A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juin 2017 7:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 02 Nov 2015 23:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Mars 2015 2:53
Message(s) : 5
Bonjour,

Telle est la phrase qu'on entend très souvent pour ne pas dire toujours. A vrai dire je lance ce sujet après avoir vue un journaliste sur twitter dire : "Les mathématiques interdites à Béziers. Cette invention arabe n'est pas dans notre culture selon Robert Menard." , ce n'est pas le seul à le dire, un avocat répond en disant "une invention Perse, pas arabe. Mais ça ne change pas le fond." , juste après je regarde un film "oss 117" , dans un passage du film l’héroïne dit clairement que les mathématiques sont une invention arabe. ( pour vous dire que dans la culture populaire c'est un fait)

Lorsque que je recherche par moi même je ne trouve rien qui va clairement dans ce sens , le mot même "invention" me semble totalement inadapté pour une science comme les maths. Euclide doit-il se retourner dans sa tombe ? Quelle est la part de vérité mais surtout peut-on dire que les mathématiques ont été inventées par les arabes ?

Merci de m'éclairer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Nov 2015 23:36 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2408
Les moyen-orientaux ont servi de propagateurs de certaines notions originaires de l'Inde ,comme le zéro.....Il en a déjà été question,il y a quelques temps....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 1:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Mars 2015 2:53
Message(s) : 5
Je ne vois pas le rapport avec ma question .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 2:13 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Mars 2015 2:53
Message(s) : 5
Pardonnez moi cette réponse sec mais j'ai l'impression que vos points de suspension étaient synonyme d'agacement et je ne sais pas comment supprimer mes messages . On peut aussi parler des chiffres arabes , invention indienne et propagé par les arabes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 2:18 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 242
Les maths "inventées" par les Arabes c'est une tarte à la crême quelque peu frelatée.

Bien souvent ceux qui mettent en avant les merveilles de la science arabe, ou les lumières et la tolérance mythifiée d'Al Andalus, le font pour mieux caricaturer à outrance les affreux Européens en ploucs aliénés par le caca-obscurantiste-catho. Ce révisionisme n'est pas innocent. Un petit coucou aux si tenaces Frères Musulmans soit dit en passant.

Les Arabes ont contribué à la science mathématique certes, mais leur mérite est aussi en effet d'avoir diffusé les innovations indiennes.

Et puis bien, bien avant le VIII ème siècle après J.C, il y eut en Grèce et dans le monde grec, Euclide en effet, Thalès de Milet etc (on pourrait dire bien des choses aussi sur la médecine grecque etc)
Cette journaliste dont vous parlez aurait-elle à ce point oublié ses cours de collège ? Je doute qu'ils aient été à ce point "allégés" du temps de sa scolarité. C'est difficilement croyable une telle ignorance de sa part. Ou une telle malhonnêteté intellectuelle ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 3:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 242
ce journaliste, voulais-je dire.

J'ai cherché sur le net la source de ce "Les mathématiques interdites à Béziers. Cette invention arabe n'est pas dans notre culture selon Robert Menard." dont vous parliez leroisanscouronne.
Il s'agit en fait d'une vanne d'un journaliste (Jérôme de Verdière) qui fait une parodie des propos de Robert Ménard au sujet ... des restaurants kebabs.

Tout ça fait partie de la polémique qui a suivi les propos tenus par le maire de Béziers, dans un reportage d'Envoyé Spécial, qui veut geler les ouvertures de nouveaux restaurants kébabs dans le centre ville.
Ménard a dit dans le reportage :
On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C’est difficile pour certains mais il faut s’y faire
Jérôme de Verdière le chambre en tweetant :
Les mathématiques interdites à Béziers. Cette invention arabe n'est pas dans notre culture selon Robert Menard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 6:18 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Mars 2015 2:53
Message(s) : 5
Oui j’étais au courant de cette polémique et le fait que ce tweet est lié a cette polémique mais je ne pense sincèrement pas que ce monsieur en question ne pense pas ce qu'il dit ( dans ce cas sa blague tomberait a l'eau) , ce n'est pas la première fois que je vois ça que ça soit à la télé ou autres . J'ai cité oss 117 où je suis tombé par hasard mais depuis mon enfance j'entend ça de part et d'autre . Merci pour ta réponse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 7:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 401
Comme la plupart du temps pour toute science ou technique, les arabes ont simplement apporté leurs contributions aux mathématiques, plus marquées dans certains domaines (comme l'algèbre) que dans d'autres. L'idée qu'ils sont les "inventeurs" des mathématiques vient sans doute du fait que ce sont eux qui ont assimilé puis transmis les mathématiques grecques (traduites en arabe) au monde occidental.

Extrait wikipedia :

"Les mathématiques arabes se sont constituées par assimilation des mathématiques grecques ou hellénistiques ainsi que des mathématiques indiennes. Elles ont également été influencées par les mathématiques chinoises et babyloniennes avant de connaitre un développement propre. C'est principalement par leurs traductions en arabe et leurs commentaires que l'Europe prit connaissance des ouvrages des mathématiciens grecs. De récentes recherches ont démontré que beaucoup d'idées, qu'on pensait nées dans l'Europe du xvie, xviie ou xviiie siècle, étaient déjà présentes dans les mathématiques grecques ou furent développées par des mathématiciens arabes."

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mathématiques_arabes


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 8:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 740
Les mathématiques n'ont pas été inventés par les Arabes mais les Arabes ont largement contribué à leur essor au cours du Moyen Age. Par Arabes, il faut lire les mathématiciens ayant fait des travaux dans cette langue.

L'algèbre tel qu'il a été connu aujourd'hui est dû à Al Khwarizmi, considéré comme le père de l'algèbre qui en a jeté les bases.

Dans "Histoire des sciences arabes", sous la direction de Roshdi Rashed, tome 2 intitulé "Mathématiques et physique", on peut lire:

Que ce sont des savants arabes qui sont à l'origine de l'arithmétisation de l'algèbre par al-Karaji et ses successeurs, page 37 à 41.

La géométrisation de l'algèbre est dûe à al Khayyâm, pages 41 à 45.

La transformation de la théorie des équations algébriques par Sharaf al-Din al-Tusi.

En outre de nouvelles disciplines dans le domaine des mathématiques comme l'analyse combinatoire, l'analyse numérique, la nouvelle théorie élémentaire des nombres, l'analyse diophantienne entière, pages 55 à 91.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 9:05 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 740
En outre, les mathématiciens arabes mirent en pratique les déterminations infinitésimales, la quadrature des lunules et les problèmes isopérimétriques. Ce fut la recherche mathématique la plus avancée à l'époque pour ces trois domaines, pages 93 à 119.

C'est au sein de l'Islam que la trigonométrie devint une discipline à part entière. Notamment à travers le développement de plusieurs autres techniques de calcul astronomique telles que l'usage de fonctions auxiliaires, l'interpolation et les procédés itératifs, la fonction tangente, les premières relations du triangle, la notion de triangle polaire sont parmi les acquis de la science de cette époque, pages 163 à 198.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 12:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 916
Je pense que vous auriez pu avoir la réponse sans problème, c'est simplement ironique ou un cliché courant de dire que les Arabes ont inventés les mathématiques.

Bien sûr que non, mais ils y ont fortement contribués d'où cette réputation. Les mathématiques ont constitués une discipline reine dans le monde musulman pour des raisons pratiques. La contribution des Arabes fût conséquente en assimilant le savoir grec et indien. En étant aussi les propagateurs des "chiffres arabes" d'origine indienne.

Des noms comme Al Khawarizmi ou At-Tûsi sont connus par tout mathématicien. Si vous voulez en savoir plus, lisez le tome consacré aux mathématiques écrit par l'historien des sciences arabo-musulmanes Roshdi Rashed qui a enseigné dans plusieurs universités parisiennes, ainsi qu'à Tokyo. Après une longue carrière, il est actuellement directeur de recherche émerite au CNRS.

Artigas l'a mentionné et a bien répondu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 13:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 401
Je crois que ce qui choque l'initiateur de ce fil n'est pas seulement le fait de dire que ce serait les arabes (sous-entendu : "seuls") qui seraient à l'origine de nos connaissances en mathématique mais aussi d'employer le mot "invention" à propos du mot "mathématique" (ressenti comme étant uniquement une science).

En fait, il faudrait considérer 2 aspects différents des apports en mathématique :

- d'une part l'aspect "science" avec la recherche des lois naturelles règissant les mathématiques et la on parlerait plutôt de "découvertes" (comme les propriétés des nombres premiers, le théorème de Fermat, etc...).

- d'autre part l'aspect "technique" avec l'invention (là c'est le bon mot) et le perfectionnement d'outils mathèmatiques (comme l'algèbre ou la geomètrie analytique par exemple) permettant de résoudre des problèmes concrets.

Après ça, je ne suis pas suffisemment connaisseur en histoire des mathématiques pour répartir découvertes et inventions et pouvoir dire qui a fait quoi... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2015 17:55 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 740
Bonsoir.

Pour la géométrie, non mentionnée, il n'eut pas de progrès significatifs mais des calculs géométriques très précis et donc remarquables, pages 121 à 162.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Nov 2015 18:27 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2610
Localisation : St Valery/Somme
c'est l'algèbre qui a été inventé par les arabes.
En 825 le mathématicien d'origine persane Al-Khwarizmi écrit le :"Kitāb al-mukhtaṣar fī ḥisāb al-jabr wa-l-muqābala" qu'on peu traduire par "Abrégé du calcul par la réduction des fractures (ou la réunion des morceaux) et la comparaison ».

Un de mes ancien instituteur(pied noir juif sépharade), lors de son dernier cours, nous avait enseigné la réduction d'un des problème d'AL-Khwarizmi : le problème des bordures et des allées : dans un jardin vous avez des parcelles quadrillée par des allées, comment calculer l'aire cultivable. Il nous avait dit "Poussez les allées dans les coins, puis faites votre calcul" il avait ajouté "c'est le secrêt que je voulais vous transmetre uniquement à vous, ceux qui vont entrer en 6ème, maintenant partez, je n'ai plus rien à vous apprendre." des comme lui on en fait plus ! :'(

Le mot arabe al-jabr (الجبر) signifie « réduction d'une fracture », « réunion (des morceaux) », « reconstruction », « connexion », « restauration ».
Il s'agit de prendre le problème de façon pragmatique en changeant de point de vue. Le but est de "résoudre un problème concrêt" et Al-Khwarizmi s'est attaqué aux calcul d’héritage, à l'arpentage , et aux échanges commerciaux.

A l'origine de cette science, c'est plutot les égyptiens ou les babyloniens, les scribes disposaient de procédures pour trouver une quantité inconnue soumise à certaines conditions. Ainsi, les anciens Babyloniens et Égyptiens savaient déjà résoudre des problèmes qui peuvent être traduits en équations du premier ou second degré. Les Babyloniens utilisaient également la technique des algorithmes.

C'est pour cela que je pense que ce type de mathématique et ontologiquement orientale. Les égyptiens et les Babyloniens les ont créé pour construire de façon pragmatique des monument. Les grecs ont dévelloppé ensuite la géométrie (Euclide Thalès puis Pythagore) pour répondre au casse tête de la présence des monument. l'exemple de Thales face à la pyramide est éloquent. Ce sont les grecs qui vont sortir du pragmatisme oriental et essayer de conceptualiser. Ils ont appelé "analyse" la méthode qui consiste à nommer une inconnue et à la manipuler afin de remonter à partir des conditions imposées par l'exercice jusqu'à l'identification des propriétés de l'inconnue qui alors peut être déterminée et devient connue.

Al-Khwarizmi a continué ce concept d'"inconnu" en l'intégrand dans le concept d'"equation" égalité entre deux expressions mathématiques comportant dans leurs termes des nombres connus et une quantité inconnue. De la découle les equations du 1er, 2ème, 3ème degrés,et donc les racines carrée et cubique, les système d'équation à plusieurs inconnues et le calcul matriciel, les fonctions et les algorythmes, les logarithmes etc...
l'introduction de ces travaux est assez rapide en europe chrétienne puisque Gerbert d'Aurillac étudie à Cordoue et avait entrepris d'imposer les chiffres arabes à la chrétienté une fois devenu pape en l'an Mil.
Descarte va apporter la clarification dans la notation des formule en créant l'exposant sous la forme : x²+ 10x =39,
Fibonacci va apporter un ésothérisme avec la suite de Fibonacci et le nombre d'or : la divine proportion.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Nov 2015 9:27 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1111
Localisation : Corsica
Pour mémoire, concernant l’algèbre, on peut aussi mentionner la contribution de l'École de mathématiques de l'université romaine d'Alexandrie avec Diophante.
DIOPHANTE ET L'ALGÈBRE PRÉ-SYMBOLIQUE
http://mansoux.fr/ManuelAlgebre/Diophan ... adford.pdf
Diophante d'Alexandrie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Diophante_d'Alexandrie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB