débarrassé(lettre du 30 août 1797.Jourdan en 1799 juge la chose inutile pour son armée "à moins de l' utiliser autrement"...En fait;l'ensemble pour la production de gaz est lourd et encombrant,une gêne pour les opérations menées à un rythme très rapide.Les partisans de l'arme accusent de leur côté les généraux de conservatisme,de plus le ballon diminuerait la "gloire",où sont les mérites quand on peu lire le jeu de l'ennemi ?.Il faut aussi tenir compte de ce qu'écrit Selle de Beauchamp :"Nos procédés taient tellement couteux et devaient =etre entrepris à une si grande échelle qu'ils ne pouvaient convenir qu'à un gouvernement décidé à ne reculer devant aucune dépense nécessaire pour accroître ses moyens de défense".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2014 18:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Intéressant SirPeter !

Vous avez des références biblios spécialisées sur cette question ?

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2014 19:37 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2560
Ma biblio est à mon image:plutôt antique:tirée de la "Revue historique des armées n°2 1989
-Souvenirs de la fin du 18ème siècle :extraits es mémoires d'un officier des aérostiers aux armées de 1793à 1799 Baron Selle de Beauchamp- Picaut St Germain en Laye -1853
-Histoire des ballons et des ascensions célèbres A.Sircos &Th Pallier Roy Paris1876-Aérostiers & aviateurs Lt Colonel Espitallier Sté française d'imprimerie et librairie Paris 1911
-l'aéronautique des origines à 1922 comte de Lavaux Tissandier & Dollfus- Floury_ Paris 1922
-Aérostation Aviation Max de Nansouty Boivin & C° Paris 1911


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2014 8:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Ce qu’il y a de surprenant c’est de voir comment se propage l’invention . Chaque ville veut son exploit, son vol habité.
A Rodez les casses cou sont au rendez-vous moins de neuf mois après le vol de Pilâtre de Rozier.

D’abord il faut financer l’opération . Les frais (assez élevés) de 1 500 livres sont rapidement couverts par une souscription.
Autre surprise : qui sont les initiateurs du projet et les valeureux pilotes un peu fêlés ?
L'abbé Camus, professeur de philosophie au collège royal de Rodez, avec pour compagnon M. Louchet, professeur de seconde au même collège !!!

Et l’exploit a eu lieu le 4 août 1784 .
Il a été raconté comme le premier vol de l’A-380 :

Beau temps , beaucoup de soleil, pas de nuages, pas de vent.

8 heures 17 minutes, allumage de la chauffe, avec du bois passé au four, très sec.

8 heures 28, décollage , les cordes sont lâchées et le ballon s'élève.
Pour accroître l'ascension les deux aérostiers brûlent dans le réchaud de la nacelle du bois et de la « paille imbibée d'esprit de vin. »
D'en haut ils jettent aux terriens une grande feuille de papier où est écrit : « Tout va très-bien. A bord de LA VILLE DE RODEZ. » (A noter le joli coup de com !)

8 heures 58 plus de carburant , la descente commence et l'engin se pose dans la campagne sur un petit chêne isolé. L'abbé Camus en descend prestement. Allégé le ballon reprend de l’altitude avec monsieur Louchet seul à bord .

9 heures 03, il se pose dans une prairie, un peu au-delà d'Inières.
Précision extraite du livre :
« …Le ballon tend à s'envoler de nouveau ; M. Louchet le retient à grand peine, ce professeur venant de Picardie et ne parlant que oil ne pouvant mobiliser de l'aide, car il n'arrive pas, pour obtenir du secours, à se faire comprendre par les paysans de l'endroit, qui ne parlent que oc… »

Ensuite les honneurs pour les héros : M. de Bonald, maire de Rodez invite tout le monde pour un coup de fourchette et l'abbé Camus raconte : «... nous marchâmes longtemps entre deux haies de spectateurs formées de ce qu'il y a de mieux à Rodez... Le soir il y eut des décharges de mousqueterie, un feu de joie, une sérénade à laquelle se trouvèrent presque tous les connaisseurs de la ville... »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB