A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 29 Mars 2017 8:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 10:57 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Oct 2009 9:25
Message(s) : 186
Bonjour,

quelqu'un pourrait-il préciser, quand l’Église catholique a reconnu que la Terre n'était pas le centre de l'univers et/ou a admis la théorie de Copernic démontrée par Galilée ? (bulle, concile....)

Merci.

_________________
"Toutes êtes, serez ou fûtes, de faits ou de volonté...."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 14:27 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
L'héliocentrisme ne faisait plus aucun doute au dix-huitième siècle et l'Eglise ne cherchait plus alors à lutter contre. Galilée a d'ailleurs été condamné plus pour des questions politiques que pour des raisons purement théologiques, la question de l'héliocentrisme n'étant en fait qu'un prétexte.

A ma connaissance, Copernic n'a jamais été inquiété. Mais je marche sur des oeufs, préférant laisser Oliviert, grand spécialiste de Copernic, dire ce qu'il en est s'il passe par ici.

On peut lire cet article du professeur Jean-Pierre Longchamp : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwixtauuhqXNAhXLPRoKHZSkAyoQFggoMAE&url=http%3A%2F%2Fdocuments.irevues.inist.fr%2Fbitstream%2Fhandle%2F2042%2F33692%2FANM_1994_125.pdf%3Fsequence%3D1&usg=AFQjCNFj-7f0gBCE_c_LsiavRAQ06lM4WQ. Les catholiques qui avaient l'esprit éclairé comme le père Mersenne ou Pascal ont toujours trouvé ridicule le refus de l'héliocentrisme.

L'église catholique n'intervient plus sur les questions scientifiques depuis au moins la deuxième moitié du dix-neuvième siècle.

Le décret pontifical interdisant les ouvrages enseignant le mouvement de la terre et l'immobilité du soleil a été abrogé en 1757. Mais il faut attendre 1846 pour que les travaux de Copernic et de Galilée disparaissent de l'index. Galilée a été officieusement réhabilité par le pape Jean-Paul II.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 14:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5648
Je sais que l'église a admis il y a quelques années que Galilée avait eu un procès injuste. :mrgreen:

Edit : avec Jean-Paul II, comme l'indique Barbetorte, mais Jean-Paul II était polonais, comme Copernic. (tout de même il a fallu attendre la première élection d'un pape non italien.)

Mais pour l'héliocentrisme, j'en ignore la date. (cela dit, dès l'instant où tout le monde peut disposer d'une lunette astronomique, à commencer par les astronomes ecclésiastiques - il existait pas mal de moines, entre autres, qui se consacraient à cette activité - la tendance ne fait pas de doute.)

Cela dit, j'ai été très surpris, en lisant "Les pommes de Newton" de Jean-Marie Vigoureux, de lire qu'on pouvait tout aussi bien considérer que la terre était au centre du mouvement des corps (soleil et planètes) du système solaire.

Non, non, ce n'est pas une théorie concurrente : en fait, si vous prenez la terre et le soleil, par exemple, vous pouvez constater qu'en un an le soleil a fait le tour de la terre et que les deux corps se retrouvent dans la même position par rapport aux étoiles. (En revanche la trajectoire du soleil vue de la Terre n'est pas une jolie ellipse.) En fait, lequel des deux a fait le tour de l'autre ? C'est un choix arbitraire, mais qui a ses raisons. Même chose si vous prenez une planète quelconque, tôt ou tard vous allez constater qu'elle a tourné autour de la Terre. (et là, la trajectoire de la planète vue de la Terre se complique sérieusement.) Ce système géocentré est physiquement aussi exact que l'autre, mais cette représentation présente des inconvénients :
- d'abord sa description mathématique est effroyablement compliquée, parce que la trajectoire d'une planète autour de la Terre apparaît irrégulière. Ce modèle existait à l'époque de Galilée, mais les savants qui le mettaient au point passaient leur temps à y constater des approximations et à y rajouter des coefficients. C'est même pour cette raison que Copernic, bien avant l'invention de la lunette astronomique, a proposé un modèle héliocentré : sa représentation mathématique était en comparaison un modèle de simplicité.

- le modèle géocentré ne fait pas spontanément apparaître la raison physique de ces mouvements, à savoir (pour faire simple) la loi de gravitation de Newton. Or en terme d'attraction, ce sont bien toutes les planètes qui sont rattachées au corps qui a la masse la plus élevée, le soleil. L'explication (et non plus uniquement la description) du mouvement, elle, est obligatoirement héliocentrée.

- à partir de la découverte (par Galilée ?) des satellites de Jupiter, et d'autres, essayer de décrire mathématiquement leur trajectoire autour de la Terre est à la fois hypercomplexe et idiot, puisque l'observation met clairement en évidence qu'ils ne sont pas satellites de la Terre.

Tout ça pour dire que l'Eglise de l'époque n'était pas sans biscuits, et que ses braves mathématiciens géocentristes... hé bien faisaient un métier de chien ! :mrgreen: Mais enfin Galilée ne s'adresse pas à une Eglise totalement dépourvue de connaissances.

Pour ceux que la gravitation et la théorie de la relativité intéressent, je conseille la lecture des ouvrages de J.M. Vigoureux, universitaire et vulgarisateur remarquable. (On se sent plus intelligent après !) :mrgreen:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 15:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14977
Localisation : Alsace, Colmar
Hilderik a écrit :
Bonjour,

quelqu'un pourrait-il préciser, quand l’Église catholique a reconnu que la Terre n'était pas le centre de l'univers et/ou a admis la théorie de Copernic démontrée par Galilée ? (bulle, concile....)

Merci.


On pourrait dire au XIème siècle ... En fait, c'est complexe et il faut réussir à comprendre comment on a pu croire que l’Église était opposée à l'héliocentrisme. Au détour de l'An mille, il y a eu plusieurs papes très au fait des choses scientifiques de l'époque et on a des correspondances entre eux et ce qu'il faut nommer les scientifiques de l'époque. Durant cette période "sombre", on semble comprendre sans problèmes que certaines choses sont plus complexes que l'image que l'on en a. Et donc, apparemment, pour le clergé de l'époque que des gens disent que la Terre est ronde et qu'elle tourne autour du soleil, çà ne semble poser aucun problème. Il me semble qu'il y a des lettres de futurs papes qui participent à ces discussions astronomiques.

Or, c'est en partie Saint Thomas d'Aquin qui va mettre la vision du monde d'Aristote au centre de la vision qu'en a le monde occidental. J'ai lu à diverses reprises que ce fut la Sorbonne qui a mené le débat à cette période (XII-XIIIème siècles). En fait, l'élément central c'est la vision que l'on a de la Bible. Pour certains, la Bible est la parole de Dieu et tout ce qui y est écrit correspond à la réalité. Par exemple, c'est la course du soleil qui est arrêtée dans le ciel, pas la course de la terre. Pour d'autres, ce qui est écrit dans la Bible est aussi vrai, mais ils comprennent que Dieu s'est adressé aux hommes de l'époque en s'exprimant de manière à ce qu'ils comprennent son message. Il ne faut donc pas s'arrêter à ce qui est écrit, mais aller aux intentions qu'il y a derrière. En fait, je crois que philosophiquement le débat est un tout petit peu plus ardu, mais ceci n'est qu'un résumé.

Donc, petit à petit, dans la chrétienté s'impose le fait que la Bible écrit le monde tel qu'il est. C'est au nom de cela que sera combattu l'héliocentrisme. Car, il existe quelques phrases dans la Bible qui vont à l'encontre de l'héliocentrisme. Il faudra donc attendre que les preuves scientifiques s'accumulent avant que l’Église reconnaisse que la Bible est un livre philosophique et pas un livre scientifique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 17:38 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 316
Je rajouterai que la condamnation de Galilée et de l'héliocentrisme est moins une condamnation de l'héliocentrisme en tant que tel qu'une défense des prérogatives de l'Eglise en matière scientifique. Comme vous le rappelez, l'héliocentrisme était discuté, évoqué depuis des décennies, voire des siècles à l'époque de Galilée. Mais, jusque là, c'est l'Eglise qui avait le monopole de définir ce qu'était la vérité, la réalité ; autrement dit, la théorie de l'héliocentrisme était acceptée tant que ceux qui l'utilisaient le faisaient en tant que théorie (hypothèse de travail) utile pour expliquer certaines observations et non en tant que description de la réalité de l'univers (pour comprendre la différence - pas forcément évidente - on peut penser à la physique quantique et la nature à la fois ondulatoire et corpusculaire de la matière ; aucun spécialiste ne prétend qu'il s'agit là de la réalité de la matière ; c'est seulement une description qui permet de poursuivre et approfondir les observations).

En résumé, seule l'Eglise est capable de dire le vrai (le vrai qui s'appuie sur la philosophie aristotélicienne). C'est ce que rappelle le Concile de Trente : que seule l'Eglise est apte à interpréter les résultats scientifiques au vu des Ecritures. Or, ce que va défendre Galilée en filigrane de ses propres écrits, c'est que, lui, scientifique, est également capable de réaliser cette interprétation par rapport aux Ecritures (alors que nombre de ses soutiens, au sein même de l'Eglise, l'incite à présenter ses observations et travaux comme simple théorie). Et c'est ce point, la question du monopole - ou non - de l'interprétation de la science et des Ecritures qui va conduire au procès.

Enfin, Benoît XIV donne l'Imprimatur en 1741 aux ouvrages de Galilée. En 1757, tous les ouvrages sur l'héliocentrisme sortent de l'Index. Donc, on peut considérer qu'à partir de là, l'Eglise reconnaît leur validité et donc l'héliocentrisme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 19:00 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5648
Narduccio a écrit :
Il faudra donc attendre que les preuves scientifiques s'accumulent avant que l’Église reconnaisse que la Bible est un livre philosophique et pas un livre scientifique.

Et l'astronomie n'y suffira pas.

Dans les années 1820-1830, les travaux de Champollion permettent de décrypter une foule de hiéroglyphes, et l'on s'aperçoit que la civilisation égyptienne existait AVANT la création du monde selon la Bible. (Il existait une chronologie biblique, basée sur les listes dynastiques ou familiales dont elle est truffée, ce qui donnait donc la date de création du monde.)

Cela vaut à Champollion de graves difficultés avec l'Eglise française, qui crie à l'hérésie, mais les savants anglais confirment la validité de ses travaux et des traductions suivantes. L'Eglise s'en tire en révisant la chronologie biblique, pour pouvoir y faire rentrer les Egyptiens. :mrgreen: Le dogme est sauf !

J'ignore à quelle date l'Eglise a reconnu officiellement la nature symbolique de la Bible (de l'Ancien Testament, en fait) à supposer qu'elle l'ait fait formellement.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 21:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
Narduccio a écrit :
On pourrait dire au XIème siècle ... En fait, c'est complexe et il faut réussir à comprendre comment on a pu croire que l’Église était opposée à l'héliocentrisme. Au détour de l'An mille, il y a eu plusieurs papes très au fait des choses scientifiques de l'époque et on a des correspondances entre eux et ce qu'il faut nommer les scientifiques de l'époque. Durant cette période "sombre", on semble comprendre sans problèmes que certaines choses sont plus complexes que l'image que l'on en a. Et donc, apparemment, pour le clergé de l'époque que des gens disent que la Terre est ronde et qu'elle tourne autour du soleil, çà ne semble poser aucun problème. Il me semble qu'il y a des lettres de futurs papes qui participent à ces discussions astronomiques.
J'en doute fort. Des théories héliocentriques avaient été formulées dans la Grèce Antique, en Inde et dans le monde musulman, mais je ne crois pas qu'elles aient pénétré dans le monde chrétien du haut moyen âge. Gerbert d'Aurillac, devenu pape sous le nom de Sylvestre II en 999, est célèbre par ses travaux philosophiques et scientifiques. Ayant étudié en Catalogne où il eut accès à des manuscrits arabes, il en propagea la connaissance. C'est lui qui, le premier, fit connaître les travaux d'Aristote et sa conception géocentrique du monde perfectionnée par Ptolémée. On lui doit beaucoup de choses, dont le zéro, mais je ne crois pas qu'il ait jamais émis l'hypothèse que la terre puisse tourner autour du soleil.

Pour trouver des prédécesseurs à Copernic, il faut avancer dans le temps. Il y a indubitablement Nicole Oresme, mort en 1382.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 21:14 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14977
Localisation : Alsace, Colmar
Pour ce que j'en sais, Gerbert d'Aurillac a bien discuté dans ses lettres d'héliocentrisme et de la théorie d'Aristote. Il connaissait les 2 théories, et si je me souviens bien d'anciennes lectures, il en discutait ouvertement.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 13 Juin 2016 22:05 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
Pierma a écrit :
Dans les années 1820-1830, les travaux de Champollion permettent de décrypter une foule de hiéroglyphes, et l'on s'aperçoit que la civilisation égyptienne existait AVANT la création du monde selon la Bible. (Il existait une chronologie biblique, basée sur les listes dynastiques ou familiales dont elle est truffée, ce qui donnait donc la date de création du monde.)

Cela vaut à Champollion de graves difficultés avec l'Eglise française, qui crie à l'hérésie, mais les savants anglais confirment la validité de ses travaux et des traductions suivantes. L'Eglise s'en tire en révisant la chronologie biblique, pour pouvoir y faire rentrer les Egyptiens. :mrgreen: Le dogme est sauf !
C'est l'affaire du zodiaque de Dendérah. En fait, Champollion n'a été aucunement inquiété, au contraire, le pape voulait même le nommer cardinal. Car Champollion, contrairement à d'autres égyptologues qui faisaient remonter cette pièce à une date antérieure à celle admise à l'époque pour la création du monde, la datait, lui, de l'époque romaine. On peut fortement douter de l'honnêteté de Champollion dans cette affaire, mais le fait est qu'il avait raison.

Pierma a écrit :
J'ignore à quelle date l'Eglise a reconnu officiellement la nature symbolique de la Bible (de l'Ancien Testament, en fait) à supposer qu'elle l'ait fait formellement.
Formellement, cela ne date que du concile Vatican II. Mais il y avait longtemps que l'Eglise ne se préoccupait plus des questions scientifiques. La théorie de Darwin a eu du mal à passer. L'abandon définitif de toute tentative d'une lecture littérale de la bible peut être datée de 1893 avec l'encyclique Providentissimus Deus de Léon XIII : Les livres de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament, avec toutes leurs parties, tels qu'ils ont été reconnus par le Concile de Trente doivent être reconnus comme sacrés et canoniques, non pas en ce sens que, composés par le génie humain, ils ont ensuite reçu son approbation, ni seulement qu'ils contiennent la révélation sans aucune erreur, mais parce qu'ils ont été écrits sous l'inspiration du Saint-Esprit et ont ainsi Dieu pour auteur. Teilhard de Chardin a fait grincer quelques dents mais n'a jamais été officiellement condamné.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 0:41 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1309
Localisation : Val de Marne
Pendant environ trois siècles, le Vatican a admis l'héliocentrisme uniquement en tant qu'hypothèse.

L'organe officiel de la censure était la Congrégation de l'Index, qui a émis plusieurs décrets condamnant l'héliocentrisme en tant que vérité absolue, mais pas en tant qu'hypothèse.

Par exemple, le livre principal de Copernic, intitulé De revolutionibus... fut visé par le décret du 15 mai 1620, qui demandait la suppression ou la modification de 11 passages. Le plus significatif est le changement du titre de la section : "Preuve du triple mouvement de la terre" par "Hypothèse du triple mouvement de la terre et preuve de cette hypothèse" (traduction personnelle du latin en français). Ce décret était mentionné dans les listes des censures jusqu'à celle de 1819. La suivante, celle de 1835, n'y fait plus référence. La censure des 11 passages fut donc levée per modum facti.

Il y a eu aussi des décrets concernant Galilée, et d'autres auteurs. Ces décrets sont devenus invalides aussi au 19e siècle (ou un peu plus tôt pour des cas particuliers, par exemple, en 1741 l'édition complète des oeuvres de Galilée fut autorisée).

L'Eglise catholique (l'Eglise protestante a aussi condamnée l'héliocentrisme, mais je suppose que la question ne concerne que l'Eglise catholique) n'est pas monolithique bien qu'elle soit hiérarchisée. Copernic était chanoine, ce qui en faisait un haut responsable catholique. Au moins deux des évêques de Copernic le soutinrent. En France, Gassendi, qui était à la fois chanoine et professeur d'astronomie, croyait fermement à la théorie de Copernic. Il y a en a beaucoup d'autres.

Le décret du 15 mai 1620 fut appliqué pour environ 60% des exemplaires du De revolutionibus... vendus en Italie, fut un tout petit peu appliqué en Espagne et au Portugal, mais ne fut pratiquement pas appliqué en France et dans les autres pays.

Par ailleurs, les scientifiques eux-mêmes n'ont apporté la preuve du mouvement de la terre qu'au 19e siècle, avec la parallaxe de quelques étoiles observée en 1837 par Bessel, et surtout par la démonstration du pendule de Foucault en 1851.

Enfin, l'héliocentrisme est un terme simplificateur. Il sous-entend que le soleil serait fixe, alors que Copernic considérait que le soleil était comme une étoile, et donc pourrait bouger. L'héliocentrisme sous-entend aussi que les planètes du système solaire tournerait en cercle autour du soleil, alors que dés l'antiquité, les astronomes avaient remarqué que ce n'était pas de véritables cercles, et donc qu'il ne peut pas y avoir de véritable centre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 11:38 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 06 Fév 2014 19:23
Message(s) : 284
N'y a t-il pas récemment un pape qui a admis publiquement que le réchauffement planétaire du XX° siècle était d'origine anthropique, et qu'en conséquence l'église dans son rôle de guide de la société devait appuyer les efforts de réduction des gaz à effet de serre ? N'est ce pas là une prise de position dans une controverse scientifique ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 12:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
La loi de l'attraction universelle donnait déjà une explication rationnelle à l'hypothèse héliocentrique.
La validation expérimentale de cette hypothèse a été apportée dès 1729 lors de la publication des travaux de Bradley sur l'aberration de la lumière.
Les travaux de Bessel sur la parallaxe ont confirmé les résultats annoncés par Bradley.
L'expérience du pendule de Foucauld valide aussi la théorie héliocentrique mais n'a été conçue, de façon très ingénieuse, que dans un but pédagogique. En 1851, la rotation de la terre autour du soleil n'avait plus à êtreprouvée. Cette expérience présente l'avantage de ne pas nécessiter des observations astronomiques, mais son interprétation fait appel à une exploitation mathématique des lois de Newton beaucoup plus complexe que les calculs que Bradley eut à faire sur le phénomène d'aberration.


Dernière édition par Barbetorte le 16 Juin 2016 12:15, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 12:13 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
crazystory a écrit :
N'y a t-il pas récemment un pape qui a admis publiquement que le réchauffement planétaire du XX° siècle était d'origine anthropique, et qu'en conséquence l'église dans son rôle de guide de la société devait appuyer les efforts de réduction des gaz à effet de serre ? N'est ce pas là une prise de position dans une controverse scientifique ?
Le pape peut prendre des positions de nature politique. Les modèles communistes et capitalistes ont ainsi été condamnés. Le pape ne fait pas de la cause anthropique du réchauffement climatique une doctrine théologique. Il prend simplement acte des conclusions du GIEC qui ne font plus réellement controverse dans les milieux scientifiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 12:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 06 Fév 2014 19:23
Message(s) : 284
Barbetorte a écrit :
Le pape peut prendre des positions de nature politique. Les modèles communistes et capitalistes ont ainsi été condamnés. Le pape ne fait pas de la cause anthropique du réchauffement climatique une doctrine théologique. Il prend simplement acte des conclusions du GIEC qui ne font plus réellement controverse dans les milieux scientifiques.


Si vous pensez que les conclusions du GIEC ne font plus controverse, c'est que vous ne lisez pas trop, que ce soit les publications scientifiques ou tout simplement les sites Internet spécialisés. La question, là, est bien : l'église doit elle rester en dehors du débat scientifique, ou se ranger à ce qu'elle considère comme une des théories, fut elle majoritaire au sein de telle communauté, et je distinguerais bien les scientifiques (plusieurs spécialités étant d'ailleurs concernées), les journalistes, les politiques, le grand public ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Héliocentrisme
Message Publié : 16 Juin 2016 14:19 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14977
Localisation : Alsace, Colmar
crazystory a écrit :
Barbetorte a écrit :
Le pape peut prendre des positions de nature politique. Les modèles communistes et capitalistes ont ainsi été condamnés. Le pape ne fait pas de la cause anthropique du réchauffement climatique une doctrine théologique. Il prend simplement acte des conclusions du GIEC qui ne font plus réellement controverse dans les milieux scientifiques.


Si vous pensez que les conclusions du GIEC ne font plus controverse, c'est que vous ne lisez pas trop, que ce soit les publications scientifiques ou tout simplement les sites Internet spécialisés. La question, là, est bien : l'église doit elle rester en dehors du débat scientifique, ou se ranger à ce qu'elle considère comme une des théories, fut elle majoritaire au sein de telle communauté, et je distinguerais bien les scientifiques (plusieurs spécialités étant d'ailleurs concernées), les journalistes, les politiques, le grand public ?


Pour vous paraphraser, on pourrait dire : Si vous pensez que les conclusions du GIEC sont soumises à controverse scientifique, c'est que vous êtes trop attentif aux mouvements complotistes, à quelques mouvements alternatifs et à quelques groupuscules largement financés par quelques magnats du pétrole.

PS : de plus, le débat n'a pas a avoir lieu dans nos pages du fait de la limite chronologique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB